VICHY RÉGIME DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entre juillet 1940 et août 1944, les Français eurent à supporter à la fois la sujétion de l'occupant allemand et les contraintes de plus en plus lourdes, au fil des ans, du régime le plus autoritaire et le plus répressif que la France ait connu au xxe siècle. Si la grande majorité des Français firent d'abord confiance au maréchal Pétain pour faire face à la grave crise d'identité nationale provoquée par la déroute de mai-juin 1940, ils se détachèrent progressivement du régime de « l'État français » qui s'était installé bon gré mal gré dans la ville de Vichy. À la fois parce qu'il devenait un régime de plus en plus policier et parce qu'il se faisait le complice de l'occupant, notamment dans la persécution des Juifs de France. L'Occupation a sans doute profondément marqué la génération des Français des années noires, mais c'est Vichy qui continue de susciter les enjeux de mémoire les plus vivaces, dans lesquels on doit inclure l'ambivalence des attitudes du Français moyen.

La fin sans gloire de la IIIe République

En 1945, dans la classe politique issue de la IIIe République, on expliquait couramment le régime de Vichy en évoquant un complot qu'aurait fomenté Philippe Pétain pour prendre le pouvoir et abattre la République. Ce grief, finalement retenu par l'accusation lors du procès qui fut intenté à l'ancien chef de l'État français en juillet-août 1945, permettait d'éluder les responsabilités de nombreux acteurs de l'été de 1940.

En fait, Vichy naît du profond traumatisme causé par la mise en déroute, en moins de six semaines (entre le 10 mai et le 22 juin 1940), de l'armée française, elle qui passait pour la meilleure du monde, et de la crise d'identité nationale d'une ampleur exceptionnelle qui s'ensuivit. C'est de ce traumatisme que témoigne aussi l'exode, cette grande peur qui fit déferler, en mai et juin 1940, quelque 7 à 8 millions de femmes et d'hommes sur les routes du nord de la Loire. La déliquescence de la classe politique, faisan [...]

Défaite de la France en 1940

Vidéo : Défaite de la France en 1940

Vidéo

Le 10 mai 1940, après neuf mois de " drôle de guerre ", les Allemands passent à l'offensive à l'ouest. Les Pays-Bas et la Belgique tombent rapidement, puis les panzers réussissent une spectaculaire percée dans les Ardennes, provoquant un exode massif des populations civiles du Nord et de... 

Crédits : National Archives

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 11 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  VICHY RÉGIME DE  » est également traité dans :

UNE EXCEPTION ORDINAIRE (A. Bancaud)

  • Écrit par 
  • Frédéric CHAUVAUD
  •  • 1 076 mots

Tandis que les études d'histoire judiciaire se multiplient sur les avocats, le parquet, la justice politique et les grandes affaires, la magistrature, dans son ensemble, à condition d'excepter la grande fresque, volontiers hagiographique, publiée par Marcel Rousselet en 1957, restait un angle mort de cette recherche. La visée d'Alain Bancaud, dans […] Lire la suite

ITALIE - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel BALARD, 
  • Paul GUICHONNET, 
  • Jean-Marie MARTIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE, 
  • Paul PETIT
  •  • 27 438 mots
  •  • 42 médias

Dans le chapitre « L'expansion 1935-1940 »  : […] Après la rude « pacification » de la Cyrénaïque résistante (exécution d'Omar el Mokhtar, « le Lion du désert », en 1931), Mussolini reprend les projets sur l'Éthiopie. Le gouvernement italien avait compté sur une politique de pénétration pacifique et d'amitié pour arriver à un protectorat implicite. Il avait soutenu la demande d'adhésion de l'Éthiopie à la Société des nations, en septembre 1933, […] Lire la suite

GAULLE CHARLES DE (1890-1970)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 7 636 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « De Londres à Paris »  : […] Des mois durant, il est Charles-le-Seul, dans ce Londres d'où partent plus d'officiels français qu'il n'y en arrive. La destruction de la flotte française mouillée dans la rade de Mers el-Kébir, le 3 juillet, bien que de Gaulle ait su exprimer dignement « la douleur et la colère » du peuple français, accroît encore les amertumes et les méfiances. Il faudra bâtir la France libre avec des capitaine […] Lire la suite

PÉTAIN PHILIPPE (1856-1951)

  • Écrit par 
  • Jean-Marie GUILLON
  •  • 2 381 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le sauveur »  : […] Son premier geste public est d'appeler, le 17 juin, à cesser le combat. Les armistices, avec l'Allemagne et l'Italie, prennent effet le 25 juin. Pierre Laval, chef de file des « pacifistes », est le vice-président du Conseil. Bien soutenu par Weygand, général des armées, il assure la liquidation politique de la III e  République. Le 10 juillet 1940, le Parlement réuni à Vichy accorde au maréchal P […] Lire la suite

VIETNAM

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Pierre-Bernard LAFONT, 
  • NGUYÊN TRÂN HUÂN, 
  • Michèle PIRAZZOLI-t'SERSTEVENS, 
  • Matthieu SALOMON, 
  • Stéphanie SOUHAITÉ, 
  • Christian TAILLARD
  • , Universalis
  •  • 46 526 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « La guerre mondiale et la révolution d'août 1945 »  : […] Dès la mi-juin 1940, le Japon, qui veut resserrer le blocus de la Chine avec laquelle il est en guerre depuis trois ans, exige de la France des facilités militaires au Tonkin. Il les obtient du gouvernement de Vichy, auquel restent fidèles les autorités coloniales locales, mais il s'engage à respecter la souveraineté française sur l'Indochine (accord du 30 août 1940). En mai 1941, après avoir imp […] Lire la suite

LABORDE JEAN DE (1878-1977)

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 654 mots

Amiral français, responsable du sabordage de la force navale de haute mer à Toulon, le 27 novembre 1942. Le comte Jean de Laborde, né le 29 novembre 1878 à Chantilly, fut le premier chef de l'aviation maritime. Préfet maritime de Bizerte de 1932 à 1936, il est vice-amiral commandant en chef pour l'Atlantique en 1940 avant d'être nommé à Toulon à la tête de la flotte qui subsiste après l'affront […] Lire la suite

LAVAL PIERRE (1883-1945)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 684 mots
  •  • 1 média

Fils d'un petit cafetier d'Auvergne, Pierre Laval dut travailler pour payer ses études qui lui permirent, en 1907, de s'inscrire au barreau de Paris. Venu de l'extrême gauche, mais dépourvu d'idéalisme, il s'affranchit de tous les partis pour faire carrière grâce à des amitiés personnelles. Avocat, conseiller de nombreux syndicalistes, il est élu député en 1914 puis maire d'Aubervilliers en 1923, […] Lire la suite

ABETZ OTTO (1903-1958)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 330 mots

Important dignitaire nazi, artisan dès avant 1933 d'une réconciliation franco-allemande en particulier avec Jean Luchaire et Fernand de Brinon, Otto Abetz eut pour rôle essentiel d'occuper, de 1940 à 1944, le poste d'ambassadeur d'Allemagne à Paris. Sa mission avait un double caractère qui dépassait largement celle d'un agent diplomatique ordinaire. D'une part il coordonnait les services civils da […] Lire la suite

AFFICHE ROUGE L'

  • Écrit par 
  • Stéphane COURTOIS
  •  • 2 048 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les F.T.P.-M.O.I. »  : […] La tâche est particulièrement difficile et dangereuse. Dangereuse parce que stationnent en permanence dans la capitale d'importantes forces allemandes qui quadrillent les rues et, surtout, font pression sur la police française. Dangereuse aussi parce qu'à la Préfecture de police de Paris, les Renseignements généraux disposent de brigades spéciales (B.S.) anticommunistes, créées dès 1939, et qui c […] Lire la suite

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'ère nazie : 1933-1945 »  : […] La crise économique et politique qui secoue l'Europe après le krach de 1929 va encore aggraver la xénophobie et l'antisémitisme. L'année 1933 marque l'arrivée de Hitler au pouvoir et la mainmise de l'idéologie raciste nazie sur l'Allemagne . L'Europe de l'Est est secouée par l'essor de mouvements antisémites qu'on retrouvera collaborant activement à l'élimination physique des juifs pendant les ann […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

France. Reconnaissance de la responsabilité de l’État dans l’internement des Tziganes durant la guerre. 29 octobre 2016

Le président François Hollande, qui participe à une cérémonie d’hommage sur le site de l’ancien camp de Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire), reconnaît la « souffrance » des quelque six mille Tziganes internés par le régime de Vichy – et jusqu’en 1946 –, ainsi que la « responsabilité » de la France dans ce drame. […] Lire la suite

France. Présentation du projet de loi constitutionnelle. 1er-31 décembre 2015

du droit du sol » et « n’a absolument rien à voir avec les actes discriminatoires du régime raciste et antisémite de Vichy ». Le 31, dans ses vœux aux Français, le président François Hollande déclare que « nous n’en avons pas terminé avec le terrorisme ». […] Lire la suite

France. Suspension de la peine de Maurice Papon. 18-19 septembre 2002

sous le régime de Vichy est âgé de quatre-vingt-douze ans. La cour se fonde sur la loi de mars 2002 qui concerne les condamnés « atteints d'une pathologie engageant le pronostic vital » ou dont l'« état de santé est durablement incompatible avec le maintien en détention ». Elle infirme ainsi la décision […] Lire la suite

France. Condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l'homme dans l'affaire Papon. 25 juillet 2002

Le 25, saisie par les avocats de Maurice Papon, la Cour européenne des droits de l'homme condamne la France pour « procès inéquitable ». L'ancien secrétaire général de la préfecture de la Gironde sous le régime de Vichy, condamné en avril 1998 pour complicité de crimes contre l'humanité, avait […] Lire la suite

France. Rapport final sur la spoliation des juifs. 17 avril 2000

La mission d'étude sur la spoliation des juifs de France sous le régime de Vichy, installée en mars 1997 et présidée par Jean Mattéoli, remet son rapport final au Premier ministre. Ce rapport chiffre à environ 8,8 milliards de francs actuels le montant de cette spoliation organisée par l'État […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre AZÉMA, « VICHY RÉGIME DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/regime-de-vichy/