Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

VICHY RÉGIME DE

Les mémoires du régime de Vichy

Le régime de Vichy a bien été jugé, notamment à travers l'épuration légale. Mais les années de l'Occupation demeurent, dans une certaine mesure, pour reprendre le titre d'un ouvrage d'Éric Conan et Henry Rousso « un passé qui ne passe pas », précisément parce qu'avait existé un régime théoriquement souverain, Vichy.

Profitant de la guerre froide, les nostalgiques de Vichy ou ceux qui détestaient aussi bien les communistes que les gaullistes, ont bien tenté, dans les années 1950, de réhabiliter le Vichy de Pétain (rejetant celui de Laval dans les poubelles de l'Histoire). Mais ce qui prévalut, sous la pression conjointe des mémoires communiste et gaulliste, fut plutôt la mise entre parenthèses du gouvernement de Vichy.

Le film Le Chagrin et la Pitié, réalisé par Marcel Ophuls en 1971, donna le signal d'une remise en cause des mémoires convenues et, grâce à l'ouverture progressive des archives, historiens et non-historiens se livrèrent à une relecture tous azimuts de la France vichyssoise. On est passé progressivement de l'étude de la France de Vichy à celle de la France sous Vichy, avant de se mettre à scruter les faits et gestes du Français moyen. Enfin, depuis les années 1990, c'est avant tout la politique répressive de l'État vichyssois qui a été analysée de façon systématique, et notamment celle qui fut menée à l'encontre des Juifs. Les complicités du régime dans la déportation des Juifs de France étant établies, la réhabilitation du régime de Vichy est maintenant improbable.

— Jean-Pierre AZÉMA

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur des Universités à l'Institut d'études politiques de Paris

Classification

Pour citer cet article

Jean-Pierre AZÉMA. VICHY RÉGIME DE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Médias

Défaite de la France en 1940 - crédits : National Archives

Défaite de la France en 1940

Rafle du Vél' d'Hiv' - crédits : mémorial de la Shoah/ coll. BHVP

Rafle du Vél' d'Hiv'

Pétain et Hitler à Montoire, 1940 - crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Pétain et Hitler à Montoire, 1940

Autres références

  • UNE EXCEPTION ORDINAIRE (A. Bancaud)

    • Écrit par
    • 1 080 mots

    Tandis que les études d'histoire judiciaire se multiplient sur les avocats, le parquet, la justice politique et les grandes affaires, la magistrature, dans son ensemble, à condition d'excepter la grande fresque, volontiers hagiographique, publiée par Marcel Rousselet en 1957, restait un angle...

  • ABETZ OTTO (1903-1958)

    • Écrit par
    • 332 mots

    Important dignitaire nazi, artisan dès avant 1933 d'une réconciliation franco-allemande en particulier avec Jean Luchaire et Fernand de Brinon, Otto Abetz eut pour rôle essentiel d'occuper, de 1940 à 1944, le poste d'ambassadeur d'Allemagne à Paris. Sa mission avait un double caractère qui dépassait...

  • AFFICHE ROUGE L'

    • Écrit par
    • 2 508 mots
    • 2 médias
    ...stationnaient en permanence dans la capitale d'importantes forces allemandes qui quadrillaient les rues et, surtout, pesaient sur la police française. Or, à la préfecture de police de Paris, les Renseignements généraux disposaient de deux brigades spéciales (BS) anticommunistes, créées dès 1939, et qui connaissaient...
  • ANTISÉMITISME

    • Écrit par
    • 12 229 mots
    • 9 médias
    En France, les premières mesures discriminatoires en zone occupée sont l'œuvre des autorités allemandes. Dès le 27 septembre 1940, les Allemands promulguent une ordonnance définissant qui est juif. Ceux qui répondent à cette définition sont tenus de se faire recenser jusqu'au 20 octobre, auprès de la...
  • ARCHITECTURE & ÉTAT AU XXe SIÈCLE

    • Écrit par
    • 3 970 mots
    • 3 médias

    L'intervention de l' État dans le domaine de l' architecture ne constitue pas un phénomène nouveau. De tout temps et sous tous les régimes, l'État est intervenu dans la mesure où toute réalisation architecturale met en cause les intérêts de couches de population bien plus larges que celles...

  • Afficher les 100 références