RÉALISME, art

RÉALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Gerald M. ACKERMAN, 
  • Henri MITTERAND
  •  • 6 488 mots
  •  • 3 médias

Tout comme en littérature, le réalisme a été le mouvement dominant en art pendant la seconde moitié du xixe siècle. Pourtant, il n'a fait l'objet, de la part des chercheurs, que d'investigations fragmentaires, et ses limites tant géographiques que chronologiques restent mal définies. En outre, les spécialistes discutent toujours sur le point de savoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-art-et-litterature/#i_29263

ACADÉMISME

  • Écrit par 
  • Gerald M. ACKERMAN
  •  • 3 543 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les réformes du XIXe siècle »  : […] Les doctrines d'individualisme et de liberté personnelle bouleversèrent l'absolutisme politique longtemps avant qu'elles ne produisissent un changement dans les académies. Ces « philosophes » de la fin du xviii e  siècle, en attaquant la thèse selon laquelle génie et art pouvaient être soumis à des lois, avaient tourné en dérision les académies ; mais les artistes de l'époque semblaient heureux au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/academisme/#i_29263

ANGLAIS (ART ET CULTURE) - Peinture

  • Écrit par 
  • Jacques CARRÉ, 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 8 171 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Du réalisme académique au colorisme préraphaélite (1830-1914) »  : […] La peinture victorienne, il faut en convenir, offre le plus souvent le spectacle de l' académisme le plus figé. Le réalisme minutieux de la plupart des peintres les plus appréciés à l'époque est mis au service d'un moralisme conventionnel ou d'un pittoresque de pacotille. Les panoramas bibliques de John Martin (1789-1854) tiennent du grand guignol, et les scènes de foule de William Powell Frith ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anglais-art-et-culture-peinture/#i_29263

L'ART ET L'ILLUSION, Ernst Gombrich - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 034 mots

Dans le chapitre « Naissance et métamorphoses de la « mimesis » »  : […] Gombrich consacre un exposé assez long à la transformation des finalités de l'art au cours du v e  siècle avant J.-C., lorsque les sculpteurs et les peintres grecs développèrent des capacités illusionnistes inédites au lieu de se contenter de figurations schématiques et symboliques. Il en montre le déclin dès l'époque impériale romaine et le renouveau à partir du xiv e  siècle : le profil d'évolut […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-et-l-illusion/#i_29263

ART & SCIENCES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOHEN
  •  • 6 154 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La médecine des hommes et celle des œuvres d'art »  : […] Un domaine d'investigation attire à la fois les scientifiques et les artistes : il s'agit de la diversité humaine, et en particulier des anomalies et des pathologies de l'homme. Les travaux de Bichat, au début du xix e  siècle, ont permis une approche plus clinique du faciès des malades. Ceux-ci inspirent un certain nombre d'artistes qui trouvent dans le réalisme une source de vérité et de projec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-et-sciences/#i_29263

L'ART RELIGIEUX DE LA FIN DU MOYEN ÂGE EN FRANCE. ÉTUDE SUR L'ICONOGRAPHIE DU MOYEN ÂGE ET SUR SES SOURCES D'INSPIRATION (É. Mâle) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 046 mots

Dans le chapitre « Un art religieux  »  : […] Dans les Méditations sur la vie de Jésus-Christ comme dans l'art qu'elles inspirèrent directement, tout est chaleur, vie et humanité. Le statut de l'image chrétienne a laissé place à un autre type d'image, dans lequel il ne s'agit plus de proposer une vision spirituelle du Beau, mais de contempler les réalités immédiates, les choses elles-mêmes. Émile Mâle choisit l'exemple du groupe sculpté de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-religieux-de-la-fin-du-moyen-age-en-france-etude-sur-l-iconographie-du-moyen-age-et-sur-ses-sources-d-inspiration/#i_29263

L'ATELIER DU PEINTRE (G. Courbet)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 196 mots

L'Exposition universelle de 1855, à Paris, qui succède à celle de Londres, en 1851, fut une manifestation exceptionnelle, en grande partie grâce à sa section artistique. Remplaçant le traditionnel Salon, celle-ci était consacrée à tous les artistes vivants, français et étrangers, et n'était plus limitée, comme c'était la règle au Salon, aux œuvres récentes. C'est ainsi que, à la demande du gouvern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-atelier-du-peintre/#i_29263

AVANT-GARDE EST-EUROPÉENNE

  • Écrit par 
  • Andrzej TUROWSKI
  •  • 8 064 mots

Dans le chapitre «  Identification culturelle »  : […] La question de l'unité culturelle de l'Europe de l'Est est très complexe et impossible à cerner à l'aide d'une simple formule. Déjà, en ce qui concerne la terminologie, des complications importantes, déterminées par une perspective historique et idéologique, se font sentir. La notion d'Europe de l'Est et celle, de plus en plus admise, d'Europe centrale et du Sud-Est s'appliquent au même territoire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/avant-garde-est-europeenne/#i_29263

BAZILLE FRÉDÉRIC (1841-1870)

  • Écrit par 
  • Alain MADELEINE-PERDRILLAT
  •  • 2 468 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Une œuvre diverse et partagée »  : […] Pour réduite qu'elle soit en nombre, l'œuvre de Frédéric Bazille est d'une remarquable diversité. Hormis la peinture mythologique, religieuse ou historique – qui occupait le devant de la scène dans les Salons –, tous les genres y sont représentés : le paysage ; l'intérieur, avec ou sans figures ; le portrait, isolé ou de groupe, en plein air ou dans une pièce ; le nu, masculin et féminin ; la natu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-bazille/#i_29263

BELTING HANS (1935- )

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 2 172 mots

Dans le chapitre « Le tournant du xie siècle »  : […] Tant en Orient qu'en Occident, la situation resta inchangée, ou presque, jusqu'au xi e  siècle. Hans Belting fait de ce siècle le pivot de l'histoire des images, parce que c'est à ce moment que l'analogie établie entre le corps de Jésus-Christ et l'image chrétienne va, pour des raisons historiques, perdre son statut de norme universellement valable. Le millénaire précédent avait été, d'une certain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-belting/#i_29263

BONNAT LÉON (1833-1922)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 502 mots
  •  • 1 média

Originaire de Bayonne, Bonnat fait ses études de peintre à Madrid où sa famille est installée, et c'est à l'Académie San Fernando qu'il est l'élève de Federico de Madrazo. Bonnat est en contact direct avec la peinture réaliste espagnole, à une époque où des peintres comme Manet, Carolus-Duran, Ribot tournent leurs regards vers Ribera ou Velázquez. Il en gardera, outre un sens profond du naturalism […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-bonnat/#i_29263

ROMANTISME

  • Écrit par 
  • Henri PEYRE, 
  • Henri ZERNER
  •  • 22 144 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Problème de l'art romantique en France »  : […] Le romantisme ayant trouvé sa vocation en Allemagne comme mouvement antirationaliste et antifrançais, il n'est pas surprenant qu'il ait eu des difficultés à se redéfinir en France. Il s'est posé à ses débuts comme anticlassique. Mais si cette formule fut assez efficace chez les littérateurs, elle jeta dans l'art une grande confusion. En effet, on assimilait volontiers le concept de classicisme à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/romantisme/#i_29263

BUFFET BERNARD (1928-1999)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 813 mots
  •  • 1 média

À trente ans, en 1958, le peintre Bernard Buffet voit son œuvre consacrée par une rétrospective à la galerie Charpentier, dont le catalogue est préfacé par Claude Roger-Marx. Jusqu'en 1999, l'artiste fournit au moins une centaine de tableaux par an, sans compter les dessins et les estampes. La maladie a pourtant vaincu ce bourreau de travail, qui s'est donné la mort dans sa propriété de Tourtour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-buffet/#i_29263

CAILLEBOTTE GUSTAVE (1848-1894)

  • Écrit par 
  • Éric DARRAGON
  •  • 2 410 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un peintre impressionniste »  : […] Gustave Caillebotte, né en 1848 à Paris, est licencié en droit en 1870. Après un voyage en Italie en 1872, où il rencontre Giuseppe De Nittis, et la fréquentation de l'atelier de Léon Bonnat, il est admis à l'École des beaux-arts en février 1873. Son père, Martial Caillebotte, meurt en décembre 1874. Il laisse à sa famille une fortune conséquente et un immeuble familial, 77 rue de Mirosmenil où le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gustave-caillebotte/#i_29263

CENSURE (art)

  • Écrit par 
  • Julie VERLAINE
  •  • 2 630 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La question du nu »  : […] De même que des œuvres littéraires, des Fleurs du mal de Charles Baudelaire (1857) aux manuscrits de Tolstoï (1913), font l'objet de procès, d'expurgation et de saisie, nombreuses sont les formes que revêt la censure artistique, de la non-sélection au procès en justice, en passant par le dénigrement et le décrochage. L'accusation d'outrage aux bonnes mœurs est parmi les plus fréquentes. Elle touc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/censure-art/#i_29263

CHAMPFLEURY JULES FLEURY HUSSON dit (1821-1889)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 546 mots

Né à Laon (Aisne), fils d'un secrétaire de mairie, Jules Fleury Husson commence des études classiques, puis entre comme commis dans une librairie de gros. Il donne des articles à L'Artiste — c'est le directeur, Arsène Houssaye, qui lui conseille en 1844 d'adopter le pseudonyme de Champfleury —, à La Revue de Paris , au Messager de l'Assemblée . Le succès vient en 1847 avec ses recueils de nouvell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/champfleury/#i_29263

COURBET GUSTAVE (1819-1877)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 3 489 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les débuts »  : […] Ses premières œuvres caractéristiques se situent aux alentours de sa vingtième année. Certaines trahissent quelques rudiments de formation académique, reçus dans divers ateliers parisiens. L' autoportrait en « désespéré » (1843 ?, coll. part.) procède ainsi des têtes d'expression stéréotypées dont les davidiens tardifs avaient abusé ; mais, par sa facture énergique, il évoque aussi des peintres es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/courbet-gustave-1819-1877/#i_29263

CRITIQUE D'ART EN FRANCE AU XIXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Christine PELTRE
  •  • 6 626 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Critique d'art et histoire de l'art »  : […] Si la critique d'art du xix e  siècle a pu parfois s'apparenter à un genre littéraire, elle recourt cependant à des instruments spécifiques. Il n'est pas d'« articlier », pour reprendre le terme condescendant de Baudelaire, qui n'ait eu à cœur de justifier sa compétence en établissant des rapprochements avec l'art du passé. Ce mode d'approche est de plus inscrit dans les mentalités du temps : l' h […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-d-art-en-france-au-xixe-siecle/#i_29263

DALOU JULES (1838-1902)

  • Écrit par 
  • Jacques de CASO
  •  • 612 mots
  •  • 1 média

Sculpteur français. Dalou est avec Rodin la figure marquante de la sculpture française de la fin du xix e siècle. Mais, de son vivant déjà, la perception que le public avait de son art a peut-être souffert de l'immense renommée de Rodin. Dalou n'eut pas de carrière officielle. Comme beaucoup d'artistes de premier plan de la seconde moitié du xix e siècle, il passa rapidement par l'École des beau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-dalou/#i_29263

DAUMIER HONORÉ (1808-1879)

  • Écrit par 
  • Robert FOHR
  •  • 2 959 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La scène politique »  : […] La réputation de Daumier va se jouer entre les deux mouvements populaires de 1830 et de 1848. Stimulé, en effet, par le choc des Trois Glorieuses, auxquelles l'artiste participe aux côtés de ses bouillants amis, et par l'effervescence politique et sociale qui caractérise ensuite le règne du « roi bourgeois », le prodigieux talent de Daumier pour la satire et la caricature éclate alors au grand jou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/honore-daumier/#i_29263

DEGAS EDGAR (1834-1917)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 813 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Réaliste ou impressionniste ? »  : […] Degas s'est engagé sans réserve dans l'aventure des expositions impressionnistes, où il vit l'occasion d'imposer sa peinture, moins « impressionniste » d'ailleurs que « naturaliste » ou « réaliste » (ce sont les deux termes qu'il employait de préférence). Il participa ainsi à l'exposition inaugurale de 1874 , et, au moment de recruter des participants, il écrivait à Tissot (qui finalement refusa)  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edgar-degas/#i_29263

DIX OTTO (1891-1969)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 784 mots

Dans le chapitre « Un réalisme critique »  : […] Mais la provocation n'a qu'un temps. Otto Dix amorce une autre étape. Il évolue vers une représentation de la vie dans sa « vérité », vers « l'ordre froid » d'une Nouvelle Objectivité, plus spécifiquement vers le réalisme incisif du « vérisme ». Ces noms, dans la presse, désignent les courants qui succèdent aux « désordres » de l'expressionnisme et du mouvement dada. À travers une forme soignée, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-dix/#i_29263

DUPRÉ JULES (1811-1889)

  • Écrit par 
  • Bernard PUIG CASTAING
  •  • 937 mots

Fort apprécié pour ses paysages, considéré souvent comme l'un des précurseurs de l'impressionnisme, Jules Dupré est issu de cette génération de peintres qui, à partir de 1830, formèrent autour de Théodore Rousseau l'école de Barbizon, l'une des tendances du courant réaliste. Le doyen des critiques réalistes, Théophile Thoré (Thoré-Bürger), ne concevait-il pas l'art comme une manifestation de l'amo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jules-dupre/#i_29263

EAKINS THOMAS (1844-1916)

  • Écrit par 
  • Gerald M. ACKERMAN
  •  • 1 434 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'élève de Gérôme et de Bonnat »  : […] Eakins est né en 1844 à Philadelphie dans une famille de quakers ; il fréquenta les écoles locales où son père enseignait ; puis il fit quatre ans de dessin dans un collège secondaire. Dans une ville remplie d'immigrants, il apprit à parler les langues qu'il étudiait en classe : français, italien et espagnol. Il fut admis à la Pennsylvania Academy of Fine Arts en 1861 et y resta cinq ans. Puis, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-eakins/#i_29263

ÉCRITS SUR L'ART MODERNE, Louis Aragon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marianne JAKOBI
  •  • 1 091 mots

Dans le chapitre « Le réalisme contre l'avant-garde abstraite »  : […] Une seconde période de la critique d'art d'Aragon s'ouvre en 1937 avec « Réalisme socialiste et réalisme français », texte d'une conférence publiée l'année suivante dans la revue Europe . L'œuvre d'art, qui résulte de la lutte entre des éléments contradictoires, est alors considérée comme indissociable de l'unité culturelle nationale et s'inscrit dans une dimension historique. Le réalisme artistiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecrits-sur-l-art-moderne/#i_29263

LES ÉCRIVAINS DEVANT L'IMPRESSIONNISME, Denys Riout - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 1 216 mots

Dans le chapitre « Représenter la « réalité moderne » »  : […] Tout au long de ces textes, et quelle que soit leur approche, l'accent est très souvent mis sur le projet systématiquement dénigré par l'art officiel, celui de montrer la réalité quotidienne, de dépeindre les choses et les êtres tels qu'ils sont perçus, de représenter la campagne ou la ville dans leur apparence immédiate. Les auteurs, écrivains ou critiques d'art, ont à cet égard parfaitement comp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ecrivains-devant-l-impressionnisme/#i_29263

FANTIN-LATOUR IGNACE HENRI (1836-1904)

  • Écrit par 
  • Pierre GEORGEL
  •  • 493 mots
  •  • 1 média

Peintre français. L'œuvre de Henri Fantin-Latour réalise éminemment le vœu de Baudelaire qui, dans le Salon de 1845 , souhaitait l'avènement de peintres sachant exprimer la poésie de la vie moderne. Il appartient à la génération qui commence à s'affirmer vers 1860 (plus particulièrement au groupe hétéroclite qui exposa en 1863 au Salon des refusés). Il bénéficie donc de l'acquis du réalisme, et su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ignace-henri-fantin-latour/#i_29263

FOUGERON ANDRÉ (1913-1998)

  • Écrit par 
  • Philippe BOUCHET
  •  • 573 mots

Le peintre André Fougeron trouve sa place dans l'histoire de l'art de l'immédiat après-guerre, précisément dans la chronique des années 1947-1953, lorsque le Parti communiste tente d'imposer un art social, au service de la classe ouvrière et de ses luttes, un art de propagande directement lié aux événements de la politique intérieure française : le « réalisme socialiste ». Il en sera la figure of […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-fougeron/#i_29263

FRÉDÉRIC LÉON (1856-1940)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul BOUILLON
  •  • 392 mots

Le peintre Léon Frédéric est l'un des représentants les plus marquants de l'école symboliste belge. Il n'est pas rare pourtant de le voir classé parmi les épigones du « réalisme » ; mais l'ambiguïté apparente de cette situation n'en est que plus caractéristique. Il suit à l'académie de Bruxelles les cours de Jean Portaels, mais un voyage en Italie fait en compagnie du sculpteur Juliaan Dillens ori […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leon-frederic/#i_29263

GÉRÔME JEAN LÉON (1824-1904)

  • Écrit par 
  • Bruno FOUCART
  •  • 473 mots
  •  • 3 médias

Les honneurs dont a été couvert Gérôme, sa célébrité contrastent avec la défaveur qui suivit bientôt une carrière tard prolongée. Son hostilité à l'impressionnisme (il proteste en vain, en 1884, contre l'exposition Manet à l'École des beaux-arts où il professe, mène campagne en 1894-1895 contre le legs Caillebotte) devait assimiler à un « pompier » un artiste remarquablement doué qui a illustré, d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-leon-gerome/#i_29263

GUTTUSO RENATO (1912-1987)

  • Écrit par 
  • Alain JOUFFROY
  •  • 905 mots

Né à Bagheria (Sicile), le plus célèbre peintre italien du xx e siècle, après Giorgio de Chirico, ne se dissocie pas, par la sensualité et la violence de sa peinture figurative, du pays où il est né. Il a commencé par y faire des études de droit en 1930 et exposera ses tableaux avec des artistes siciliens jusqu'à la guerre. À partir des années 1935-1937, il prend une position antifasciste et s'in […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renato-guttuso/#i_29263

HANSON DUANE (1925-1996)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 890 mots

Les œuvres du sculpteur américain Duane Hanson sont surtout connues du public par leurs reproductions dans les ouvrages consacrés au pop art ou à l'hyperréalisme. Figure emblématique de la culture de masse, aussi connue que la Marilyn de Warhol, sa grosse dame, la cigarette au coin des lèvres, conduisant un caddie débordant de victuailles achetées au supermarché ( Market Lady , 1969) est l'image […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duane-hanson/#i_29263

HYPERRÉALISME

  • Écrit par 
  • Élisabeth LEBOVICI
  •  • 3 196 mots

En 1976, dans la revue Critique , l'historien de l'art Jean-Claude Lebensztejn définissait comme « sans goût » la peinture des hyperréalistes, représentant une Amérique anesthésiée, celle des « insinuations télévisées, signes publicitaires, sweet rock, grands magasins, Muzak, paradis artificiels en miniature, Jesus Freaks, Guru Freaks, artefacts en plastique imitant le bonheur d'antan ». Ce mouve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hyperrealisme/#i_29263

IMPRESSIONNISME

  • Écrit par 
  • Jean CASSOU
  •  • 9 461 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Les événements de l'impressionnisme »  : […] Depuis le Salon des Refusés (1863), initiative libérale de Napoléon III, Manet est le peintre que la presse, les pouvoirs académiques et le publics ont voué à l'exécration. En quoi il succède à Courbet, lequel, non seulement se proclamait le fondateur de l'école réaliste, mais encore se faisait honnir pour ses opinions sociales. Manet est, lui aussi, un réaliste, peut-être de façon encore plus af […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/impressionnisme/#i_29263

JEFF WALL. PHOTOGRAPHIES 1978-2004 (exposition)

  • Écrit par 
  • Jörg BADER
  •  • 1 012 mots

L'importante rétrospective Jeff Wall. Photographs 1978-2004 , consacrée à l'œuvre de l'artiste canadien né en 1946 à Vancouver (Colombie-Britannique), a d'abord eu lieu, du 30 avril au 25 septembre 2005, au Schaulager, à Bâle (avant d'être reprise à Londres par la Tate Modern). Le fait s'explique par le lien privilégié que Wall entretient avec cette ville, où s'est tenue dès 1983 sa deuxième expo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeff-wall-photographies-1978-2004/#i_29263

LE STYLE RUSTIQUE (E. Kris)

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 1 016 mots

Ernst Kris (1900-1957) est un des historiens les plus fascinants de l'« école viennoise » en histoire de l'art. Élève de Julius von Schlosser, Kris est nommé, à vingt ans, conservateur du département de sculptures et d'arts appliqués du musée de Vienne. Historien de l'art profondément original, dont les intuitions furent toujours servies par une parfaite érudition autant que par une connaissance a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-style-rustique-e-kris/#i_29263

LETTRES SUR LA PEINTURE DE PAYSAGE, Carl Gustav Carus - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Elisabeth DÉCULTOT
  •  • 883 mots

Dans le chapitre « Le tournant scientifique : Carus lecteur de Goethe »  : […] Pourtant ces réminiscences discrètes du romantisme ne doivent pas faire oublier les divergences profondes qui séparent Carus de ce mouvement. Ni Schelling, ni Schlegel, ni même Friedrich ne sont explicitement nommés dans les Lettres . Derrière une approche en apparence subjective et mystique de l'univers transparaît très vite un souci scientifique de restitution exacte du réel, peu compatible ave […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lettres-sur-la-peinture-de-paysage/#i_29263

LEVINE JACK (1915-2010)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 600 mots

Le peintre Jack Levine fut un membre de l'école réaliste américaine des années 1930, versée dans la critique sociale. Jack Levine naît en 1915 à Boston, dans une modeste famille originaire de Lituanie. Se formant dans un premier temps au centre social juif de Roxbury, quartier de sa ville natale, durant son temps libre, il fréquente ensuite l'école du Museum of Fine Arts de Boston, puis étudie à l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jack-levine/#i_29263

MANET ÉDOUARD

  • Écrit par 
  • Éric DARRAGON
  •  • 3 201 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'œuvre et la vie »  : […] On peut distinguer trois moments importants dans l'activité de Manet. D'abord celui qui consiste à prendre toute la mesure du Salon officiel. On sait que le jeune Manet était le fils d'un magistrat parisien qui aurait été davantage satisfait de le voir entrer à l'École navale que dans un atelier de peintre. Une traversée de l'Atlantique sur le Havre et Guadeloupe , qui met un terme à sa vocation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-manet/#i_29263

MANET-VELÁZQUEZ. LA MANIÈRE ESPAGNOLE AU XIXe siècle (exposition)

  • Écrit par 
  • Robert DUPIN
  •  • 1 182 mots

Le musée d'Orsay à Paris, du 16 septembre 2002 au 5 janvier 2003, puis le Metropolitan Museum à New York (24 février-8 juin 2003), ont accueilli une exposition consacrée à l'influence de la peinture espagnole sur la peinture française du romantisme à la fin du xix e  siècle, Manet-Velázquez. La manière espagnole au XIX e  siècle . Les commissaires de cette exposition inédite, Geneviève Lacambre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/manet-velazquez-la-maniere-espagnole-au-xixe-siecle/#i_29263

MILLET JEAN-FRANÇOIS (1814-1875)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre MOUILLESEAUX
  •  • 968 mots
  •  • 2 médias

La peinture de Millet, longtemps très populaire, a été appréciée en vertu de critères d'ordre social ou moral, mais rarement en tant qu'œuvre plastique : c'est ce qu'a justement entrepris la critique récente. Par ses origines, comme par l'univers de toute son œuvre, Millet fait figure de personnalité à part, généralement estimée pour ses qualités de générosité et de probité. Né dans le Cotentin, c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-francois-millet/#i_29263

MORLEY MALCOLM (1931-2018)

  • Écrit par 
  • Jacinto LAGEIRA
  •  • 704 mots
  •  • 1 média

C’est durant les années 1960 que se fixent les grandes lignes de l’œuvre de Malcolm Morley (né le 7 juin 1931, à Highgate, Angleterre, mort le 2 juin 2018 à Long Island, État de New York), tant dans le choix des sujets – batailles navales, marines, vues d’océan, plages, croisières, vacances – que dans le traitement pictural : le recours au procédé de la grille pour « mettre au carreau » l’image à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/malcolm-morley/#i_29263

NOUVEAU RÉALISME

  • Écrit par 
  • Catherine VASSEUR
  •  • 2 605 mots

Retraçant en 1969, dans un livre sur les avant-gardes publié avec Pierre Cabanne, l'histoire du Nouveau Réalisme, mouvement artistique dont il avait été le théoricien et le promoteur, le critique d'art Pierre Restany relevait que le « pouvoir coagulateur » de cette expression, autour de laquelle se constitua, en 1960, un collectif d'artistes aux styles fort disparates, ne reposait sur aucun conse […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouveau-realisme/#i_29263

NOUVELLE OBJECTIVITÉ

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 2 142 mots

Dans le chapitre « L'objet et la technique »  : […] À la suite de difficultés matérielles et politiques – la ville de Mannheim était située en Rhénanie, alors sous occupation militaire française –, Hartlaub ne put mettre sur pied son exposition qu'en 1925, du 14 juin au 13 septembre. À l'exception d'un Suisse, Niklaus Stoecklin, les trente-deux peintres retenus par lui étaient allemands. Pour la plupart, ils étaient assez bien connus : Max Beckman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-objectivite/#i_29263

ORIENTALISME, art et littérature

  • Écrit par 
  • Daniel-Henri PAGEAUX, 
  • Christine PELTRE
  •  • 11 010 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « L'art « ethnographique » : de la description à l'imprégnation »  : […] Avec la multiplication des voyages, l'exotisme prend autour de 1850 une tournure plus réaliste, encouragée par l'évolution de la peinture vers le naturalisme. L'urgence de découvrir un monde que l'on sent menacé par l'emprise occidentale impose de surcroît l'observation « ethnographique ». Renonçant à susciter l'émotion, le portrait devient une étude objective des costumes et des visages, comme l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orientalisme-art-et-litterature/#i_29263

PEINTURE DE GENRE

  • Écrit par 
  • Anne le PAS de SÉCHEVAL
  •  • 3 539 mots
  •  • 12 médias

La notion de peinture de genre désigne l'illustration de scènes de la vie quotidienne, dont les personnages sont des types humains anonymes. Utilisée à l'origine pour tous les genres de peintures à l'exception de la peinture d'histoire, l’expression ne trouva son acception actuelle qu'à la fin du xviii e  siècle. En 1766, Diderot écrivait ainsi : « On appelle du nom de peintres de genre indistinct […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/peinture-de-genre/#i_29263

PETITE DANSEUSE DE QUATORZE ANS (E. Degas)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 218 mots

La Petite Danseuse de quatorze ans (National Gallery, Washington), unique sculpture exposée par Edgar Degas (1834-1917) de son vivant (à la sixième exposition impressionniste, en 1881) est l'une de ses œuvres les plus importantes. Elle reprend en effet un sujet abordé depuis longtemps par l'artiste aussi bien en peinture que dans de très nombreux dessins et pastels, un sujet qu'il traitera jusqu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petite-danseuse-de-quatorze-ans/#i_29263

RÉALISME, art grec

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 435 mots

Depuis la Renaissance jusqu'au milieu du xix e  siècle au moins, l'art grec a fourni aux artistes et aux penseurs de l'Occident le modèle de ce qu'ils ont appelé le « beau idéal » : un art où la réalité est épurée par la recherche d'une perfection formelle résultant d'une démarche intellectuelle. Cette perception de l'art grec, fondée avant tout sur la connaissance de l'architecture et de la sculp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-art-grec/#i_29263

RUSSIE (Arts et culture) - L'art russe

  • Écrit par 
  • Michel ALPATOV, 
  • Olga MEDVEDKOVA, 
  • Cécile PICHON-BONIN, 
  • Andreï TOLSTOÏ
  •  • 18 894 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « L’art de la période de reconstruction (1922-1928) »  : […] La notion de construction est au cœur des années de la nouvelle politique économique (N.E.P.), qui succède à la révolution et à la guerre civile, en 1922. La jeunesse soviétique aspire à construire un monde nouveau, une ville et un art qui lui correspondent. L’architecture connaît l’explosion des mouvements d’avant-garde dont les deux principaux sont le constructivisme (représenté par l’Organisat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/russie-arts-et-culture-l-art-russe/#i_29263

SAINT-GAUDENS AUGUSTUS (1848-1907)

  • Écrit par 
  • Paul-Louis RINUY
  •  • 886 mots

Célébré aux États-Unis comme l'un des pères de la sculpture américaine moderne, Augustus Saint-Gaudens est depuis quelques années redécouvert par la France, berceau de sa famille paternelle et lieu principal de sa formation artistique. De la médaille au monument commémoratif, cet artiste a pratiqué durant trois décennies tous les genres et tous les formats de la sculpture et a su inventer un style […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/augustus-saint-gaudens/#i_29263

STEVENS LES

  • Écrit par 
  • Robert L. DELEVOY
  •  • 312 mots
  •  • 2 médias

Fils d'un marchand de tableaux, Joseph Stevens (1819-1892), peintre autodidacte né et mort à Bruxelles, est le frère aîné du peintre Alfred Stevens et du critique d'art Arthur Stevens. Il est l'un des premiers peintres du mouvement réaliste qu'on voit se développer, en Belgique comme en France, vers 1850. Il a traité un sujet privilégié, le chien, qu'il a étudié avec un sens de l'observation, un s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-stevens/#i_29263

TROYON CONSTANT (1810-1865)

  • Écrit par 
  • Arnauld BREJON DE LAVERGNÉE
  •  • 883 mots
  •  • 2 médias

Les parents de Constant Troyon travaillaient à la manufacture de Sèvres, son père comme peintre décorateur, sa mère comme brunisseuse. L'enfant fut encouragé dans le domaine des arts par Riocreux, conservateur du Musée céramique, qui lui fit peindre des fleurs et des paysages « classiques », sous la direction d'un professeur, mais l'élève se tourna vite vers les études et croquis d'après nature. I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/constant-troyon/#i_29263

WHISTLER JAMES ABBOTT McNEILL (1834-1903)

  • Écrit par 
  • Barthélémy JOBERT
  •  • 3 208 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les années françaises (1855-1859) »  : […] Whistler est né en 1834 à Lowell, Massachusetts. Fils de militaire, il fut d'abord tenté par une carrière dans les armes. Aussi étudia-t-il, sans aucun succès sauf dans les cours de dessin, à l'United States Military Academy at West Point. Il avait déjà, dans son enfance et sa jeunesse, reçu un début de formation artistique, d'abord à Saint-Pétersbourg (où son père fut ingénieur des chemins de fer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-abbott-whistler/#i_29263

ZILLE HEINRICH (1858-1929)

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 1 077 mots

S'il est un artiste dont la gloire locale n'a d'égale que l'ignorance où le reste du monde l'a relégué, c'est bien Heinrich Zille, le dessinateur du Berliner Milliöh . Le « milieu » berlinois, ce n'est pas le monde des gangsters, encore que Zille ait eu une sympathie certaine pour les escarpes et les putains ; c'est le petit peuple de cette grande ville poussée tout d'un coup à la fin du xix e  si […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-zille/#i_29263


Affichage 

La Forge, A. von Menzel

photographie

Adolph von Menzel, La Forge 1875 Huile sur toile Nationalgalerie, Berlin 

Crédits : Bildarchiv Steffens, Bridgeman Images

Afficher

Le Chien et la mouche, J. Stevens

photographie

Joseph STEVENS, Le Chien et la mouche, huile sur toile Musées royaux des beaux-arts de Belgique, Bruxelles 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Le Pont de l'Europe, G. Caillebotte

photographie

Gustave Caillebotte, Le Pont de l'Europe 1876 Huile sur toile 125 cm X 180 cm Musée du Petit Palais, Genève, Suisse 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Les Scieurs, J.-F. Millet

photographie

Jean-François MILLET, Les Scieurs, 1848, huile sur toile Victoria and Albert Museum, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Mademoiselle de Rohan, A. Stevens

photographie

Alfred STEVENS, Mademoiselle de Rohan, huile sur toile Galerie nationale, Le Cap, Afrique du Sud 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Autoportrait par Louis Corinth

photographie

Autoportrait par Louis Corinth, vers 1920-1921 Pointe sèche Wolseley Fine Arts, Londres 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Réception des ambassadeurs du Siam à Fontainebleau, J. L. Gerôme

photographie

S'il est fameux pour ses œuvres d'inspiration orientaliste ou ses sujets antiquisants, Gérôme peint également des sujets à caractère historique, où s'affirme le goût du décorum propre au second Empire Jean Léon Gérôme, Réception des ambassadeurs du Siam à Fontainebleau, 1864 Huile sur... 

Crédits : DEA / G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

Afficher

La Forge, A. von Menzel
Crédits : Bildarchiv Steffens, Bridgeman Images

photographie

Le Chien et la mouche, J. Stevens
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Le Pont de l'Europe, G. Caillebotte
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Les Scieurs, J.-F. Millet
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Mademoiselle de Rohan, A. Stevens
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Autoportrait par Louis Corinth
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Réception des ambassadeurs du Siam à Fontainebleau, J. L. Gerôme
Crédits : DEA / G. Dagli Orti/ De Agostini/ Getty Images

photographie