BELTING HANS (1935- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans son œuvre, Hans Belting poursuit deux interrogations fondamentales, l'une sur l'histoire des relations des hommes aux images, l'autre sur l'histoire de l'art comme structure de représentation et mise en forme d'un discours spécialisé. Professeur d'histoire de l'art à l'université de Munich, puis d'histoire de l'art et de théorie des médias à l'Institut technologique de Karlsruhe, membre de l'Académie des sciences de Heidelberg, il a occupé en 2002-2003 la chaire européenne du Collège de France à Paris. S'intéressant à la formation d'un système de communication particulier, celui des images et de leurs rôles dans les sociétés humaines depuis l'Antiquité jusqu'à nos jours, Hans Belting revient sans cesse dans ses livres et dans ses articles sur le problème référentiel qui se pose, dans l'histoire, entre le corps et les images, corps du Christ et présence, puis corps des hommes et représentation, jusqu'à son texte le plus récent sur les techniques du clonage humain (« Images réelles et corps fictifs », Le Monde, jeudi 27 février 2003). Trois principaux axes de recherche se dégagent de ses travaux : la genèse de l'image chrétienne ; les rapports entre l'Orient et l'Occident (Florence et Bagdad. Une histoire du regard entre Occident et Orient, 2012) ; la constitution d'une histoire de l'art à partir du xvie siècle.

Sur les deux rives de la Méditerranée

Hans Belting a commencé par étudier les xiiie-xve siècles et les conceptions religieuses des images dans le monde byzantin, à partir des manuscrits enluminés (Das Illuminierte Buch in der Spätbyzantinischen Gesellschaft, Heidelberg, 1970), et en Italie, sur les fresques peintes par Giotto dans l'église supérieure de la basilique Saint-François d'Assise (Die Oberkirche von S. Francesco in Assisi, Berlin, 1977). Dans les deux cas, il analyse les changements majeurs qui interviennent en parallèle au xiiie siècle sur les deux rives de la Méditerranée, dans des milieu [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé de l'Université, ancien membre de l'École française de Rome, professeur d'histoire de l'art médiéval à l'université de Bourgogne

Classification


Autres références

«  BELTING HANS (1935- )  » est également traité dans :

LE CHEF D'ŒUVRE INVISIBLE et POUR UNE ANTHROPOLOGIE DES IMAGES (H. Belting)

  • Écrit par 
  • François-René MARTIN
  •  • 998 mots

L'historien de l'art allemand Hans Belting, né en 1935, est l'un de ceux qui auront le plus contribué, depuis deux décennies, à renouveler les approches de l'histoire de l'art. Par ses travaux sur l'art médiéval, tout d'abord, dans lesquels il étudiait le culte des icônes à Byzance et à Rome, la transformatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-chef-d-oeuvre-invisible-et-pour-une-anthropologie-des-images/#i_34284

IMAGE ET CULTE. UNE HISTOIRE DE L'ART AVANT L'ÉPOQUE DE L'ART, Hans Belting - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Daniel RUSSO
  •  • 1 020 mots

Dans son œuvre, partiellement traduite en français, Hans Belting (né en 1935) poursuit deux interrogations fondamentales, l'une sur l'histoire de la relation référentielle entre le corps et les images, l'autre sur l'histoire de l'art comme structure de représentation et mise en forme d'un discours spécialisé (Han […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/image-et-culte-une-histoire-de-l-art-avant-l-epoque-de-l-art/#i_34284

Voir aussi

Pour citer l’article

Daniel RUSSO, « BELTING HANS (1935- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-belting/