RADIOASTRONOMIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Radioastronomie et astronomie optique

L'étude des ondes radio a apporté de nombreux résultats nouveaux à l'astronomie. Ces ondes, intéressantes en elles-mêmes, permettent d'observer des phénomènes invisibles par ailleurs, notamment certaines régions de l'Univers qui ont un rayonnement négligeable dans les autres domaines. L'interprétation du rayonnement radio permet aussi d'aborder le problème des rayons cosmiques et des mouvements de matière dans l'Univers.

À côté de l'intérêt propre des ondes radio, la détection d'une émission intense en provenance d'un astre indique que ce dernier possède des propriétés particulières et qu'il est très probablement intéressant à étudier dans tous les domaines. Par exemple, jusqu'à la découverte de radiosources intense, comme Cassiopeia A, personne n'avait prêté beaucoup d'attention à certaines nébuleuses filamenteuses visibles dans certaines régions du ciel. Or une étude plus poussée, dans les domaines radio et visible, révéla qu'il s'agissait d'enveloppes gazeuses en expansion éjectées au moment d'explosions de supernovae qui ont pu avoir lieu il y a des milliers ou des dizaines de milliers d'années, et qui constituent une source majeure de rayons cosmiques dans l'Univers.

Les quasars ont aussi été découverts grâce à leur rayonnement radio. Ils se présentent en optique comme de simples étoiles. Mais une étude plus détaillée de leur spectre, après la découverte de leur rayonnement radio, a montré qu'il s'agissait de noyaux actifs de galaxies généralement éloignées (cf. quasars). La radioastronomie permet seule de découvrir facilement les pulsars – étoiles à neutrons en rotation rapide –, qui sont très difficiles à observer dans le domaine optique. La sensibilité des grands radiotélescopes et interféromètres est telle que l'on peut désormais détecter l'émission thermique de la poussière interstellaire et des raies atomiques et moléculaires dans quelques galaxies extrêmement éloignées. Le grand interféromètre en ondes millimétriques A.L.M.A. (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array), implanté par un consortium mondial à 5 000 mètres d'altitude au nord du Chili, a pour tâche principale d'étudier systématiquement ces objets lointains, apportant ainsi une contribution majeure à la cosmologie. Il devrait également éclaircir, conjointement avec des observations infrarouges, bien des points qui demeurent encore obscurs dans la formation des étoiles. Le satellite Herschel de l'Agence spatiale européenne complétera ces observations à des longueurs d'ondes submillimétriques qui restent inaccessibles depuis le sol.

Ainsi, la radioastronomie, une technique de l'astronomie qui a atteint la maturité, est promise à un bel avenir, conjointement avec celles qui permettent l'observation dans le reste du domaine des onde électromagnétiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages

Médias de l’article

Radiotélescopes

Radiotélescopes
Crédits : VMGROUP

vidéo

Spectre des ondes électromagnétiques

Spectre des ondes électromagnétiques
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Construction d'un radiotélescope

Construction d'un radiotélescope
Crédits : Hulton Getty

photographie

Le Very Large Array, État du Nouveau-Mexique (États-Unis)

Le Very Large Array, État du Nouveau-Mexique (États-Unis)
Crédits : Manamana/ Shutterstock

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Autres références

«  RADIOASTRONOMIE  » est également traité dans :

A.L.M.A. (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array)

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 2 107 mots
  •  • 5 médias

Le 13 mars 2013, au cœur du désert d'Atacama, le radiotélescope A.L.M.A. (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array) a été inauguré, en présence de Sebastián Piñera, président de la République du Chili, et des représentants des trois grandes organisations astronomiques – issues d'Europe, d'Amérique du Nord et du Japon – qui ont conduit conjointement le projet. L'instrument, situé à 5 100 mètr […] Lire la suite

ANTENNES, technologie

  • Écrit par 
  • Jean-Charles BOLOMEY
  •  • 5 193 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] La possibilité de transmettre à distance et sans fil des signaux électriques fut entrevue dès la mise en évidence des phénomènes d'induction par Michael Faraday (1831). Ainsi, dans une certaine mesure, la bobine, qui deviendra le cadre, peut-elle être considérée comme la première antenne. Toutefois, il ne s'agit pas encore véritablement de propagation, et il faut attendre les expériences de Heinr […] Lire la suite

ASTROCHIMIE

  • Écrit par 
  • David FOSSÉ, 
  • Maryvonne GERIN
  •  • 4 380 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les méthodes de l'astrochimie »  : […] Comme les autres chercheurs en astronomie, l'astrochimiste obtient des informations sur l'Univers en analysant son rayonnement, depuis la Terre ou depuis l'espace. La spectroscopie se révèle ainsi indispensable pour identifier les différentes molécules, déterminer leurs abondances ou encore mesurer les propriétés du milieu où elles se forment. C'est la méthode reine de l'astrochimie. Pour reconnaî […] Lire la suite

ASTROMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean KOVALEVSKY
  •  • 6 507 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La radio-interférométrie à longue base »  : […] Le principe de l'interférométrie est le même pour toutes les ondes électromagnétiques. Cependant, comme le pouvoir de résolution d'un interféromètre est de l'ordre de λ / D , où λ est la longueur d'onde, pour avoir une précision importante à des longueurs d'onde centimétriques, les instruments doivent être tellement éloignés l'un de l'autre que l'on ne peut plus ramener les ondes au même détecte […] Lire la suite

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 11 318 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « 1950-1970 : nouveaux domaines, nouveaux objets »  : […] La Seconde Guerre mondiale est pour l'astronomie une période de stagnation ; cependant, les développements techniques réalisés dans des buts militaires, surtout en électronique, vont changer peu après la face de l'astronomie. Ce sont eux qui ont permis le rapide développement de la radioastronomie vers 1950. Certes, la découverte de l'émission d’ondes radio par la Voie lactée par l'Américain Karl […] Lire la suite

BRAGG sir WILLIAM HENRY (1862-1942) & sir WILLIAM LAWRENCE (1890-1971)

  • Écrit par 
  • Christian BRACCO
  •  • 1 792 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « William Lawrence Bragg au Cavendish Laboratory »  : […] En tant que directeur du Cavendish Laboratory, William Lawrence Bragg restructure les équipes de recherche avec une gestion moins centralisée, quelque peu au détriment de la physique nucléaire développée par son prédécesseur. William Lawrence Bragg encourage dès 1938 le travail de Max Ferdinand Perutz (1914-2002) sur la structure de l’hémoglobine, d’une complexité sans commune mesure avec ce qui […] Lire la suite

COMBES FRANÇOISE (1952- )

  • Écrit par 
  • Pierre LÉNA
  •  • 1 698 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Du gaz moléculaire à la cosmologie  »  : […] Les radiotélescopes millimétriques atteignent des performances exceptionnelles, tant en sensibilité qu’en résolution spectrale et angulaire. Françoise Combes et ses collaborateurs ont notamment utilisé les deux instruments de l’Institut de radioastronomie millimétrique (IRAM) que sont l’antenne de 30 mètres située au Pico Veleta, en Andalousie, et l’interféromètre du plateau de Bure, près de Gren […] Lire la suite

DÉCOUVERTE DES PULSARS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 295 mots

La découverte des pulsars constitue un exemple de découverte fortuite consécutive à la mise en service d'un nouvel instrument d' observation astronomique. Il s'agit aussi d'un exemple de mise en évidence d'objets dont l'existence avait été prévue par les théoriciens. En dépouillant en 1967 les observations faites à Cambridge, au Royaume-Uni, avec un instrument flambant neuf destiné à observer la s […] Lire la suite

DÉCOUVERTE DES QUASARS

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 295 mots

Les premières cartes radio du ciel, élaborées dans les années 1950 et 1960, montrent que, en dehors des sources radio appartenant à notre Galaxie et d'objets identifiés à d'autres galaxies, il existe des sources de petit diamètre apparent qui coïncident avec des objets d'apparence stellaire. Les spectres de deux de ces objets – 3C 48 et 3C 273 (48 e et 273 e  sources dans le catalogue de Cambridg […] Lire la suite

DÉCOUVERTE DU RAYONNEMENT COSMOLOGIQUE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 289 mots

Comme Karl Guthe Jansky, le fondateur de la radioastronomie, Arno A. Penzias et Robert W. Wilson sont ingénieurs radio aux Bell Telephone Laboratories. En mettant au point à la station de Holmdel (New Jersey) une antenne particulièrement sensible destinée aux télécommunications par satellite à 7 centimètres de longueur d'onde, ils constatent que cette antenne capte un signal continu inexplicable, […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

André BOISCHOT, James LEQUEUX, « RADIOASTRONOMIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/radioastronomie/