Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ATACAMA DÉSERT D'

Chili : carte physique

Chili : carte physique

Région du Chili s'étendant de la vallée de Copiapó à la frontière péruvienne, du 27e au 18e degré de latitude sud, sur plus de 200 000 kilomètres carrés, le désert d'Atacama constitue l'élément le plus aride du vaste désert côtier déterminé par la double remontée, vers le nord, des hautes pressions et du courant froid de Humboldt. Une étude régionale permet de déterminer trois milieux bien distincts. À l'est, la cordillère des Andes (altiplano dominé par des volcans de 6 000 m) et son piémont reçoivent quelques pluies tropicales d'été (100 à 200 mm par an). Isolées du Chili par la bande aride qui les entoure à l'ouest et au sud, les communautés indiennes ont conservé des liens traditionnels avec les pays voisins. L'agriculture des minuscules oasis, d'abord encouragée par l'ouverture des mines du désert, est menacée par une âpre concurrence pour l'eau. Sans transformer ces exploitations, l'ouverture de liaisons vers la côte accélère l'émigration. Longtemps seule activité minière de ces hautes altitudes, la production de soufre a pratiquement disparu du fait des difficultés de communications, de l'hostilité du milieu et de la surproduction mondiale. Le minerai de fer de El Laco, proche de la voie ferrée, est extrait pour la sidérurgie de Salta.

Du piémont andin à la cordillère côtière le désert est absolu. Ces hautes plaines d'accumulation sont, depuis le milieu du xixe siècle, le théâtre d'une intense exploitation minière. L'or et l'argent ont cédé le pas aux nitrates dès 1860 : ces territoires, de souveraineté péruvienne et bolivienne, furent alors l'enjeu de la guerre du Pacifique et furent annexés par le Chili en 1883. Les gisements, d'abord achetés par des Britanniques, furent ensuite gérés par une société nord-américaine. La concurrence des produits de synthèse provoqua la fermeture de nombreuses mines dans l'entre-deux-guerres. L'exploitation des nitrates (qui a atteint, certaines années, 3 000 000 de tonnes) a souffert de la concurrence des engrais de synthèse et ne sert plus qu'à approvisionner le marché régional. Depuis 1915, le cuivre constitue la principale richesse. Exploités jusqu'en 1971 par des filiales de l'Anaconda Copper Company, gisements et usines de Chuquicamata et Potrerillos-El Salvador furent nationalisés sans indemnisation en 1971 par le gouvernement de Salvador Allende, puis rendus à des firmes privées (Codelco, Zaldivar) après le coup d'État du général Pinochet, en 1973. Ils produisent à ciel ouvert preè d'un cinquième du cuivre chilien malgré les difficultés d'une implantation en plein désert à 3 000 mètres d'altitude. Enfin, sillonnée de pistes, la Pampa del Tamarugal fait l'objet de tentatives de boisement associé à l'élevage ovin. Par l'importance de l'agglomération et son degré d'urbanisation, l'ensemble Calama-Chuquicamata, qui comptait 125 000 habitants en 2002, tranche nettement sur les autres camps miniers du désert.

Les pièges à nuages

Les pièges à nuages

Sur la côte, brouillards et températures modérées ont toujours fixé de petits groupes de pêcheurs. Mais l'essor urbain est lié aux activités du désert : ancien port des nitrates, Iquique (165 000 hab. en 2002) doit sa survie, depuis 1960, à l'industrie de la pêche et de la farine de poisson, à la création d'une zone franche d'importation ainsi qu'au développement du tourisme. Seule, Arica (175 000 hab. en 2002), grâce à un statut privilégié, groupe quelques industries de montage automobile et électrique et vit des échanges avec le Pérou et la Bolivie. Antofagasta (285 000 hab. en 2002) s'impose comme centre de cette immense région (activités portuaires, métallurgiques et universitaires), mais son sort reste étroitement dépendant du commerce du cuivre.[...]

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Chili : carte physique

Chili : carte physique

Les pièges à nuages

Les pièges à nuages

Autres références

  • ALMA (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array)

    • Écrit par Pierre LÉNA
    • 2 129 mots
    • 5 médias

    Le 13 mars 2013, au cœur du désert d'Atacama, le radiotélescope A.L.M.A. (Atacama Large Millimeter/submillimeter Array) a été inauguré, en présence de Sebastián Piñera, président de la République du Chili, et des représentants des trois grandes organisations astronomiques – issues...

  • ANDES CORDILLÈRE DES

    • Écrit par Jean-Paul DELER, Olivier DOLLFUS
    • 10 963 mots
    • 5 médias
    ...méditerranéen. Dans la montagne, l'aridité, sur la face occidentale, est particulièrement marquée dans le coude péruano-chilien. C'est le cas pour le désert d' Atacama, situé juste sous le tropique du Capricorne. Au Pérou, le volcan Misti, qui culmine à près de 6 000 m et dont le sommet a une température moyenne...
  • CHILI

    • Écrit par Raimundo AVALOS, Olivier COMPAGNON, Universalis, Roland PASKOFF, Sergio SPOERER, Sébastien VELUT
    • 19 444 mots
    • 17 médias
    Le Norte Grande (entre le 18e et le 27e degré de latitude sud) correspond au désert d'Atacama. L'agencement du relief y est simple. À l'ouest, la cordillère de la Côte, large en moyenne d'une cinquantaine de kilomètres, a une altitude moyenne de 1 500 mètres. Elle domine l'océan par un impressionnant...
  • CHUQUICAMATA

    • Écrit par Hélène LAMICQ
    • 396 mots

    Complexe industriel et urbain édifié dans le désert d'Atacama, dans le nord du Chili, près d'énormes gisements de cuivre. En 1915, la firme Guggenheim fait exploiter les concessions par la Chile Exploration Company, qui passe, en 1923, sous contrôle de l'Anaconda Copper Mining. Celle-ci...

  • Afficher les 9 références

Voir aussi