PROCOPE LE GRAND (1380 env.-1434)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Prêtre, issu par sa mère de la haute bourgeoisie germanique de Prague, Procope le Chauve ou le Grand appartient à la secte orébite des hussites, qui veulent réformer la religion et la société de façon égalitaire.

Il apparaît vers 1426 comme le principal chef de guerre des hussites, alors que l'empereur Sigismond d'Allemagne, héritier du royaume de Bohême, n'arrive pas à prendre le pouvoir dans le pays, malgré les soldats « croisés » qu'il emploie contre les hérétiques.

Il parvient à s'emparer du nord de la Bohême, à faire payer tribut à plusieurs provinces germaniques voisines et il aide le grand-duc de Lituanie à lutter en Pologne contre l'ordre Teutonique.

Après Procope le Petit, de la secte des Taborites, il fait partie de la délégation tchèque qui négocie à Bâle (1433) les Compactata par lesquels la liberté de conscience et de communion est reconnue par le concile général aux Tchèques. Mais il récuse ces accords ; c'est la guerre déclarée avec les hussites modérés, surtout les nobles et les bourgeois des villes. À la bataille de Lipany (1434), il est tué et ses troupes sont défaites. Le roi Sigismond va pouvoir entrer à Prague et les Compactata seront signés entre les différentes parties à Jihlava en Moravie (1436).

—  Anne BEN KHEMIS

Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur à la Bibliothèque nationale de Tunis

Classification


Autres références

«  PROCOPE LE GRAND (1380 env.-1434)  » est également traité dans :

HUS JAN (1370 env.-1415)

  • Écrit par 
  • Michel LARAN
  •  • 1 540 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les guerres hussites (1419-1437) »  : […] Dès septembre 1415, la Diète des seigneurs de Bohême envoie une protestation indignée contre la décision du concile. Le peuple vénère Hus comme un saint et un martyr. La foi nouvelle et la nationalité tchèque se confondent dans l'emblème du calice (symbole de la communion sous les deux espèces, sub utraque specie ) derrière lequel les Tchèques résistent à Rome et à l'empereur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jan-hus/#i_33923

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 244 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La crise hussite et ses conséquences »  : […] Les tensions entre le patriciat urbain, alors majoritairement allemand, et les autres couches urbaines tchèques, une crise à l'université entre maîtres tchèques et maîtres allemands, les ambitions de la haute noblesse, et surtout le désir d'une réforme de l'Église et de la vie chrétienne, prêché en public dès le milieu du xiv e  siècle par des pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_33923

Pour citer l’article

Anne BEN KHEMIS, « PROCOPE LE GRAND (1380 env.-1434) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/procope-le-grand/