PÔ, fleuve

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le Po, qui prend sa source au mont Viso dans le Piémont, près de la frontière occidentale de l'Italie, et se jette dans la mer Adriatique à l'est après avoir parcouru 652 kilomètres, est le plus long fleuve d'Italie. Il draine sur son passage un bassin d'environ 71 500 kilomètres carrés, arrosant la plaine, du même nom, la plus vaste et la plus fertile d'Italie.

Au Paléolithique et au Néolithique, la vallée inférieure du Po fut occupée par des hommes qui construisaient des maisons sur pilotis le long de ses rives marécageuses. Les travaux visant à réguler le cours du fleuve commencèrent avant l'époque romaine. L'assainissement et la protection des terres riveraines fut rapide à l'époque des Romains et on voit encore à plusieurs endroits les divisions rectangulaires du sol (centuriation). Pendant les invasions barbares, le système de protection tomba à l'abandon mais, à la fin du Moyen Âge, les travaux reprirent si bien que la situation actuelle correspond grossièrement à celle de la fin du xve siècle.

Les Liguriens appelaient le Po Bodincus ou Bodencus, qui signifie « sans fond » et a donné le nom de Bodincomagnus, une ville sur le cours supérieur du fleuve. Le nom latin de Padus, emprunté aux Celtes ou Vénètes de la Gaule (Bretagne), a quant à lui formé le nom de Padua, l'un des bras du Po.

Orienté vers l'est dans son cours supérieur, le Po coule rapidement sur une pente raide, descendant environ 1 700 mètres sur ses 35 premiers kilomètres. Juste à l'ouest de Saluces, le fleuve oblique brusquement vers le nord, puis traverse Turin et contourne les plateaux de Monferrato, avant de se diriger vers l'est à Chivasso et de suivre approximativement cette direction jusqu'à son delta sur la côte adriatique.

Le Po constitue la frontière entre la Lombardie et la Vénétie, au nord, et l'Émilie-Romagne, au sud. Ses principaux affluents de rive gauche, en aval de Turin, so [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification


Autres références

«  PÔ, fleuve  » est également traité dans :

ALPES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Bernard DEBARBIEUX, 
  • Paul OZENDA, 
  • Thomas SCHEURER
  •  • 13 207 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Tectonique »  : […] A.  Les structures alpines a ) La zone dauphinoise qui, dans l’ensemble, est la partie la plus autochtone des Alpes, présente une tectonique relevant du style de socle ou du style de couverture. Le style de socle se rencontre dans les massifs cristallins externes où de puissantes failles inverses pincent la couverture secondaire ; […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alpes/#i_36253

BONIFICATION DES SOLS

  • Écrit par 
  • Roger BÉTEILLE
  •  • 590 mots

Bonifier une terre, c'est la rendre productive. Cependant, le terme italien bonifica et la politique qui s'y attache ne concernent pas seulement la production agricole. L'œuvre de bonification intéresse des domaines naturels improductifs ou déshérités : marécages, montagnes ruinées par l'érosion, deltas menacés par les défluviations. Le but est de tirer le meilleur de ces te […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bonification-des-sols/#i_36253

ÉMILIE-ROMAGNE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 492 mots
  •  • 2 médias

La population de l'Émilie-Romagne, région d'Italie du Nord située entre l'Apennin ligure et toscan et la rive gauche du Pô, était estimée à 4 187 500 habitants en 2006 pour une superficie de 22 123 kilomètres carrés. Sa capitale est Bologne. Avant l'Unité italienne, la Romagne appartenait aux États pontificaux, tandis que l'Émilie était divisée en deux duchés, Parme et Modène. La partie méridional […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emilie-romagne/#i_36253

ITALIE - Géographie

  • Écrit par 
  • Dominique RIVIÈRE
  •  • 9 054 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Des plaines longtemps sous-utilisées »  : […] À quoi renvoyait le paradoxe initial de plaines méditerranéennes rares et pourtant sous-utilisées, alors que leurs sols fertiles avaient souvent été colonisés sous l'Empire romain ? Il s'expliquait d'abord par les traits généraux des sociétés rurales méditerranéennes préindustrielles. En effet, l'aménagement des pentes en terrasses et la maîtrise de l'eau ont longtemps été les principes directeurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie/#i_36253

PATRIMOINE INDUSTRIEL EN ITALIE

  • Écrit par 
  • Louis BERGERON
  •  • 3 111 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Technique et industrie dans la tradition italienne »  : […] En fait, les témoignages d'une culture technique et industrielle sont partout présents sous la parure ruisselante de palais et d'églises que nos yeux de touristes ont pris la mauvaise habitude de « cadrer » trop exclusivement. L'Italie a assuré depuis l'Antiquité le transit d'innombrables techniques de l'Orient méditerranéen vers l'Europe occidentale et centrale, et l'humanisme italien a, de faço […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-industriel-en-italie/#i_36253

PIÉMONT

  • Écrit par 
  • Andreina GRISERI, 
  • Michel ROUX
  • , Universalis
  •  • 4 918 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Géographie et économie  »  : […] Le Piémont (25 400 km 2 ) correspond d'abord, comme son nom l'indique, à la plaine située « au pied des monts », les Alpes et l'Apennin ligure, et fermée par les collines de Montferrat. La montagne occupe, dans le Piémont, les deux cinquièmes du territoire. En l'absence de bordure sédimentaire, les massifs centraux entrent directement en contact avec la plaine, qui est à m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piemont/#i_36253

TURIN

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 710 mots
  •  • 3 médias

La capitale du Piémont est située au confluent du Pô et de la Doire Ripaire, dans une région où convergent les multiples vallées issues des Alpes occidentales et dont les communications avec les pays limitrophes de l'Italie (par de grands tunnels), avec le Milanais et avec le littoral ligure sont aisées. L'attraction de Turin s'exerce presque sans partage sur l'essentiel du territoire piémontais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turin/#i_36253

VÉNÉTIE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 471 mots
  •  • 1 média

Région de l'Italie du Nord-Est, la Vénétie peut se définir de plusieurs façons. Au sens large, c'est la plaine d'Italie du Nord à l'est du lac de Garde, avec ses annexes montagnardes, c'est-à-dire l'essentiel de la région que Venise a historiquement dominée et organisée. Sensible au prestige du nom de Venise, le nationalisme italien de la fin du xix e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venetie/#i_36253

Pour citer l’article

« PÔ, fleuve », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/po-fleuve/