PESTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les trois pandémies pesteuses

Jusqu’à l’ère chrétienne, quarante épidémies au moins se seraient succédé dont la Bible, Thucydide, L’Iliade et l’Énéide se sont fait l’écho ; la plupart semblent en réalité avoir relevé d’autres fléaux confondus sous le même vocable (pestis, « fléau ») ; ainsi, la « peste d’Athènes » de 430 av. J.-C. fut probablement une épidémie de typhus (cf. épidémies, chap. 1).

La peste de Justinien (vie s. apr. J.-C.), où domina la forme bubonique frappa l’ensemble du bassin méditerranéen et peut donc être considérée comme la première « vraie » pandémie pesteuse.

La grande peste du Moyen Âge, la peste noire, constitua la deuxième ; venue de l’Inde, elle atteignit la Méditerranée et, de là, toute l’Europe où, revêtant la forme pulmonaire, elle ne fit pas moins de 25 millions de victimes (entre le quart et la moitié de la population) entre 1346 et 1353. L’endémie se prolongea durant trois siècles et disparut après des épisodes sporadiques à Constantinople (1839) et en Égypte (1844).

La troisième pandémie débuta avec le réveil du vieux foyer du Yunnan en Chine du Sud, d’où elle gagna Hong Kong en 1894. C’est là que A. Yersin découvrit, chez le rat comme chez l’homme, le germe responsable dont, quatre ans plus tard, P. L. Simond démontra à Calcutta la transmission par la puce. Rats et puces infectés allaient trouver dans la navigation à vapeur un exceptionnel moyen de propagation. La peste atteint Suez en 1897, Madagascar en 1898, Alexandrie, le Japon, l’Est africain, le Portugal puis le Brésil en 1899 ; elle est à Manille, à Sydney, à Glasgow et à San Francisco en 1900, à Honolulu en 1908, à Java en 1911, à Ceylan en 1914, à Marseille en 1920. Parallèlement à cet envahissement par voie de mer, d’autres foyers anciens se sont réveillés, tel celui de Mandchourie qui, en 1910, ne fait pas moins de 50 000 morts de peste pulmonaire, en trois mois d’épidémie. Cette troisième pandémie, qui a causé plus de 12 millions de morts dans l’Inde de 1898 [...]

Alexandre Yersin

Photographie : Alexandre Yersin

Le Français d'origine suisse Alexandre Yersin (1863-1943) découvre le bacille responsable de la peste en 1894. Il fonde l'école de médecine de Hanoi et dirige l'institut Pasteur de Saigon. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Paul-Louis Simond

Photographie : Paul-Louis Simond

Paul-Louis Simond (1858-1947) est un médecin de la marine, membre de l'Institut Pasteur depuis 1895. On lui doit la découverte en 1898 à Calcutta que les puces infectées par le bacille de la peste sur des rats malades, propagent cette maladie. Il occupe ensuite divers postes au Vietnam, au... 

Crédits : Institut Pasteur/ Musée Pasteur

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages

Médias de l’article

Le rat, vecteur de la peste

Le rat, vecteur de la peste
Crédits : Erni/ Shutterstock

photographie

Alexandre Yersin

Alexandre Yersin
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Paul-Louis Simond

Paul-Louis Simond
Crédits : Institut Pasteur/ Musée Pasteur

photographie

La peste dans le monde (2013)

La peste dans le monde (2013)
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Afficher les 7 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur émérite à la faculté de médecine de Paris, chef de service à l'Institut Pasteur

Classification

Autres références

«  PESTE  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE DES ZOONOSES

  • Écrit par 
  • Frédéric KECK, 
  • Christos LYNTERIS
  •  • 3 954 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les définitions changeantes des zoonoses »  : […] Le terme « zoonose » est créé en 1855 par le médecin allemand Rudolf Virchow à partir des racines grecques zoon (animal) et nosos (maladie). Il définit la transmission de pathogènes des animaux vertébrés non humains aux humains, ce qui exclut les maladies à vecteurs (moustiques, poux) comme le paludisme ou le typhus. Il suppose en effet un réservoir animal dont les symptômes sont perçus comme […] Lire la suite

LA PESTE (A. Camus) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Guy BELZANE
  •  • 1 453 mots

Dans le chapitre «  « Les curieux événements qui font le sujet de cette chronique » »  : […] Après une brève présentation de la ville et du récit qui va suivre, celui-ci débute « le matin du 16 avril », lorsque le docteur Bernard Rieux bute sur un rat mort en sortant de son cabinet. Le lendemain, il accompagne sa femme, malade, à la gare d’où elle part pour se faire soigner à la montagne. Très vite, les cadavres de rats se mettent à proliférer. Au bout d’une dizaine de jours, la mort du c […] Lire la suite

ÉPIDÉMIES ET PANDÉMIES

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET, 
  • Georges DUBY, 
  • Gabriel GACHELIN, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 427 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Les répercussions sur la société »  : […] Les épidémies ont des répercussions sur toutes les formes de la vie des sociétés. La dialectique de la vie et de la mort s'exalte lors de ces grandes coupes claires. Les éphémères survivants se ruent vers l'extase religieuse ou la frénésie amoureuse. Les rues jonchées de morts, les charrettes débordant de cadavres, les charniers, la brutalité des décès suscitent l'horreur. Les esprits les plus sai […] Lire la suite

GUY DE CHAULIAC (1300-1368)

  • Écrit par 
  • Jacqueline BROSSOLLET
  •  • 567 mots
  •  • 1 média

Né dans le diocèse de Mende, cet humble paysan fut remarqué par l'Église qui le fit étudier. Devenu clerc de la cathédrale de Mende, Guy de Chauliac alla suivre à Montpellier les cours de l'école de médecine (la chirurgie n'était pas encore enseignée) et il y obtint les grades de maître en médecine de cette ville. Il séjourna ensuite à l'université de Bologne et à Paris. Dans ces deux écoles, il s […] Lire la suite

MALADIES INFECTIEUSES ÉMERGENTES

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 8 022 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La réémergence de maladies infectieuses connues »  : […] Certaines pathologies d’abord émergentes disparaissent puis réapparaissent de façon sporadique dans leur zone d’endémicité. Ebola, après sa première apparition en 1976, est un exemple de cette émergence répétée. La raison est que la même cause (la chasse pour la consommation de viande de brousse) produit les mêmes effets, la contamination étant liée au contact avec des singes contaminés. Le retour […] Lire la suite

PESTE, iconographie

  • Écrit par 
  • Martine VASSELIN
  •  • 1 030 mots

La peste est une de ces maladies mortelles de caractère épidémique qui, par leur violence soudaine et inexpliquée et le nombre de leurs victimes, ont frappé les imaginations. Réalité tragique bouleversant les structures et les valeurs sociales, elle a sévi dans les pays du pourtour méditerranéen et touché l'Europe occidentale de façon chronique, de la Peste noire de 1348 (qui a pu tuer près d'un t […] Lire la suite

PESTE NOTION DE

  • Écrit par 
  • Gabriel GACHELIN
  •  • 2 512 mots
  •  • 4 médias

Le vocabulaire scientifique cherche à être le plus précis possible. On peut donc s'étonner de l'usage du mot « peste » pour nommer des maladies aussi différentes que la peste humaine et les « pestes » aviaire, bovine ou porcine. Ces maladies ne sont pas provoquées par le même agent pathogène et ne partagent pas de signes cliniques. Cette imprécision obscurcit la définition de ces maladies en même […] Lire la suite

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 050 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'apprentissage de la nation: de la Reconquête à la crise du xive siècle »  : […] Ce sont les guerres de la Reconquête qui consolident l’indépendance du royaume du Portugal. En 1147, Alphonse I er reprend aux musulmans les villes de Santarém et Lisbonne, cette dernière avec l’aide de croisés en route vers la Terre sainte. La conquête de ces deux importants centres urbains lui fournit les ressources économiques nécessaires à l’expansion du royaume. Celle-ci se poursuit donc au […] Lire la suite

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 828 mots
  •  • 67 médias

Dans le chapitre « L'Angleterre normande »  : […] Vainqueur à Hastings, en 1066, d'un autre prétendant, Harold de Wessex, lui-même tout juste victorieux de Harold Hardrada de Norvège, Guillaume le Conquérant succède au dernier roi saxon, Édouard le Confesseur . Il a réussi la dernière invasion du sol britannique de l'histoire, et son expédition est immortalisée par la tapisserie de Bayeux. Les Normands apportent un système féodal qui a atteint […] Lire la suite

RURALE CIVILISATION

  • Écrit par 
  • Emmanuel LE ROY LADURIE
  •  • 14 398 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une forte mortalité »  : […] En Occident, l'équilibre du peuplement, et le blocage démographique de la civilisation rurale sont obtenus d'abord, de façon naturelle et cruelle, par la mort. Celle-ci agit par l'intermédiaire des famines et des crises de subsistances ; de temps à autre, les mauvaises saisons – par exemple les années froides et humides du xvii e  siècle – font geler ou pourrir les moissons, et donc périr des mill […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

13-26 septembre 2018 Belgique. Épidémie de peste porcine africaine.

peste porcine africaine – non transmissible à l’homme – chez des sangliers retrouvés morts dans le sud de la province de Luxembourg (Wallonie). L’épidémie a récemment frappé l’Europe de l’Est et la Chine. Le 14, le gouvernement impose des mesures de dépistage chez les éleveurs de porcs de la province et met en place une zone de protection de soixante-trois […] Lire la suite

Pour citer l’article

Henri-Hubert MOLLARET, « PESTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/peste/