PERCUSSION, musique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Percussions

Percussions
Crédits : Éditions J.M. Fuzeau (Courlay, France)

dessin

Instruments : classification

Instruments : classification
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Instruments : familles

Instruments : familles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tony Ballard

Tony Ballard
Crédits : Yale Joel/ Time Life Pictures/ Getty

photographie

Tous les médias


Classification et genres

Il est difficile de proposer une classification rigoureuse des instruments à percussion, tant est grande leur variété. De plus, certains instruments ne sont classés dans les percussions qu'à la suite d'une longue habitude dont l'origine remonte sans doute à l'imperfection de la facture en des temps qui ne sont pas tellement éloignés. Le piano, par exemple, n'est pas toujours considéré comme instrument à percussion, bien que les cordes y soient frappées par des marteaux, lesquels ne diffèrent de ceux du cymbalum (l'un de ses ancêtres) que parce qu'ils sont actionnés par un mécanisme obéissant à un clavier, et non point fixés à des baguettes maniées par le musicien. En revanche, le célesta, lui aussi instrument à clavier, est tenu pour une percussion.

Pour faire un inventaire complet, il faut donc superposer plusieurs méthodes de classification, qui ordonnent chacune tous les instruments selon un point de vue chaque fois différent. La méthode la plus élémentaire est sans doute celle de Fétis, qui appelait « instruments sonores » ceux qui produisent des sons dont la hauteur est clairement perceptible, et « instruments bruyants » tous les autres.

Dès l'Antiquité, en Asie, en Chine notamment, les instruments étaient répartis en huit groupes, d'après les matériaux dont ils étaient fabriqués et selon un système conçu suivant des principes extramusicaux, philosophiques et poétiques ; on distinguait : les peaux (tambours), la pierre (lithophones), le métal (cymbales, cloches de bronze), la terre cuite (ocarina, tambours), la soie (cordes), le bois (claquettes), le bambou (flûtes, par exemple), la calebasse (corps de résonance, réservoirs d'air, entre autres).

Cette division se fonde sur la causalité matérielle de l'instrument (origine minérale, végétale ou animale) et ne rend pas compte de l'effet sonore de ce dernier.

En Inde ancienne, les instruments à percussion furent groupés en deux catégories : ceux qui comprennent une membrane ou [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PERCUSSION, musique  » est également traité dans :

BATTERIE

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 460 mots
  •  • 11 médias

La batterie est un ensemble de percussions conçu de telle sorte qu'un seul percussionniste – sorte d'homme-orchestre – remplace le jeu de plusieurs, notamment par l'utilisation des pieds. Les éléments qui la composent sont issus aussi bien de l'orchestre occidental classique que des cliques et fanfares . Une batterie standard comprend une grosse caisse et une cymbale Charleston (encore appelée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/batterie/#i_34578

BONGO

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 710 mots
  •  • 3 médias

Le bongo, qui appartient à la famille des percussions, est un instrument de type membranophone composé de deux petits tambours, appelés tamborcitos , autrefois liés par une pièce de bois ou de tissu : le plus gros est nommé hembra (« femelle ») et le plus petit macho (« mâle ») . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bongo/#i_34578

BONGOS, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 83 mots
  •  • 1 média

Instrument à percussion de type membranophone à son indéterminé. D'origine cubaine, il s'est répandu en Amérique du Sud. On l'utilise en musique contemporaine (notamment Boulez, Stockhausen, Bério). Un seul côté du petit tambour, ayant environ 15 cm de diamètre, est recouvert de peau que l'on frappe des doigts, de la paume de la main ou de baguettes. Deux petits tambours juxtaposés forment le jeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bongos-musique/#i_34578

CAISSE CLAIRE, en bref

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 185 mots
  •  • 11 médias

La caisse claire est un instrument de la famille des percussions, dont l'élément principal est un fût cylindrique en bois ou en métal d'environ 35 centimètres de diamètre, fermé de chaque côté par une peau. La caisse claire repose généralement sur un pied. La peau supérieure, appelée peau de frappe (autrefois peau de batterie), est percutée par des baguettes ou, parfois, des balais . La sonorité c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caisse-claire-en-bref/#i_34578

CAISSE CLAIRE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 141 mots

Instrument à percussion du genre tambour à deux membranes et à son indéterminé, appelé aussi tarole ou caisse plate. Elle est faite d'un cylindre métallique (de 35 cm environ de diamètre), qui supporte une membrane en peau de mouton aux deux extrémités. On excite la membrane supérieure à l'aide de deux baguettes de bois, par frappes répétées ou roulement, ou bien avec le balai de batterie (utilisé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/caisse-claire/#i_34578

CARILLON

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 910 mots
  •  • 1 média

Instrument de musique composé d'au moins vingt-trois cloches en bronze dans une suspension fixe , accordées en ordre chromatique (c'est-à-dire par demi-tons) et capables d'une harmonie concordante lorsqu'on les sonne ensemble. Généralement installé dans une tour, le carillon se joue à partir d'un clavier muni de leviers en bois et de pédales reliées par des fils métalliques à des battants ou, plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carillon/#i_34578

CASTAGNETTES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 123 mots

Instrument de percussion idiophone à son indéterminé, très populaire en Espagne. Il se compose de deux morceaux de bois dur, en forme de coquille, percés et reliés par une cordelette. Pour jouer, on entrechoque une castagnette aiguë, la hembra (femelle), et une castagnette plus grave, le macho (mâle). Dans les danses folkloriques, on se sert de deux pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/castagnettes/#i_34578

CÉLESTA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 141 mots
  •  • 1 média

Instrument de percussion à son déterminé, de la famille des claviers. Il est dû au facteur Victor Mustel (Paris, 1886) qui lui donna d'abord le nom de typophone. Ses fils, Auguste et Alphonse, l'appelèrent célesta. Il ressemble à un petit piano droit de quatre octaves (écriture d' ut 2 à ut 6, mais son réel à l'octave aiguë). Des marteaux qu'actionnen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celesta/#i_34578

CENCERROS, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 71 mots

Instrument à percussion, métallophone, du type « claviers ». Messiaen choisit ce nom espagnol pour désigner les cloches à vaches disposées en deux ou trois jeux (deux octaves et demie ou trois octaves et demie — de fa à ut ). Se joue avec des mailloches en bois feutré ou différentes baguettes (de vibraphone, de caoutchouc, de métal). C'est aussi un jeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cencerros-musique/#i_34578

CHAPEAU CHINOIS ou PAVILLON CHINOIS, musique

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 168 mots

Le chapeau chinois, ou pavillon chinois, est un instrument de musique composé d'une perche ornée d'un pavillon surmonté d'un croissant et d'autres ornements, et auxquels sont suspendus des cloches, des objets métalliques tintant, parfois des queues de cheval. C'était peut-être à l'origine la crosse d'un chaman d'Asie centrale et il faisait partie de l'orchestre des janissaires turcs qui ont susci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chapeau-chinois-pavillon-chinois/#i_34578

CHIME

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 965 mots

Du latin médiéval cymbala , « cloches », le chime (ainsi nommé pour distinguer ces instruments des carillons) est un jeu de cloches fixes accordées dans une série musicale, traditionnellement en séquence diatonique (gamme de sept notes) avec quelques accidents (dièses et bémols). Les cloches, généralement au nombre de deux à vingt dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chime/#i_34578

CLAQUETTES ET CLIQUETTES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 182 mots

Claquettes et cliquettes sont des instruments de musique composés de morceaux de bois, d'os, de métal ou d'autres matériaux sonores, soit tenus dans les deux mains (claquettes), soit fixés ensemble et tenus dans une main (cliquettes), parfois avec une poignée, et frappés l'un contre l'autre. On joue des claquettes et des cliquettes dans le monde entier depuis les temps anciens ; elles ont souvent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claquettes-et-cliquettes/#i_34578

CLARINE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 100 mots

Instrument de percussion, idiophone, de la famille des cloches. Ces clochettes de fer ou de bronze, suspendues au cou des chèvres, des vaches ou des moutons, ont une origine populaire. On se sert de jeu de clarines de tailles progressives (cencerros). Richard Strauss y recourt dans la Symphonie alpestre . Terme à ne pas confondre avec le clarino , instru […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clarine-musique/#i_34578

CLAVES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 177 mots

Instrument à percussion constitué par deux baguettes cylindriques de bois dur de 20 centimètres de longueur et 2,5 centimètres de diamètre environ. L'instrumentiste arrondit la main et forme ainsi une coque qui constitue un résonateur pour la clave qu'il tient entre le bout des doigts et le pouce ; il tient l'autre clave par une extrémité, et les frappe l'une contre l'autre, ce qui donne un son ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claves/#i_34578

CLOCHE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 1 881 mots
  •  • 1 média

Une cloche est un instrument à percussion idiophone (c'est-à-dire sonnant par la vibration d'un matériau solide résonant) en forme de récipient, généralement en métal – mais parfois en corne, en bois, en verre ou en argile –, qui est frappé près de son bord par un battant interne, ou par un marteau ou une mailloche externes pour produire un son retentissant. La forme des cloches dépend de l'enviro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloche/#i_34578

CLOCHES ET CLOCHETTES (musique)

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 160 mots
  •  • 2 médias

Instruments de percussion idiophones, à plaques courbes, où un battant intérieur (suspendu au cerveau — calotte — par une bélière) met en vibration le métal (alliage de 76 à 78 p. 100 de cuivre et 22 à 24 p. 100 d'étain environ) en forme de coupe évasée et renversée. L'origine des cloches remonte à la préhistoire. Chaque cloche émet un son complexe, avec une note fondamentale accompagnée de ses ha […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloches-et-clochettes-musique/#i_34578

CLOCHES-TUBES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 204 mots

Les cloches-tubes, ou cloches tubulaires, sont constituées par une série de tubes accordés – généralement en cuivre (ils étaient à l'origine en bronze) –, de différentes longueurs, frappés avec des maillets en bois pour produire un son. Les grosses cloches-tubes ont d'abord été utilisées pour remplacer les cloches d'église dans les beffrois. On a ensuite fabriqué de petits tubes commandés depuis u […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cloches-tubes/#i_34578

CRISTOFORI BARTOLOMEO (1655-1731)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 390 mots

Facteur de clavecins italien, né le 4 mai 1655 à Padoue, mort le 27 janvier 1732 à Florence, Bartolomeo Cristofori est souvent considéré comme l’inventeur du pianoforte – ancêtre du piano moderne –, qu’il baptise gravicembalo col piano e forte (« clavecin avec les nuances douces et fortes »). Cet instrument offre la possibilité de moduler l’intensité sonore en fonction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bartolomeo-cristofori/#i_34578

CROTALES, musique

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 151 mots

Instrument à percussion composé de deux petites plaques métalliques ou claquettes frappées l'une contre l'autre. Le krotalon de la Grèce antique puis le crotalum de Rome étaient une paire de cymbales à doigts, c'est-à-dire des coquilles en bois ou en métal tenues dans une seule main et manipulées comme des castagnettes, mais sans doute pas aussi rapide […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crotales-musique/#i_34578

CYMBALES

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 323 mots
  •  • 4 médias

Instrument de percussion, idiophone, à plaques, normalement à son indéterminé. Chez les Grecs, les Romains et au Moyen Âge, les cymbales étaient constituées de deux coquilles de bronze (il y en eut aussi en bois) que l'on entrechoquait en les tenant en leur centre par une poignée de cuir. Les cymbales antiques ( crotales ) sont petites et épaisses ; elles existent aussi aujo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cymbales/#i_34578

DARBOUKA

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 660 mots
  •  • 4 médias

La darbouka (ou derbouka, ou darabukka) fait partie de la famille des instruments de musique à percussion. De facture simple, ce petit tambour à membrane unique se compose d'un corps en poterie ou en bois, voire en métal, en forme de gobelet ou de coupe, à base ouverte. Ce corps, qui constitue la caisse de résonance de l'instrument, forme parfois un pavillon plus ou moins prononcé du côté ouvert. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/darbouka/#i_34578

GLOCKENSPIEL, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 908 mots
  •  • 5 médias

Instrument à percussion de la famille des métallophones, le glockenspiel – également appelé jeu de timbres (littéralement, en allemand : « jeu de cloches ») – se compose d'une série de lames métalliques (le plus souvent en acier) de longueurs graduées. Les lames du glockenspiel moderne sont accordées selon la gamme chromatique, à l'instar des touches d'un clavier de piano, et les altérations (cor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glockenspiel-en-bref/#i_34578

GLOCKENSPIEL

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 127 mots

Instrument à percussion, métallophone. En Allemagne, désigne parfois le carillon (cf. clochettes de La Flûte enchantée de Mozart, du Saül de Haendel, de la Septième Symphonie de Mahler). Dans l'orchestre moderne, glockenspiel désigne un instrument à clavier, dit aussi jeu de timbres, de deux octaves et demie environ ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glockenspiel/#i_34578

GONG

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 408 mots
  •  • 2 médias

Instrument à percussion, métallophone à son déterminé, le gong fait partie, comme les cymbales, des idiophones à plaques. Il est formé d'un disque de bronze ou de cuivre, au bord recourbé (le disque de la cymbale a le bord « libre ») ; il est parfois renflé au centre (mamelon) ; en frappant à cet endroit, on obtient un son déterminé. Si la surface interne ou externe est martelée irrégulièrement, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gong/#i_34578

GRELOTS, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 36 mots

Petites clochettes attachées par grappes à une lanière de cuir et dont le métal est très mince ; des billes remplacent parfois les battants. Mozart en fait sonner dans les Danses allemandes . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grelots-musique/#i_34578

GROSSE CAISSE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 118 mots
  •  • 2 médias

Le plus gros des instruments à percussion du genre tambour à deux membranes et à son indéterminé ; il est aussi appelé tonnant. On le pose sur un chevalet à l'orchestre symphonique ou à l'orchestre de jazz ; dans les harmonies, il est suspendu à l'instrumentiste, qui peut ainsi en jouer en marchant (marches militaires). On frappe la grosse caisse avec une ou deux mailloches (à 1 ou 2 têtes) garni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grosse-caisse/#i_34578

GÜINES TATÁ (1930-2008)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 243 mots

Par son jeu fougueux et endiablé, le percussionniste cubain Tatá Güines – « Roi des congas » ou « Mains d'or » – a largement contribué à populariser les rythmes afro-cubains dans le monde entier. Né le 18 ou le 30 juin 1930 à Güines, à une cinquantaine de kilomètres de La Havane, Tatá Güines (de son vrai nom Federico Arístides Soto Alejo) se produit à Cuba dans les années 1930 et 1940 avec les p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tata-guines/#i_34578

HENRY PIERRE (1927-2017)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 374 mots
  •  • 1 média

« Le musicien et compositeur Pierre Henry aimait travailler en solitaire, uniquement à partir de sons qu'il manipulait, à de grandes œuvres inscrites sur la bande magnétique. Pour lui, au commencement était le son et non la note : : « Les notes, ce n'est rien, pour moi, cela ne représente rien, c'est bête, les notes, c'est bon pour les compositeurs. » On proclamait que les auteurs de musique conc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-henry/#i_34578

HOCHET

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 360 mots

Les hochets (ou claquettes) sont des instruments à percussion composés d'objets résonants fixés les uns aux autres et installés dans un cadre coulissant ou dans un réceptacle. Lorsqu'on les secoue, les objets se cognent entre eux et produisent des sons. Dans de nombreuses sociétés, les hochets sont associés au surnaturel et accompagnent des rites religieux. Les hochets suspendus (carapaces, os, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hochet/#i_34578

INSTRUMENTS DE MUSIQUE - Facture instrumentale

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Anne PENESCO
  •  • 6 775 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Les instruments à percussion (idiophones et membranophones) »  : […] Ils peuvent être en peau, en bois ou en métal. Les instruments à peau sont constitués d'un fût en cuivre, en aluminium ou en bois, de forme et de dimensions variables, sur lequel sont tendues une ou deux peaux – de chèvre, de mouton ou de veau – mises en vibration par percussion avec la main ou avec des baguettes. Parmi ces instruments, seule la timbale s'accorde ; les autres instruments, comme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/instruments-de-musique-facture-instrumentale/#i_34578

LITHOPHONE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 220 mots

Instrument à percussion composé de plusieurs pierres sonores frappées (appelées individuellement phonolithes). On trouve de tels instruments dans une zone allant des mers du Sud et de l'Amérique du Sud à l'Afrique et à l'Extrême-Orient. Les pierres sont utilisées dans les églises éthiopiennes et coptes, par exemple, comme cloches ainsi qu'en jeux de carillons. Dans certains temples vietnamiens, on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lithophone/#i_34578

MARACAS

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 055 mots
  •  • 2 médias

Les maracas, qui sont souvent associées aux musiques populaires cubaines, mexicaines et caraïbes, sont des percussions secouées de la famille des hochets. Leur nom fait sans doute référence au fleuve brésilien Maracá, affluent de l'Amazone. À l'origine, le corps d'une maraca est fabriqué à partir d'une petite calebasse de forme plus ou moins sphérique. Mais il existe également des instruments appa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maracas/#i_34578

MARIMBA

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 319 mots

Sorte de xylophone, dont il existe plusieurs variétés. Marimba est l'un des nombreux noms africains du xylophone et, comme les instruments africains qui portent ce nom possèdent souvent une calebasse accordée en guise de caisse de résonance pour chaque lame de bois, certains ethnomusicologues emploient le mot marimba pour distinguer les instruments dot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marimba/#i_34578

MESSIAEN OLIVIER

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 3 052 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Créateur et pédagogue »  : […] Olivier Messiaen, né le 10 décembre 1908 à Avignon, a fait ses études musicales au Conservatoire national de musique de Paris. À partir de 1931, il est titulaire du grand orgue de l'église de la Trinité à Paris, où ses improvisations sont vite célèbres. En 1936, il fait partie du groupe «  Jeune France », avec Yves Baudrier, André Jolivet et Daniel-Lesur. Prisonnier de 1940 à 1942, il est rapatrié […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/olivier-messiaen/#i_34578

MÉTALLOPHONE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 65 mots

Terme qui désigne, dans les instruments à percussion, une division de la classe des idiophones (instruments dépourvus de cordes ou de membranes dont le corps solide suffit à produire un son). Ce nom s'applique aujourd'hui à tous les instruments à percussion composés d'un jeu chromatique de lames, de plaques métalliques, de cloches, tubulaires ou non. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallophone/#i_34578

MOREL FRANÇOIS (1926-2018)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 583 mots

Compositeur, pianiste, chef d'orchestre et pédagogue, le Québécois François Morel, né à Montréal le 14 mars 1926, entre en 1944 au Conservatoire de musique et d’art dramatique de la province de Québec à Montréal, où il étudie notamment avec Germaine Malépart (piano), Isabelle Delorme (harmonie, fugue et contrepoint) et Claude Champagne (composition). En 1953, son cursus achevé, il décide de rester […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-morel/#i_34578

MUSICALES (TRADITIONS) - Le fonds musical européen

  • Écrit par 
  • Roberto LEYDI
  •  • 4 234 mots

Dans le chapitre « Les instruments de musique »  : […] La musique populaire européenne utilise des instruments fort nombreux, dont l'origine est diverse et qui attestent, par leur présence, la complexité de notre monde populaire et l'importance des dominations politiques et culturelles qu'il a connues. La civilisation industrielle a apporté sa contribution à la variété des instruments de musique de tradition orale européenne en introduisant les diver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-le-fonds-musical-europeen/#i_34578

MUSICALES (TRADITIONS) - Musiques d'inspiration chinoise

  • Écrit par 
  • TRAN VAN KHÊ
  •  • 8 745 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Le rythme »  : […] Dans tous ces pays, à part la Corée, c'est le rythme binaire qui prédomine. En particulier, les phrases de huit mesures ou les cellules rythmiques à huit temps ou à huit pulsations sont fréquentes. Le rythme syncopé est très prisé et considéré souvent comme un élément de virtuosité. Les formules rythmiques cycliques ou stéréotypées abondent dans la musique rituelle, la musique de théâtre et même d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicales-traditions-musiques-d-inspiration-chinoise/#i_34578

MUSIQUE POUR CORDES, PERCUSSION ET CÉLESTA (B. Bartok)

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 266 mots

Commande du chef d'orchestre et mécène suisse Paul Sacher, la Musique pour cordes, percussion et célesta de Béla Bartók est créée le 21 janvier 1937 par Sacher à la tête de l'Orchestre de chambre de Bâle, ses dédicataires. Avec cette œuvre, Bartók cherche à renouer avec la tradition baroque de la musique pour double orchestre, tout en s'exprimant dans un langage résolument m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-pour-cordes-percussion-et-celesta/#i_34578

MUSIQUES MINIMALISTES ET RÉPÉTITIVES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 857 mots

1935-1937 Les quatre pionniers des musiques minimalistes et répétitives, tous américains, naissent dans un laps de temps d'un an et demi : Terry (Mitchell) Riley le 24 juin 1935, à Colfax, en Californie ; La Monte (Thornton) Young le 14 octobre 1935, à Bern, dans l'Idaho ; Steve (Stephen Michael) Reich le 3 octobre 1936, à New York ; Philip Glass le 31 janvier 1937, à B […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musiques-minimalistes-et-repetitives-reperes-chronologiques/#i_34578

N'DIAYE ROSE DOUDOU (1930-2015)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 364 mots

Le batteur et chef de groupe Doudou N’diaye Rose fut un virtuose des percussions, ce qui lui valut le surnom de « mathématicien des rythmes » pour les structures complexes qu’il imagina, incluant de vigoureuses textures polyrythmiques. S’il utilisa une grande variété de percussions africaines, il fut particulièrement renommé pour sa maîtrise du sabar , un tambour de cérémonie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/doudou-n-diaye-rose/#i_34578

NOTATION MUSICALE

  • Écrit par 
  • Mireille HELFFER, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 5 222 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Notation en partition »  : […] La partition regroupe toutes les parties instrumentales et vocales d'une même œuvre. Chaque exécutant ne dispose que de sa propre partie et seul le chef d'orchestre (le pianiste en musique de chambre) a une vision de l'ensemble. La partition existait déjà dans la notation neumatique. À l'époque polyphonique, elle disparaît car, sitôt copiées, les parties individuelles sont effacées afin de réutil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/notation-musicale/#i_34578

ORCHESTRE

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 6 751 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Historique de l'orchestre symphonique »  : […] Pendant une période assez longue de l'histoire de la musique, les compositeurs écrivaient indifféremment pour des instruments quelconques sans que leur nature et leurs caractéristiques interviennent en tant qu'éléments constitutifs de l'œuvre. Assez fréquemment, d'ailleurs, les parties instrumentales se bornaient à doubler et à renforcer les parties vocales. Dans le cas de la musique de chambre, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/orchestre/#i_34578

ORCHESTRE DIRECTION D'

  • Écrit par 
  • Alain PÂRIS
  •  • 6 642 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La technique de direction »  : […] Le chef d'orchestre dirige en battant la mesure de la main droite. Celle-ci est le plus souvent prolongée d'une baguette qui amplifie les gestes et les rend donc plus lisibles aux exécutants. Le premier temps de la mesure est toujours battu vers le bas, le dernier vers le haut. Entre ces deux repères immuables se placent les autres « battues », généralement sur les côtés (leur localisation varie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/direction-d-orchestre/#i_34578

PIANO, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 235 mots
  •  • 6 médias

Instrument à clavier et à cordes frappées, le piano comprend un cordier – ensemble comprenant les cordes, le cadre métallique sur lequel celles-ci sont tendues, et la table d'harmonie, chargée d'amplifier les vibrations de ces cordes –, une mécanique, un clavier et des pédales. Il existe deux types de piano : à queue, avec la caisse et les cordes horizontales ; droit, avec la caisse et les cordes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piano-en-bref/#i_34578

PIANO

  • Écrit par 
  • Daniel MAGNE, 
  • Alain PÂRIS
  •  • 4 365 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « Histoire de l'instrument »  : […] Le piano est né de l'association d'un clavier utilisé comme base de la réalisation de l'écriture musicale – à ce titre, il a hérité de l'orgue, du clavecin et du clavicorde – et d'une percussion contre des cordes tendues sur une structure de résonance (cadre, caisse et table d'harmonie). Il s'agit là d'un héritage du psaltérion et du tympanon, instruments à cordes frappées au moyen de petits mail […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/piano/#i_34578

PRÉCOLOMBIENS - Méso-Amérique

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Brigitte FAUGÈRE, 
  • Oruno D. LARA, 
  • Éric TALADOIRE
  • , Universalis
  •  • 17 156 mots
  •  • 23 médias

Dans le chapitre « Les instruments »  : […] Grâce aux fresques mayas de Bonampak (dans le sud du Yucatán), aux monolithes de San Agustín (Colombie), aux codex et aux témoignages des premiers chroniqueurs de la conquête (Bernardino de Sahagún, Fernández de Oviedo, Tomás de Torquemada), on connaît assez précisément l'ancien orchestre des indigènes. Les ethnomusicologues ont établi l'homogénéité de l'ensemble instrumental dans un espace qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precolombiens-meso-amerique/#i_34578

RÂPEUR, musique

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 298 mots

En musique, le râpeur (ou rack ou racleur) est un instrument à percussion composé d'une surface dentelée frottée avec une baguette. Connu depuis l'âge de pierre, il est souvent associé à des pouvoirs magiques et à des rituels ; il est largement diffusé dans le monde entier. Les râpeurs sont généralement en os, comme l' omichicahuaztli aztèque utilisé dans les rites commémora […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rapeur-musique/#i_34578

RHOMBE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 74 mots

Le mot « rhombe » vient du grec rhombos  : toupie, fuseau, losange. Dans l'Antiquité, ce fut une sorte de rouet d'airain ou un anneau tenu par des lanières que les chamans ou les sorciers faisaient tourner, tel un instrument magique ; son vrombissement était censé provoquer quelque sortilège. Il est utilisé en musique contemporaine, et assimilé aux instruments divers classés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rhombe/#i_34578

ROACH MAX (1924-2007)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 1 949 mots

Dans le chapitre « Poétique de la batterie »  : […] Maxwell Lemuel Roach naît à New Land (Caroline du Nord) le 10 janvier 1924. Son enfance et son adolescence à New York, où sa famille s'établit, ne nous livrent que peu d'éléments significatifs. Il se serait intéressé au jazz dès l'âge de huit ans, puis initié au piano et aurait fait partie d'un orchestre de parade. C'est sa mère, chanteuse de spirituals et de gospels, qui lui conseille d'abandonn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-roach/#i_34578

RYTHME, musique

  • Écrit par 
  • Nicole LACHARTRE
  •  • 5 566 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Rythme du son, rythme du verbe »  : […] Toute l'histoire de la musique chantée met en évidence l'interférence du rythme musical et du rythme de la langue parlée. Selon les lieux et selon les époques, la musique suit le rythme de la parole ou, au contraire, impose son propre rythme sans tenir beaucoup compte de celui du texte. Ces deux éventualités coexistent dans l'opéra, où l'air avec ses ornements subordonne le texte à la ligne mélodi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rythme-musique/#i_34578

SIRÈNES, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 119 mots

Instrument de musique, une sirène comprend un disque tournant et percé de trous répartis régulièrement sur une circonférence ; ce disque tourne devant un jet d'air périodiquement haché. Le son qui en résulte dépend, entre autres, de la vitesse de rotation du disque. Des sirènes de tailles différentes sont utilisées en musique contemporaine et classées dans les divers instruments placés à côté des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sirenes-musique/#i_34578

SISTRE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 90 mots

Instrument de percussion idiophone, d'origine fort ancienne (âge du bronze) et connu chez de nombreux peuples (notamment Phéniciens, Hébreux, Romains, Abyssiniens, Malaisiens, Mélanésiens, Mexicains). Le sistre est essentiellement formé d'une tige droite ou arquée (poignée et manche) de bois ou de métal (avec ou sans cadre), sur laquelle des anneaux ou des rondelles (coquilles, calebasse, métal) s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sistre-musique/#i_34578

TABLĀ

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 441 mots

Le tablā , instrument constitué d'une paire de tambours, occupe depuis le xviii e  siècle un rôle fondamental dans la musique de l'Inde du Nord. Le plus petit de ces tambours, le tablā proprement dit, se joue avec la main droite (il est aussi appelé dāya , dāē ou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tabla/#i_34578

TAMBOUR

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 1 169 mots
  •  • 3 médias

Instrument à percussion, typique avant tout des membranophones (il existe cependant des tambours de bois, des tambours de bronze, des tambours à friction, etc.). La famille des tambours comprend des formes extrêmement variées, selon que l'instrument possède une ou deux membranes, selon que la caisse de résonance est en bois, en métal ou en poterie ; la caisse est ordinairement de forme cylindrique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambour/#i_34578

TAMBOUR À FENTE

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 429 mots

Les tambours à fente (ou tambours de bois) sont des instruments à percussion fabriqués en creusant et en évidant un tronçon d'arbre au travers d'une fente longitudinale. Le son est produit lorsque l'exécutant tape des pieds ou gratte le tambour avec des baguettes ; les bords de la fente ont généralement différentes épaisseurs afin de produire plusieurs hauteurs de son. Contrairement aux tambours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambour-a-fente/#i_34578

TAMBOUR D'ACIER

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 142 mots

Les tambours d'acier (plus connus sous leur nom anglais de steel drum ) sont des gongs accordés fabriqués à partir d'un grand bidon d'essence en acier. On donne au sommet du bidon une forme concave dont plusieurs sections sont rainurées, ce qui est important sur le plan acoustique. La tôle est chauffée et trempée puis martelée pour former des bosses dans les sections rainurée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambour-d-acier/#i_34578

TAMBOURS

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 964 mots
  •  • 7 médias

Dans l'orchestre symphonique, on trouve trois sortes de tambours : la grosse caisse, la caisse roulante et la caisse claire. Ces instruments membranophones sont constitués de deux peaux tannées de veau ou de mouton, tendues, grâce à un système de laçage, aux extrémités supérieure et inférieure d'un fût en bois ou en métal. La première peau, appelée peau de batterie, forme le son en vibrant sur to […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambours/#i_34578

TAMBOURS SUR CADRE

  • Écrit par 
  • Eugène LLEDO
  •  • 1 501 mots
  •  • 2 médias

Instruments à percussion membranophones à son de hauteur fixe, fort répandus sous de multiples formes et de nombreux noms, les tambours sur cadre possèdent une peau (parfois deux) d'origine animale (chèvre, poisson...) tendue sur un cadre peu profond, généralement circulaire, mais il existe des variantes carrées et même triangulaires (Maroc) ; le diamètre (ou la diagonale) du corps reste nettement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tambours-sur-cadre/#i_34578

TIMBALES

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 927 mots
  •  • 8 médias

Instruments à percussion de la famille des membranophones à sons déterminés, les timbales, qui se jouent au moins par paire, sont accordées à distance de quarte ou de quinte, ce qui correspond à la tonique et à la dominante dans la musique savante occidentale . La membrane des timbales est en peau tannée de veau – parfois d'âne. Servant à frapper ces membranes en leur centre ou près de leurs bords […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/timbales/#i_34578

TRIANGLE, musique

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 188 mots
  •  • 2 médias

Instrument à percussion originaire d'Asie, formé d'une tige cylindrique d'acier recourbée, affectant la forme d'un triangle équilatéral (d'où son nom) ouvert en bas à l'un de ses angles. Le triangle est suspendu à une cordelette et frappé d'une baguette en bois ou en métal. Sa sonorité très claire et distincte fait que le tintement (coup par coup, trilles) s'entend nettement au-dessus de tout l'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/triangle-musique/#i_34578

TSUZUMI

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 315 mots

Tsuzumi désigne une famille de tambours japonais à deux membranes dont le fût a la forme d'un sablier. L'orchestre de l'ancienne musique de cour impériale japonaise comportait trois sortes de tambours de ce type, dont seul le san-no-tsuzumi subsiste dans la musique de cour dite komagaku . Les tsuzumi sont toujours présents dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tsuzumi/#i_34578

VIBRAPHONE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 232 mots
  •  • 1 média

Instrument à percussion, à clavier chromatique, à sons déterminés, de la famille des xylophones. Il est composé de lames d'acier, sous lesquelles résonnent en sympathie, perpendiculairement à elles, des tiges creuses tubulaires. On frappe le clavier avec des baguettes de diverses sortes. Un moteur électrique assure la tenue de la vibration du son, qui est rendue plus ou moins intense grâce à l'act […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vibraphone/#i_34578

XYLOPHONE, en bref

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 633 mots
  •  • 5 médias

Le xylophone est un instrument à percussion à sons déterminés composé d'une série de lames de bois que l'on frappe avec des mailloches comportant une tête en bois, en caoutchouc ou en matière synthétique. Les lames du xylophone moderne sont disposées sur deux rangs, selon une gamme chromatique, les notes altérées étant surélevées. Les lames sont normalement en palissandre du Honduras ; les difficu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xylophone-en-bref/#i_34578

XYLOPHONE

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 750 mots
  •  • 2 médias

Instrument de percussion comportant une série de tuyaux de bambou ou de pièces de bois semi-cylindriques ou plates, de longueur et d'épaisseur variables, et suspendus au-dessus d'une caisse de résonance (vase, fosse en terre) ou bien soutenus par un cadre ; ces tiges de bois sont frappées par des maillets ou des baguettes de diverses sortes (feutrés, caoutchoutés) . Originaire très vraisemblableme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xylophone/#i_34578

XYLORIMBA

  • Écrit par 
  • Pierre-Paul LACAS
  •  • 120 mots

Instrument à percussion, à clavier, appelé aussi xylomarimba. C'est en effet une variété de marimba particulièrement adaptée à la musique de jazz. Il a été introduit dans l'orchestre symphonique contemporain. On rencontre des xylorimbas de différentes tessitures ; le plus employé en France va de fa  3 à do  7 (en sons réels ; les sons écrits corresponden […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/xylorimba/#i_34578

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean GAUTHIER, Paul MÉFANO, Sylvio GUALDA, « PERCUSSION, musique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/percussion-musique/