PERCEPTION (sociologie)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans un ouvrage qui a révolutionné la théorie de la connaissance, Critique de la raison pure, Emmanuel Kant expose l'existence de deux formes pures de l'intuition sensible, l'espace et le temps, comme fondements a priori de la connaissance du sujet. Ces cadres formels de l'expérience, inhérents à l'esprit humain, sont la condition de possibilité de nos intuitions empiriques, la seule forme sous laquelle les objets sensibles peuvent nous apparaître. Le temps et l’espace ne sont donc pas des propriétés des choses, mais une production du sujet transcendantal, qui seul garantit la réalité objective. En étudiant des modes de classifications primitifs, Émile Durkheim et Marcel Mauss remettent en cause cet a priori ontologique de catégories immanentes aux structures mentales d'un individu pensé comme autonome. Dans un article publié en 1903, « De quelques formes primitives de classification », les deux sociologues montrent en effet la correspondance entre les formes d'organisation sociale et la logique des principes de classement. La hiérarchie entre les classes d'objets et les rapports qui les unissent découle, dans les systèmes élémentaires de représentations, des modes de regroupement social, autrement dit, des divisions spatiales entre chaque groupe social à l'intérieur d'un même espace géographique. Ce sont bien les pratiques sociales qui déterminent la genèse des catégories de perception et non l'inverse. Cette cristallisation des interactions sociales passées, objectivées comme catégories mentales, s'im [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Gauthier FRADOIS, « PERCEPTION (sociologie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/perception-sociologie/