Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ORGUE, en bref

Styles musicaux

L'âge d'or de la musique d'orgue se situe entre 1550 et 1750. L'œuvre de Girolamo Frescobaldi (1583-1643) constitue une petite révolution par l'introduction du chromatisme dans l'improvisation ; ce compositeur édicte par ailleurs les règles d'intervention de l'orgue dans le déroulement de la messe. Au xviie siècle en Allemagne, Jan Pieterszoon Sweelinck (1562-1621) est le plus grand compositeur pour orgue ; le contrepoint orné, la rigueur et la variété des rythmes atteignent avec lui une audace sans précédent.

À la fin du xviie siècle et au début du xviiie siècle, le répertoire pour orgue s'enrichit considérablement grâce à Dieterich Buxtehude (1637-1707), Nicolas de Grigny (1672-1703), Jean-Sébastien Bach (1685-1750) et Georg Friedrich Haendel (1685-1759). L'art de Bach, notamment, est un art de combinaison : capable de faire chanter harmonieusement deux phrases musicales très différentes, il pousse à l'extrême les possibilités combinatoires que permettent un instrument aussi riche que l'orgue.

Aux xixe et xxe siècles, avec Franz Liszt (1811-1886), César Franck (1822-1890) et l'école française représentée par Charles-Marie Widor (1844-1937), Charles Tournemire (1870-1939), Marcel Dupré (1886-1971), Olivier Messiaen (1908-1992) et Jehan Alain (1911-1940), l'orgue devient également un instrument profane qui peut être intégré à l'orchestre.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Orgue (1)

Orgue (1)

Orgue (2)

Orgue (2)

Orgue (3)

Orgue (3)

Voir aussi