Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

ORGUE, en bref

Modes de jeu

Grandes orgues : exemple sonore (1)

Grandes orgues : exemple sonore (1)

L'orgue comprend de nombreux jeux, un jeu étant un ensemble de tuyaux de même type correspondant à un timbre. On distingue les jeux de fonds (flûtes, montres, gambes, bourdon), les jeux de mixtures (plein jeu, cymbale, cornet), les jeux d'anche (trompette, cromorne). Vers 1750, les jeux qui imitent les instruments de l'orchestre figurent presque au complet dans certains orgues, notamment chez ceux qui sont construits par le facteur allemand Joseph Gabler (1700-1771). Au xixe siècle, ces jeux orchestraux sont augmentés et classés par genre (anches, cordes, flûtes...). Le système sera assez uniformément appliqué par la suite, d'autant plus que les perfectionnements de la soufflerie (par Cavaillé-Coll, particulièrement) permettront de les faire sonner en tutti.

Grandes orgues : exemple sonore (2)

Grandes orgues : exemple sonore (2)

Orgue : exemple sonore (1)

Orgue : exemple sonore (1)

Orgue : exemple sonore (2)

Orgue : exemple sonore (2)

Orgue : exemple sonore (3)

Orgue : exemple sonore (3)

Orgue : exemple sonore (4)

Orgue : exemple sonore (4)

Orgue : exemple sonore (5)

Orgue : exemple sonore (5)

— Juliette GARRIGUES

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Orgue (1)

Orgue (1)

Orgue (2)

Orgue (2)

Orgue (3)

Orgue (3)

Voir aussi