PEUPLE NOTION DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le peuple est sans doute l'une des notions politiques, avec celles de nation ou d'État, qui dispose de l'une des plus fortes charges symboliques. Cette importance relative, sensible dans la littérature, la philosophie ou le langage commun, se décline d'abord positivement, spécialement dans les démocraties, mais aussi négativement, lorsque le peuple est considéré comme une menace. Ces éléments illustrent une autre particularité de ce mot : son extrême polysémie, mais également sa faculté d'être associé à d'autres notions (nation, populace, etc.). Le terme « peuple » correspond dès lors assez bien à l'aphorisme de Ludwig Wittgenstein, selon lequel les mots n'ont pas véritablement de sens, mais des usages variables selon l'époque, le lieu, voire le locuteur dont il est question.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, science politique, Sciences Po, Grenoble

Classification


Autres références

«  PEUPLE NOTION DE  » est également traité dans :

AUTODÉTERMINATION

  • Écrit par 
  • Élise FÉRON
  •  • 1 273 mots

Le mot « autodétermination » se réfère tant aux acquis de la philosophie qu'à ceux du droit international. En termes philosophiques, il désigne la possibilité pour un individu de choisir librement sa conduite et ses opinions, hors de toute pression extérieure. En droit international, ce terme renvoie par extension au principe du droit des peuples […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autodetermination/#i_45595

DÉMOCRATIE

  • Écrit par 
  • Daniel GAXIE
  •  • 10 277 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les critères de la démocratie »  : […] La formule d'Abraham Lincoln relève davantage de la légitimation des systèmes officiellement définis comme démocratiques que de leur analyse. Ainsi, si l'on en croit Joseph Schumpeter, il est difficile qu'un système politique agisse dans « l'intérêt du peuple ». Il faudrait pour cela postuler que tous les membres du « peuple » n'ont que des intérê […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/democratie/#i_45595

LA DÉMOCRATIE INACHEVÉE (P. Rosanvallon)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 992 mots

Après Le Sacre du citoyen (1992) et Le Peuple introuvable (1998), c'est-à-dire après son histoire du suffrage universel et son histoire de la représentation démocratique, Pierre Rosanvallon aborde, dans La Démocratie inachevée (Gallimard, 2000), le problème de la souveraineté du peuple en France. S'interrogeant sur la façon dont cette souverain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-democratie-inachevee/#i_45595

RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Claude BUSSIÈRE
  •  • 1 275 mots

Dans le chapitre « La république et la représentation du peuple »  : […] Avant la Révolution française, la notion renvoie, chez les philosophes des Lumières, notamment dans l'œuvre de Jean-Jacques Rousseau ( Du contrat social , 1762), à une conception de la souveraineté qui exclut le principe dynastique et son corollaire, l'incarnation de la souveraineté dans le corps du roi, pour faire valoir une conception qui a pour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique/#i_45595

Voir aussi

Pour citer l’article

Yves SUREL, « PEUPLE NOTION DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/notion-de-peuple/