NEUROPLASTICITÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme neuroplasticité désigne les facultés de réorganisation que l'on a mis en évidence dans le système nerveux. Elles sont dues à l'existence de cellules restées indifférenciées qui peuvent remplacer des neurones détruits accidentellement ou à la suite de dégradation métabolique ou infectieuse.

L'existence de ces phénomènes de rénovation a permis de proposer, dans le traitement de certaines neurodéficiences d'origine centrale (maladie de Parkinson), des greffes de tissu nerveux embryonnaire.

—  Didier LAVERGNE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  NEUROPLASTICITÉ  » est également traité dans :

LANGAGE ACQUISITION DU

  • Écrit par 
  • Michèle KAIL
  •  • 4 942 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Vers de nouvelles avancées »  : […] L’alliance fructueuse entre recherches comportementales sophistiquées et recherches en imagerie fonctionnelle est à l’origine d’une conception nouvelle qui place la plasticité cérébrale au cœur du développement du langage. Des travaux pionniers abordent la question de savoir en quoi les nouvelles compétences acquises au cours de la deuxième et troisième année ont un impact en retour sur l’organisa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acquisition-du-langage/#i_20167

CERVEAU HUMAIN

  • Écrit par 
  • André BOURGUIGNON, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Cyrille KOUPERNIK, 
  • Pierre-Marie LLEDO, 
  • Bernard MAZOYER, 
  • Jean-Didier VINCENT
  •  • 17 091 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La plasticité cérébrale »  : […] À la fin du xix e  siècle, l'idée de plasticité s'est imposée pour évoquer plus particulièrement une propriété du tissu nerveux (neuroplasticité), rendant possible de nombreux phénomènes neurophysiologiques, psychologiques ou comportementaux. L'acquisition des réflexes, la formation des souvenirs, des habitudes semblaient l'exiger, tout comme la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cerveau-humain/#i_20167

DÉVELOPPEMENT (biologie) - Le développement humain

  • Écrit par 
  • Jacques-Michel ROBERT
  •  • 11 129 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les neurones »  : […] Les neurones prennent leur forme définitive (pyramidale, sphérique, étoilée) et développent leurs prolongements, épines dendritiques et boutons axonaux semblant « explorer » leur environnement immédiat à la recherche de leurs voisins, pour établir avec eux les synapses. On pense qu'en général un neurone engendre au début beaucoup plus de liaisons (par ses dendrites) qu'il n'en aura l'usage plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/developpement-biologie-le-developpement-humain/#i_20167

MÉMOIRE

  • Écrit par 
  • Serge BRION, 
  • Jean-Claude DUPONT, 
  • Alain LIEURY
  •  • 12 305 mots

Dans le chapitre « Preuves neurologiques de la plasticité cérébrale »  : […] Il faudra bien cependant concéder au minimum des îlots de plasticité dans un cerveau rigide... Car, à côté de l'étroite spécialisation nerveuse, certaines preuves indiscutables de la plasticité vont être produites à partir des années 1960. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/memoire/#i_20167

NERVEUX (SYSTÈME) - Le neurone

  • Écrit par 
  • Michel HAMON, 
  • Clément LÉNA
  •  • 5 729 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La plasticité synaptique, mémorisation et apprentissage »  : […] La mémorisation et l'apprentissage sont des propriétés essentielles du système nerveux : elles permettent, d'une part, de distinguer les éléments nouveaux parmi les éléments familiers, et, d'autre part, d'intégrer les expériences passées à une prise de décision. La plasticité synaptique joue probablement un rôle fondamental dans les processus de mémorisation et d'apprentissage. Elle correspond à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-le-neurone/#i_20167

NERVEUX (SYSTÈME) - Neurobiologie

  • Écrit par 
  • Jean-Marc GOAILLARD, 
  • Michel HAMON, 
  • André NIEOULLON, 
  • Henri SCHMITT
  •  • 13 735 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Modulations de la neurotransmission chimique »  : […] Le processus de la neurotransmission évolue au cours du temps, de sorte qu'un potentiel d'action bien défini au niveau présynaptique ne donne pas toujours la même réponse postsynaptique. En effet toutes les étapes biochimiques de la neurotransmission (entrée de calcium, libération du neurotransmetteur, liaison du neurotransmetteur à son récepteur, efficacité du récepteur et inactivation du neurot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nerveux-systeme-neurobiologie/#i_20167

RÉFLEXES CONDITIONNÉS

  • Écrit par 
  • Henri Maurice BRUGÈRE
  •  • 244 mots

En étudiant les facteurs du déclenchement des sécrétions digestives, le physiologiste russe Ivan Petrovitch Pavlov (1849-1936) a montré que, en plus des réflexes simples (dits absolus et qualifiés plus tard d'innés) et des actions sensorielles (vue, odeur de l'aliment) induites par le repas, des stimulations initialement sans rapport (sonores, tactiles) peuvent devenir actives, c'est-à-dire provoq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reflexes-conditionnes/#i_20167

RÉSERVE COGNITIVE

  • Écrit par 
  • Stéphane ADAM, 
  • Catherine GROTZ
  •  • 329 mots

Le concept de réserve cognitive a été proposé pour rendre compte de la plasticité cérébrale du sujet âgé, qui s’exprime sous la forme d’une résistance aux effets du vieillissement ou de pathologies (par ex. Alzheimer) sur le cerveau. La réserve cognitive suggère que le système nerveux central fonctionnera plus longtemps de manière optimale si l’individu présente certaines c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reserve-cognitive/#i_20167

SOMMEIL

  • Écrit par 
  • Patrice FORT, 
  • Michel JOUVET, 
  • Patrick LÉVY, 
  • Véronique VIOT-BLANC
  •  • 18 052 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les fonctions du sommeil paradoxal »  : […] Apparu tardivement au cours de l'évolution avec l'homéothermie, il semble évident que le sommeil paradoxal effectue d'autres fonctions que celle du sommeil lent (ou parachève celles-ci). Les théories psychodynamiques considèrent le sommeil paradoxal (ou le rêve) selon la théorie freudienne. Le rêve serait l'expression d'une « libération des pulsions instinctives » bloquées normalement par le préc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sommeil/#i_20167

VIEILLISSEMENT COGNITIF

  • Écrit par 
  • Patrick LEMAIRE
  •  • 1 060 mots

La psychologie du vieillissement cognitif est cette partie de la psychologie qui cherche à comprendre comment évoluent nos capacités intellectuelles au fur et à mesure que nous avançons en âge. Les recherches essaient de caractériser le vieillissement dit « normal », mais aussi le vieillissement pathologique (par ex. la maladie d’Alzheimer). Les chercheurs travaillant sur le vieillissement cognit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vieillissement-cognitif/#i_20167

VISION - Vision et évolution animale

  • Écrit par 
  • Stéphane HERGUETA
  •  • 5 757 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les organisations cognitives »  : […] Le cerveau des Mammifères, comme celui des Oiseaux ou des Mollusques Céphalopodes (pieuvre, par exemple), possède un grand nombre de réseaux comparateurs – localisés en particulier dans les aires corticales et l'hippocampe – imbriqués les uns aux autres pour former des réseaux cognitifs qui manipulent des représentations mentales du monde. Ces derniers constituent ainsi des systèmes très complexes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vision-vision-et-evolution-animale/#i_20167

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, « NEUROPLASTICITÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/neuroplasticite/