NEUROBIOLOGIE (HISTOIRE DE LA)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’anatomie fonctionnelle du système nerveux

C’est à l’aide de ces connaissances que les recherches peuvent faire retour sur les fonctions du système nerveux, et particulièrement la plus simple d’entre elles, la contraction musculaire, en se concentrant d’abord sur les synapses ou « jonctions neuromusculaires » mettant en jeu les motoneurones de la moelle épinière et le contrôle de leurs activités : les motoneurones cholinergiques libèrent l’acétylcholine sur les plaques motrices des jonctions neuromusculaires des fibres musculaires, où sont localisés les récepteurs à l’acétylcholine, ce qui déclenche la contraction musculaire. Cette neurobiologie complète les découvertes antérieures du physiologiste britannique Charles S. Sherrington. Ce dernier avait défini, au début du xxe siècle, l’ « unité motrice » comme le nombre de fibres musculaires innervées par les prolongements d’un motoneurone donné. Sherrington avait étudié les interactions entre les stimulations de deux nerfs issus de la moelle convergeant sur une même unité motrice et avait observé que l’effet sur la contraction de ces deux stimulations n’est pas additif : soit il y a suppression de l’activité d’un nerf sur celle d’un autre (occlusion), soit contraction inférieure à la somme des deux obtenues par stimulation séparée des deux nerfs (inhibition), soit encore contraction supérieure à la somme des deux (facilitation). De plus, l’activité des motoneurones est régulée par un rétrocontrôle, mais aussi par l’activité de fibres sensorielles qui réagissent au degré d’étirement de la fibre musculaire par des capteurs sensoriels intramusculaires (le sens musculaire).

Le système nerveux est avant tout un système de contrôle des régulations internes, comme celles de la température corporelle, de la respiration ou encore du rythme cardiaque, comme cela avait été déjà formalisé par Claude Bernard (1813-1878) au xixe siècle. Les divers jeux de contrôle sont fortement hiérarchisés. Les fonctionnements automatiques des viscères sont [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages

Médias de l’article

Le dispositif expérimental de Hodgkin et Huxley

Le dispositif expérimental de Hodgkin et Huxley
Crédits : dessins : Encyclopædia Universalis France ; photographie : D.R.

dessin

Architecture du cerveau

Architecture du cerveau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Le système limbique

Le système limbique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Gaël BARBARA, « NEUROBIOLOGIE (HISTOIRE DE LA) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/neurobiologie-histoire-de-la/