NÉGATIONNISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les limites de la réplique

L'immense et nouvel espace de communication que constitue Internet est difficile à soumettre à la législation de la liberté d'expression telle qu'elle s'applique dans l'écrit et l'audiovisuel. Son étendue, sa constante recomposition, son fonctionnement technique, par sites, hébergeurs, liens et autres composantes potentiellement mobiles constituent autant d'obstacles à l'application d'une telle législation. Mais les problèmes posés sont loin d'être seulement techniques. Les points de vue, en effet, ne cessent de s'opposer entre, d'un côté, ceux pour qui le négationnisme est un délit, au même titre que d'autres propos racistes, antisémites ou xénophobes, et, de l'autre côté, les défenseurs radicaux de la liberté d'expression et ceux qui craignent qu'un recours à la justice ne transforme l'histoire en vérité officielle. Malgré la Déclaration universelle des droits de l'homme ou les traités, par exemple européens, de lutte contre le racisme et la xénophobie, ces débats achoppent aussi sur la disparité des formules de répression nationales. Ainsi, en Grande-Bretagne, le négationnisme n'est pas reconnu comme un délit. Si David Irving fut condamné par un tribunal britannique en avril 2000 comme antisémite, raciste et collaborant avec des néo-nazis, c'est parce que lui-même avait déposé une plainte en diffamation contre l'universitaire américaine Deborah Lipstadt, à qui il reprochait d'avoir ruiné sa réputation d'historien en le décrivant comme un admirateur d'Hitler dans son livre consacré au négationnisme en 1993. En Allemagne, la loi ne sanctionne pénalement que la négation du génocide perpétré par les nazis, alors que, en Espagne ou en Suisse, c'est la négation de tout crime contre l'humanité qui est passible de poursuites. En France, votée à un moment où le Front national obtenait des scores électoraux préoccupants pour la démocratie, la loi Gayssot du 13 juillet 1990, qui sanctionne la contestation des crimes contre l'humanité définis par le statut du Tribunal de Nuremberg, est un ajout à la loi Pleven de 1972 réprimant la diffamation « envers une personne ou un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ». De nombreux sites racistes et négationnistes sont basés aux États-Unis, où le célèbre premier amendement de la Constitution, interdisant l'établissement d'une loi « qui limite la liberté de parole, ou celle de la presse », leur évite les poursuites auxquelles ils s'exposent en France, en Belgique, en Suisse ou en Allemagne.

À l'essai de destruction totale des juifs durant la Seconde Guerre mondiale aura donc succédé une tentative de négation de ce fait historique. L'une est le corollaire de l'autre, comme on le voit pour d'autres meurtres de masse, produisant eux aussi un déni à la mesure de l'horreur perpétrée. Il est dès lors nécessaire, pour comprendre ces phénomènes de négation, leur portée et leurs limites, de les analyser eux-mêmes comme des faits historiques. Mais il est sans doute nécessaire aussi d'accepter de penser que les instruments de bonne foi dont disposent aujourd'hui les démocraties – la parole, l'écriture, la justice – ont une portée et, heureusement, des limites qui ne leur donneront jamais le pouvoir de réduire à néant l'agrégat de perversions, de délires sans limites et de manipulations politiques que forme le négationnisme.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  NÉGATIONNISME  » est également traité dans :

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 226 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Europe de l'Ouest et Moyen- Orient »  : […] En Europe de l'Ouest, hormis chez les groupuscules néo-nazis, l'antisémitisme ouvert demeurait un phénomène marginal marginal jusqu'à la projection du conflit israélo-palestinien sur la scène européenne. Contrairement aux États-Unis, certains États européens sanctionnent l'expression des opinions racistes, antisémites et négationnistes. Le Japon, pour sa part, développe un antisémitisme sans juifs […] Lire la suite

SHOAH

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 5 886 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La Shoah dans l'histoire »  : […] Par sa monstruosité, la Shoah constitue un défi que n'affaiblit pas le passage du temps. Quelques-uns veulent, certes, « assassiner la mémoire » (selon l'expression de Pierre Vidal-Naquet) en niant ce que le génocide des juifs eut de plus spécifique, à savoir les chambres à gaz. D'autres veulent, pour faire « passer le passé » ( Ernst Nolte), dissoudre la singularité de l'événement, comme il appar […] Lire la suite

GÉNOCIDE

  • Écrit par 
  • Louis SALA-MOLINS
  •  • 8 481 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Chiffrer pour nier ou banaliser »  : […] Compréhensible que le Maya et le Miskito organisent leur vision du génocide en fonction de leur calvaire, que le Tchétchène compte à l'impossible calendrier de son temps de douleur interminable ce que le Juif pondère en mortelle intensité et le Congolais en cycles d'amputations et de tortures. Comment s'y retrouver, et à quoi bon cette polémique sur les degrés de l'horreur dans l'homogénéité de l' […] Lire la suite

IRAN - Histoire et politique

  • Écrit par 
  • Christian BROMBERGER, 
  • Robert MANTRAN
  • , Universalis
  •  • 22 385 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « L'ascension d'Ahmadinejad et le retour des radicaux »  : […] Les élections locales de 2003 traduisent ce désenchantement et ce revirement de l'opinion. Le taux de participation est très faible (49 p. 100 dans l'ensemble du pays, 12 p. 100 à Téhéran), un indice récurrent de la démobilisation des électeurs réformateurs, et les conservateurs remportent la plupart des municipalités. À Téhéran, ils conquièrent la totalité des sièges sous l'impulsion du parti des […] Lire la suite

REFUS ET VIOLENCES (J. Verdès-Leroux) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jacques LECARME
  •  • 1 648 mots

Il faut d'abord saluer le travail énorme, méthodique et maîtrisé de Jeannine Verdès-Leroux, qui entreprend, avec Refus et violences (Gallimard), de brosser le tableau d'une génération d'écrivains d'extrême droite. Personne, avant elle, n'avait inventorié cette masse de revues et de journaux, proliférant dans une période où un seul média, la presse, régnait sans partage. On évoque souvent, avec de […] Lire la suite

TEMPS PRÉSENT, notion de

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 1 374 mots

Dans le chapitre « Une histoire nouvelle »  : […] Ce nouvel objet d'histoire répond visiblement à une transformation de la conjoncture historiographique et de l'attente sociale. En témoignent, en France, l'ouverture des archives (loi de 1979) plus rapide qu'auparavant, en théorie, la parution de la revue Vin gtième Siècle (1984) et l'introduction du second xx e  siècle dans les programmes de terminale des lycées (1982). Son rapport nécessaire au […] Lire la suite

TUDJMAN FRANJO (1922-1999)

  • Écrit par 
  • Christophe CHICLET
  •  • 807 mots

Avec le Serbe Slobodan Milošević, le Croate Franjo Tudjman fut l'un des principaux artisans de la disparition de la Yougoslavie et du renouveau d'un nationalisme qui a mis à feu et à sang le cœur des Balkans. Né le 14 mai 1922 à Veliko Trgovišće, dans la Zagorié croate, il est le fils d'un des dirigeants du Parti paysan croate qui rejoindra le mouvement des partisans titistes durant la Seconde Gue […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

17-20 juin 2019 Belgique. Inculpation du fondateur de l'association Schild & Vrienden.

Le 17, le juge chargé d’instruire l’affaire, révélée en septembre 2018, des messages racistes, antisémites ou glorifiant la violence, échangés sur le site de conversation de l’association d’extrême droite Schild & Vrienden (S&V, « Bouclier et Amis »), inculpe le fondateur de celle-ci, Dries Van Langenhove, notamment pour infractions à la loi sur le racisme, à la loi réprimant le négationnisme et à la loi sur le port d’arme. […] Lire la suite

20 septembre 2017 Belgique. Suspension conditionnelle de la condamnation de Laurent Louis.

La cour d’appel de Bruxelles suspend sous condition, pour une durée de cinq ans, la condamnation à six mois de prison avec sursis et 18 000 euros d’amende prononcée en juin 2015 contre l’ancien député fédéral d’extrême droite Laurent Louis pour négationnisme. Comme il l’a proposé lui-même, ce dernier doit notamment visiter un camp de concentration une fois par an pendant cinq ans et faire un compte-rendu sur son blog. […] Lire la suite

8-15 mai 2009 Vatican. Voyage du pape Benoît XVI au Proche-Orient

Le 11, il arrive en Israël où il est reçu, à Jérusalem, par le président Shimon Peres en compagnie duquel il se rend au mémorial de Yad Vashem; il y condamne la Shoah et le négationnisme. Le 12, Benoît XVI visite le dôme du Rocher, sur l'esplanade des Mosquées, accueilli par le grand mufti de Jérusalem. Il est le premier pape à entrer dans ce lieu saint de l'islam. […] Lire la suite

7 juillet 2005 Algérie – France. Condamnation par Alger d'une loi française reconnaissant « le rôle positif de la présence française outre-mer »

Abdelaziz Bouteflika est le seul président d'une des anciennes colonies françaises à avoir vivement réagi à cette loi depuis son adoption, fustigeant une « cécité mentale confinant au négationnisme et au révisionnisme » à propos du colonialisme et de ses « crimes ».  […] Lire la suite

25 septembre 1994 Suisse. Adoption par référendum d'une législation antiraciste

Cette révision du Code pénal doit permettre de punir comme des délits le racisme, l'incitation à la haine ou à la discrimination raciale et le négationnisme ou le révisionnisme.  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Nadine FRESCO, « NÉGATIONNISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/negationnisme/