NAZISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Boycott anti-juifs, Allemagne, 1933

Boycott anti-juifs, Allemagne, 1933
Crédits : Hulton-Deutsch Collection/CORBIS

photographie

Défilé nazi, 1938

Défilé nazi, 1938
Crédits : Berliner Verlag/ Archiv/ Corbis

photographie


Politique de puissance et économie de guerre

Volontarisme, héroïsme sacrificiel, volonté « d’acier » : tous les poncifs nazis disent cette tension vers la guerre qui est inscrite au fondement de cette culture politique réactionnaire, biologisante et belliciste. La guerre désigne tout d’abord le légitime combat contre le traité de Versailles : Hitler le répète depuis 1919 : l’ordre versaillais, qualifié de « diktat », doit être mis à bas, et l’Allemagne doit redevenir une grande puissance. Ce faisant, il flatte le corps des officiers de la Reichswehr, très réservés au départ à son égard, qu’il rallie par ses projets militaires et par le renforcement d’une armée allemande dont la croissance est nécessairement gage de carrières prometteuses et d’avancements accélérés.

Cette politique de puissance (Machtpolitik) comble également d’aise les milieux patronaux allemands, qui ne savent comment répondre aux commandes massives d’acier, de charbon, de caoutchouc, d’essence synthétique et de composants électriques. Ce sont tous les fleurons de la première et de la seconde révolution industrielle allemande qui sont ainsi sollicités : sidérurgie et chimie, industries mécanique et électrique, construction automobile et aéronautique, chantiers navals doivent ainsi répondre à l’immense effort de réarmement allemand, pour leur plus grand profit. Les inquiétudes très orthodoxes, anti-inflationnistes et attentives à l’équilibre budgétaire de la Reichsbank et du ministère des Finances du Reich ne pèsent rien face aux ambitions nazies. Pour un Göring, responsable du « Plan de quatre ans » depuis 1936, il est clair que ces dépenses massives sont gagées, à crédit, sur les spoliations imposées à la communauté juive allemande, puis autrichienne et tchèque, ainsi que sur les prédations futures ‒ les prélèvements qui seront imposés aux territoires conquis.

C’est à crédit également qu’est financée une politique fiscale et sociale très généreuse envers les membres de la « communauté du peuple », qu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages


Écrit par :

  • : professeur des Universités, université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  NAZISME  » est également traité dans :

ACCESSION D'HITLER AU POUVOIR

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 207 mots
  •  • 1 média

Le 30 janvier 1933, Adolf Hitler est nommé chancelier, dans la légalité républicaine définie par la Constitution de Weimar. À ce moment-là, son parti, le Parti ouvrier allemand national-socialiste (N.S.D.A.P.) ou Parti « nazi » qui veut tenter, après Mussolini, une synthèse du nationalisme et du socialisme dans le cadre d'un État raciste à construire, est le plus important d'Allemagne depuis les é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accession-d-hitler-au-pouvoir/#i_1238

ALLEMAGNE (Histoire) - Allemagne moderne et contemporaine

  • Écrit par 
  • Michel EUDE, 
  • Alfred GROSSER
  •  • 26 839 mots
  •  • 39 médias

Dans le chapitre « L'ordre corporatif »  : […] Dans quelle mesure le régime national-socialiste a-t-il modifié la structure de la société allemande ? Le nazisme n'est pas un mouvement de classe, et 1933 ne se traduit pas, sur le plan social, par un bouleversement dans les rapports entre les différents milieux sociaux. Mais le III e  Reich n'est pas, à cet égard, un simple prolongement du régime antérieur. Dans deux dom […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-histoire-allemagne-moderne-et-contemporaine/#i_1238

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République démocratique allemande

  • Écrit par 
  • Georges CASTELLAN, 
  • Rita THALMANN
  •  • 19 312 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La perspective de l'« État socialiste du peuple » (1981-1989) »  : […] Dans la perspective historique du marxisme, la République démocratique allemande s'attacha à « l'édification intégrale du socialisme » ( Vollendendung des Sozialismus ) qui la ferait accéder à « l'État socialiste du peuple » ( sozialistischer Volksstaat ) dont l'U.R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-democratique-allemande/#i_1238

ALLEMAGNE (Politique et économie depuis 1949) - République fédérale d'Allemagne jusqu'à la réunification

  • Écrit par 
  • Alfred GROSSER, 
  • Henri MÉNUDIER
  •  • 16 224 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le poids du passé »  : […] Les voix recueillies par l'extrême droite montrent que le passé n'avait pas été entièrement dominé, malgré la montée des générations nouvelles, dont le mode de vie et les préoccupations étaient, dans l'ensemble, tout à fait semblables à ceux des jeunes des autres pays occidentaux. Sauf installation permanente d'un système de contrainte, il était inévitable que des nostalgiques du passé demeurent, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-politique-et-economie-depuis-1949-republique-federale-d-allemagne-jusqu-a-la-reunification/#i_1238

ALLEMAND CINÉMA

  • Écrit par 
  • Pierre GRAS, 
  • Daniel SAUVAGET
  •  • 10 335 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les débuts du parlant et le cinéma du docteur Goebbels »  : […] Les premières années du parlant sont contemporaines de l'aggravation de la crise économique et politique. C'est ainsi que les innovations permises par la technique seront soit évacuées, soit captées par le régime hitlérien. Les recherches sur le son sont anciennes (Oskar Messter, dès 1903) et l'industrie dispose des brevets de la Tobis-Klangfilm, qui se partage le marché mondial avec les américain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-allemand/#i_1238

ANSCHLUSS (1938)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 223 mots
  •  • 1 média

Parvenu au pouvoir en Allemagne en janvier 1933, Hitler, au nom du pangermanisme, souhaite le rattachement ( Anschluss ) de l'Autriche au III e  Reich. En juillet 1934, il soutient ainsi une tentative de coup d'État menée par les nazis autrichiens. Le chancelier autrichien Dollfuss est assassiné, mais le coup d'État échoue, notamment grâce à l'action […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anschluss/#i_1238

ANTISÉMITISME

  • Écrit par 
  • Esther BENBASSA
  •  • 12 221 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'ère nazie : 1933-1945 »  : […] La crise économique et politique qui secoue l'Europe après le krach de 1929 va encore aggraver la xénophobie et l'antisémitisme. L'année 1933 marque l'arrivée de Hitler au pouvoir et la mainmise de l'idéologie raciste nazie sur l'Allemagne . L'Europe de l'Est est secouée par l'essor de mouvements antisémites qu'on retrouvera collaborant activement à l'élimination physique des juifs pendant les ann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antisemitisme/#i_1238

APARTHEID

  • Écrit par 
  • Charles CADOUX, 
  • Benoît DUPIN
  •  • 9 031 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « L'inspiration nazie »  : […] À cette conception chrétienne et paternaliste de la séparation des races, appelée parfois « apartheid honorable » ( eerbare apartheid ), s'est surimposée, à partir des années 1930, une philosophie politique autoritaire, exclusive et agressive, directement inspirée du nazisme. La presse nationaliste (notamment Die Transvaler , dont le rédacteur en chef es […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apartheid/#i_1238

ARCHITECTURE & ÉTAT AU XXe SIÈCLE

  • Écrit par 
  • Anatole KOPP
  •  • 3 946 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le Reich « millénaire » »  : […] Si l'architecture issue des courants rationalistes arrive tant bien que mal, et au prix de compromis, à se maintenir en Italie pendant la période du fascisme, il n'en sera pas de même en Allemagne sous le III e  Reich. Dès son origine, le mouvement nazi avait mené le combat contre tout ce qui, selon lui, ne s'inscrivait pas dans le concept global de « valeurs allemandes  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-et-etat-au-xxe-siecle/#i_1238

ART SOUS L'OCCUPATION

  • Écrit par 
  • Laurence BERTRAND DORLÉAC
  •  • 7 392 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La France occupée »  : […] Le 22 juin 1940, la convention d'armistice ratifiait la victoire de l'Allemagne nazie. Le 9 juillet 1940, le ministère de la Propagande du III e  Reich donnait au vaincu un avant-goût du sort qu'il lui réservait : la France ne serait pas considérée comme une « alliée » mais jouerait en Europe le rôle d'une « Suisse agrandie », réserve agricole et touristique pouvant éventu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-sous-l-occupation/#i_1238

ARYENS

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 030 mots

Francisé en « aryen », le terme sanskrit ārya (avestique, airya ) signifie « excellent, honorable, noble ». Ainsi se désignent, avec la morgue coutumière des conquérants, les populations de langue indo-européenne qui, vers la fin du III e  millénaire avant l'ère chrétienne, s'établissent sur le plateau iranien pour pénétrer dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aryens/#i_1238

AUGUST SANDER. PERSÉCUTÉS / PERSÉCUTEURS, DES HOMMES DU XXe SIÈCLE (exposition)

  • Écrit par 
  • Hervé LE GOFF
  •  • 1 029 mots

En circonscrivant l’exposition August Sander. Persécutés / persécuteurs, des Hommes du xx e  siècle (8 mars-15 novembre 2018) aux victimes et aux acteurs des persécutions nazies, le Mémorial de la Shoah apporte un éclairage inédit à la production photographique d’August Sander et de son fils Erich au cours du Troisième Reic […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/august-sander-persecutes-persecuteurs-des-hommes-du-xxe-siecle-exposition/#i_1238

AUSCHWITZ

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 1 219 mots
  •  • 3 médias

Auschwitz, également appelé Auschwitz-Birkenau, fut le plus grand des camps de concentration et d'extermination construits par l'Allemagne nazie . Situé près de la ville industrielle d'Oswiecim, dans le sud de la Pologne, Auschwitz était à la fois un camp de concentration, un camp d'extermination et un camp de travail forcé. Parce qu'il fut le camp d'extermination nazi où le plus de victimes s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auschwitz/#i_1238

AUTRICHE

  • Écrit par 
  • Roger BAUER, 
  • Jean BÉRENGER, 
  • Annie DELOBEZ, 
  • Christophe GAUCHON, 
  • Félix KREISSLER, 
  • Paul PASTEUR
  •  • 34 054 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Dénazification partielle et rejet permanent du passé »  : […] Constatant le refus permanent de son pays de se confronter au passé, Elfriede Jelinek, prix Nobel de littérature, écrit, en 2000, que l'Autriche « s'est toujours voulue image, image même de l'innocence que sa beauté met à l'abri de tout soupçon de culpabilité ». Sont ainsi refoulés les conséquences de la Contre-Réforme, la lutte contre les Turcs, la disparition de l'empire multinational, la dicta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/autriche/#i_1238

BABI YAR

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 856 mots
  •  • 1 média

Le grand ravin de Babi Yar, situé à la limite septentrionale de la ville de Kiev, en Ukraine, servit de charnier pour des victimes principalement juives que des groupes de S.S. allemands tuèrent entre 1941 et 1943. Après un premier massacre de Juifs à Babi Yar, le lieu continua de servir pour l'exécution de prisonniers de guerre soviétiques et de Roms, ainsi que de Juifs. Les Soviétiques parlère […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/babi-yar/#i_1238

BARMEN CONFESSION DE FOI DE (1934)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis KLEIN
  •  • 485 mots
  •  • 1 média

Déclaration de l'Église confessante d'Allemagne contre le nazisme et contre l'emprise qu'il voulait exercer sur le protestantisme allemand. L'arrivée au pouvoir de Hitler, en janvier 1933, déchira ce dernier. Le 25 avril 1933, une « Église évangélique de la nation allemande » est créée qui entend regrouper les « chrétiens allemands » partisans du national-socialisme et réaliser dans l'Église prote […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/confession-de-foi-de-barmen/#i_1238

BAVIÈRE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  • , Universalis
  •  • 3 152 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'État de Bavière »  : […] Le 7 novembre 1918, le roi Louis III est chassé par la révolution qui a éclaté à Munich. Les mois qui suivent sont troublés : gouvernement du socialiste indépendant Kurt Eisner, assassiné le 21 février 1919, auquel succède le social-démocrate Hoffmann ; « République des conseils », proclamée en avril par des communistes bavarois, bientôt débordés par des Russes ; reconquête de Munich par les troup […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baviere/#i_1238

BELZEC

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 438 mots

Le complexe de Belzec comprenait à la fois des camps de concentration et d'extermination. Il était installé autour du village du même nom, sur la ligne de chemin de fer Lublin-Lviv, dans la province de Lublin, alors en Pologne occupée par l'Allemagne. Dans le camp d'extermination, l'un des plus sinistres, les nazis massacrèrent au moins 600 000 juifs. Les nazis établirent le premier camp de tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belzec/#i_1238

BERGEN-BELSEN

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 466 mots

Le camp de concentration nazi situé près des villages de Bergen et Belsen, à environ 16 kilomètres au nord-ouest de Celle, en Allemagne, fut construit en 1943 sur une partie d'un camp de prisonniers de guerre. Il devait servir à l'origine de camp de détention pour les juifs destinés à être échangés contre des Allemands détenus en territoire allié. Bergen-Belsen était constitué en réalité de cin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bergen-belsen/#i_1238

BERLIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Chronologie

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 851 mots

Dans le chapitre « 1er août »  : […] Dès 14 heures, cent mille spectateurs disciplinés prennent place dans le stade olympique pour assister à la gigantesque cérémonie d'ouverture. Deux heures plus tard, les J eunesses hitlériennes défilent au pas cadencé sur la piste, puis Adolf Hitler fait son entrée ; tout le public se lève et, bras tendu, salue le führer. La Marche d'hommage de Richard Wagner retentit, Hitle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/1936-10es-jeux-olympiques-d-ete/#i_1238

BERLIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 863 mots
  •  • 2 médias

Du 25 au 30 mai 1930, le C.I.O. tient à Berlin le neuvième congrès de son histoire ; celui-ci est consacré aux règlements olympiques, les débats portant sur la sacro-sainte question de l'amateurisme, notamment en ce qui concerne les footballeurs. L'assemblée en profite pour enregistrer les candidatures de plusieurs cités qui souhaitent organiser les Jeux de 1936 : treize villes – Alexandrie, Barc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin-jeux-olympiques-de-1936-contexte-organisation-bilan/#i_1238

BERLIN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Les nazis et l'olympisme

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 3 127 mots
  •  • 2 médias

« Avec ces Jeux, on a mis entre nos mains un instrument de propagande inestimable », peut-on lire dans la presse officielle nazie en 1935. « Nous allons nous mesurer aux nations de la terre et leur montrer quelles forces l'idée de la communauté nationale est à elle seule capable de mettre en œuvre », écrit Joseph Goebbels. Ces deux phrases résument parfaitement et cyniquement les desseins olympiq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/berlin-jeux-olympiques-de-1936-les-nazis-et-l-olympisme/#i_1238

BRÜNING HEINRICH (1885-1970)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 365 mots

De famille paysanne, Heinrich Brüning étudie le droit, l'histoire et la philosophie ; il commande une compagnie durant la Première Guerre mondiale. Secrétaire du leader politique social-catholique, l'abbé Sonnenschein, Brüning devient l'agent d'affaires de la centrale syndicale chrétienne. Membre du Zentrum, il fait son entrée au Reichstag en 1924 et devient chef du groupe parlementaire centriste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-bruning/#i_1238

BUBER-NEUMANN MARGARETE (1901-1989)

  • Écrit par 
  • Alain BROSSAT
  •  • 1 032 mots

Margarete Gross est née le 21 octobre 1901 à Potsdam (Brandebourg), dans une famille aisée. Son père, brasseur, était un conservateur bon teint, sa mère était plus libérale. Adolescente, Margarete s'oriente tôt vers les Jeunesses communistes. Son premier mariage, avec Rafael Buber, fils du philosophe juif Martin Buber, dont elle a deux enfants, est un échec. Elle adhère au Parti communiste alleman […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/margarete-buber-neumann/#i_1238

BUCHENWALD

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 465 mots

Le camp de concentration nazi de Buchenwald fut l'un des premiers et des plus grands camps établis sur le sol allemand. Construit en 1937 sur une colline boisée à environ 7 kilomètres au nord-ouest de Weimar, il complétait les camps de concentration de Sachsenhausen au nord et de Dachau au sud. Au début, des prisonniers politiques et d'autres groupes, notamment des juifs, y étaient détenus. Com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/buchenwald/#i_1238

CAMP D'EXTERMINATION

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 604 mots
  •  • 2 médias

Les camps d'extermination construits par les nazis ( Vernichtungslager ) étaient des camps de concentration destinés spécifiquement à l'anéantissement de masse ( Vernichtung ) des individus considérés comme indésirables dans l'espace du III e  Reich et des territoires conquis par les Allemands. Les victimes de ces camps furent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/camp-d-extermination/#i_1238

CE QUI RESTE D'AUSCHWITZ (G. Agamben) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Monique DAVID-MÉNARD
  •  • 1 091 mots

Ce qui reste d'Auschwitz (trad. P. Alféri, Rivages, Paris, 1999) fait suite à deux analyses des formes contemporaines du pouvoir : Des moyens sans fins, notes sur la politique (1995) et Homo sacer, le pouvoir souverain et la vie nue (1997). Il s'agissait, dans les essais précédents, de réfléchir sur l'impens […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ce-qui-reste-d-auschwitz/#i_1238

CHEŁMNO

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 368 mots

Chełmno (en polonais), ou Kulmhof en (allemand), fut un camp d'extermination nazi situé sur la rivière Ner, tributaire de la Warta, dans l'ouest de la Pologne. Il fut utilisé de décembre 1941 à janvier 1945 pour exterminer des juifs en grande majorité polonais et, dans une moindre mesure, des prisonniers de guerre russes et des Tziganes. De 170 000 à 360 000 personnes y ont péri. Premier camp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chelmno/#i_1238

CINÉMA ET HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS
  •  • 8 282 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un instrument de propagande »  : […] La modernité du cinéma, son pouvoir de fascination ou de conviction, sa capacité à atteindre et à pénétrer les masses en ont fait un instrument dont Lénine (« De tous les arts, l'art cinématographique est pour nous le plus important », en 1919, lors de la nationalisation du cinéma russe) comme Mussolini (« La cinématographie est l'arme la plus forte », cette affirmation cent fois redite était affi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cinema-et-histoire/#i_1238

C.I.O. (Comité international olympique)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 239 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Histoire d'une institution incontournable »  : […] Le C.I.O. naît donc le 23 juin 1894 à la Sorbonne à Paris. Il compte alors treize membres : Pierre de Coubertin et Ernest Callot (France), Dimitrios Vikelas (Grèce), lord Ampthill et Charles Herbert (Grande-Bretagne), William Milligan Sloane (États-Unis), José Benjamín Zubiaur (Argentine), Leonard Albert Cuff (Nouvelle-Zélande), Jirí Guth (Bohême), Ferenc Kemény (Hongrie), Viktor Balck (Suède), Al […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comite-international-olympique/#i_1238

COMITÉS D'ÉTHIQUE BIOMÉDICALE

  • Écrit par 
  • Christine FAURE
  •  • 4 358 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Histoire et représentation de l'expérimentation sur l'homme »  : […] L'histoire de l'expérimentation sur l'homme est fréquemment évoquée par les chercheurs et les médecins pour éclairer le sens des pratiques actuelles. Le développement du recours au jugement éthique rend nécessaires les évocations historiques. Mais de quelle histoire s'agit-il ? Le sociologue François Isambert, dans un article consacré à « L'Expérimentation sur l'homme comme pratique et comme repré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comites-d-ethique-biomedicale/#i_1238

WANNSEE CONFÉRENCE DE (20 janv. 1942)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 212 mots
  •  • 1 média

Réunissant une quinzaine de dignitaires ou de hauts fonctionnaires du régime nazi sous la présidence de Reinhard Heydrich et en présence d'Adolf Eichmann, la conférence de Wannsee (du nom d'un faubourg de Berlin) se tient le 20 janvier 1942, dans le but de résoudre les problèmes logistiques posés par la « solution finale » de la question juive, souhaitée de longue date par Hitler et décidée en jui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conference-de-wannsee/#i_1238

COUR PÉNALE INTERNATIONALE

  • Écrit par 
  • Sarah PELLET
  •  • 2 663 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La lente émergence d'une justice pénale internationale »  : […] L' idée de poursuivre des individus pour des crimes exceptionnels au nom de principes supérieurs d'humanité remonte aux prémices du droit de la guerre, au Moyen Âge. Parmi les rares précédents, on cite la condamnation à mort à Naples en 1268 de Conradin von Hohenstaufen, pour déclenchement d'une « guerre injuste », même si le procès fut organisé par son rival et vainqueur, Charles d'Anjou ; ou enc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cour-penale-internationale/#i_1238

CRIMES CONTRE L'HUMANITÉ

  • Écrit par 
  • Mario BETTATI
  •  • 6 322 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le lien de connexité ou d'incorporation »  : […] Le crime contre l'humanité n'a pas été initialement conçu comme un crime autonome qui aurait pu se commettre dans n'importe quelle situation. C'est sa combinaison avec une autre infraction qui déclenche l'application des définitions établies par les statuts des tribunaux internationaux de Nuremberg et de Tōkyō et précisée par leur jurisprudence. Mais cette restriction, fortement liée aux circonsta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crimes-contre-l-humanite/#i_1238

DACHAU

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 598 mots

Le premier camp de concentration nazi sur le territoire allemand fut ouvert le 10 mars 1933, un peu plus de cinq semaines après l'accession d'Adolf Hitler au poste de chancelier. Construit à la lisière de la ville de Dachau, à une quinzaine de kilomètres au nord de Munich, il constitua le modèle sur lequel s'organisèrent ensuite tous les autres camps. Pendant la Seconde Guerre mondiale, les qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dachau/#i_1238

DARRÉ WALTER (1895-1953)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 466 mots

Théoricien et homme politique allemand, Walter Darré, après la défaite de 1918 (il avait fait la guerre dans l'artillerie), décide de devenir agriculteur et s'intéresse aux problèmes d'élevage. Il adhère au Parti national-socialiste en 1929, après avoir fait paraître l'année précédente son premier livre : La Paysannerie en tant que source de vie de la race nordique ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/walter-darre/#i_1238

DÉGÉNÉRÉ ART

  • Écrit par 
  • Jean-François POIRIER
  •  • 816 mots
  •  • 1 média

L'expression « art dégénéré » doit sa fortune à l'exposition Entartete Kunst que les nazis organisèrent en 1937 à Munich. La dégénérescence n'est pas la décadence. Cette dernière notion implique dans une visée spenglerienne un affaiblissement des cultures, analogue au vieillissement auquel sont voués les corps, mais non une dénaturation. La dégénérescence, l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-degenere/#i_1238

EICHMANN ADOLF (1906-1962)

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 913 mots
  •  • 1 média

Officier nazi né le 19 mars 1906 à Solingen (Allemagne), mort le 31 mai 1962 à Tel-Aviv (Israël). Pendant la Première Guerre mondiale, la famille de Karl Adolf Eichmann quitte l'Allemagne pour Linz, en Haute-Autriche. Travaillant comme représentant de commerce, le jeune Adolf perd son emploi pendant la grande dépression. Il rejoint le parti nazi en avril 1932 et gravit les échelons de la hiérarc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-eichmann/#i_1238

ETHNOCIDE

  • Écrit par 
  • Pierre CLASTRES
  •  • 4 680 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Génocide et ethnocide »  : […] Créé en 1946 au procès de Nuremberg, le concept juridique de génocide est la prise en compte au plan légal d'un type de criminalité jusque-là inconnu . Plus précisément, il renvoie à la première manifestation dûment enregistrée par la loi de cette criminalité : l'extermination systématique des juifs européens par les nazis allemands. Le délit juridiquement défini de génocide s'enracine donc dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethnocide/#i_1238

EUGÉNISME

  • Écrit par 
  • André PICHOT, 
  • Jacques TESTART
  • , Universalis
  •  • 4 941 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'ère des applications »  : […] Hormis quelques castrations « sauvages » de malades et de délinquants aux États-Unis et en Suisse dans les années 1880-1890, l'eugénisme resta balbutiant jusqu'au début du xx e  siècle, moment où le développement de la génétique (entre 1900 et 1915) et son articulation au darwinisme lui donnèrent une sorte de caution scientifique et le rendirent c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugenisme/#i_1238

EUTHANASIE

  • Écrit par 
  • Véronique RACHET-DARFEUILLE
  •  • 2 946 mots

Dans le chapitre « Évolution de la notion »  : […] Tolérée, voire favorisée, par les Anciens, quoique expressément interdite au médecin par le serment d'Hippocrate, l'idée d'euthanasie réapparaît chez les Modernes dans L'Utopie (1516) de Thomas More. C'est Francis Bacon qui forge le terme en 1605 pour critiquer l'indifférence des médecins de son siècle pour le traitement de la douleur qui, selon le philosophe, devrait être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/euthanasie/#i_1238

EXTRÊME DROITE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves CAMUS
  •  • 9 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Fascismes étrangers : des spécificités nationales fortes »  : […] À l'époque de la Contre-Révolution, alors que, finalement, élites nobiliaires et intellectuelles sont largement globalisées en Europe et que l'État-nation n'est que peu constitué, le camp libéral et celui des contre-révolutionnaires transcende les frontières. Ainsi existe en Espagne, à partir du début de la guerre d'Indépendance (1808), un groupe absolutiste à forte composante aristocratique et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extreme-droite/#i_1238

FRICK WILHELM (1877-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 303 mots
  •  • 1 média

Avocat à Kaiserlautern, Frick n'a adhéré officiellement au Parti national-socialiste qu'en 1925, mais il s'était déjà, lors du putsch de Munich (8-9 nov. 1923), et alors qu'il était fonctionnaire de la police de cette ville, rangé aux côtés de Hitler. Il avait été condamné de ce fait en 1924 et amnistié en 1925. Élu membre du Reichstag en 1924, il devient Reichsleiter, en sa qualité de chef du gro […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wilhelm-frick/#i_1238

FÜHRER

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 171 mots

Substantif masculin allemand qui signifie « conducteur », « guide », « chef ». Führer est l'équivalent du substantif italien duce , titre adopté par Benito Mussolini. C'est en 1921, à Munich, lorsque Hitler devint, le 29 juillet, le maître absolu de la N.S.D.A.P. (Nationalsozialistische deutsche Arbeiterpartei), que fut appliqué, pour la première fois, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fuhrer/#i_1238

GALEN CLEMENS AUGUST VON (1878-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 586 mots

Ecclésiastique allemand doté d'une très forte personnalité, d'une foi rayonnante et d'un caractère indomptable, C. A. von Galen exerça d'abord son ministère à Berlin de 1906 à 1929. Son antinazisme lui viendra de cette époque. Il fut ensuite curé de Münster puis évêque de cette ville de Westphalie (1933). Surnommé le « Lion de Münster », M gr  Galen est l'opposant le plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/clemens-august-von-galen/#i_1238

GARDE DE FER

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 330 mots
  •  • 2 médias

Nom pris par le parti fasciste roumain qui s'appuie sur un antisémitisme combatif et, après 1933, sur la propagande national-socialiste. La Garde de fer est fondée par un jeune capitaine, Codreanu, qui se sépare bientôt du mouvement nationaliste et conservateur du vieux professeur Couza, la Ligue chrétienne. Il prétend rendre à la vie politique un idéal qu'on croit évanoui depuis la réalisation d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garde-de-fer/#i_1238

GARMISCH-PARTENKIRCHEN (JEUX OLYMPIQUES DE) [1936] - Contexte, organisation, bilan

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 533 mots

Le 7 juin 1933, le C.I.O., réuni pour sa trente et unième session à Vienne, désigne Garmisch-Partenkirchen ville d'accueil des IV es  jeux Olympiques d'hiver. L'assemblée ne vote pas : Berlin ayant été élue en 1931 ville organisatrice des Jeux d'été de 1936, Garmisch-Partenkirchen fait valoir son droit de préemption – Jeux d'été et Jeux d'hiver sont censés se dérouler dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/garmisch-partenkirchen-jeux-olympiques-de-1936-contexte-organisation-bilan/#i_1238

GAULEITER

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 194 mots

Chef de région ( Gau ) du parti national-socialiste (N.S.D.A.P.), dont la fonction est créée par Hitler en 1925. Il y a alors trente-quatre gauleiters pour l'Allemagne, sept pour l'Autriche, la Sarre, les Sudètes et Dantzig. À partir de 1933, plusieurs de ces chefs politiques sont nommés Reichsstatthalter, véritables gouverneurs de province aux pouvoirs presque illimités, app […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gauleiter/#i_1238

GÉNOCIDE

  • Écrit par 
  • Louis SALA-MOLINS
  •  • 8 480 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Un crime entre Blancs »  : […] Ce détour par l'idéologie est nécessaire pour comprendre pourquoi, à Nuremberg d'abord, à l'O.N.U. ensuite, il ne parut point excessif ou scandaleux de voir les puissances victorieuses condamner les nazis pour avoir installé dans la blanchitude – racialement homogène selon des critères de classification vieux et dignes comme Buffon – un nuancier qui culminait à l'Aryen et inventait des déficits d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/genocide/#i_1238

GÉOPOLITIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe MOREAU DEFARGES
  •  • 6 208 mots

Dans le chapitre « L'Allemagne, terre d'élection de la géopolitique »  : […] L'Allemagne, unifiée en 1871 par la Prusse de Bismarck, est convaincue d'arriver trop tard dans un monde déjà partagé. En pleine croissance démographique et économique, elle étouffe dans ses frontières. Cette Allemagne est riche d'universités, de professeurs, dont certains se veulent bâtisseurs de disciplines scientifiques et aspirent en même temps à devenir des conseillers du pouvoir. Friedrich R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geopolitique/#i_1238

GESTAPO (Geheime Staatspolizei)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 482 mots

Police secrète de l'État nazi, contraction du mot allemand Geheime Staatspolizei. Ce nom générique de Gestapo a été utilisé par les Français occupés pour désigner à tort des organismes aussi différents que l'Abwehr (service de contre-espionnage de l'armée allemande, dirigé par l'amiral Canaris) ; la Kriminalpolizei, ou Kripo (police criminelle) ; le Sicherheitsdienst ou SD (Service de renseignemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gestapo/#i_1238

GHETTO

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 4 208 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le ghetto de l'ère nazie »  : […] Annoncée par Hitler dans Mein Kampf , la législation raciale de Nuremberg (15 septembre 1935) excluait les juifs, même convertis, de la société et des professions, créant ainsi un ghetto social. L'occupation de la Pologne et de l'Europe centrale par l'Allemagne nazie entraîne la reconstitution matérielle du ghetto. Le premier est établi à Lodz en avril 1940 ; d'autres suiven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ghetto/#i_1238

GOEBBELS JOSEPH (1897-1945)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 854 mots
  •  • 3 médias

Auteur raté et sans ressources en 1924, chancelier du Reich le 30 avril 1945 après le suicide de Hitler : il y a entre ces deux dates toute la prodigieuse ascension de Joseph Goebbels. Né à Rheydt en Rhénanie, au sein d'un milieu très modeste de religion catholique, il est frappé d'une infirmité congénitale qui le fait boiter. Au sortir du lycée, il devient étudiant et obtient, en 1922, son doctor […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-goebbels/#i_1238

GOERDELER KARL FRIEDRICH (1884-1945)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 692 mots

Après des études de droit à Tübingen et à Königsberg, Goerdeler entre en 1911 dans l'administration communale. Maire de Königsberg (1922), puis de Leipzig (1930), il se révèle un grand administrateur et un excellent organisateur, notamment dans le domaine économique. Sceptique envers le régime parlementaire, il était membre du Parti national allemand. En décembre 1931, le chancelier Brüning fait a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-friedrich-goerdeler/#i_1238

GOLDMANN NAHUM (1895-1982)

  • Écrit par 
  • Michel ZLOTOWSKI
  •  • 1 573 mots
  •  • 1 média

Nahum Goldmann est né en 1895 à Wisznewo, en Lituanie. Peu après sa naissance, ses parents le confient à son grand-père paternel et partent faire des études en Allemagne, la Lituanie sous le régime tsariste pratiquant, dans ses universités, un numerus clausus sévère à l'encontre des juifs. C'est à domicile qu'un rabbin vient enseigner au jeune Nahum les rudiments de la Bible. Ses parents s'étant f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nahum-goldmann/#i_1238

GÖRING HERMANN (1893-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 1 123 mots
  •  • 2 médias

Placé immédiatement après Adolf Hitler dans la hiérarchie nazie, Hermann Göring est, au sein du III e  Reich, le second personnage politique de l'État allemand. En réponse à l'officier enquêteur qui, en juin 1945, l'interroge, Göring décline ainsi ses titres : « Commandant en chef de la Luftwaffe (aviation de guerre), ministre de l'Air, Premier ministre de Prusse, présiden […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-goring/#i_1238

GRASS GÜNTER (1927-2015)

  • Écrit par 
  • Julien HERVIER
  •  • 2 876 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'horreur de l'histoire »  : […] Parmi les représentants de la littérature de l'émigration, Thomas Mann avait pu, dans Doktor Faustus , régler ses comptes, dès 1947, avec le démonisme hitlérien. Il n'en allait pas de même pour ceux que plus d'aveuglement ou moins de facilités matérielles avait contraints à participer sur place à la culpabilité et au châtiment du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gunter-grass/#i_1238

GUÉRIN DANIEL (1904-1988)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 318 mots

Parmi les observateurs lucides d'une époque, Daniel Guérin est l'un des rares penseurs français à reconnaître, dès les années 1930, la prépondérance de la vie quotidienne sur le pouvoir des idéologies. L'homosexualité, qu'il découvre et revendique tout adolescent, l'incitera très vite à prôner la liberté sexuelle, inséparable pour lui des libertés qu'ont tenté de conquérir le prolétariat et les m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-guerin/#i_1238

HABERMAS JÜRGEN (1929- )

  • Écrit par 
  • Gérard RAULET
  •  • 1 793 mots

Dans le chapitre « Epistémologie des sciences sociales et politiques »  : […] Cette phase de gestation est scandée par des coups d'éclat qui ont durablement marqué la théorie sociale et la philosophie politique. Dépassant l'opposition des sciences exactes et des sciences de l'esprit, Habermas distingue dans La Technique et la science comme « idéologie » (1968 ; trad. franç. 1973) et Connaissance et intérêt (1968 ; trad. franç. 19 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jurgen-habermas/#i_1238

HAMSUN KNUT (1859-1952)

  • Écrit par 
  • Régis BOYER
  •  • 2 155 mots

Dans le chapitre « La peinture épique de la société »  : […] Rêveurs annonçait d'ailleurs un net infléchissement de l'inspiration, ainsi qu'en témoignent Benoni (1908) et Rosa (1908). L'opposition s'y accuse entre le milieu patriarcal du Nordland où la nature fournit travail, joies et peines, et le capitalisme urbain mais cette fois un souffle épique soulève la description de la vie paysann […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/knut-hamsun/#i_1238

HARLAN VEIT (1899-1964)

  • Écrit par 
  • Victor BACHY
  •  • 464 mots

Acteur, scénariste et surtout réalisateur allemand, le plus célèbre du cinéma nazi. Fils d'un romancier et auteur dramatique, Veit Harlan débute après la guerre de 1914-1918 comme comédien à la Volksbühne, poursuit sa carrière au Volkstheater, et joue dans une série de films à partir de 1927. L'avènement du nazisme, l'arrivée de Goebbels au poste de ministre de l'Information et de la Propagande, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veit-harlan/#i_1238

HARTMANN KARL AMADEUS (1905-1963)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 1 742 mots

Karl Amadeus Hartmann, né à Munich le 2 août 1905, hésite d'abord entre la peinture et la musique (son père Friedrich Richard s'adonne à la peinture et son frère aîné Adolf deviendra un peintre célèbre) ; c'est finalement cette dernière qu'il choisit. Il travaille la composition avec Joseph Haas – un élève de Max Reger – à l'Akademie der Tonkunst de sa ville natale (1924-1929). Entre 1928 et 1932, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-amadeus-hartmann/#i_1238

HESS RUDOLF (1894-1987)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 516 mots
  •  • 2 médias

Petit-fils d'un émigré allemand en Égypte qui monte un commerce de gros à Alexandrie, Rudolf Hess fait ses études au lycée français de cette ville, puis est envoyé en Allemagne. À quinze ans, son père l'oblige à embrasser la carrière commerciale afin qu'il puisse un jour lui succéder. En 1914, Rudolf Hess s'engage dans le 1 er  régiment bavarois d'infanterie. Blessé deux f […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-hess/#i_1238

HEYDRICH REINHARD (1904-1942)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 756 mots

Fils du directeur du conservatoire de musique de Halle, Reinhard Heydrich est considéré par ses maîtres et ses camarades comme un sujet extraordinairement brillant. La défaite de 1918 bouleverse Heydrich, élevé par ses parents et ses maîtres dans un esprit farouchement nationaliste. En 1922, il quitte Halle pour se présenter à Kiel en qualité d'aspirant de marine. Il passe aisément les grades : en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reinhard-heydrich/#i_1238

HEYM STEFAN (1913-2001)

  • Écrit par 
  • Nicole BARY
  •  • 955 mots

Le parcours de Stefan Heym épouse tous les méandres de l'histoire du xx e  siècle. Né en 1913 dans une famille de commerçants juifs de Chemnitz, sous le nom de Helmut Flieg, il manifeste très tôt, alors qu'il est encore lycéen, ses dispositions littéraires et non conformistes, en publiant en 1931 un poème antimilitariste qui lui vaut d'être renvoy […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stefan-heym/#i_1238

HILBERG RAUL (1926-2007)

  • Écrit par 
  • Annette WIEVIORKA
  •  • 1 582 mots

Dans le chapitre « L'homme d'un livre »  : […] Raul Hilberg est né à Vienne en juin 1926. En avril 1939, avec ses parents, il fuit les persécutions antisémites de l'Autriche annexée par le III e  Reich, traverse la France pour prendre, à La Rochelle, un bateau qui mène la famille à Cuba où elle passe quelques mois avant de gagner New York et de s'y installer. En 1944, Hilberg est mobilisé. Il débarque en Europe dans le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/raul-hilberg/#i_1238

HIMMLER HEINRICH (1900-1945)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 836 mots

Fils de professeur, filleul du prince Heinrich de Bavière, Heinrich Himmler a été élevé, selon les méthodes de l'époque, dans une famille catholique très pratiquante, qui ne plaisantait pas avec la morale et les convenances bourgeoises, et dans l'amour et le respect de la patrie allemande. Docile, affectueux, respectueux, il fit de solides études et se destina à la carrière d'officier. La Première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-himmler/#i_1238

HITLER ADOLF (1889-1945)

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 4 747 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « L'idéologue et le politique »  : […] À partir de 1920, la vie d'Adolf Hitler se confond avec son action politique – sa vie privée, tenue hors des projecteurs, n'eut jamais de réelle épaisseur. Le petit parti auquel il avait adhéré en septembre 1919 prit le nom, l'année suivante, de Parti ouvrier national-socialiste allemand (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei, N.S.D.A.P.). Hitler en assuma rapidement la direction et lui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/adolf-hitler/#i_1238

HOMOSEXUALITÉ

  • Écrit par 
  • Frédéric MARTEL
  •  • 9 204 mots

Dans le chapitre « Un siècle de combat  »  : […] Bientôt, en effet, on voit apparaître à la fin du xix e  siècle et au début du xx e les premières revendications et les premières tentatives d'organisations collectives. Certes la plupart de ces groupes seront clandestins ou peu développés, mais certains d'entre eux, à commencer par celui de Magn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/homosexualite/#i_1238

HORVÁTH ÖDÖN VON (1901-1938)

  • Écrit par 
  • Renée SAUREL
  •  • 2 566 mots

Dans le chapitre « Le destin tragique d'un « sans-patrie » »  : […] Ödön von Horváth naît en 1901 près de Trieste, sur l'Adriatique. Il est donc citoyen de l'Empire austro-hongrois, qui sera démembré après 1918. Son père est fonctionnaire diplomatique ; à cette situation, Horváth doit une enfance errante : il vit ses premières années à Presbourg (aujourd'hui Bratislava), puis à Vienne, à Venise, à Belgrade, à Munich et à Budapest. Écrivain d'expression allemande, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odon-von-horvath/#i_1238

INDO-EUROPÉENS (archéologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Indo-Européens et extrême droite »  : […] Mais les deux autres hypothèses de localisation, également nées au xix e  siècle, l'asiatique et la nordique, n'ont pas pour autant disparu devant le succès de l'hypothèse steppique. La seconde, déconsidérée après 1945, a ressurgi à partir des années 1970, liée à la reconstitution des idéologies d'extrême droite. En France, ce sera le courant dit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/indo-europeens/#i_1238

INTELLECTUEL

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 9 430 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La guerre et l'Occupation »  : […] Comme le constate Stefan Zweig dans Le Monde d'hier (1942), une certaine Europe cultivée est morte avec l'arrivée du nazisme au pouvoir. Une majorité d'intellectuels allemands et autrichiens ont fui. Installés en France, certains d'entre eux gagneront les États-Unis, d'autres seront déportés, Walter Benjamin se suicidera. L'Espagne, après une dure répression, s'installe dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intellectuel/#i_1238

JEUX OLYMPIQUES - Les boycottages des Jeux

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 661 mots

Dans le chapitre « Une longue histoire »  : […] Dès avant l'action lancée dans le comté de Mayo (Irlande) par des fermiers de la ligue agraire de Charles Parnell qui déclenchèrent en 1879 un blocus à l'encontre de leur propriétaire, Charles Cunningham Boycott, qui entraîna sa ruine et fit naître le terme, le boycottage fut un rouage de l'action politique et économique. Avec la visibilité accrue des événements sportifs et notamment des jeux Olym […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-les-boycottages-des-jeux/#i_1238

JEUX OLYMPIQUES - Les concours d'art et littérature

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 2 763 mots
  •  • 2 médias

Dix ans après la première édition des jeux Olympiques de l'époque moderne, Pierre de Coubertin désire étoffer le programme non du point de vue sportif, mais en ajoutant un volet culturel. Une nouvelle fois, sa démarche fait référence à l'Antiquité grecque : pourtant, aux jeux Olympiques, les concours d'art ne constituèrent jamais un élément essentiel du programme, et l'attribution de récompenses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeux-olympiques-les-concours-d-art-et-litterature/#i_1238

JOURNAL 1933-1945 (V. Klemperer) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 994 mots

Cousin du chef d'orchestre Otto Klemperer, Victor Klemperer naquit en 1881 à Landsberg, en Prusse orientale, ville aujourd'hui polonaise sous le nom de Gorzow Wielkopolski. Il était le neuvième enfant d'une famille juive. Son père, qui était rabbin et se réclamait d'un judaïsme progressiste, fut nommé en 1890 à Berlin. Le jeune Victor fut si fortement attiré par la culture allemande qu'il rompit a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/journal-1933-1945/#i_1238

JUSTES PARMI LES NATIONS

  • Écrit par 
  • Philippe DENOIX
  •  • 1 179 mots

L'appellation de Juste parmi les Nations adoptée par l'État d'Israël, selon une loi de 1953, désigne les non-juifs qui ont pris des risques importants, mettant souvent leur vie en péril, pour secourir les juifs voués à l'assassinat massif par l'Allemagne national-socialiste. L'État hébreu a créé pour ces bienfaiteurs une distinction spéciale, accordée par une commission présidée par un juge de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/justes-parmi-les-nations/#i_1238

KIEFER ANSELM (1945- )

  • Écrit par 
  • Éric DARRAGON
  •  • 2 389 mots

Dans le chapitre « Un peintre d'histoire ? »  : […] En s'adressant à la conscience du spectateur, Kiefer n'exclut pas le monumental, la démesure, une forme de prédication dans un monde détruit. Mais il sait aussi interroger l'histoire sur l'essentiel, loin de tout esprit d'illustration, dresser le plan de l'art dans une culture qui a souvent cherché à l'utiliser à des fins politiques et nationales, et surtout déborder les limites expressives conven […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anselm-kiefer/#i_1238

KLEMPERER VICTOR (1881-1960)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 033 mots

Cousin du chef d'orchestre Otto Klemperer, Victor Klemperer naquit en 1881 à Landsberg, en Prusse orientale, ville aujourd'hui polonaise sous le nom de Gorzów Wielkopolski. Il était le neuvième enfant d'une famille juive. Son père, qui était rabbin et se réclamait d'un judaïsme progressiste, fut nommé en 1890 à Berlin. Le jeune Victor fut si fortement attiré par la culture allemande qu'il rompit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/victor-klemperer/#i_1238

KRÜGER LORE (1914-2009)

  • Écrit par 
  • Nicolas FEUILLIE
  •  • 984 mots

Dans le chapitre « Retour en Allemagne »  : […] Lore Krüger et son mari vont y poursuivre leur engagement contre le nazisme en participant à la fondation de la revue The German American , à laquelle contribuent de nombreux écrivains et opposants allemands. Lore réalise des portraits pour vivre, profitant du prestige de la photographie parisienne. Mais, dès la fin de la guerre, e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lore-kruger/#i_1238

KRUPP LES

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 632 mots
  •  • 4 médias

L'ascension de l'entreprise Krupp au début du xix e  siècle, sa toute-puissance de 1870 à 1960 et sa dislocation en 1967 constituent un parfait symbole de l'évolution de la sidérurgie à l'époque contemporaine en Allemagne, ainsi que des armements et des guerres modernes. Venue du commerce, la famille Krupp s'intéresse à la fonderie à la fin du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-krupp/#i_1238

LANG FRITZ

  • Écrit par 
  • Patrick BRION
  •  • 1 141 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Allemagne, 1890-1933 : la jeunesse »  : […] Fritz Lang est né à Vienne, en Autriche, le 5 décembre 1890. Il fait des études d'architecture, de peinture, parcourt le monde. Après la guerre de 1914-1918 – il fut lieutenant dans l'armée autrichienne –, il débute dans l'industrie cinématographique, étant tour à tour acteur, scénariste et assistant réalisateur. Grâce à Erich Pommer, grand patron éclairé de la Decla-Bioscop, Lang commence sa carr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fritz-lang/#i_1238

LANG FRITZ - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 952 mots

5 décembre 1890 Naissance de Fritz Lang à Vienne. 1905-1908 Études d'architecture à Vienne, sous l'influence de son père, architecte des travaux publics de la ville. Après quoi le jeune Fritz Lang rompt avec sa famille pour étudier la peinture. 1909-1914 Voyages dans de nombreux pays : Europe, Asie, Afrique du Nord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lang-reperes-chronologiques/#i_1238

LEBENSBORN ET AHNENERBE

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 842 mots

Deux organismes SS demeurent mystérieux : l'Ahnenerbe (Héritage des ancêtres) et le Lebensborn (Source de vie). Le but de l'Ahnenerbe, fondé en 1933 et rattaché à la SS en 1936, n'a apparemment rien de mystérieux : « Rechercher l'espace, l'esprit, les actes et l'héritage de la race nordique indo-germanique, et communiquer au peuple les résultats de ces recherches sous une forme intéressante. » Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lebensborn-et-ahnenerbe/#i_1238

LÉVINAS EMMANUEL (1905-1995)

  • Écrit par 
  • Jean GREISCH
  •  • 3 188 mots

Toute sa vie durant, le philosophe Emmanuel Lévinas a poursuivi un seul et même combat : montrer pour quelles raisons l'éthique, qui trouve sa source dans l'expérience primordiale de la responsabilité pour autrui, doit être reconnue comme la vraie « philosophie première » digne de ce nom. Disciple de Husserl et de Heidegger, il est le pionnier de la phénoménologie française. C'est la découverte p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-levinas/#i_1238

LIBERTÉS PUBLIQUES

  • Écrit par 
  • Georges LESCUYER
  •  • 4 916 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les libertés publiques et la démocratie »  : […] Les libertés publiques se présentent historiquement comme une arme forgée contre l'absolutisme, ce qui conduit logiquement les totalitarismes modernes à les rejeter. En présentant en 1925 son « évangile pour l'Europe du xx e  siècle », le Duce s'attaque à elles parce qu'elles nient l'État dans l'intérêt de l'individu ; comme celui-ci doit fatalem […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/libertes-publiques/#i_1238

L'ORDRE DU JOUR (E. Vuillard) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Norbert CZARNY
  •  • 1 066 mots
  •  • 1 média

L’histoire n’est pas une scène unique et lointaine. Elle se fait dans des salons sans grâce, dans les coulisses et par des conciliabules, elle surgit dans les rues étroites et sales de la ville. Ainsi peut-on lire l’œuvre d’Eric Vuillard, depuis La Bataille d’Occident (2012), Congo (2012) ou 14 juillet (2016). Prix Goncourt 2017, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-ordre-du-jour/#i_1238

LUDENDORFF ERICH (1865-1937)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 420 mots
  •  • 1 média

Militaire de carrière, Erich Ludendorff est nommé général de brigade en 1914, à l'âge de quarante-neuf ans. Au début de la Première Guerre mondiale, il s'illustre par des méthodes toutes personnelles qui lui permettent de s'emparer de la citadelle de Liège. Nommé le 22 août 1914 chef d'état-major du général von Hindenburg en Prusse, il va se révéler un extraordinaire stratège de l'offensive et dev […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/erich-ludendorff/#i_1238

MANN HEINRICH (1871-1950)

  • Écrit par 
  • André GISSELBRECHT
  •  • 2 020 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De Weimar à l’exil »  : […] Après avoir souhaité ouvertement la défaite de cette Allemagne-là et fait cause commune avec les rares pacifistes entre 1914 et 1918, Heinrich Mann, qui débuta politiquement comme conservateur et garda jusqu'à sa mort une étonnante admiration pour Bismarck, s'identifia au régime de Weimar ; multipliant les discours, essais de circonstance, avertissements à la jeunesse, suppliques à Stresemann ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-mann/#i_1238

MANN THOMAS

  • Écrit par 
  • André GISSELBRECHT
  •  • 7 107 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Allemagne, ma souffrance »  : […] Il y a une permanence remarquable dans la thématique de Thomas Mann, à deux exceptions près. La « fascination par la mort », problématique néo-romantique dans laquelle on l'a parfois enfermé, trouve déjà ses limites dans La Montagne magique , qui est, par rapport à La Mort à Venise , envers « satirique » et dépassement « politique ». Quant à la dualité d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-mann/#i_1238

MAUERMAYER GISELA (1913-1995)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 314 mots

L' Allemande Gisela Mauermayer, médaillée d'or au lancer du disque lors des jeux Olympiques de Berlin en 1936, fut présentée par le régime nazi comme l'idéal féminin de la race aryenne. Née le 24 novembre 1913 à Munich, Gisela Mauermayer dispute ses premières compétitions d'athlétisme à l'âge de treize ans. Dès 1930, elle réalise des performances de niveau mondial. Elle gagne quatre ans plus tard […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gisela-mauermayer/#i_1238

LA MÉDECINE NAZIE ET SES VICTIMES (E. Klee)

  • Écrit par 
  • Marcela IACUB
  •  • 932 mots

Lorsque l'on entame la lecture du stimulant ouvrage d'Ernst Klee La Médecine nazie et ses victimes (traduit de l'allemand par Olivier Mannoni, Solin-Actes sud, 1999), on peut penser que l'objectif de l'auteur est de décrire l'implication des médecins allemands dans l'entreprise criminelle nazie. En effet, même si Ernst Klee n'anticipe pas cet objectif au début de l'ouvrage, t […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-medecine-nazie-et-ses-victimes/#i_1238

MEINECKE FRIEDRICH (1862-1954)

  • Écrit par 
  • Christoph BRÜLL
  •  • 1 109 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « « La catastrophe allemande » »  : […] Alors âgé de 84 ans, Friedrich Meinecke se livre, dans cet ouvrage, à des « considérations » et des « souvenirs » – comme le dit le sous-titre allemand – sur les douze années du régime nazi. Son auteur n’attribue pas de caractère scientifique à ce petit livre. Largement commenté, aussi bien en Allemagne qu’à l’étranger, cet essai politique devient l’une des premières références de ce qu’on appelle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-meinecke/#i_1238

MOMMSEN HANS (1930-2015)

  • Écrit par 
  • Christoph BRÜLL
  •  • 798 mots

Historien allemand, spécialiste de la République de Weimar, du régime nazi et du mouvement ouvrier, Hans Mommsen était membre d’une famille d’historiens : son arrière-grand-père, Theodor Mommsen (1817-1903), fut un grand historien de l’Antiquité romaine et Prix Nobel de littérature, son père, Wilhelm Mommsen (1892-1966), professeur à Marburg (Hesse) était un spécialiste des mouvements politiques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-mommsen/#i_1238

MOSSE GEORGE (1918-1999)

  • Écrit par 
  • Stéphane AUDOIN-ROUZEAU
  •  • 608 mots

La vie de George Mosse est étroitement liée à la catastrophe allemande du premier xx e   siècle. Issu d'une famille de la grande bourgeoisie juive berlinoise, il n'a d'autre choix que l'exil à l'arrivée de Hitler au pouvoir, le 30 janvier 1933. Le jeune homme vit d'abord en Suisse, puis à Paris, avant d'être accueilli com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-mosse/#i_1238

MÜLLER LUDWIG (1883-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 392 mots

Aumônier militaire, Ludwig Müller est un des premiers chrétiens à adhérer au parti nazi. Dès l'accession de Hitler au pouvoir, le problème des relations de l'Église protestante avec les nazis se pose avec une intensité dramatique croissante. Le 26 avril 1933, Hitler le nomme comme son « homme de confiance et plénipotentiaire pour les questions concernant l'Église protestante ». Au mois de mai, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-muller/#i_1238

MUNICH

  • Écrit par 
  • Antoine LAPORTE
  •  • 993 mots
  •  • 3 médias

Munich (München en allemand) est la troisième ville d'Allemagne par sa population, estimée à 1,47 million d'habitants en 2017, ainsi que la capitale du Land de Bavière . La ville se situe dans le sud de l'Allemagne, à une soixantaine de kilomètres au nord du massif des Alpes, à environ 500 mètres d'altitude. Elle est traversée par l'Isar, affluent secondaire du Danube. Elle a connu une première v […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/munich/#i_1238

MUSIQUE SOUS L'OCCUPATION

  • Écrit par 
  • Myriam CHIMÈNES
  •  • 3 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une politique musicale »  : […] Instrumentalisée par les pouvoirs en place, la musique va se pourvoir d’une fonction politique à la fois pour les Français et pour les Allemands : les idéologues de la « Révolution nationale » inscrivent la musique dans leur programme, tandis que les occupants, soucieux du maintien de l’ordre, souhaitent éviter les troubles dans la population. La musique est mise à l’honneur par le régime de Vich […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musique-sous-l-occupation/#i_1238

NÉGATIONNISME

  • Écrit par 
  • Nadine FRESCO
  •  • 7 516 mots

En raison de sa nature et de son ampleur, le génocide perpétré par le régime nazi contre les juifs a profondément marqué l'histoire contemporaine. La manifestation la plus paradoxale de cette empreinte est fournie par l'entreprise qui consiste à nier la réalité de ce génocide. Qualifiée de « révisionniste » par ses promoteurs à partir des années 1970 pour lui donner un semblant de scientificité, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/negationnisme/#i_1238

NOLTE ERNST (1923-2016)

  • Écrit par 
  • Christoph BRÜLL
  •  • 1 261 mots

Dans le chapitre « L’historien du fascisme »  : […] C’est donc en marge du monde universitaire qu’Ernst Nolte prépare l’ouvrage qui le rend célèbre : Le Fascisme dans son époque , publié en 1963 en Allemagne. Cet ouvrage, qui prend la forme d’une trilogie, est une tentative de compréhension historico-phénoménologique de « ce qu’est » le fascisme (plutôt que de poser les questions du « pourquoi » et du « comment ») à travers l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ernst-nolte/#i_1238

NON-VIOLENCE

  • Écrit par 
  • Jacques SEMELIN
  •  • 5 877 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La non-violence face au génocide »  : […] La question du génocide oblige à pousser plus loin la réflexion sur les limites du combat sans armes. En effet, conduire une action de répression contre une population, ce n'est pas vouloir l'anéantir. La répression a généralement pour but de rendre plus facile l'exploitation d'un groupe ou d'une société, au pire sa mise en esclavage, jamais son éradication. Si la résistance pacifique peut dispose […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/non-violence/#i_1238

NUIT DE CRISTAL (9-10 nov. 1938)

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 617 mots

Nuit du 9 au 10 novembre 1938, pendant laquelle les nazis allemands agressèrent les Juifs et s'en prirent à leurs biens. L'appellation Kristallnacht (« Nuit de cristal ») évoque ironiquement le verre brisé qui joncha les rues après ces pogroms. La violence continua de régner pendant la journée du 10 novembre, et par endroits pendant plusieurs jours encore. Ces pogroms eure […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuit-de-cristal/#i_1238

NUREMBERG

  • Écrit par 
  • Tim FREYTAG
  •  • 573 mots
  •  • 1 média

Au sud de l’Allemagne, Nuremberg ( Nürnberg en allemand) est, avec 530 000 habitants (2018), la deuxième ville du Land de Bavière . Traversée par la Pegnitz, elle est le cœur d’une région métropolitaine de plus de 3,5 millions d’habitants (2018) et le centre administratif de la Moyenne-Franconie. La première mention écrite attestant de son existence remonte à 1050. Profitan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuremberg/#i_1238

NUREMBERG (LOIS DE)

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 707 mots

Conçues par Adolf Hitler, approuvées à l’unanimité par le Reichstag le 15 septembre 1935 et proclamées à l’occasion du septième congrès du N.S.D.A.P. à Nuremberg, les lois de Nuremberg sont les premières normes juridiques à instaurer une discrimination raciale dans le III e  Reich en privant les Juifs allemands de leurs droits civiques. Lois d’exclusion, elles incarnent un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuremberg-lois-de/#i_1238

NUREMBERG PROCÈS DE

  • Écrit par 
  • Annette WIEVIORKA
  •  • 2 923 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les accusés »  : […] À Londres encore, les Alliés peaufinent la liste de ceux qui seront mis en accusation. Nous sommes habitués aux noms des accusés, à leur photo en deux rangées dans le box, gardés par la police militaire américaine. Nous tenons cette liste pour évidente. Elle ne l'est pas, et fut établie sans véritable réflexion sur la nature de l'État nazi. Dix d'entre eux, faits prisonniers par les Britanniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/proces-de-nuremberg/#i_1238

ŒUVRES D'ART & PRISES DE GUERRE (1945)

  • Écrit par 
  • Klaus GOLDMANN
  •  • 2 655 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le pillage des nazis »  : […] En Allemagne, les nazis ont dès 1933 transgressé ces règles en mettant en œuvre, par exemple, l'opération de proscription des œuvres d'art condamnées au nom de leur idéologie ; un certain nombre d'entre elles furent réunies à Munich en 1937 à l'exposition Entartete Kunst (« art dégénéré »). Ils ont alors retiré des collections publiques des œuvres d'art moderne et les ont ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oeuvres-d-art-et-prises-de-guerre/#i_1238

SPOLIATION DES ŒUVRES D'ART, France (1940-1944)

  • Écrit par 
  • Didier SCHULMANN
  •  • 4 764 mots

Dans le chapitre « Le retour à l'histoire »  : […] Il est désormais admis qu'il n'y a pas eu, dans les années d'immédiat après-guerre, de règlement total et définitif de la question des œuvres spoliées. C'est donc à l'examen des faits mis à l'épreuve du droit qu'il convient de se référer. Mais, pour que le droit soit dit, il doit s'appuyer sur une relation des faits qui rende compte non seulement des exactions et des persécutions commises par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spoliation-des-oeuvres-d-art-france/#i_1238

OPÉRATION T4

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM
  •  • 1 253 mots

L’Opération T4 (en allemand Aktion T 4 ) est le nom de code donné par le gouvernement nazi à un vaste programme visant, sous couvert d’« euthanasie », à éliminer physiquement les malades incurables, les handicapés physiques ou mentaux, les sujets souffrant de graves troubles émotionnels ainsi que les personnes séniles. Déclenché par Hitler en 1939, ce p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/operation-t4/#i_1238

OWENS JESSE (1913-1980)

  • Écrit par 
  • Alain BILLOUIN, 
  • Universalis
  •  • 1 226 mots
  •  • 1 média

L' athlète américain Jesse Owens est sans doute l'homme qui a marqué le plus durablement l'histoire des jeux Olympiques modernes, mais aussi l'un de ceux qui ont le plus frappé les imaginations dans la grande aventure du sport au xx e  siècle. Jesse Owens fut en effet le triomphateur des jeux Olympiques de Berlin en 1936, où il remporta quatre méd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jesse-owens/#i_1238

PATRIMOINE CULTUREL ET CONFLITS ARMÉS

  • Écrit par 
  • Julien ANFRUNS
  •  • 3 404 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Seconde Guerre mondiale et les exactions à grande échelle contre les biens culturels »  : […] Les crimes commis durant la Seconde Guerre mondiale n’ont en rien épargné les biens culturels. Les exemples à citer seraient trop nombreux ; on retiendra autant les exactions dues à la mise en place, sous le régime nazi, d’un système organisé de spoliation que les destructions issues des affrontements et des bombardements de la guerre. Sur le premier point, on relèvera, entre autres, qu’ au print […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/patrimoine-culturel-et-conflits-armes/#i_1238

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 581 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Guerre et occupation, 1940-1945 »  : […] Le 10 mai 1940, les troupes allemandes faisaient irruption aux Pays-Bas. En cinq jours, la majeure partie du pays était occupée et l'armée néerlandaise capitulait (14 mai) . Le gouvernement néerlandais avait réussi à quitter le pays ; il dirigeait à partir de Londres la résistance néerlandaise qui continuait en dehors du territoire occupé, il conservait la haute main sur les territoires d'outre-me […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_1238

PELURES D'OIGNON (G. Grass)

  • Écrit par 
  • Julien HERVIER
  •  • 1 183 mots

À la rentrée 2006, la sortie en Allemagne de Pelures d'oignon (trad. franç. de C. Porcell, Seuil, 2007) déclencha une tempête médiatique qui déferla bien au-delà des limites du monde littéraire. Soucieux de prévenir les réactions du public à la lecture de son livre, Grass en avait d'ailleurs déjà dévoilé, dans une interview publiée le 11 août dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelures-d-oignon/#i_1238

PERSÉCUTION

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 4 143 mots

Dans le chapitre « Les conduites persécutives »  : […] Ayant ainsi trouvé quelques fondements et quelques motivations à l'impulsion qui incite un homme à en persécuter un autre, on peut situer à leur juste place certains phénomènes et d'abord ces comportements de la vie quotidienne que sont ceux des tyrans et bourreaux familiaux, les brimades subies par les apprentis (autrefois les mousses) ; l'attitude des époux jaloux ou simplement soucieux de marqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/persecution/#i_1238

PIE XI, ACHILLE RATTI (1857-1939) pape (1922-1939)

  • Écrit par 
  • Aline COUTROT
  •  • 1 037 mots
  •  • 2 médias

Lors de son élection par le conclave, le cardinal Ratti est depuis quelques mois archevêque de Milan. C'est un érudit — il a été préfet de la bibliothèque Vaticane et enseigné la théologie et l'hébreu — mais aussi un pasteur qui catéchise les enfants des quartiers pauvres et un diplomate qui, au lendemain de la Première Guerre mondiale, a exercé les difficiles fonctions de visiteur apostolique dan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/achille-pie-xi/#i_1238

PIE XII, EUGENIO PACELLI (1876-1958) pape (1939-1958)

  • Écrit par 
  • Jacques NOBÉCOURT
  •  • 2 271 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le pontificat de Pie XII : une longue transition »  : […] Parcourant le monde en qualité de légat pontifical, de 1934 à 1938, Eugenio Pacelli, devenu secrétaire d'État et cardinal en 1929, ajoute à ces structures le prestige croissant d'une papauté dépouillée de sa mentalité d'assiégée et en voie de recueillir ce statut de référence morale incontestée que compromettait, un siècle auparavant, la réalité du pouvoir temporel. Lorsque, succédant à Pie XI, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugenio-pie-xii/#i_1238

POLLAK MICHAEL (1948-1992)

  • Écrit par 
  • Bernard-Pierre LÉCUYER
  •  • 1 083 mots

Né à Vienne, Michael Pollak a suivi ses études de sociologie à Linz. Installé à Paris en 1971, il a entrepris un doctorat, sous la direction de Pierre Bourdieu, dans le cadre de la VI e  section de l'École pratique des hautes études, devenue depuis lors l'École des hautes études en sciences sociales. Dans ce travail, il s'est intéressé aux conséquences de la politique sci […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-pollak/#i_1238

PROPAGANDE

  • Écrit par 
  • Xavier LANDRIN
  •  • 7 628 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les répertoires totalitaires »  : […] Il n'est pas surprenant que ce soient des spécialistes de psychologie qui aient, les premiers, entrepris, d'une manière systématique, l'analyse des conditions et des effets de la propagande comme travail d'État dans les régimes autoritaires et totalitaires. L'ouvrage d'un disciple de Pavlov, le psychologue Serge Tchakhotine, Le Viol des foules par la propagande politique , pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/propagande/#i_1238

PROTOCOLES DES SAGES DE SION

  • Écrit par 
  • Gérard NAHON
  •  • 246 mots

Ouvrage de la fin du xix e siècle, les Protocoles constituent un faux antisémite et font état d'une prétendue conférence des leaders du judaïsme mondial complotant de s'emparer des leviers de commande de l'univers, sous le couvert de la démocratie. Œuvre d'une créature de la police secrète russe, les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/protocoles-des-sages-de-sion/#i_1238

PRUSSE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 8 224 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La république de Weimar »  : […] Déposant la couronne impériale le 9 novembre 1918, Guillaume II avait espéré conserver celle de Prusse, mais il dut y renoncer également le 28. La Prusse devient donc une république, et un Land de la République de Weimar. Cette nouvelle Prusse est moins étendue (294 000 km 2 ) que l'ancien royaume : elle a dû céder au Danemark le Schleswig du Nord, à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prusse/#i_1238

QUISLING VIDKUN (1887-1945)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 307 mots
  •  • 1 média

Homme politique norvégien, Vidkun Quisling, entré dans l'armée en 1911, fut attaché militaire à Petrograd (Saint-Pétersbourg actuellement), en 1918 et 1919, et à Helsinki, de 1919 à 1921. Il s'occupa d'assistance et de secours humanitaires sous l'égide de Nansen en Russie, puis pour la Société des nations. En l'absence de relations diplomatiques entre la Grande-Bretagne et la Russie soviétique, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vidkun-quisling/#i_1238

RAFLE DU VÉL' D'HIV'

  • Écrit par 
  • Denis PESCHANSKI
  •  • 935 mots

Les 16 et 17 juillet 1942, près de treize mille Juifs (pour la plupart étrangers) sont arrêtés dans le ressort du Gross-Paris. Tandis que les célibataires et les couples sans enfants sont directement emmenés au camp d'internement de Drancy, en banlieue nord-est, les familles, soit plus de huit mille hommes, femmes et enfants, sont détenues un temps au vélodrome d'hiver de Paris (situé rue Nélaton, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rafle-du-vel-d-hiv/#i_1238

RESTITUTION DES BIENS CULTURELS

  • Écrit par 
  • Krzysztof POMIAN
  •  • 6 768 mots

Dans le chapitre « Les pillages pendant la Seconde Guerre mondiale »  : […] Le dossier des œuvres d'art pillées par les nazis dans les pays qu'ils ont occupés est clos pour l'essentiel, la plupart des œuvres ayant été restituées dans l'immédiat après-guerre. Restent toutefois des familles juives spoliées auxquelles leurs biens n'ont pas été rendus et qui ont dû parfois intenter des procès pour les récupérer. En France, afin de permettre aux éventuels ayants droit de reco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/restitution-des-biens-culturels/#i_1238

RIEFENSTAHL LENI (1902-2003)

  • Écrit par 
  • Claude BEYLIE
  •  • 476 mots
  •  • 1 média

Seule grande cinéaste allemande du nazisme, Leni Riefenstahl est née à Berlin. D'abord danseuse, elle joue ensuite dans de nombreux films d'Arnold Franck, parmi lesquels La Montagne sacrée (1926), Tempête sur le Mont-Blanc (1930), S.O.S. Iceberg (1933). En 1932, elle réalisa avec Franck La Lumière bleue ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leni-riefenstahl/#i_1238

ROM

  • Écrit par 
  • Marcel COURTHIADE
  •  • 6 984 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la persécution au génocide »  : […] Le début du xx e  siècle correspond à un durcissement général des autorités face aux « Bohémiens ». Les autorités françaises dénombrent « 20 000 nomades en bandes voyageant en roulottes », dans un rapport en date de 1897. Le durcissement se manifeste par diverses interpellations à l'Assemblée sur les « bandes de Romanichels qui infestent le terri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rom/#i_1238

ROSENBERG ALFRED (1893-1946)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 831 mots
  •  • 1 média

Théoricien nazi et homme politique allemand, né en Estonie, Rosenberg appartient à la communauté allemande des pays baltes. En 1917, il se rend en Allemagne où, par l'intermédiaire de Dietrich Eckart, il fait la connaissance d'Adolf Hitler. Dès 1921, il prend la direction du Völkischer Beobachter , organe du Parti national-socialiste ; il est dès lors le principal conseiller […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alfred-rosenberg/#i_1238

SA (Sturmabteilung)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 306 mots

Les sections d'assaut (Sturmabteilung : SA) — nommées également « Chemises brunes », de la couleur de la chemise d'uniforme — étaient une formation paramilitaire du Parti national-socialiste. Créée par Hitler en 1921, la SA est d'abord commandée par Hermann Göring et compte, en 1922, 6 000 hommes implantés en Bavière. En 1930, le capitaine Röhm, revenu de Bolivie, prend la tête de la SA, la réorga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sa/#i_1238

SCHIRACH BALDUR VON (1907-1974)

  • Écrit par 
  • Adrien SALMIERI
  •  • 1 208 mots
  •  • 1 média

Le nom de Baldur von Schirach est intimement lié à la mainmise et à la restructuration de la jeunesse allemande au cours des années 1930. Baldur von Schirach, d'extraction germano-américaine (sa propre mère est américaine ; son grand-père, officier unioniste, perdit une jambe à la bataille de Bull Run ; deux de ses ancêtres ont signé la Déclaration d'indépendance), est fils d'un officier d'active […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baldur-von-schirach/#i_1238

SCHMELING MAX (1905-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 700 mots

Boxeur allemand, Max Schmeling fut le premier Européen à détenir le titre de champion du monde professionnel des poids lourds, de 1930 à 1932. Né le 28 septembre 1905 à Klein Luckow, dans le Brandebourg, Maximilian Schmeling commence à boxer en 1921 et passe professionnel trois ans plus tard. Il remporte le Championnat d'Allemagne dans la catégorie des mi-lourds en 1926, puis dans celle des poids […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/max-schmeling/#i_1238

SCHMIDT ARNO (1914-1979)

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 1 112 mots

Arno Otto Schmidt (1914-1979) est né à Hambourg, d'une famille originaire de Silésie. Après des études secondaires, celui qui se présentera toujours comme un « autodidacte » entre en 1934 dans une entreprise de textile. Il commence à écrire ses premiers textes littéraires. Incorporé en 1942 au nord de la Norvège, sur une base de batteries côtières, il est ensuite envoyé dans la région d'Oldenbourg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arno-schmidt/#i_1238

SCHMITT CARL (1888-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis SCHLEGEL
  •  • 2 510 mots

En France, Carl Schmitt (1888-1985) est un auteur dont la réception a été largement posthume. Mis à part quelques textes traduits, souvent partiellement, dans les années 1930 et oubliés depuis lors, seul un livre d'importance avait paru en français de son vivant : La Notion de politique , préfacée par Julien Freund (1972). Vers la fin des années 1980 étaient traduits simultan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-schmitt/#i_1238

SCHUSCHNIGG KURT VON (1897-1977)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 499 mots
  •  • 1 média

D'une vieille famille de l'aristocratie autrichienne attachée aux traditions catholiques, Kurt von Schuschnigg est avocat à Innsbruck avant de fonder un mouvement nationaliste après la Première Guerre mondiale. Député chrétien-social en 1927, il est ministre de la Justice de 1932 à 1933, puis de l'Instruction publique en 1933. Il succède comme chancelier à Dollfuss quand celui-ci est assassiné par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-von-schuschnigg/#i_1238

SCIENCES - Sociologie

  • Écrit par 
  • Yves GINGRAS
  •  • 5 538 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La science et l'ordre social »  : […] Le contexte social et politique européen du milieu des années 1930, marqué par la montée des idéologies fasciste et nazie, fournit à Robert K. Merton l'occasion de la réflexion qui fixera le cadre des préoccupations des sociologues des sciences jusqu'au début des années 1970. Paru en 1938 sous le titre « La Science et l'ordre social », l'article de Merton part de l'observation fondamentale de Max […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sciences-sociologie/#i_1238

SECONDE GUERRE MONDIALE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 478 mots

7-8 juillet 1937 Incident au pont Marco-Polo, près de Pékin, entre Chinois et Japonais. Dans les jours qui suivent, les Japonais entament la conquête de la Chine. 1 er  septembre 1939 L'armée allemande entre en Pologne. Français et Britanniques mobilisent le lendemain et déclarent la guerre à l'Allemagne le 3. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seconde-guerre-mondiale-reperes-chronologiques/#i_1238

SEEL PIERRE (1923-2005)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 181 mots

Militant homosexuel français. Vivant à Mulhouse, Pierre Seel est fiché comme homosexuel par la police locale en 1939. L'année suivante, la Gestapo, qui a récupéré son dossier, l'arrête au grief d'homosexualité. Seel, à dix-sept ans, est déporté au camp de Schirmeck, puis enrôlé de force dans la Wehrmacht, qui l'envoie sur le front de l'Est. Fin 1944, il se rend aux Russes. À son retour, pour mas […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-seel/#i_1238

SHOAH

  • Écrit par 
  • Philippe BURRIN
  •  • 5 884 mots
  •  • 4 médias

En hébreu, shoah signifie catastrophe. Ce terme est de plus en plus employé, de préférence à holocauste, pour désigner l'extermination des juifs réalisée par le régime nazi . Il suggère un sentiment d'épouvante religieuse devant l'anéantissement qui fondit soudain sur des millions d'innocents. La persécution avait jusque-là accompagné l'existence du peuple juif ; elle prit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/shoah/#i_1238

SHOAH LITTÉRATURE DE LA

  • Écrit par 
  • Rachel ERTEL
  •  • 12 488 mots
  •  • 11 médias

L'anéantissement des Juifs par le nazisme restera pour l'Histoire la marque distinctive du xx e   siècle. Même si celui-ci a connu d'autres massacres, liés à d'autres totalitarismes, ou des destructions massives, comme celle qui a été causée en 1945 par les bombes atomiques lancées sur Hiroshima et Nagasaki. L'exterminat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-de-la-shoah/#i_1238

SOCIÉTÉ DE MASSE

  • Écrit par 
  • Pierre BIRNBAUM
  •  • 3 716 mots

Dans le chapitre « La communauté et la société »  : […] À la charnière du xix e et du xx e siècle, des théoriciens tels qu' Émile Durkheim, Ferdinand Tönnies ou Max Weber, malgré leurs grandes différences, s'accordent à annoncer la venue d'une société dans laquelle les relations sociales étroites et collectives seraient profondément atteintes. Ils at […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/societe-de-masse/#i_1238

SS (Schutzstaffel)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 1 012 mots

En mars 1923, Göring crée une garde spéciale pour protéger le Führer : quelques fidèles de la première heure prêtent serment à Hitler et se nomment la Stabswache (corps de garde), puis la Stosstruppe Adolf Hitler . Ils portent un uniforme : casquette noire, brassière à bords noirs avec croix gammée, emblème à tête de mort. C'est à leur propos qu'apparaî […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ss/#i_1238

STRASSER GREGOR (1892-1934)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 314 mots
  •  • 1 média

Membre du parti nazi (Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei, Parti ouvrier allemand national-socialiste) dès 1920, Gregor Strasser en est le leader à Berlin. Il participe au putsch de Munich des 8 et 9 novembre 1923 et se retrouve en prison pour un an. En 1924, il est élu député en Bavière puis au Reichstag à Berlin. Dans la capitale, il fait un travail politique considérable, et il y str […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gregor-strasser/#i_1238

STRASSER OTTO (1897-1974)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 189 mots
  •  • 1 média

Membre du Parti national-socialiste, Otto Strasser prend assez rapidement ses distances vis-à-vis de Hitler et fonde en 1930 le Front noir, ou « comité du national-socialisme révolutionnaire », dont les membres se recrutaient essentiellement parmi ceux du Stahlhelm (ou Casque d'acier). À l'arrivée de Hitler au pouvoir, en 1933, Otto Strasser est pourchassé par la Gestapo. Le Front noir entre dans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-strasser/#i_1238

SUR LES FALAISES DE MARBRE, Ernst Jünger - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Lionel RICHARD
  •  • 987 mots

Dans le chapitre « Une fable métaphysique »  : […] Hostile à l'idée que le roman puisse être réduit à une allégorie contre le pouvoir nazi, Jünger n'a cessé de récuser toute assimilation de son grand Forestier à Hitler. Effectivement, les différences entre eux sont évidentes. D'ailleurs, les dirigeants nazis ont jugé si peu dangereux Sur les falaises de marbre qu'ils en ont autorisé cinq rééditions. Ils ont même aidé à la di […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sur-les-falaises-de-marbre/#i_1238

TATOUAGE

  • Écrit par 
  • Catherine GROGNARD, 
  • Dominique PAQUET
  •  • 6 782 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Marque d'infamie »  : […] Le tatouage, comme toute autre marque corporelle, est interdit par la Bible (Deutéronome XIV 1, et Lévitique XIX 28) puisque il suppose l'altération de la figure de Yahvé dont l'homme est à l'image. Les marques tégumentaires sont prohibées par les trois religions du Livre. Même si les paléochrétiens inscrivent des croix sur leur corps, le concile de Calcuth (Northumberland) en 787 se prononce cont […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tatouage/#i_1238

TERRORISME

  • Écrit par 
  • Gérard CHALIAND, 
  • Pierre DABEZIES, 
  • Sylvia PREUSS-LAUSSINOTTE, 
  • Jean SERVIER
  •  • 13 238 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Terrorisme et idéologie »  : […] Le xix e siècle, pour ne parler que de l'époque moderne, a été marqué dans sa première partie par l'affrontement de la France et de l'Angleterre – conséquence d'anciennes rivalités. Nous comprenons ainsi le soutien donné par Hoche, en 1796, aux patriotes irlandais. La seconde moitié du xix e  siè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terrorisme/#i_1238

TISO JOZEF (1887-1947)

  • Écrit par 
  • Vladimir Claude FISERA
  •  • 950 mots

Né dans une famille modeste de villageois, Tiszo Jozef (il écrit son nom à la hongroise jusqu'en 1918) est ordonné prêtre en 1910. Étudiant brillant, il part pour Vienne où il devient docteur en théologie. Il est marqué alors, comme Hitler, autre « Viennois », par la personnalité du professeur et homme politique autrichien Lueger, puissant organisateur et démagogue antisémite. Aumônier militaire e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jozef-tiso/#i_1238

TORTURE

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 3 441 mots

Dans le chapitre « Torture et conflit »  : […] Le nazisme n'accordait aux juifs aucun droit civil : la torture du juif était, sous cet aspect, proche de la torture infligée à l'esclave romain. La justification – ou l'absence de besoin de justification – était, au regard des nazis, de droit. La torture moderne se justifie par les mêmes voies que dans l'Antiquité ; l'homme que l'on torture n'est jamais totalement homme : déviant, juif, antisovi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/torture/#i_1238

TOTALITARISME

  • Écrit par 
  • Brigitte STUDER
  •  • 1 361 mots

Longtemps, la notion de totalitarisme a été associée à la période de la guerre froide et appliquée au « bloc de l'Est », essentiellement à l'U.R.S.S. Plus récemment, son usage est devenu plus comparatiste pour désigner une forme de pouvoir entièrement nouvelle, absolue, ayant pour principale caractéristique de tendre à la dissolution de la frontière entre l'État et la société, ce qui la distingu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/totalitarisme/#i_1238

TREBLINKA

  • Écrit par 
  • Michael BERENBAUM, 
  • Universalis
  •  • 760 mots

Le complexe nazi de Treblinka, situé près du village homonyme, se trouvait à 80 kilomètres au nord-est de Varsovie sur la ligne Varsovie-Bia|lystok. Il comprenait en réalité deux camps distincts. Les nazis ouvrirent d'abord un petit camp, nommé Treblinka, à 4 kilomètres de la gare du même nom en décembre 1941. La seconde infrastructure, plus grande et ultra-secrète, dénommée « T.II » (Treblin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/treblinka/#i_1238

TROISIÈME NUIT DE WALPURGIS (K. Kraus)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 966 mots

On comprit assez mal l'attitude de Karl Kraus (1874-1936) à l'égard du nazisme. De son vivant, on ne s'expliqua pas la gêne et le silence du grand satiriste autrichien, unique rédacteur d'un journal à couverture rouge, Die Fackel (La Torche), où pendant plus de trente ans les ridicules et les travers des puissants, les outrages à la langue et à la nature, la compromission […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-nuit-de-walpurgis/#i_1238

TROISIÈME REICH (1933-1945)

  • Écrit par 
  • Gilbert BADIA
  •  • 9 940 mots
  •  • 22 médias

On entend par III e Reich la période de l'histoire de l' Allemagne qui s'étend du 30 janvier 1933 au 8 mai 1945. L'expression elle-même, adoptée et imposée par les nationaux-socialistes, reprend le titre d'un ouvrage d'Arthur Moeller van den Bruck : Das Dritte Reich , paru en 1923. Pour cet auteur, le I er Reich était le Sai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/troisieme-reich/#i_1238

U.R.S.S. - Histoire

  • Écrit par 
  • Nicolas WERTH
  •  • 22 667 mots
  •  • 55 médias

Dans le chapitre « L'URSS en guerre (1941-1945) »  : […] Durant les dix-huit premiers mois de la guerre (juin 1941-novembre 1942), l'URSS accumule les défaites. Après trois semaines de combats, les armées allemandes progressent de trois cents à six cents kilomètres, occupant les pays Baltes, la Biélorussie, l'Ukraine occidentale et la Moldavie. Le 24 septembre, après la chute de Smolensk, la Wehrmacht lance l'opération Typhon avec pour objectif Moscou. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/u-r-s-s/#i_1238

VICHY RÉGIME DE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre AZÉMA
  •  • 6 922 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Nationalisme fermé et antisémitisme d'État »  : […] L'une des caractéristiques de l'idéologie de la « Révolution nationale » est – pour reprendre une formulation de Michel Winock – son « nationalisme fermé », engendré par une très profonde xénophobie. Cette xénophobie, véhiculée depuis plusieurs décennies par le national-populisme, avait engendré, dès les années 1890, un antisémitisme redoutable qui avait relayé l'antijudaïsme d'origine chrétienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regime-de-vichy/#i_1238

VISHNIAC ROMAN (1897-1990)

  • Écrit par 
  • Nicolas FEUILLIE
  •  • 1 098 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Berlin à Cracovie »  : […] Né à Pavlovsk, près de Saint-Pétersbourg, en 1897, Roman Vishniac grandit à Moscou, où il étudie la biologie et la zoologie. Fuyant le régime soviétique, il émigre à Berlin en 1920. Là, il se passionne pour la photographie, arpentant les rues de la ville dont il saisit la vie des passants, les commerces et les petits métiers. Dans cette capitale des arts, où s'épanouissent l’expressionnisme, la n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-vishniac/#i_1238

VOEGELIN ERIC (1901-1985)

  • Écrit par 
  • Sylvie COURTINE-DENAMY
  •  • 761 mots

Né à Cologne, Eric Voegelin philosophe politique, fait ses études de droit à l'université de Vienne, puis à New York, Harvard et Paris. Habilité Privatdozent de sociologie en 1929, il étend ses recherches à la science politique. S'intéressant aux théories biologiques sous-jacentes à la théorie de la race, il publia en 1933 Rass und Staat et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eric-voegelin/#i_1238

WAFFEN SS

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 709 mots
  •  • 1 média

Le corps numériquement le plus important de la SS fut la Waffen SS, c'est-à-dire la section purement militaire de l'Ordre noir, dont cinq cent mille Européens non allemands portèrent l'uniforme. L'origine de la Waffen SS remonte à la prise du pouvoir par Hitler en 1933. Poursuivant la reconstitution d'une véritable armée allemande, celui-ci crée, dès mars 1933, un bataillon d'infanterie affecté à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/waffen-ss/#i_1238

WALDHEIM KURT (1918-2007)

  • Écrit par 
  • Paul PASTEUR
  •  • 901 mots

Kurt Josef Waldheim est né le 21 décembre 1918 à Sankt Andrä-Wördern, en Basse-Autriche. D'origine tchèque, son père, Walter Watzlawik, instituteur puis surintendant des écoles du district de Tulln, a germanisé son nom en Waldheim au lendemain de la Première Guerre mondiale. Le jeune Kurt entre au lycée de l'Abbaye de Klosterneuburg, où il rejoint la Fraternité catholique de Comagène. À la fin de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-waldheim/#i_1238

WEIMAR

  • Écrit par 
  • Roger DUFRAISSE
  •  • 357 mots
  •  • 1 média

Citée pour la première fois dans les sources écrites sous le nom de Wehmar, en 975, Weimar eut le statut de ville en 1253. De 1572 à 1918, capitale du duché, puis du grand-duché de Saxe-Weimar-Eisenach, elle présentait tous les caractères d'une tranquille résidence princière dont la population ne dépassa jamais 40 000 habitants. Elle fut, aux xviii e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/weimar/#i_1238

WIESENTHAL SIMON (1908-2005)

  • Écrit par 
  • Marc KNOBEL
  •  • 772 mots

Simon Wiesenthal est né le 31 décembre 1908, dans une famille de marchands juifs, à Buczacz, une petite ville de Galicie alors austro-hongroise et qui deviendra polonaise après la guerre. En 1932, il obtient un diplôme d'architecte et ouvre un cabinet à Lvov (aujourd'hui Lviv, en Ukraine). La Pologne est dépecée en 1939, Lvov tombe aux mains des Soviétiques, qui ferment son cabinet. Après l'invasi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/simon-wiesenthal/#i_1238

Voir aussi

Pour citer l’article

Johann CHAPOUTOT, « NAZISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nazisme/