MONTÉNÉGRO

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

quelques données-clés.
Nom officielRépublique du Monténégro (ME)
Chef de l'ÉtatMilo Djukanović (depuis le 20 mai 2018)
Chef du gouvernementDuško Marković (depuis le 28 novembre 2016)
CapitalePodgorica (la capitale historique et culturelle est Cetinje)
Langue officiellemonténégrin 1
Note : Selon l'article 13 de la Constitution, l'albanais, le bosniaque, le croate et le serbe peuvent également être utilisés comme langues officielles.
Unité monétaireeuro (EUR) 2
Note : L'unité monétaire utilisée est l'euro même si le Monténégro n'est pas membre de l'Union européenne
Population622 300 (estim. 2030)
Superficie (km2)13 812

Histoire

Avant la construction étatique : une pluralité d'héritages

Pendant longtemps, l'histoire des Serbes et des Monténégrins s'est confondue, à tel point qu'il n'existait pas d'appellation spécifique pour distinguer les habitants des montagnes monténégrines de ceux des plaines serbes. Le nom de Monténégro, « Crna Gora », semble avoir été utilisé pour la première fois sous le règne de Milutin (1282-1321), et il désignait un territoire plus petit que celui de la république actuelle. Des tribus slaves s'étaient déjà installées dans la région depuis le viie siècle. Lors des premières tentatives de création d'un État indépendant serbe au xe siècle, sous le règne du prince serbe Časlav, le territoire monténégrin était rattaché au territoire serbe sous la forme d'une principauté autonome, parmi d'autres, vassale de la Serbie, la principauté de Duklja (qui devient par la suite la principauté de Zeta). À cette époque, l'État serbe ressemble plutôt à un regroupement d'États, chacun d'entre eux fondé sur une union tribale. L'ensemble demeure sous tutelle de l'Empire byzantin. Plus tard, lors de la création du grand Empire serbe des Nemanjić, au xiie siècle, la principauté de Zeta était soumise et intégrée à celui-ci.

Jusqu'aux conquêtes ottomanes des xive et xve siècles, le Monténégro connaît donc de brèves périodes d'indépendance, mais reste encore très attaché aux différents États serbes qui se succèdent. Avec l'avancée de l'Empire ottoman dans les Balkans, la quasi-totalité du territoire monténégrin est conquise en 1499. Seul un petit réduit montagneux autour de la ville de Cetinje sera difficilement intégré par l’occupant ottoman. Il demeurera un lieu de rébellion permanente contre l'envahisseur turc. La liberté relative de cet îlot monténégrin au cœur de l'Empire ottoman est due également au faible intérêt stratégique qu'il représentait pour les conquérants. La différenciation politique, culturelle et identitaire des peuples serbe et monténégrin remonte à cette période. Tandis que la [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 9 pages

Médias de l’article

Monténégro : carte physique

Monténégro : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Monténégro : drapeau

Monténégro : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Bouches de Kotor, Monténégro

Bouches de Kotor, Monténégro
Crédits : A. Tzigounaki/ Unesco

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur en géographie, coordonnateur scientifique de l'Atelier de recherches internationales, université de Belgrade
  • : membre associé de l'École des hautes études en sciences sociales, responsable Balkans à la Direction générale des relations internationales et de la stratégie

Classification

Autres références

«  MONTÉNÉGRO  » est également traité dans :

MONTÉNÉGRO, chronologie contemporaine

  • Écrit par 
  • Universalis

Tous les événements politiques (élections, conflits, accords, …) et les faits économiques et sociaux qui ont marqué l’histoire contemporaine du pays jusqu’à aujourd’hui. […] Lire la suite

ALBANIE

  • Écrit par 
  • Anne-Marie AUTISSIER, 
  • Odile DANIEL, 
  • Christian GUT
  •  • 22 079 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « La domination turque »  : […] Ces principautés sans cesse en lutte entre elles et avec Venise ne négligèrent pas de faire appel aux Turcs qui, au début du xv e  siècle, occupèrent le pays et en soumirent la plus grande partie au système des timars (fiefs militaires non héréditaires). La rigueur du joug turc provoqua rapidement des révoltes, mais il fallut attendre Skanderbeg pour assister à un soulèvement général. Fils d'un g […] Lire la suite

BALKANS ou PÉNINSULE BALKANIQUE

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Michel ROUX
  •  • 7 507 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre «  La fin des régimes communistes et les perspectives d'intégration européenne »  : […] L'effondrement du pouvoir communiste en Europe du Centre-Est à partir de la fin de 1989, débouchant sur une transition de régime le plus souvent pacifique, a été considéré en général comme une ouverture à la réunification de l'Europe, avec des perspectives de développement de la démocratie, de généralisation de l'économie de marché et d'intégration à une Union européenne élargie. Dans les Balkans, […] Lire la suite

CROATIE

  • Écrit par 
  • Emmanuelle CHAVENEAU, 
  • Christophe CHICLET, 
  • Ivo FRANGES, 
  • Mladen KOZUL
  •  • 9 188 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Un État qui s'affirme en Europe »  : […] Lorsque la Croatie a proclamé son indépendance, le 25 juin 1991, les autres États ne l'ont pas reconnue et la Communauté économique européenne (actuelle U.E.) lui a demandé de surseoir à sa proclamation d'indépendance, certaine qu'il serait possible d'éviter l'éclatement de la Yougoslavie. Finalement, en janvier 1992, moyennant une protection constitutionnelle des minorités nationales du pays et […] Lire la suite

DINARIDES

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 5 738 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Dinarides »  : […] Les Dinarides stricto sensu ont une façade maritime le long de la mer Adriatique, de climat méditerranéen et de sous-sol essentiellement calcaire, de sorte que s'y développe dans d'excellentes conditions le relief karstique. Partout, la côte est abrupte et plus ou moins bordée d'îles parallèles, le tout correspondant à l'allongement des unités tectoniques dans le sens nord-ouest - sud-est. Plusi […] Lire la suite

ÉCLATEMENT DE LA YOUGOSLAVIE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 890 mots

4 mai 1980 Mort du maréchal Tito, président de la République socialiste fédérative de Yougoslavie, après trente-cinq ans de pouvoir sans partage. 1981 Le soulèvement des Albanais du Kosovo, qui réclament un statut de République, est violemment réprimé par Belgrade. 1987 Slobodan Milošević prend le pouvoir et impose un discours ultra-nationaliste visant à préserver la domination serbe. Avril-décemb […] Lire la suite

ÉCLATEMENT DE LA YOUGOSLAVIE

  • Écrit par 
  • Olivier COMPAGNON
  •  • 311 mots
  •  • 1 média

Mosaïque de peuples née du règlement de la Première Guerre mondiale, intégrée au bloc communiste à partir de 1945 malgré les tentations sécessionnistes de Tito, la république socialiste fédérale de Yougoslavie ne résiste pas à l'effondrement du bloc de l'Est. Au terme d'élections libres qui, partout sauf en Serbie et au Monténégro, ont donné la victoire aux partis nationalistes, quatre républiques […] Lire la suite

MOUVEMENT DES NATIONALITÉS DANS L'EUROPE BALKANIQUE ET DANUBIENNE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 486 mots

1774 Le traité de Kutchuk-Kaïnardji, qui met fin à la guerre russo-turque (1768-1774), donne aux Russes un droit de protection sur les chrétiens des Balkans. 1821 Déclenchement de la révolte anti-ottomane à partir des provinces danubiennes, à l'initiative des sociétés secrètes helléniques. 1822 Proclamation de l'indépendance de la Grèce par une assemblée nationale grecque (janvier) ; massacres […] Lire la suite

NICOLAS Ier PETROVIČ NJEGOŠ (1841-1921) prince (1860-1910) puis roi du Monténégro (1910-1918)

  • Écrit par 
  • Jean BÉRENGER
  •  • 374 mots
  •  • 1 média

La petite principauté serbe du Monténégro était gouvernée, depuis 1697, par la famille Petrovič Njegoš : l'évêque était élu prince par l'assemblée populaire et la dignité princière passait de l'oncle au neveu. En 1851, Danilo II refuse le statut d'évêque et convertit le Monténégro en une principauté laïque. Assassiné en 1860, il a pour successeur son neveu Nicolas, qui règnera jusqu'en 1918. En 18 […] Lire la suite

NJEGOS PETAR Ier PETROVIC (1747 env.-1830)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 399 mots

Prince-évêque de Monténégro (1782-1830), né vers 1747 à Njegoš (Monténégro), mort le 18 (le 30 dans le calendrier grégorien) octobre 1830 à Cetinje. Petar I er Petrović Njego succède à son oncle Sava, homme saint mais incompétent. Il devient ainsi vladika (« prince-évêque ») de l'État théocratique qu'est le Monténégro en 1782, avant d'être consacré en 1784. Afin de sceller les relations avec la […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

Monténégro. Élections législatives. 30-31 août 2020

Le 30, le Parti démocratique socialiste (centre gauche) du président Milo Djukanović arrive en tête aux élections législatives, bien qu’en recul, avec 35,1 p. 100 des suffrages et 30 sièges sur 81. La coalition Pour le futur du Monténégro menée par le Front démocratique (droite) d’Andrija Mandić […] Lire la suite

Monténégro. Élection de Milo Đukanović à la présidence. 15 avril 2018

L’ancien président et ancien Premier ministre Milo Djukanović, père de l’indépendance du pays, est élu à la tête de l’État au premier tour de scrutin, avec 53,9 p. 100 des suffrages. Le candidat du Parti démocratique socialiste s’impose face à l’ancien député Mladen Bojanić, candidat indépendant soutenu à la fois par l’opposition prorusse et par l’opposition pro-européenne, qui recueille 33,4 p. 1 […] Lire la suite

Monténégro. Adhésion du Monténégro à l’OTAN. 5 juin 2017

Le Monténégro devient le vingt-neuvième membre de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN). Moscou dénonce « la trajectoire hostile » de Podgorica. […] Lire la suite

Monténégro. Victoire du pouvoir aux élections législatives. 16-26 octobre 2016

Le 16, le Parti socialiste démocratique (DPS) du président Milo Djukanović remporte les élections législatives, avec 41,4 p. 100 des suffrages et 36 sièges sur 81. Le Front démocratique (prorusse), principal parti d’opposition, obtient 20,3 p. 100 des voix et 18 élus. Milo Djukanović avait présenté ce scrutin comme un référendum sur le projet d’adhésion du pays à l’OTAN, qu’il défend et que dénonc […] Lire la suite

Union européenne. Divisions sur le traitement de la crise migratoire. 11-25 février 2016

, Kosovo, Macédoine Monténégro et Serbie, non membres –, réunis à Vienne, réaffirment leur position en faveur du filtrage des migrants, en l’absence de représentants de Bruxelles, de Berlin et d’Athènes. Le 25, la Grèce – où quelque vingt mille migrants s’entassent dans des camps – dénonce la politique migratoire de l’Autriche et rappelle son ambassadeur à Vienne. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Amaël CATTARUZZA, Renaud DORLHIAC, « MONTÉNÉGRO », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/montenegro/