MONTÉNÉGRO, chronologie contemporaine

 

2018

15 avril 2018
Monténégro. Élection de Milo Đukanović à la présidence.

L’ancien président et ancien Premier ministre Milo Đukanović, père de l’indépendance du pays, est élu à la tête de l’État au premier tour de scrutin, avec 53,9 p. 100 des suffrages. Le candidat du Parti démocratique socialiste s’impose face à l’ancien député Mladen Bojanić, candidat indépendant soutenu à la fois par l’opposition prorusse et par l’opposition pro-européenne, qui recueille 33,4 p. 10 […] Lire la suite

2017

5 juin 2017
Monténégro. Adhésion du Monténégro à l’OTAN.

Le Monténégro devient le vingt-neuvième membre de l’Organisation du traité de l’Atlantique nord (OTAN). Moscou dénonce « la trajectoire hostile » de Podgorica. […] Lire la suite

2016

16-26 octobre 2016
Monténégro. Victoire du pouvoir aux élections législatives.

Le 16, le Parti socialiste démocratique (DPS) du président Milo Djukanović remporte les élections législatives, avec 41,4 p. 100 des suffrages et 36 sièges sur 81. Le Front démocratique (prorusse), principal parti d’opposition, obtient 20,3 p. 100 des voix et 18 élus. Milo Djukanović avait présenté ce scrutin comme un référendum sur le projet d’adhésion du pays à l’OTAN, qu’il défend et que dénonc […] Lire la suite

2013

7 avril 2013
Monténégro. Réélection du président Filip Vujanović.

Le 7, le social-démocrate Filip Vujanović est réélu pour un troisième mandat de cinq ans à la présidence de la République, avec 51,2 p. 100 des suffrages, contre 48,8 p. 100 pour l'indépendant Miodrag Lekić, candidat unique de l'opposition soutenu par les formations conservatrices. Le taux de participation est de 63,9 p. 100.  […] Lire la suite

2012

14 octobre 2012
Monténégro. Victoire de la coalition au pouvoir aux élections législatives.

La coalition Pour un Monténégro européen, dominée par le Parti démocratique des socialistes du Premier ministre sortant Igor Lukšić et dirigée par l'ancien chef du gouvernement Milo Djukanović, remporte les élections législatives anticipées avec 45,6 p. 100 des suffrages et 39 sièges sur 81, mais perd la majorité absolue. Votée en juillet, la dissolution du Parlement était justifiée par la volonté […] Lire la suite

2009

29 mars 2009
Monténégro. Victoire du parti pro-européen aux élections législatives.

Le 29, la coalition Pour un Monténégro européen, regroupant le Parti démocratique des socialistes et le Parti social-démocrate, emmenée par le Premier ministre Milo Djukanović, remporte 51 p. 100 des voix lors des élections législatives anticipées, face à une opposition fragmentée dans laquelle le Parti du peuple socialiste recueille 16,3 p. 100 des suffrages et Nouvelle Démocratie serbe, 8,9 p. 1 […] Lire la suite

2006

10 septembre 2006
Monténégro. Élections législatives favorables au régime de Milo Djukanović.

La coalition Pour un Monténégro européen, regroupant le Parti démocratique des socialistes et le Parti social-démocrate, conduite par le Premier ministre Milo Djukanović, remporte les élections législatives organisées à la suite de la proclamation d'indépendance de cette République, en juin. Elle totalise 50 p. 100 des suffrages, et 41 sièges sur 81. La Liste serbe et le Parti socialiste national, […] Lire la suite

21 mai-3 juin 2006
Serbie-et-Monténégro. Référendum favorable à l'indépendance du Monténégro.

Le 21, les électeurs monténégrins consultés par référendum choisissent l'indépendance, par 55,5 p. 100 des suffrages, plutôt que le maintien au sein d'un État unitaire avec la Serbie. Le taux de participation est de 86,5 p. 100. En février 2003, le Parlement yougoslave avait, sous la pression de l'Union européenne, transformé la fédération instaurée en avril 1992 – réduite à la Serbie et au Montén […] Lire la suite

2003

11 mai 2003
Serbie-et-Monténégro. Élection de Filip Vujanović à la présidence du Monténégro.

Le candidat socialiste indépendantiste et pro-européen Filip Vujanović est élu président du Monténégro avec 63,3 p. 100 des suffrages contre 30,8 p. 100 pour le candidat libéral, Miodrag Zivković. Les précédents scrutins de décembre 2002 et février 2003 avaient été invalidés, faute d'une participation suffisante. La législation a depuis lors été modifiée. Le taux de participation ne s'élève qu'à 4 […] Lire la suite

7 mars 2003
Serbie-et-Monténégro. Élection de Svetozar Marović à la présidence de la République.

Le Parlement de l'État qui a remplacé la République fédérale de Yougoslavie en février élit le Monténégrin Svetozar Marović au poste de président de la République, par 65 voix sur 112. Celui-ci doit remplacer Vojislav Kostunica. Svetozar Marović est l'un des dirigeants du Parti démocratique des socialistes au pouvoir au Monténégro. Il se prononce en faveur d'une « adhésion rapide aux structures eu […] Lire la suite

4 février 2003
Serbie-et-Monténégro. Naissance du nouvel État.

Le 4, les deux chambres du Parlement yougoslave proclament officiellement la naissance de l'État de Serbie-et-Monténégro, qui remplace la République fédérale de Yougoslavie. Au terme de neuf mois de discussions sous l'égide de l'Union européenne, Serbes et Monténégrins ont abouti, en janvier, à un accord sur la réforme des liens institutionnels entre leurs deux entités. Celles-ci disposeront d'une […] Lire la suite

2002

20 octobre 2002
Yougoslavie. Victoire des indépendantistes aux élections législatives au Monténégro.

La Liste démocratique pour un Monténégro européen, coalition indépendantiste menée par le Parti démocratique des socialistes du président monténégrin Milo Djukanović, remporte la majorité absolue au Parlement de Podgorica à l'issue des élections législatives, avec 47,7 p. 100 des suffrages et 39 sièges sur 75. La coalition pro-yougoslave Ensemble pour les changements, dirigée par le Parti socialis […] Lire la suite

14 mars 2002
Yougoslavie. Refonte institutionnelle de l'union entre la Serbie et le Monténégro.

Sous l'égide du représentant de l'Union européenne pour la politique extérieure et la sécurité commune, Javier Solana, le président yougoslave, Vojislav Kostunica, et son homologue monténégrin, Milo Djukanović, signent un accord, à Belgrade, concernant le nouveau cadre institutionnel de l'union de leurs deux pays au sein d'un même État. L'accord prévoit que la république fédérale de Yougoslavie cé […] Lire la suite

2001

7-8 décembre 2001
France – Yougoslavie. Visite du président Jacques Chirac en Yougoslavie.

Les 7 et 8, Jacques Chirac effectue une visite en Yougoslavie, la première d'un chef d'État français dans ce pays depuis décembre 1983 et la première d'un chef d'État européen depuis la chute du régime de Slobodan Milošević en octobre 2000. Il salue la « libération du peuple serbe », mais déclare que « la capacité de juger lucidement son passé est un signe de maturité des États modernes », appelan […] Lire la suite

23 juin-3 juillet 2001
Yougoslavie. Transfèrement de Slobodan Milošević au T.P.I.Y. de La Haye.

Le 23, le gouvernement adopte un décret qui prévoit l'établissement de relations officielles entre Belgrade et le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (T.P.I.Y.) siégeant à La Haye. Cette décision, qui ouvre la voie à l'extradition des personnes recherchées par le T.P.I.Y., marque un revirement dans la position du président Kostunica, qui faisait jusque-là prévaloir l'inconstitutionn […] Lire la suite

22 avril 2001
Yougoslavie. Courte victoire de la coalition présidentielle aux élections législatives au Monténégro.

La coalition indépendantiste du président du Monténégro Milo Djukanović remporte les élections législatives anticipées organisées dans cette République partenaire de la Serbie au sein de la Fédération yougoslave, sans toutefois atteindre la majorité absolue. Elle obtient 35 sièges sur 77, contre 33 pour la coalition pro-yougoslave. L'Alliance libérale, favorable à l'indépendance, remporte 6 sièges […] Lire la suite

2000

4-16 novembre 2000
Yougoslavie. Recomposition politique.

Le 4, le Parlement fédéral investit le nouveau gouvernement formé à la suite d'un accord de coalition entre les formations regroupées au sein de l'Opposition démocratique serbe (O.D.S.) et deux partis monténégrins, le Parti socialiste populaire, auquel appartient le Premier ministre, Zoran Zizić, et le Parti populaire serbe. De son côté, le gouvernement serbe de transition est paralysé par le main […] Lire la suite

2-24 octobre 2000
Yougoslavie. Départ du président Slobodan Milošević.

Le 2, l'appel à la grève générale, lancé par l'opposition en vue de faire reconnaître sa victoire aux élections de septembre, est largement suivi à travers le pays. L'opposition appelle les grévistes à converger vers la capitale le 5.Le 3, alors que les forces de l'ordre se font très discrètes depuis le début des manifestations, le Premier ministre serbe, Mirko Marjanović, déclare, faisant allusio […] Lire la suite

24-29 septembre 2000
Yougoslavie. Mobilisation de l'opposition après le premier tour des élections générales.

Le 24, à l'issue du premier tour des élections générales, le camp du président sortant, Slobodan Milošević, et celui du principal candidat de l'opposition, Vojislav Kostunica, revendiquent chacun la victoire. Le scrutin se déroule en l'absence d'observateurs internationaux et les Occidentaux dénoncent de nombreuses irrégularités. L'Opposition démocratique de Serbie, coalition de dix-huit formation […] Lire la suite

24-27 juillet 2000
Yougoslavie. Révision de la Constitution et montée des tensions entre la Serbie et le Monténégro.

Le 24, le Parlement fédéral adopte définitivement une réforme constitutionnelle qui prévoit, notamment, l'élection au suffrage universel du président de la Fédération pour un mandat de quatre ans renouvelable une fois. Celui-ci était jusqu'alors élu par le Parlement fédéral pour un mandat de la même durée, mais non renouvelable. Cette mesure permet au président Slobodan Milošević, dont le mandat e […] Lire la suite

31 mai 2000
Yougoslavie. Poursuite des assassinats politiques.

Le 31, un proche conseiller du président monténégrin Milo Djukanović, Goran Zugić, est assassiné à Podgorica. Il s'agit du premier crime politique frappant une personnalité de haut rang de la république du Monténégro. Divers responsables politiques monténégrins l'interprètent comme un acte de déstabilisation orchestré par Belgrade – Milo Djukanović est un opposant au régime de Slobodan Milošević.  […] Lire la suite

1999

2-23 août 1999
Yougoslavie. Poursuite de l'agitation et division de l'opposition.

Le 2, tandis que les manifestations contre le régime du président Slobodan Milošević se poursuivent quotidiennement, l'opposition appelle à un rassemblement unitaire à Belgrade, le 19. L'initiative en revient au « groupe des dix-sept », cercle d'économistes indépendants qui a soumis aux formations de l'opposition un Pacte pour la stabilité de la Serbie. Présenté comme un compromis entre l'oppositi […] Lire la suite

1998

18-31 mai 1998
Yougoslavie. Victoire des réformateurs aux élections législatives au Monténégro.

Le 18, le Parlement yougoslave, acquis au président Slobodan Milošević, renverse le Premier ministre fédéral Radoje Kontić, au pouvoir depuis mars 1993.Le 19, le président Milošević propose au Parlement d'élire au poste de Premier ministre l'ex-président monténégrin Momir Bulatović, battu par le réformateur Milo Djukanović lors du scrutin d'octobre 1997.Le 31, la coalition Vivre mieux, favorable a […] Lire la suite

1997

5-19 octobre 1997
Yougoslavie. Scrutins défavorables au président Slobodan Milošević en Serbie et au Monténégro.

Le 5, l'ultranationaliste Vojislav Seselj arrive en tête du second tour de l'élection présidentielle en Serbie. Avec 49,1 p. 100 des suffrages, le chef du Parti radical (extrême droite) bat le candidat du Parti socialiste (ex-communiste) au pouvoir, Zoran Lilić, qui obtient 47,9 p. 100 des voix. Le taux de participation, inférieur d'un point aux 50 p. 100 requis, conduira toutefois la commission é […] Lire la suite

15 juillet 1997
Yougoslavie. Élection de Slobodan Milošević à la présidence.

Le Parlement fédéral élit le président serbe Slobodan Milošević à la tête de la république fédérale de Yougoslavie, qui regroupe la Serbie et le Monténégro. Il était le seul candidat. Slobodan Milošević, qui ne pouvait briguer de troisième mandat à la présidence de la République de Serbie, envisage de faire évoluer la présidence fédérale, fonction essentiellement honorifique. Il conforte ainsi son […] Lire la suite

2-21 février 1997
Yougoslavie. Reconnaissance de la victoire de l'opposition aux municipales.

Le 2, la police réprime violemment la manifestation organisée quotidiennement dans les rues de Belgrade depuis novembre 1996, à la suite de l'annulation par le pouvoir, dans quatorze villes du pays, dont Belgrade, des résultats des élections municipales favorables à la coalition d'opposition Ensemble. C'est la première fois depuis le début du mouvement que la police intervient aussi brutalement.Le […] Lire la suite

2-27 janvier 1997
Yougoslavie. Résistance du pouvoir à la reconnaissance des résultats des municipales.

Le 2, un mois et demi après l'annulation des résultats des élections municipales remportées par l'opposition, le Saint-Synode, instance suprême de l'Église orthodoxe serbe, « condamne le pouvoir qui a non seulement ignoré la volonté électorale du peuple, mais a aussi et avant tout foulé aux pieds notre glorieuse et douloureuse histoire [...], nos valeurs nationales et morales ». Ce communiqué est  […] Lire la suite

1996

1er-31 décembre 1996
Yougoslavie. Poursuite du mouvement de contestation en Serbie.

Le 1er, sortant de leur silence, les autorités serbes annoncent que les manifestations, qui se déroulent quotidiennement à Belgrade et en province depuis l'annulation par le régime du président Milošević de la victoire de l'opposition aux élections municipales de novembre, devront désormais faire l'objet d'une autorisation.Le 2, toutefois, les forces de l'ordre n'intervienne […] Lire la suite

3-27 novembre 1996
Yougoslavie. Victoire de la coalition gouvernementale aux élections législatives et annulation partielle des élections municipales.

Le 3, la coalition au pouvoir, dominée par le Parti socialiste du président serbe Slobodan Milošević, obtient la majorité absolue au Parlement fédéral à l'issue des élections législatives, avec 84 sièges (+ 20 par rapport à l'Assemblée sortante) sur 138. La coalition de l'opposition, baptisée Ensemble, obtient 22 élus, le Parti radical serbe (ultranationaliste) 16 et le Parti populaire du Monténég […] Lire la suite

23 août 1996
Croatie – Yougoslavie. Normalisation des relations.

La Croatie et la république fédérale de Yougoslavie – qui est composée de la Serbie et du Monténégro – normalisent leurs relations rompues à la suite de la proclamation unilatérale de l'indépendance de la Croatie et de l'éclatement du conflit yougoslave, en 1991. Zagreb et Belgrade concluent un accord de reconnaissance mutuelle qui prévoit l'établissement de relations diplomatiques. Ce texte offic […] Lire la suite

1993

1er juin-9 juillet 1993
Yougoslavie. Limogeage du président fédéral Dobrica Cosić et arrestation de l'opposant serbe Vuk Draskovic.

Le 1er, le Parlement de la « nouvelle Yougoslavie » – réduite au Monténégro et à la Serbie –, qui est dominé par les socialistes (ex-communistes) de Slobodan Milošević et les ultranationalistes de Vojslav Seselj, limoge le président Dobrica Cosić, élu en juin 1992. Jugé trop « modéré », celui-ci est accusé de trahison de la cause serbe, de violation de la Constitution et de  […] Lire la suite

1992

20-29 décembre 1992
Yougoslavie. Réélection de Slobodan Miloşević à la présidence serbe et renversement du Premier ministre fédéral Milan Panić.

Le 20, le chef de l'État sortant Slobodan Milošević remporte dès le premier tour l'élection présidentielle serbe pour laquelle il était principalement opposé au Premier ministre fédéral Milan Panić. Les résultats le créditent de 56,32 p. 100 des voix contre 34,02 p. 100 à son adversaire, qui dénonce les graves irrégularités du scrutin. Cette victoire du dirigeant ultranationaliste met un terme à l […] Lire la suite

3-29 novembre 1992
Yougoslavie. Opposition entre la présidence fédérale et la présidence serbe.

Le 3, la Chambre des républiques, où la Serbie et le Monténégro disposent de vingt représentants chacun, rejette la motion de censure contre le gouvernement du Premier ministre fédéral, Milan Panić, adoptée la veille par la Chambre des citoyens, où les partisans du président serbe Slobodan Milošević sont majoritaires. Ce vote consacre le revirement des dirigeants monténégrins, autrefois alliés inc […] Lire la suite

15-19 octobre 1992
Yougoslavie. Tension entre le pouvoir fédéral et les dirigeants serbes.

Le 15, Milan Panić, Premier ministre de la « nouvelle Yougoslavie », se rend à Priština, capitale du Kosovo, où 90 p. 100 de la population est de souche albanaise. La tension reste vive entre le Kosovo et la Serbie depuis la suppression, en juillet 1990, de l'autonomie de la province. Lors d'un entretien avec Ibrahim Rugova, « président » de la « république du Kosovo » élu en mai, Milan Panić prom […] Lire la suite

2-14 juillet 1992
Yougoslavie. Milan Panic Premier ministre.

Le 2, Milan Panic, homme d'affaires américain d'origine serbe, émigré aux États-Unis depuis 1956, est nommé Premier ministre de la Fédération yougoslave réduite à la Serbie et au Monténégro. Réputé proche du président serbe Slobodan Milosević, Milan Panic présente toutefois un programme de gouvernement très peu nationaliste lors de son discours d'investiture devant le Parlement, le 14. Il prône l' […] Lire la suite

15-30 juin 1992
Yougoslavie. Élection d'un nouveau président et accroissement de la contestation.

Le 15, le Parlement fédéral, désigné le 30 mai, élit au poste de premier président de la nouvelle Yougoslavie, réduite à la Serbie et au Monténégro, l'écrivain serbe Dobrica Cosić, candidat unique et inspirateur de la politique nationaliste du président serbe Slobodan Milosević.Le 15, les étudiants de Belgrade se mettent en grève, se joignant ainsi au mouvement de contestation du régime de Sloboda […] Lire la suite

27 avril 1992
Yougoslavie. Fédération de la Serbie et du Monténégro.

La Serbie et le Monténégro proclament la « république fédérale de Yougoslavie », seule héritière, selon le président serbe Slobodan Milošević, de l'État créé le 1er décembre 1918, formé de Serbes, de Croates et de Slovènes, et reconstitué le 29 novembre 1945. Le projet de constitution de cette « troisième Yougoslavie » avait été approuvé le 23 par les Parlements des deux rép […] Lire la suite

29 février-1er mars 1992
Yougoslavie. Référendums sur l'indépendance au Monténégro et en Bosnie-Herzégovine.

Le 29 et le 1er mars, en Bosnie-Herzégovine et au Monténégro, sont organisés des référendums sur l'indépendance. Au Monténégro, fidèle allié de la Serbie, où l'opposition favorable à l'indépendance boycotte le scrutin, quelque 66 p. 100 des électeurs inscrits se prononcent pour le maintien de la république dans un État fédéral yougoslave. En Bosnie-Herzégovine, où les commun […] Lire la suite

1er-31 janvier 1992
Yougoslavie – Croatie. Tentative de l'O.N.U. pour imposer son plan de paix.

Le 1er, malgré la poursuite des combats en Croatie, l'envoyé spécial des Nations unies, Cyrus Vance, obtient l'accord de la Serbie et de la Croatie sur le plan de paix de l'O.N.U. Celui-ci prévoit le retrait de l'armée fédérale de Croatie et l'envoi de casques bleus en Slavonie et dans la Krajina, région croate à majorité serbe, après l'établissement d'un cessez-le-feu solid […] Lire la suite

1990

2-26 décembre 1990
Yougoslavie. Élections dans trois républiques et indépendance de la Slovénie.

Le 2, le second tour des élections législatives en Bosnie-Herzégovine confirme la très large victoire des partis nationalistes sur les communistes : les premiers remportent deux cent un des deux cent quarante sièges.Le 9, les premières élections libres de l'après-guerre ont lieu en Serbie et au Monténégro. En Serbie, la plus grande des six républiques fédérées, près de sept millions d'électeurs so […] Lire la suite

1989

27-28 septembre 1989
Yougoslavie. Inscription du droit à la sécession dans la Constitution slovène.

Le 27, les députés du Parlement de Slovénie adoptent une série d'amendements à la Constitution de cette République, la plus septentrionale et la plus riche de la fédération yougoslave. Outre le renforcement d'un processus de libéralisation déjà amorcé, l'essentiel de ces modifications concerne l'autonomie de la République, puisqu'elles prévoient le « droit à l'autodétermination » jusqu'à la « séce […] Lire la suite

10-19 janvier 1989
Yougoslavie. Démission collective au Monténégro et nomination du nouveau Premier ministre.

Le 10, des milliers de manifestants se rassemblent à Titograd, capitale de la république du Monténégro, pour réclamer la démission des responsables locaux. Le mouvement, déclenché par des ouvriers mécontents, reçoit immédiatement l'appui des étudiants.Le 11, au terme de deux jours et d'une nuit de manifestations ininterrompues, pendant lesquelles les miliciens ne sont pas intervenus, les direction […] Lire la suite

— Universalis