MICROBIOME ET SANTÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Microbiote intestinal et maladie inflammatoire de l’intestin

La maladie inflammatoire de l’intestin regroupe la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique. Selon l’O.M.S., il existe environ 2 millions de personnes atteintes par ces maladies en Europe. L’inflammation est due à l’interaction entre prédispositions génétiques du sujet et facteurs environnementaux, parmi lesquels figure le microbiote intestinal. Dans ce cas comme dans celui de pathologies intestinales moins sérieuses, on possède des indications sur les mécanismes en jeu. Certaines bactéries pathogènes telles que Ruminococcus gnavus sont présentes en faible quantité chez la majorité des sujets sains. Quand elles prolifèrent, comme à la suite d’un traitement prolongé aux antibiotiques, ces bactéries deviennent pathogènes : elles dégradent le mucus qui recouvre et protège l’épithélium intestinal et sécrètent des toxines qui activent les cellules intestinales de l’immunité non spécifique. L’ensemble de ces actions cause des dommages tissulaires et une réponse inflammatoire.

Cette prolifération bactérienne particulière est due à plusieurs facteurs. La croissance de certains micro-organismes dans l’intestin dépend de leur compétition avec les autres micro-organismes pour l’accès aux nutriments. Les populations sont normalement en équilibre. Mais certains nutriments favorisent la croissance de micro-organismes précis aux dépens des autres, d’où un déséquilibre au sein des populations bactériennes.

Les fibres alimentaires provenant des fruits et légumes jouent un rôle important pour maintenir cet équilibre entre bactéries « normales » et pathogéniques. Lorsque consommées en quantité abondante dans la diète, elles permettent aux bactéries commensales de croître dans l’intestin, car celles-ci possèdent les enzymes nécessaires pour digérer les fibres. Or en l’absence de fibres alimentaires, les bactéries pathogènes sont prédominantes, elles consomment et dégradent le mucus qui protège normalement la muqueuse intestinale. En [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages



Médias de l’article

Les divers microbiotes humains

Les divers microbiotes humains
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Diversité des maladies liées au microbiote intestinal

Diversité des maladies liées au microbiote intestinal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les cellules de l’épithélium intestinal

Les cellules de l’épithélium intestinal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Le champignon asiatique Antrodia cinnamomea

Le champignon asiatique Antrodia cinnamomea
Crédits : Chang Gung Biotechnology

photographie

Tous les médias




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, chercheur postdoctorant à l'université Chang Gung (Taïwan)
  • : docteur ès sciences, président de Chang Gung Biotechnology (Taïwan)
  • : docteur ès sciences, professeur à l'université Chang Gung (Taïwan)
  • : docteur ès sciences, chercheur statutaire à l'université Chang Gung (Taïwan)
  • : docteur ès sciences, professeur à l'université du Pacifique, San Francisco (États-Unis)
  • : docteur en médecine, docteur ès sciences, président du conseil d'administration de Chang Gung Biotechnology (Taïwan), professeur associé à l'université Rockefeller, New York (États-Unis)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Chih-Jung CHANG, Yun-Fei KO, Hsin-Chih LAI, Jan MARTEL, David OJCIUS, John D. YOUNG, « MICROBIOME ET SANTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiome-et-sante/