MUQUEUSE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au niveau des orifices naturels, la peau présente un aspect particulier : elle est très fine, lisse et relativement humide. On appelle muqueuses les zones cutanées ainsi caractérisées et leur prolongement (cavité buccale, ampoule anale, canal vaginal, etc.). Du point de vue histologique, les muqueuses sont des épithéliums malpighiens non kératinisés, c'est-à-dire dépourvus de couche inerte superficielle.

La pathologie des muqueuses revêt des caractères particuliers et des traitements appropriés leur sont réservés.

—  Didier LAVERGNE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MUQUEUSE  » est également traité dans :

BLASTOMYCOSES

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 203 mots

Mycoses profondes provoquées par deux variétés de champignons assez voisines : Blastomyces dermatitidis , pour la blastomycose nord-américaine (ou maladie de Gilchrist), et Blastomyces brasiliensis , pour la blastomycose sud-américaine (para-coccidioïdomycose, ou maladie de Lutz). La blastomycose nord-américaine est relativement fréquente dans la vallée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/blastomycoses/#i_23952

CANDIDOSES ou MONILIASES

  • Écrit par 
  • Jacques BEJOT
  •  • 604 mots
  •  • 1 média

Infections humaines dues à des champignons microscopiques levuriformes du genre Candida , et principalement à l'espèce Candida albicans . Les Candida sont fréquemment retrouvés à l'état commensal chez l'homme (voies digestives, rhinopharynx, muqueuses génitales), mais ils n'y sont qu'en très petit nombre. Le passage du saprophytism […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/candidoses-moniliases/#i_23952

CATARRHE

  • Écrit par 
  • Georges TORRIS
  •  • 211 mots

Inflammation d'une muqueuse et écoulement qui s'ensuit. Ce terme a disparu du vocabulaire médical, après avoir connu un grand succès et être passé dans la langue commune, dès le xv e siècle, sous la forme caterre, et après avoir donné les deux adjectifs catarrheux et catarrhal. Doublet étymologique de « rhume » et de « rhumatisme », il signifiait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catarrhe/#i_23952

CHANCRES

  • Écrit par 
  • Pierre de GRACIANSKY
  •  • 435 mots
  •  • 1 média

Désignation traditionnelle de certaines ulcérations cutanées ou muqueuses qui accompagnent l'inoculation de certains microbes : tréponème de la syphilis, bacille de Ducrey, bacille de Koch . Le chancre syphilitique survient trois semaines après la contagion. Sur les muqueuses, il est classiquement indolore ; arrondi, de niveau avec la muqueuse, propre, vernissé, il repose sur une base indurée. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chancres/#i_23952

DIGESTIF APPAREIL

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BERNIER, 
  • Jean-Louis FRESLON, 
  • Claude GILLOT
  • , Universalis
  •  • 15 446 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Commande des sécrétions digestives »  : […] Ainsi, le tube digestif produit lui-même les substances chimiques capables de détruire les structures moléculaires les plus complexes. Une question s'impose alors à l'esprit : cette production est-elle permanente ou obéit-elle à des ordres particuliers ? Chez l'homme, le système est bien réglé : les sécrétions digestives n'interviennent que lorsqu'on en a besoin, c'est-à-dire au cours et à la suit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/appareil-digestif/#i_23952

HERPÈS

  • Écrit par 
  • Jannick CHAMBERLIN, 
  • Jean DE RUDDER
  •  • 2 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Aspects cliniques »  : […] Les localisations cutanéo-muqueuses sont de beaucoup les plus fréquentes. Précédée par une sensation de cuisson, l'éruption herpétique fait son apparition en 24 à 36 heures sous forme de petites papules qui se transforment rapidement en un bouquet de vésicules contenant un liquide clair ou légèrement trouble. Il est contre-indiqué d'y appliquer alcool, éosine, pommades (surtout si elles contienne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/herpes/#i_23952

IMMUNITÉ, biologie

  • Écrit par 
  • Joseph ALOUF, 
  • Michel FOUGEREAU, 
  • Dominique KAISERLIAN-NICOLAS, 
  • Jean-Pierre REVILLARD
  •  • 21 516 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les formations lymphoïdes associées aux muqueuses »  : […] Les muqueuses contiennent des leucocytes intra-épithéliaux constitués de lymphocytes T, pour la plupart CD8 + (cf.  Immunocytes ) et de cellules tueuses naturelles ou lymphocytes NK. Ces cellules lymphoïdes interagissent avec l'épithélium muqueux et produisent des lymphokines qui contrôlent la prolifération et la différenciation des cellules épithéli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/immunite-biologie/#i_23952

ODONTOSTOMATOLOGIE

  • Écrit par 
  • Michel BENOIST, 
  • Frédéric CHABOLLE, 
  • Michel DECHAUME, 
  • Bernard MEYER, 
  • Jacques ROUOT
  •  • 11 327 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Collagénoses »  : […] Certaines collagénoses s'accompagnent de lésions de la muqueuse buccale : c'est le cas dans le lupus érythémateux aigu disséminé ou lupo-viscérite maligne, la dermatomyosite, la sclérodermie généralisée et la périartérite noueuse. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/odontostomatologie/#i_23952

PURPURAS

  • Écrit par 
  • Jacques CAEN, 
  • Jacques DELOBEL
  •  • 1 990 mots

Lésion élémentaire de la peau et des muqueuses due à une extravasation de sang en dehors des capillaires, le purpura traduit un trouble de l'hémostase ou une atteinte de la paroi vasculaire. La peau du malade montre des taches, spontanément apparues, de taille variable : punctiformes, ce sont des pétéchies (purpura pétéchial) ; plus étendues, ce sont des ecchymoses (purpura ecchymotique). Ces él […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/purpuras/#i_23952

RÈGLES ou MENSTRUATION

  • Écrit par 
  • Paul-François LEROLLE
  •  • 607 mots

Élimination cyclique de la muqueuse utérine chez la femme (et chez certains Primates), de la puberté à la ménopause, en l'absence de fécondation, les règles (ou menstruation) durent normalement de trois à six jours, se produisent environ tous les vingt-huit jours et l'écoulement menstruel est de 20 à 100 millilitres, selon les personnes. Il s'agit d'un liquide hématique, incoagulable normalement, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/regles-menstruation/#i_23952

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Anatomie

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • René PIÉRON, 
  • Albert POLICARD
  •  • 4 564 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Structure »  : […] L'épithélium fait partie intégrante de la muqueuse dont il forme la couche superficielle ; cette notion est importante du point de vue physiopathologique, la muqueuse étant en effet un tout. La structure de l'épithélium est assez univoque du haut en bas des voies respiratoires ; il n'existe selon les points considérés que des différences de détail souvent liées à une particularité physiologique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-anatomie/#i_23952

RESPIRATOIRE (APPAREIL) - Pathologie

  • Écrit par 
  • Raoul KOURILSKY
  •  • 27 404 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les mécanismes de protection »  : […] Pour protéger cet appareil, vulnérable par la voie aérienne surtout, et, à un moindre degré, par la voie sanguine, de puissants mécanismes de protection sont à l'œuvre. L'exploration bactériologique des bronches a montré depuis longtemps que, chez le sujet normal, elles sont dépourvues de germes une fois la bifurcation trachéale passée. Étant donné que la trachée est en contact avec la glotte, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/respiratoire-appareil-pathologie/#i_23952

STAPHYLOCOQUES

  • Écrit par 
  • Névine EL SOLH
  •  • 1 916 mots

Dans le chapitre « Pathologie staphylococcique »  : […] Chez l'homme , les infections staphylococciques peuvent être localisées et de propagation directe, atteignant essentiellement le revêtement cutané, ou diffuser par voie sanguine. Les staphylococcies localisées au niveau de la peau et des muqueuses sont les plus fréquentes et peuvent représenter la porte d'entrée et la forme initiale d'infections systémiques plus sévères. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/staphylocoques/#i_23952

VAGINITE

  • Écrit par 
  • Jules SCEMLA
  •  • 760 mots

Inflammation de la muqueuse vaginale par des agents pathogènes très variés qui conditionnent l'allure clinique, l'évolution et le traitement de cette infection. Toujours bénignes, mais très fréquentes à tous les âges, les vaginites sont tantôt primaires (contaminations sexuelles), tantôt secondaires (infections utérine, urinaire ou intestinale). Le mécanisme de production dépend surtout du degré d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vaginite/#i_23952

Pour citer l’article

Didier LAVERGNE, « MUQUEUSE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/muqueuse/