MICROBIOME ET SANTÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Soigner le microbiome, soigner par le microbiome

Les infections bactériennes sont invariablement traitées avec des antibiotiques. Au su du rôle des microbiotes, un traitement antibiotique idéal ne devrait pas seulement cibler les agents pathogènes, mais aussi protéger la flore normale. Les traitements antibiotiques de l’avenir pourraient être grandement améliorés si l'importance du microbiome humain était prise en compte. Il s’agit ici surtout du microbiote intestinal. Les traitements qui maintiennent la composition du microbiote intestinal sain sont susceptibles d'être utiles pour la prise en charge des maladies auxquelles contribue un microbiote perturbé. C’est ce qui explique l’intérêt croissant pour les probiotiques. Le nom est construit en opposition à antibiotiques : les probiotiques sont en effet des micro-organismes qui, additionnés à la flore du tractus digestif, agissent sur la diversité de cette dernière, améliorant ainsi la santé du sujet ou, du moins, lui procurant un avantage.

Les souches de lactobacilles produisant de l’acide lactique ainsi qu’un certain nombre de bifidobactéries représentent les principaux micro-organismes classés comme agents probiotiques. D'autres bactéries, telles que les Roseburia qui produisent l’acide butyrique et les bactéries Akkermansia muciniphila et Parabacteroides goldsteinii, pourraient également appartenir à cette catégorie. Ces bactéries probiotiques entrent en compétition avec les autres membres de la flore pour les ressources nutritives limitées et peuvent ainsi empêcher la croissance des agents pathogènes. Un autre mécanisme d'action des probiotiques consiste en l'activation des cellules T-reg intestinales qui sont liées à l’induction de la tolérance et à la réduction de l'inflammation. En outre, les acides gras à chaîne courte produits par la fermentation bactérienne des polysaccharides alimentaires dans le côlon peuvent également activer les cellules T-reg et diminuer la virulence des pathogènes intestinaux, favorisant ainsi l'homéostasie intestinale et la santé de l’hôte. Plusieurs études cliniques récentes indiq [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Médias de l’article

Les divers microbiotes humains

Les divers microbiotes humains
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Diversité des maladies liées au microbiote intestinal

Diversité des maladies liées au microbiote intestinal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les cellules de l’épithélium intestinal

Les cellules de l’épithélium intestinal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Le champignon asiatique Antrodia cinnamomea

Le champignon asiatique Antrodia cinnamomea
Crédits : Chang Gung Biotechnology

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : docteur ès sciences, chercheur postdoctorant à l'université Chang Gung (Taïwan)
  • : docteur ès sciences, président de Chang Gung Biotechnology (Taïwan)
  • : docteur ès sciences, professeur à l'université Chang Gung (Taïwan)
  • : docteur ès sciences, chercheur statutaire à l'université Chang Gung (Taïwan)
  • : docteur ès sciences, professeur à l'université du Pacifique, San Francisco (États-Unis)
  • : docteur en médecine, docteur ès sciences, président du conseil d'administration de Chang Gung Biotechnology (Taïwan), professeur associé à l'université Rockefeller, New York (États-Unis)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Chih-Jung CHANG, Yun-Fei KO, Hsin-Chih LAI, Jan MARTEL, David OJCIUS, John D. YOUNG, « MICROBIOME ET SANTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiome-et-sante/