MICROBIOME ET SANTÉ

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Les divers microbiotes humains

Les divers microbiotes humains
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Diversité des maladies liées au microbiote intestinal

Diversité des maladies liées au microbiote intestinal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Les cellules de l’épithélium intestinal

Les cellules de l’épithélium intestinal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Le champignon asiatique Antrodia cinnamomea

Le champignon asiatique Antrodia cinnamomea
Crédits : Chang Gung Biotechnology

photographie

Tous les médias


Le microbiote pulmonaire

On a longtemps considéré que les poumons étaient stériles. En fait, les poumons de l'être humain en bonne santé abritent une petite quantité de bactéries. Le mucus produit par les cellules bronchiques en piège une partie et les expulse des poumons grâce aux mouvements des cellules épithéliales ciliées. Protéobactéries, firmicutes, fusobactéries, bactéries du genre Bacteroidetes, Pseudomonas, Streptococcus, Prevotella et Veillonella ont été identifiées dans le microbiote du poumon humain. Les pathogènes potentiels Haemophilus et Neisseria ont également été décelés dans de rares cas. Le climat, la géographie et l'exposition à l'environnement et aux animaux domestiques influencent la composition de ce microbiote.

Des facteurs associés à une maladie pulmonaire façonnent la composition du microbiote pulmonaire. Par exemple, une diminution du niveau d'oxygène chez le patient souffrant d'emphysème peut conduire à la croissance de bactéries anaérobies. La mucoviscidose (maladie génétique qui affecte le mucus bronchique) est aggravée par l'infection chronique des voies respiratoires par des agents pathogènes tels que Pseudomonas aeruginosa, Staphylococcus aureus et Burkholderia cepacia, et par l'inflammation qui lui est associée. Le mucus respiratoire de ces patients constitue une niche favorable à la croissance de ces bactéries. De manière générale, la diversité bactérienne du microbiote pulmonaire est profondément modifiée chez les patients atteints de pathologies pulmonaires chronicisées, ce qui rend d’autant plus difficile le traitement de ces germes atypiques.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages


Écrit par :

  • : docteur ès sciences, chercheur postdoctorant à l'université Chang Gung (Taïwan)
  • : docteur ès sciences, président de Chang Gung Biotechnology (Taïwan)
  • : docteur ès sciences, professeur à l'université Chang Gung (Taïwan)
  • : docteur en médecine, docteur ès sciences, président du conseil d'administration de Chang Gung Biotechnology (Taïwan), professeur associé à l'université Rockefeller, New York (États-Unis)
  • : professeur à l'université du Pacifique, San Francisco (États-Unis)
  • : docteur ès sciences, chercheur postdoctorant à l'université Chang Gung (Taïwan)

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jan MARTEL, Yun-Fei KO, Hsin-Chih LAI, John D. YOUNG, David OJCIUS, Chih-Jung CHANG, « MICROBIOME ET SANTÉ », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/microbiome-et-sante/