JACKSON MICHAEL (1958-2009)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chanteur, auteur-compositeur et danseur, l'Américain Michael Jackson fut l'artiste le plus populaire au monde au début et au milieu des années 1980. Né le 29 août 1958, à Gary (Indiana), dans une famille de musiciens qui a marqué l'ère du rock, Michael Joseph Jackson est le plus jeune et le plus talentueux des cinq frères, dont leur père, Joseph, fait un groupe éblouissant d'enfants stars, les Jackson Five. Outre Michael, les membres des Jackson Five sont Sigmund Esco « Jackie » Jackson (né le 4 mai 1951, à Gary), Toriano Adaryll « Tito » Jackson (né le 15 octobre 1953, à Gary), Jermaine (LaJaune) Jackson (né le 11 décembre 1954, à Gary) et Marlon (David) Jackson (né le 12 mars 1957, à Gary).

Michael Jackson

Photographie : Michael Jackson

Michael Jackson en 1984, au moment de sa tournée Victory, menée avec ses frères, et qui était sa première apparition en public après la sortie de son album Thriller

Crédits : Dave Hogan/ Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Berry Gordy, Jr., président de Mowton Records, est séduit par le groupe et le prend sous contrat en 1969. Adeptes des modes les plus tapageuses, des coupes « afros » les plus volumineuses, les Jackson Five obtiennent, avec leur chorégraphie très accrocheuse et leur exubérance juvénile, un succès immédiat. Ils se classent en 1970 numéro un au hit-parade du pop quatre fois consécutivement, avec I Want You Back, ABC, The Love you Save et I'll Be There. Michael est numéro un en soliste avec Ben et numéro deux avec Rockin' Robin ; les Jackson Five produisent des disques de dance music innovateurs, comme Dancing Machine ; la série de hits de la famille pour Motown Records se poursuit jusqu'en 1975. Cependant, la voix de Michael change lorsqu'il devient adulte, des tensions familiales surgissent et le contrat s'enlise. Le groupe quitte finalement Motown et passe chez Epic Records, où il change son nom en Jacksons. Jermaine Jackson, resté chez Motown, est remplacé par son plus jeune frère, Steven Randall « Randy » Jackson (né le 29 octobre 1961). Sur le plan discographique, les Jacksons connaissent de nombreux succès jusqu'en 1984, et leur sœur Janet (Damita Jo) Jackson (née le 16 mai 1966, à Gary) entreprend sa propre carrière de chanteuse au début des années 1980 ; les albums en solo de Michael prennent un caractère complètement différent.

Les débuts en solo de Michael Jackson chez Epic, Off the Wall (1979), dépassent toutes les espérances ; l'album enregistre les meilleures ventes de l'année. Produit par le vétéran de l'industrie discographique Quincy Jones, Off the Wall donne lieu à des singles qui remportent un succès international massif : Don't Stop 'til you Get Enough et Rock with you, où Michael donne libre cours à son style énergique, profitent de l'engouement contemporain pour le disco. Trois ans plus tard, Michael Jackson revient avec le fruit d'une autre collaboration avec Quincy Jones, Thriller, tour de force qui présente de nombreuses stars invitées et l'élève au rang de superstar internationale. L'album se vent à plus de quarante millions d'exemplaires, remporte quantité de prix, notamment le nombre record de huit Grammy Awards, et enregistre les meilleurs chiffres de ventes jamais atteints dans l'histoire. Le premier single de l'album, The Girl Is Mine, un duo décontracté avec Paul McCartney, est numéro un au hit-parade du rhythm and blues et numéro deux au hit-parade du pop à l'automne de 1982. Le single qui suit, Billie Jean, musique de dance électrisante et véhicule de la danse « moonwalk » (le « pas lunaire »), qui deviendra comme la signature de Michael Jackson, arrive au sommet du hit-parade du pop, de même que Beat It, avec le solo éraillé du guitariste Eddie Van Halen. En outre, Beat It aide à rompre les frontières artificielles entre artistes noirs et blancs à la radio et dans les premières vidéos musicales à la télévision. Le clip électrisant de quatorze minutes créé pour Thriller élève par ailleurs Michael Jackson au rang d'idole et établit de nouvelles normes en la matière.

Dès 1984, pour le monde entier, Jackson est le « roi de la pop ». Sa tournée Victory, réunion très attendue avec ses frères, est l'un des grands événements parmi les concerts de cette année-là. D'autres albums en solo – Bad (1987) et Dangerous (1991) – renforcent encore la domination de Jackson sur la musique pop. En 2001, il fait son entrée au Rock and Roll Hall of Fame, rejoignant les Jackson Five, qui y avaient été admis en 1997.

Cependant, le mode de vie excentrique de l'artiste, qui s'enferme dans la solitude, est de plus en plus controversé au début des années 1990. Sa réputation est sérieusement atteinte en 1993, lorsqu'il est accusé d'agression sexuelle par un garçon de treize ans qui affirme avoir séjourné dans son ranch de Los Angeles. En 1994, Jackson épouse en secret Lisa Marie Presley, fille d'Elvis Presley, mais le mariage durera moins de deux ans. Peu après, Jackson se remarie avec Debbie Rowe, dont il aura deux enfants, mais divorce à nouveau en 1999. S'il est resté une célébrité internationale, son image aux États-Unis met longtemps à se rétablir et se détériore davantage en novembre 2003, lorsqu'il est arrêté et à nouveau accusé d'agression sexuelle sur un enfant. La star traverse ensuite une très mauvaise passe financière, qui l'oblige presque à vendre le gigantesque ranch de Neverland.

Alors qu'il prépare une série de cinquante concerts très en vue destinés à inaugurer son retour sur scène, Michael Jackson meurt le 25 juin 2009 à Los Angeles. Le désarroi ressenti par les fans du chanteur se double d'un phénomène médiatique sans précédent. La douleur et l'émotion atteignent des sommets lors d'une célébration organisée le 7 juillet au Staples Center de Los Angeles, où ses amis et des stars telles que Stevie Wonder, Berry Gordy, Jr., Brooke Shields et Al Sharpton rendent hommage au « roi de la pop ». En raison des circonstances de la disparition du chanteur, la police procède à une autopsie et à des tests toxicologiques approfondis afin de déterminer la cause du décès. En août 2009, le coroner déclare qu'il s'agit d'un homicide et que la mort a été provoquée par un cocktail mortel de sédatifs et d'un anesthésique, le Propofol. Le documentaire This Is It, monté à partir de plus de cent heures d'images enregistrées pendant les répétitions de la tournée de concerts qui devait démarrer à Londres, sort sur les écrans en octobre 2009.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : chargé de cours à l'université d'État de San Francisco

Classification

Autres références

«  JACKSON MICHAEL (1958-2009)  » est également traité dans :

COMÉDIES MUSICALES. LA JOIE DE VIVRE AU CINÉMA (exposition)

  • Écrit par 
  • Christian VIVIANI
  •  • 1 023 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Dialogue d’images »  : […] Après une sorte d’antichambre consacrée à Gene Kelly dansant sous la pluie et qui établit une chronologie du genre, le visiteur se retrouve rapidement dans un espace plus large qui constitue l’« agora » de la visite : on s’installe devant un impressionnant triple écran où défilent souvenirs, explications et comparaisons. En la merveilleuse ouverture de West Side Story sur Manhattan s’incrustent […] Lire la suite

McCARTNEY PAUL (1942- )

  • Écrit par 
  • Michel P. SCHMITT
  •  • 1 326 mots
  •  • 1 média

Bassiste et chanteur des Beatles, fondateur du groupe Wings, James Paul McCartney naît le 18 juin 1942 à Liverpool, dans un milieu modeste : son père, représentant en coton, est protestant ; sa mère, infirmière, est catholique. Enfant aimé de ses parents, il est un élève moyen, qui joue dans les zones bombardées de la ville. Son éducation religieuse lui fait apprécier les cantiques. Son père joue […] Lire la suite

POP MUSIC

  • Écrit par 
  • Paul ALESSANDRINI, 
  • Gérard JOURD'HUI, 
  • Philippe JUGÉ, 
  • Christian LEBRUN
  •  • 7 701 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Une nouvelle donne »  : […] La fin des années 1980 apparaît, au fil des ans, comme une période charnière dans l'histoire de la pop music. Pour au moins trois raisons : le passage du disque « noir » au disque compact, le rapprochement des firmes multinationales – les « majors » – et des labels indépendants, la mondialisation des moyens de communication. La disparition progressive du microsillon révolutionne l'industrie du dis […] Lire la suite

Les derniers événements

2-29 juin 1999 Yougoslavie. Conclusion d'un accord de paix pour le Kosovo et déploiement de la Kfor

Michael Jackson et forte de 50 000 hommes appartenant à une trentaine d'États, fait son entrée au Kosovo. La province est divisée en cinq zones placées sous le contrôle des Américains, des Britanniques, des Français, des Allemands et des Italiens. La veille, des troupes russes, accueillies dans la liesse par la population serbe, ont pris position de […] Lire la suite

12-20 juillet 1988 États-Unis. Désignation de Michael Dukakis par la convention démocrate

Jackson, arrivé en seconde position aux primaires et tenu à l'écart de la décision. Le 18, les retrouvailles entre Michael Dukakis et Jesse Jackson permettent à la convention démocrate (à Atlanta – Georgie) de s'ouvrir devant les caméras de télévision dans une atmosphère d'unité apparente. Le 20, Michael Dukakis est officiellement désigné par acclamations […] Lire la suite

19 avril 1988 États-Unis. Primauté de Michael Dukakis pour l'investiture démocrate

Michael Dukakis l'emporte nettement dans les primaires de New York sur Jesse Jackson, son adversaire pour l'investiture démocrate en vue de l'élection présidentielle. Les victoires successives du gouverneur du Massachusetts dans son camp le posent désormais en challenger, pour l'élection de novembre, du vice-président George Bush, sûr quant à lui de […] Lire la suite

Pour citer l’article

Rickey VINCENT, « JACKSON MICHAEL - (1958-2009) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-jackson/