JONES QUINCY (1933- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Musicien, producteur, arrangeur et compositeur américain, né le 14 mars 1933 à Chicago (Illinois).

Quincy Delight Jones, Jr., dit Quincy Jones, grandit à Bremerton, près de Seattle (État de Washington). Il y apprend la trompette et s'y produit avec un chanteur-pianiste alors inconnu, Ray Charles. Au début des années 1950, Quincy Jones fait un court passage à la prestigieuse Schillinger House of Music (actuel Berklee College of Music) de Boston avant de partir en tournée avec l'orchestre de Lionel Hampton comme trompettiste et arrangeur. Quincy Jones décide rapidement de travailler comme arrangeur indépendant et il va collaborer avec nombre de musiciens, parmi lesquels Clifford Brown, Gigi Gryce, Oscar Pettiford, Cannonball Adderley, Count Basie, Art Farmer, Tommy Dorsey, Sonny Stitt, Paul Quinichette, Gene Krupa et Dinah Washington. En 1956, il effectue une tournée avec le big band de Dizzy Gillespie et enregistre son premier album comme leader, This is How I Feel about Jazz. À la fin des années 1950, il travaille à Paris comme arrangeur et producteur pour le label d'Eddie Barclay, tout en continuant à composer. À cet égard, c'est avec Stockholm Sweetnin', For Lena and Lennie et Jessica's Day qu'il connaît à l'époque ses plus gros succès.

Revenu aux États-Unis en 1961, Quincy Jones devient directeur artistique chez Mercury Records. En 1964, nommé vice-président de cette firme, il est le premier Afro-Américain à occuper des fonctions dirigeantes au sein d'une grande maison de disques américaine. Dans les années 1960, il enregistre avec d'autres jazzmen, arrange les albums de nombreux artistes comme Frank Sinatra, Peggy Lee ou encore Billy Eckstine, et écrit des musiques de films : The Pawnbroker de Sidney Lumet (1964, Le Prêteur sur gages), In the Heat of the Night de Norman Jewison (1967, Dans la chaleur de la nuit) et In Cold Blood de Richard Brooks (1967, De sang froid)... De 1969 à 1981, avec une interruption de quelques mois en 1974 à la suite d'une rupture d'anévrisme, Quincy Jones travaille pour le label A&M. Ses propres goûts musicaux évoluent de plus en plus du jazz à la pop music. Fort de sa réussite en tant que l'un des producteurs les plus célèbres au niveau international, il crée en 1980 sa propre maison de disques, Qwest Records.

La notoriété de Quincy Jones va croissant. En 1982, il produit l'album de Michael Jackson Thriller, qui affiche des records de ventes historiques. En 1985, il coordonne la participation d'une pléiade de vedettes à l'enregistrement de We Are the World – prestation à vocation caritative. Musicien mais aussi homme d'affaires, il coproduit la même année le film de Spielberg La Couleur pourpre. En 1994, Quincy Jones fonde la société QDE, productrice d'émissions télévisées et de films. Il est alors le producteur de la série télévisée Le Prince de Bel-Air et le créateur de Vibe, magazine américain consacré à la musique afro-américaine.

Quincy Jones peut se targuer d'avoir collaboré avec la fine fleur des représentants de tous les styles et courants de la musique populaire. Il a publié en 2001 ses Mémoires, Q : The Autobiography of Quincy Jones.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  JONES QUINCY (1933- )  » est également traité dans :

JACKSON MICHAEL (1958-2009)

  • Écrit par 
  • Rickey VINCENT
  •  • 1 119 mots
  •  • 1 média

Chanteur, auteur-compositeur et danseur, l'Américain Michael Jackson fut l'artiste le plus populaire au monde au début et au milieu des années 1980 . Né le 29 août 1958, à Gary (Indiana), dans une famille de musiciens qui a marqué l'ère du rock, Michael Joseph Jackson est le plus jeune et le plus talentueux des cinq frères, dont leur père, Joseph, fait un groupe éblouissant d'enfants stars, les Ja […] Lire la suite

WOODS PHIL (1931-2015)

  • Écrit par 
  • Pierre BRETON
  •  • 632 mots

Avec Julian Cannonball Adderley, Jackie McLean et Sonny Stitt, Phil Woods occupe une place de choix dans la lignée des saxophones alto issue de Charlie Parker. Mais, bien loin de se définir comme un simple épigone, il saura imposer une manière très personnelle dans les grands orchestres qui le réclament et les petites formations qu’il anime. Philip Wells Woods naît à Springfield (Massachusetts, Ét […] Lire la suite

Pour citer l’article

« JONES QUINCY (1933- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/quincy-jones/