EDWARDS MICHAEL (1938- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Michael Edwards est né le 29 avril 1938 à Barnes, agglomération résidentielle de la banlieue de Londres, sur la rive sud de la Tamise. Il a très tôt le goût et le don de la poésie, fait ses études à la Grammar School de Kingston-upon-Thames, puis dans la prestigieuse université de Cambridge, avant d’enseigner à l’université de Warwick et à l’université d’Essex. Le Christ’s College de Cambridge, fondé au xvie siècle, sera pour lui « un des sites du paradis terrestre » et « le lieu où toutes [s]es idées germèrent ». Ses propres travaux l’ont conduit à passer de l’époque élisabéthaine, dominée par l’œuvre de Shakespeare (Shakespeare et la comédie de l’émerveillement, 2003 ; Shakespeare et l’œuvre de la tragédie, 2006 ; Shakespeare, le poète au théâtre, 2009), au xixe siècle (après Baudelaire, il a traduit et édité Edgar Allan Poe, dans le volume Histoires, essais et poèmes, 2006).

Michael Edwards

Photographie : Michael Edwards

Photographie

Nourrie de Shakespeare et de Baudelaire, l’œuvre de Michael Edwards jette un pont entre l'anglais et le français. 

Crédits : M.Euler/ AP/ Corbis

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur émérite de littérature comparée à l'université de Paris-Sorbonne, membre de l'Académie des sciences morales et politiques

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre BRUNEL, « EDWARDS MICHAEL (1938- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 avril 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-edwards/