MATRICE INTERCELLULAIRE ou MATRICE EXTRACELLULAIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Protéoglycannes du cartilage

Protéoglycannes du cartilage
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Glycosaminoglycannes

Glycosaminoglycannes
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Phénomène du volume exclu

Phénomène du volume exclu
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Glycoprotéines

Glycoprotéines
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


Les glycoprotéines de structure

Des quatre familles de macromolécules, collagènes, élastine, protéoglycannes et glycoprotéines de structure, ce sont ces dernières qui ont été le plus tardivement caractérisées. Cela pour deux raisons : difficulté de leur isolement, absence de constituants caractéristiques. La première glycoprotéine de structure a été isolée à partir du stroma de la cornée, en 1960, par L. Robert : c'est la kératonectine. Depuis une dizaine d'années, de nombreux autres composants appartenant à cette même classe ont été isolés et caractérisés à partir d'un grand nombre de tissus conjonctifs d'Invertébrés et de Vertébrés : fibronectine, laminine, chondronectine, hyaluronectine, entactine. Les mieux étudiés sont certainement la fibronectine et la laminine.

Glycoprotéines

Glycoprotéines

Tableau

Énumération de quelques glycoprotéines de structure (GPS) isolées et partiellement caractérisées. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Localisation

La fibronectine est élaborée surtout par les cellules mésenchymateuses, telles que fibroblastes, cellules musculaires lisses, et se rencontre in vivo essentiellement à deux niveaux, sous forme soluble dans le plasma où sa concentration augmente avec l'âge, ainsi que dans divers liquides biologiques, sous forme insoluble associée à de nombreuses membranes basales, et dans les tissus conjonctifs lâches.

Laminine et entactine sont des glycoprotéines de structure spécifiques des lames basales. La laminine a été mise en évidence en microscopie électronique au niveau des laminae rarae épithéliales et glomérulaires. L'hyaluronectine a été décrite par B. Delpech et d'autres chercheurs au niveau du système nerveux central et dans d'autres tissus également. La chondronectine existe à la surface des cellules cartilagineuses. Plusieurs autres glycoprotéines de structure ont été isolées et caractérisées, mais elles n'ont pas reçu de dénomination spéciale (L. Robert, S. Junqua et M. Moczar).

Ces glycoprotéines de structure sont présentes au niveau cellulaire, à l'intérieur des cellules et à leur surface, et dans la matrice intercellulaire. Elles peuvent s'associer aux autres macromolécules de la matrice, et c'est pourquoi l'hypothèse de leur rôle possible dans la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

  • : chargée de recherche au C.N.R.S., docteur en pharmacie
  • : directeur de recherche au C.N.R.S., docteur en médecine, docteur ès sciences, directeur de laboratoire de biochimie du tissu conjonctif à la faculté de médecine, université de Paris-Val-de-Marne.

Classification


Autres références

«  MATRICE INTERCELLULAIRE ou MATRICE EXTRACELLULAIRE  » est également traité dans :

ARTICULATIONS

  • Écrit par 
  • Claude GILLOT, 
  • André-Paul PELTIER
  •  • 6 078 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Cartilage articulaire »  : […] Le cartilage est la surface de l'articulation à laquelle est dévolue la fonction de réception et de transmission des forces. Le cartilage est l'une des formes de tissu conjonctif les plus simples de l'organisme puisqu'il comprend seulement des cellules dites chondrocytes en concentration relativement faible et un matériel intercellulaire appelé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/articulations/#i_88550

CARTILAGE

  • Écrit par 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 395 mots

Tissu de soutien d'origine mésenchymateuse dont la différenciation dépend étroitement de la mise en jeu de facteurs mécaniques (pressions et frottements), le cartilage comprend des cellules appelées chondrocytes, de forme arrondie. Leur multiplication par mitose correspond à la croissance interstitielle du tissu. Les chondrocytes, dont la dimension est de 25 μm environ, ont un noyau arrondi centra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cartilage/#i_88550

CONNECTIVITES

  • Écrit par 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 1 752 mots

On désigne par le terme connectivite ou collagénose un ensemble de maladies ou de syndromes qui touchent plus particulièrement certains tissus riches en matrice intercellulaire (tissus conjonctifs). Le terme connectivite évoque un processus inflammatoire (...ite) touchant des tissus conjonctifs et le terme collagén ose évoque plu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/connectivites/#i_88550

ÉLASTINE

  • Écrit par 
  • William HORNEBECK, 
  • Ladislas ROBERT
  •  • 1 935 mots
  •  • 2 médias

Un tissu animal élastique est défini comme un tissu riche en élastine , possédant de ce fait des propriétés physiques similaires à celles du caoutchouc. Le ligament large de la nuque des ongulés et leurs cordes vocales, l'aorte et les artères pulmonaires de tous les primates sont considérés comme des tissus élastiques. Les tissus élastiques du cartilage de l'oreille et de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/elastine/#i_88550

MÉTASTASES, médecine

  • Écrit par 
  • Brigitte BOYER
  •  • 7 537 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les éléments de la matrice extracellulaire »  : […] Les éléments de la matrice extracellulaire peuvent coopérer avec les facteurs solubles pour augmenter la migration tumorale mais il n'est pas exclu qu'ils puissent, seuls, jouer le rôle de facteurs de mobilité cellulaire. La contribution de la matrice à la mobilité induite par les facteurs de croissance peut revêtir plusieurs aspects, puisque les protéines matricielles servent de réservoir, voire […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metastases-medecine/#i_88550

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacqueline LABAT-ROBERT, Ladislas ROBERT, « MATRICE INTERCELLULAIRE ou MATRICE EXTRACELLULAIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/matrice-intercellulaire-matrice-extracellulaire/