MATHÉMATIQUE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un essor prodigieux

On ne peut assigner ni commencement ni fin à l'histoire de la mathématique. La mathématique prend naissance dans l'esprit, mais de qui et quand ? Impossible de savoir quel hominidé a commencé à compter, ou au moins à distinguer un de deux ou de plusieurs, ou bien a commencé à distinguer entre arrondi et anguleux, ou entre ligne, surface et volume ! Entre le nombre et la forme, il n'est guère possible de dire laquelle de ces notions, l'une algébrique et l'autre topologique, fut la première à commencer d'émerger dans l'esprit humain ou préhumain. Sans doute peut-on néanmoins faire l'hypothèse que l'idée de compter (ses doigts, les personnes de son groupe, des animaux rencontrés...) a pu naître très tôt, avant même celle d'écrire. Quant à atteindre un jour une fin, un achèvement de la mathématique en tant que discipline, c'est impossible. D'une part, certaines théories mathématiques nouvelles peuvent être développées avec divers systèmes d'axiomes dans le cadre de logiques variées et d'autres structures peuvent être inventées ; d'autre part, il restera toujours des questions ou des problèmes que personne ne pourra résoudre, en particulier en calcul numérique : par exemple, est impossible à réaliser effectivement tout calcul qui nécessiterait plus de temps que l'âge qu'aura l'Univers lorsqu'il disparaîtra (il semble qu'il ait actuellement environ 13,7 milliards d'années, soit environ 4,3.1017 secondes – rappelons que le nombre 10n s'écrit en base dix avec n + 1 chiffres, à savoir le chiffre 1 suivi du chiffre 0 répété n fois), ou qui concernerait un nombre qui s'écrirait (dans une base de numération permettant à un humain ou à un ordinateur de faire des calculs) avec un nombre de chiffres supérieur au nombre de particules élémentaires de la partie de l'Univers utilisable pour une telle écriture. Le nombre d'atomes de l'univers est estimé à 1080 ; le nombre de parties possibles au jeu de dames est environ 1032, aux échecs 10128, au go 10172. Certains grands nombres ont des noms particuliers : gogol (10100), [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 10 pages

Écrit par :

  • : éditeur, diplômé en sciences de l'éducation, mathématique, économie, philosophie, ethnologie et bibliothéconomie

Classification

Autres références

«  MATHÉMATIQUE  » est également traité dans :

ABEL PRIX

  • Écrit par 
  • Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN
  • , Universalis
  •  • 857 mots

Le prix international Abel pour les mathématiques, décerné depuis 2003, est la plus haute distinction dans cette science. Oscar II, roi de Suède et de Norvège, avait proposé en 1902 d'instituer ce prix en l'honneur du mathématicien norvégien Niels Henrik Abel (1802-1829), mais cette idée avait été abandonnée en 1905 lors de la désunion des deux pays. Malgré l'institution de la médaille Fields, déc […] Lire la suite

ALGÈBRE

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 7 218 mots

L' algèbre au sens moderne, à savoir l'étude des structures algébriques indépendamment de leurs réalisations concrètes, ne s'est dégagée que très progressivement au cours du xix e  siècle, en liaison avec le mouvement général d'axiomatisation de l'ensemble des mathématiques et la préoccupation croissante des mathématiciens de « substituer les idées au calcul » ; jusqu'alors, le propos essentiel de […] Lire la suite

ALGORITHMIQUE

  • Écrit par 
  • Philippe COLLARD, 
  • Philippe FLAJOLET
  •  • 6 831 mots
  •  • 3 médias

L'objet de l'algorithmique est la conception, l'évaluation et l'optimisation des méthodes de calcul en mathématiques et en informatique. Un algorithme consiste en la spécification d'un schéma de calcul, sous forme d'une suite d'opérations élémentaires obéissant à un enchaînement déterminé. Le terme d' algorithme tire lui-même son origine du nom du mathématicien persan Al Khwārizmī (env. 820) dont […] Lire la suite

ANALYSE MATHÉMATIQUE

  • Écrit par 
  • Jean DIEUDONNÉ
  •  • 8 744 mots

L'analyse mathématique est le développement des notions et résultats fondamentaux du calcul infinitésimal. Ce dernier s'était déjà considérablement enrichi et diversifié entre les mains des mathématiciens du xviii e  siècle, avant tout Euler et Lagrange. À partir de 1800, cette diversification s'accentue encore et s'accompagne d'un nouvel état d'esprit. Nous allons essayer, dans cet article, de do […] Lire la suite

ANALYSE NON STANDARD

  • Écrit par 
  • Jean-Michel SALANSKIS
  •  • 1 409 mots

Au milieu du xx e  siècle, le mathématicien et logicien Abraham Robinson (1918-1974) est parvenu à refonder la notion d'infinitésimale –  de grandeur infiniment petite – dont Georg Cantor (1845-1918) et Richard Dedekind (1831-1916) étaient supposés avoir délivré la communauté mathématique. On était d'ailleurs reconnaissant à ces derniers d'un tel bannissement, parce que les deux siècles qui avaie […] Lire la suite

ANNEAUX COMMUTATIFS

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 6 490 mots
  •  • 1 média

Dans tout ce qui suit, on se bornera à considérer des anneaux commutatifs unitaires, c'est-à-dire possédant un élément unité pour la multiplication, noté 1. Les définitions sont celles de l'article suivant, anneaux et algèbres . De nombreux cas particuliers d'anneaux commutatifs unitaires ont été étudiés au xix e  siècle, principalement à propos de recherches de théorie des nombres et de géométrie […] Lire la suite

ANNEAUX & ALGÈBRES

  • Écrit par 
  • Jean-Luc VERLEY
  •  • 5 224 mots
  •  • 1 média

Définis par des axiomes qui dégagent les les propriétés usuelles des opérations d'addition et de multiplication dans les ensembles de nombres ou les polynômes, les anneaux constituent le cadre général dans lequel on peut appliquer les règles du calcul algébrique élémentaire. Nous donnerons dans cet article les définitions générales et des exemples. Pour une étude plus détaillée des anneaux qui int […] Lire la suite

APPRENTISSAGE DE LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES VERBAUX

  • Écrit par 
  • Catherine THEVENOT
  •  • 1 018 mots

Un problème arithmétique verbal est un problème décrit sous la forme d’une petite histoire et dont la réponse numérique est obtenue en utilisant les données du texte. Un exemple typique de problème verbal est celui-ci :« Jean a 5 pommes et Tom en a 6. Combien Jean et Tom ont-ils de pommes ensemble ? ». Le domaine de la résolution de problèmes arithmétiques est une branche des mathématiques dans l […] Lire la suite

AXIOMATIQUE

  • Écrit par 
  • Georges GLAESER
  •  • 2 042 mots

La méthode axiomatique est un mode d'exposition des sciences exactes fondé sur des propositions admises sans démonstration et nettement formulées et des raisonnements rigoureux. On se limitera ici à quelques indications méthodologiques et historiques, en renvoyant à l'article logique mathématique pour les problèmes posés par l'étude des systèmes d'axiomes. L'axiomatique commence par un inventaire […] Lire la suite

BADIOU ALAIN (1937- )

  • Écrit par 
  • Elie DURING
  •  • 2 610 mots

Dans le chapitre « Le multiple pur »  : […] La philosophie d'Alain Badiou se présente donc comme une nouvelle doctrine de la vérité, étayée sur une théorie générale de l'événement. Mais cette pensée de l'exception, de la césure, est aussi une pensée de l'immanence radicale. En effet, les vérités (elles-mêmes multiples et non totalisables) ne sont nullement séparées du multiple, bien qu'elles ne se confondent pas avec lui. Elles coïncident a […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Marie PRUVOST-BEAURAIN, « MATHÉMATIQUE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mathematique/