MASSIF CENTRAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le dépeuplement rural

Une grande partie du massif a été peuplée très tôt : les hautes terres ont attiré les pasteurs et les troupeaux, et les régions basses permettaient des cultures variées, céréales, vignes jusqu'à 600 ou 700 mètres d'altitude, et un petit élevage. Jusque vers le milieu du xixe siècle, les villages, les hameaux et les fermes du massif ont connu une vie intense et n'ont cessé de se peupler. Dans les années 1870, le Massif central abritait plus de 5 millions d'habitants, en majorité des ruraux. Le passage du peuplement au dépeuplement rural s'est fait graduellement.

Dans un premier temps, au cours du xixe siècle, les petites gens sont parties par nécessité absolue, pour gagner quelque argent et dans l'espoir de revenir « au pays » pour s'établir. Le manque de travail, les enfants trop nombreux, les dettes, l'hiver trop long, tout cela a joué pour entraîner sur les routes d'innombrables scieurs de long, sabotiers, ramoneurs, terrassiers, colporteurs, chaudronniers... Le Limousin a fourni énormément de maçons, de cochers de fiacre, de marchands de vin. Le Cantal des colporteurs a connu, à la fin du xixe siècle, une véritable spécialisation avec les marchands de toile de l'Artense et du Cézallier.

Une attention particulière doit être accordée aux Auvergnats de Paris. Ils sont, en fait, originaires d'une grande partie du Massif central : Corrèze, Lot, Cantal, Puy-de-Dôme, Lozère, Aveyron. La « colonie auvergnate » de Paris se forma tout au long du xixe siècle et atteignit son apogée après la Première Guerre mondiale. De génération en génération, le porteur d'eau devint petit boutiquier (bois et charbons, charbougnat, bougnat) puis cafetier, restaurateur. On peut encore parler d'une colonie car les Auvergnats de Paris conservent leurs amicales, leur journal, leur solidarité. Ils essaient de rester fidèles à une vieille idée : travailler à Paris pour revenir assez tôt au village.

De plus en plus, les départs se sont faits définitifs, et les belles « villas » construites au pays pour la retraite sont devenues les maisons de vacances des petits-enfants. L'émigration définitive conduit au vieillissement qui, à son tour, détériore la vitalité « naturelle ». Il convient pourtant de nuancer ce tableau trop général de la crise rurale. Il s'applique surtout aux régions les plus montagnardes et les plus isolées où la pauvreté rurale est flagrante. La chute du nombre de naissances est responsable de la constante augmentation du déficit naturel de population, alors que le nombre de décès est resté stable. De fait, depuis la fin des années 1970, les décès excèdent les naissances dans les régions isolées. Pour autant, si la tendance est toujours négative, la population décroît dans les années 2000 trois fois moins vite qu'à la fin du xxe siècle (principalement dans le sud du Massif).

Par ailleurs, le solde migratoire avec le reste de la métropole est positif : selon l'I.N.S.E.E., le gain est de 27 000 habitants de 1990 à 1999 (même s'il reste faible par rapport à ceux de certaines régions voisines, comme Midi-Pyrénées ou Languedoc-Roussillon). L'apport de population se concentre aux abords des centres urbains ; il est composé essentiellement de retraités et de ménages dont la moyenne d'âge est de 30 ans et plus. Cet excédent ne compense malheureusement pas les départs des jeunes de moins de 30 ans, pas plus qu'il ne permet de lutter contre le vieillissement de la population, ni de redresser une fécondité toujours aussi faible.

Au début du xxie siècle, le Massif central compte 3,7 millions d'habitants, soit une perte de 25 p. 100 en un siècle. En fonction des études menées de1982 à 1999, la population devrait encore diminuer de 273 000 habitants à l'horizon de 2030, à l'inverse de la tendance du reste du pays.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages

Écrit par :

  • : professeur de géographie à l'université de Clermont-Ferrand

Classification

Autres références

«  MASSIF CENTRAL  » est également traité dans :

AUVERGNE

  • Écrit par 
  • Christian JAMOT
  •  • 2 912 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Volcans et plaines »  : […] L'Auvergne s'organise autour d'un couloir de plaines d'axe méridien, situé au sud du Bassin parisien et qui pénètre profondément au cœur du Massif central (Grande Limagne, Petites Limagnes, bassins tel celui d'Ambert). Ces espaces ont de tout temps constitué un ensemble de bonnes terres et un axe de circulation. Ces dépressions sont le fruit de mouvements tectoniques d'âge tertiaire. Le fond des […] Lire la suite

CAUSSES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 694 mots
  •  • 1 média

Au revers des Cévennes méditerranéennes taillées en serres, les grandes tables calcaires des Causses (de 600 à 1 250 mètres d'altitude) surprennent par la nudité de leurs horizons. Les assises calcaires très épaisses de ces terres de haute solitude se sont formées au Jurassique dans une vaste dépression ceinturée de massifs cristallins plus anciens, l'Aubrac au nord, la Montagne Noire au sud, les […] Lire la suite

CÉVENNES

  • Écrit par 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 754 mots
  •  • 1 média

Les Cévennes constituent le rebord montagneux du Massif central tombant brutalement sur l'avant-pays languedocien selon une direction nord-est - sud-ouest, du plateau volcanique des Coirons aux contreforts de la Montagne Noire. Les blocs cristallins basculés et soulevés culminent au mont Lozère (1 702 mètres au signal de Finiels) encadré des montagnes du Goulet et du Bougès, et à l'Aigoual (1 565  […] Lire la suite

CLERMONT-FERRAND

  • Écrit par 
  • Christian JAMOT
  •  • 967 mots
  •  • 1 média

Clermont-Ferrand, métropole régionale de l'Auvergne jusqu’au 31 décembre 2015, s'est établie au contact de la plaine et de la montagne. Des villes proches pouvaient se targuer d'une même situation : Montferrand, Riom, chacune ayant ses propres atouts, le pouvoir comtal à Montferrand, celui de la robe à Riom. Finalement, c'est autour de la ville de l'évêque que se fit l'unité. Le site de Clermont- […] Lire la suite

DORDOGNE

  • Écrit par 
  • Jean de BEAUREGARD
  •  • 541 mots
  •  • 1 média

Rivière du Massif central et du bassin Aquitain, la Dordogne étend son bassin rectangulaire (24 000 km 2 ) d'est en ouest, de la chaîne des Puys au bec d'Ambès où elle mêle ses eaux à celles de la Garonne dans l'estuaire de la Gironde. Son réseau bien ramifié suit deux directions privilégiées. L'une, nord-est - sud-ouest, commande le cours supérieur, dans le cristallin, et les tributaires de rive […] Lire la suite

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 360 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Les vieilles montagnes centrales »  : […] Un système montagneux dessinant un W gigantesque a constitué le squelette de l'Europe continentale et se marque encore actuellement par toute une série de reliefs qui débute dans les îles Britanniques au sud de l'Irlande, du pays de Galles et en Cornouailles, se prolonge en France par les collines de Bretagne, de Normandie et de Vendée, seuls témoins du Massif armoricain maintenant presque compl […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 657 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « La Vendée maritime »  : […] Plus au sud enfin, les régions de Vendée maritime, au-delà de l'estuaire de la Loire, annoncent un autre domaine dans lequel la différenciation des terrains briovériens et paléozoïques inférieurs, au sein d'une épaisse série flyschoïde épimétamorphique, pose des problèmes non encore entièrement résolus. Appuyé au sud sur un noyau de socle granitoïde réactivé durant l'Hercynien (migmatites des Sab […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Données naturelles

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Estelle DUCOM
  •  • 4 872 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre «  Un relief morcelé »  : […] Le relief, tout d'abord, montre une extrême diversité. Les plaines, plateaux et collines de l'Ouest constituent environ les trois cinquièmes de la surface totale du pays. On y distingue plusieurs ensembles. Au nord, la plaine qui s'appuie aux collines de l' Artois et au rebord de l'Ardenne n'est que le prolongement de la grande plaine nord-européenne ; elle est constituée par des couches sédiment […] Lire la suite

LANGUEDOC-ROUSSILLON

  • Écrit par 
  • Laurence FABBRI, 
  • Jean-Paul VOLLE
  •  • 3 668 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Terres et mer »  : […] Le Languedoc-Roussillon serait-il un amphithéâtre ouvert sur la mer par une succession de gradins ? L'impression dominante est bien celle d'une gradation du relief depuis la ligne tendue du trait de côte jusqu'aux hauteurs cévenoles, l'alignement pyrénéen perturbant cette belle harmonie. Entre littoral et hautes terres, distinguons les Garrigues à l'est, les Soubergues (collines du Biterrois) et l […] Lire la suite

LIMOGES

  • Écrit par 
  • Olivier BALABANIAN
  •  • 676 mots
  •  • 1 média

Capitale de la région Limousin jusqu’au 31 décembre 2015, Limoges a longtemps été considérée comme la plus petite des grandes villes françaises. En effet, sa population est relativement modeste : la ville comptait 138 600 habitants et l'agglomération, nommée Limoges Métropole, 206 800 habitants en 2012 . La fortune de Limoges a été diverse au cours des âges. Fondée à l'époque gallo-romaine (Augus […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

22-28 mai 2020 Chine. Pression de l'Assemblée nationale populaire sur Hong Kong.

Cet article punit « tout acte de trahison, sécession, sédition et subversion » à l’encontre du pouvoir central, au nom de la « sécurité nationale ». Le 24, à Hong Kong, la manifestation annoncée par les opposants au projet de loi de sécurité nationale est interdite, officiellement pour des raisons sanitaires. Le déploiement massif des forces de l’ordre entrave la mobilisation des contestataires. […] Lire la suite

19-31 août 1991 U.R.S.S. Échec d'un coup d'État conservateur

L'agitation gagne également les républiques, qui, à l'exemple des pays baltes, profitent de l'affaiblissement du pouvoir central : le Parlement d'Ukraine proclame l'indépendance de la république, imité, le lendemain, par celui de Biélorussie. Le maréchal Sergueï Akhromeev, conseiller militaire de Mikhaïl Gorbatchev, se pend. Le 25, le comité central du P. […] Lire la suite

5-27 juin 1991 U.R.S.S. Élection de Boris Eltsine à la présidence de la république de Russie

C'est l'occasion pour lui de lancer un appel à un « soutien massif » de l'Occident à sa politique de perestroïka, dont « le monde a tout autant besoin » que l'U.R.S.S. Il obtient la possibilité d'en discuter au sommet du groupe des sept pays les plus industrialisés (G7), qui doit se réunir à partir du 17 juillet à Londres : une invitation officielle à venir « immédiatement après » la fin des travaux du Sommet est envoyée le 13 à Mikhaïl Gorbatchev. […] Lire la suite

1er-20 novembre 1989 République démocratique allemande. Nouveau gouvernement et ouverture des frontières

Le 10, au terme de la réunion de son comité central, le S.E.D. se prononce en faveur d'élections « libres et secrètes ». Cette promesse, conjuguée avec l'ouverture de la frontière, a pour effet de stopper l'exode massif des Allemands de l'Est, qui commençait à mettre gravement en péril l'économie du pays. Le 13, le Parlement élit Hans Modrow Premier ministre. […] Lire la suite

4-31 mars 1981 Pologne. Persistance de la tension, manifestation antisémite, manœuvres des forces du pacte de Varsovie

Le 27, une grève d'avertissement de quatre heures remporte un succès massif. Les pourparlers entre le syndicat et le gouvernement n'avançant pas, le plénum du comité central se réunit à Varsovie le 29. Poussés par la base, les partisans d'un compromis finissent par l'emporter. Le 30, Lech Wałesa signe avec le vice-Premier ministre Mieczysław Rakowski un accord considéré comme « satisfaisant à 70 p. […] Lire la suite

Pour citer l’article

André FEL, « MASSIF CENTRAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/massif-central/