CÉVENNES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Cévennes constituent le rebord montagneux du Massif central tombant brutalement sur l'avant-pays languedocien selon une direction nord-est - sud-ouest, du plateau volcanique des Coirons aux contreforts de la Montagne Noire. Les blocs cristallins basculés et soulevés culminent au mont Lozère (1 702 mètres au signal de Finiels) encadré des montagnes du Goulet et du Bougès, et à l'Aigoual (1 565 mètres) dressé au-dessus du sillon de l'Hérault. Les monts de l'Espinouse ne sont qu'un modeste prolongement, passé l'avancée calcaire du Larzac. Granits et schistes constituent les substrats géologiques des Cévennes, les premiers en blocs massifs et croupes arrondies, les seconds déchiquetés en serres pentus, instables et taraudés par les cours d'eau méditerranéens qui les agressent violemment. Le versant méridional connaît des étés chauds et secs propices aux incendies, des automnes aux pluies torrentielles et dévastatrices (celles de 1958 restent dans les mémoires), des hivers rigoureux, souvent neigeux (en 1956 les températures varièrent de — 28 0C à + 27 0C). Le versant occidental correspond à des nuances continentales du climat atlantique.

Occitanie : carte physique

Carte : Occitanie : carte physique

Carte

Carte physique de la région Occitanie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Les Cévennes conservent l'image d'une terre de Réforme, de refuge et de résistance. Dès la première moitié du xvie siècle, « l'hérésie » en provenance de Genève va très vite conquérir les Cévennes placées sous l'influence des marchands de Nîmes, de Lyon et d'Alès. Elle remonte les vallées, s'insinue dans les fermes, gagne les petites villes et couvre tout le territoire après 1555. Ce protestantisme est populaire, les assemblées du Désert regroupent le monde paysan et celui des villes. On comprend mieux la résistance des camisards lors de la guerre lancée en 1702 par la royauté (les dragonnades) pour venir à bout des « prédicants et prophètes ». La réponse est une forme de guérilla moderne que [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur agrégé des Universités, professeur à l'université de Montpellier-III-Paul-Valéry

Classification

Autres références

«  CÉVENNES  » est également traité dans :

CAMISARDS

  • Écrit par 
  • Louis TRENARD
  •  • 683 mots

Nom donné aux calvinistes cévenols révoltés à la fin du règne de Louis XIV et qui vient du patois languedocien camiso , chemise, parce qu'ils portaient, dans leurs opérations nocturnes, une chemise blanche sur leurs vêtements pour se reconnaître entre eux. Alors qu'ils paraissaient résignés à abjurer, l'édit de révocation de Fontainebleau (1685) attise leur résistance. Le contexte international le […] Lire la suite

CÉVENOL PROPHÉTISME

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 1 007 mots

Déjà avant la révocation de l'édit de Nantes (oct. 1685) et aussi par la suite, après la mort des principaux chefs camisards en 1704, mais surtout au cours de ces vingt années d'intervalle, des inspirés, prophètes et prophétesses, apparaissent dans le sud-est de la France, au sein d'un protestantisme pourtant marqué par la tradition calviniste et hostile à l'illuminisme. Ce phénomène s'explique pa […] Lire la suite

FRANCE (Le territoire et les hommes) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean COGNÉ, 
  • Michel DURAND-DELGA, 
  • François ELLENBERGER, 
  • Jean-Paul von ELLER, 
  • Jean GOGUEL, 
  • Charles POMEROL, 
  • Maurice ROQUES, 
  • Étienne WINNOCK
  •  • 16 657 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Les phases de la tectogenèse tangentielle »  : […] La phase postalbienne et antécénomanienne ne se traduit le plus souvent ici que par des mouvements de bascule, mais son importance est grande à l'échelle régionale ; elle déclenche (ou parachève ?) une importante dénudation. En conséquence, le Crétacé supérieur, presque entièrement continental et fluviatile, repose sur des termes variables de la série précédente, avec bauxites localisées, à sa bas […] Lire la suite

GUERRE DES CAMISARDS - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pierre ROLLAND
  •  • 742 mots

1701-1702 À la suite de l'épuisement du mouvement des pasteurs prédicants, première résistance née de la révocation de l'édit de Nantes, le prophétisme se répand en Cévennes et bas Languedoc. 24 juillet 1702 Commis à l'instigation des prophètes Abraham Mazel et Esprit Séguier, le meurtre de l'abbé du Chaila, chargé de la surveillance des « religionnaires », et la délivrance de ses prisonniers au […] Lire la suite

MARTIGNARGUES BATAILLE DE (1704)

  • Écrit par 
  • Pierre ROLLAND
  •  • 247 mots

De 1702 à 1704, les protestants cévenols vont tenir en échec les armées de Louis XIV, inventant les tactiques de la guérilla moderne. Une bataille marque l'apogée de cette révolte. Le 14 mars 1704, six cents fantassins et cinquante cavaliers des régiments de la marine, les meilleurs du Languedoc, traquent dans les collines bordant le Gardon, à une dizaine de kilomètres au sud d'Alès, quatre cents […] Lire la suite

MASSIF CENTRAL

  • Écrit par 
  • André FEL
  • , Universalis
  •  • 3 208 mots

Dans le chapitre « Un massif hercynien original »  : […] Le Massif central est un fragment géologique de la vieille chaîne hercynienne, au même titre que le Massif armoricain, les Vosges, le Massif schisteux rhénan. Il a participé au même plissement à la fin de l'ère primaire : c'est au Carbonifère que se forment les dépressions houillères entre de hautes montagnes. L'ensemble fut nivelé ensuite par différentes surfaces d'érosion ou pénéplaines. Les pr […] Lire la suite

MINES, Antiquité gréco-romaine

  • Écrit par 
  • Claude DOMERGUE
  •  • 12 790 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Monde romain »  : […] À l'époque romaine, presque toutes les régions métallifères du monde méditerranéen sont exploitées, des plus grandes à celles qui ne recèlent que quelques gîtes. La péninsule Ibérique se place au premier rang des régions de grande production ; elle a constitué pour Rome un eldorado. On sait peu de chose sur les mines des Ibères, mais ils avaient dû tirer de leur sous-sol le fer, l'argent et l'or […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul VOLLE, « CÉVENNES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/cevennes/