CLERMONT-FERRAND

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Clermont-Ferrand, métropole régionale de l'Auvergne jusqu’au 31 décembre 2015, s'est établie au contact de la plaine et de la montagne. Des villes proches pouvaient se targuer d'une même situation : Montferrand, Riom, chacune ayant ses propres atouts, le pouvoir comtal à Montferrand, celui de la robe à Riom. Finalement, c'est autour de la ville de l'évêque que se fit l'unité.

Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative

Auvergne-Rhône-Alpes : carte administrative

Carte

Carte administrative de la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le site de Clermont-Ferrand n'était pas meilleur que celui de ses voisines. Le rebord oriental d'un cratère d'explosion offre un site dissymétrique et pas toujours commode : la ville gallo-romaine sur le long flanc sud, la ville médiévale réfugiée au sommet du court flanc nord. Mais Clermont commandait la route de l'ouest, marquée par la borne « surnaturelle » et religieuse du puy de Dôme. Et, dès le xviiie siècle, grâce à son modeste cours d'eau (la Tiretaine), elle devient un centre pré-industriel voué à la papeterie, au travail des cuirs, au textile et aux industries agroalimentaires. Avec 50 000 habitants vers 1850, la suprématie de Clermont en Auvergne s'est définitivement affirmée.

La révolution industrielle change encore la donne. Les industriels clermontois de l'agroalimentaire (biscotterie, pâtes alimentaires), du textile, de la mécanique sont actifs, surtout depuis que le chemin de fer leur a ouvert, en 1853, le marché national. Et la reconversion de certains d'entre eux vers la chimie du caoutchouc (Bergougnan, Torrilhon... et les frères Michelin) ne doit rien au hasard. Il s'agit d'une recherche raisonnée de secteurs économiques prometteurs par des capitaines avisés. Certes, l'hypertrophie de l'entreprise Michelin va, pendant une soixantaine d'années, masquer le reste, jusqu'à son apogée (30 000 emplois) de 1965. Mais l'industrie demeure, à côté de Michelin, et se redéploie après cette date. Au début du xxie siècle, avec 14 000 emplois, « Bib » ne représente plus qu'un tiers des emplois industriels de l'agglomération. Les industries agroalimentaires sont présentes (Seita, Volvic, Yoplait, Limagrain et ses filiales) au travers de grands groupe [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur des Universités, université Blaise-Pascal, Clermont-Ferrand

Classification


Autres références

«  CLERMONT-FERRAND  » est également traité dans :

AUVERGNE

  • Écrit par 
  • Christian JAMOT
  •  • 2 911 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Industrie et tourisme »  : […] L'Auvergne, compte tenu du dispositif de son relief, humide obstacle aux vents d'ouest opposable à la sécheresse des plaines et bassins, a constitué très tôt, grâce à la force hydraulique, une « montagne atelier ». Au contact plaine-montagne se sont opérées des concentrations de villes pré-industrielles aux productions reconnues : papeterie, coutellerie à Thiers, fabrication de chapelets et tissag […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/auvergne/#i_37313

DINANDERIE

  • Écrit par 
  • Marie-Cécile FOREST
  •  • 642 mots

Le mot dinanderie vient du nom de la ville de Dinant en Belgique qui fut, avec Liège, Namur, Huy et l'ensemble de la vallée de la Meuse au Moyen Âge un centre florissant du travail du cuivre et du laiton. La dinanderie désignait alors la fonte du laiton alors qu'aujourd'hui ce mot désigne l'art de battre le métal, essentiellement le cuivre mais aussi l'étain, le maillechort, le laiton et de lui d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinanderie/#i_37313

MASSIF CENTRAL

  • Écrit par 
  • André FEL
  • , Universalis
  •  • 3 208 mots

Dans le chapitre « Réalités et perspectives »  : […] Sur cette terre d'élevage, les surfaces en herbe représentent 60 p. 100 de la superficie agricole. Le troupeau bovin est en augmentation régulière. En 2000, le nombre de bêtes (4 millions) a dépassé pour la première fois le nombre d'habitants de la région. En raison des quotas imposés par l'Union européenne, le secteur laitier a dû limiter sa production. Pour s'adapter à cette nouvelle donne, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/massif-central/#i_37313

Pour citer l’article

Christian JAMOT, « CLERMONT-FERRAND », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/clermont-ferrand/