MASSIF CENTRAL

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un massif hercynien original

Le Massif central est un fragment géologique de la vieille chaîne hercynienne, au même titre que le Massif armoricain, les Vosges, le Massif schisteux rhénan. Il a participé au même plissement à la fin de l'ère primaire : c'est au Carbonifère que se forment les dépressions houillères entre de hautes montagnes. L'ensemble fut nivelé ensuite par différentes surfaces d'érosion ou pénéplaines. Les principales roches affleurant à l'air libre sont donc celles de la profondeur de l'édifice hercynien : granites, gneiss, schistes. L'aspect dominant est celui d'un plateau entaillé de multiples cours d'eau et, parfois, de gorges profondes. Partout le relief est en « creux », les rivières ayant répondu par un creusement au soulèvement des pénéplaines.

Les dislocations d'âge tertiaire ont découpé le massif en différents compartiments inégalement soulevés. Les failles sont d'autant plus vigoureuses qu'on se rapproche des champs de force des Pyrénées et des Alpes : d'où les admirables paysages du Sud-Est, dans les Cévennes, où les sommets de l'Aigoual (1 565 m) et du mont Lozère (1 702 m) dominent abruptement le bas Languedoc. Le centre du massif, l'Auvergne, connaît aussi de grandes dénivellations : les monts du Forez dominent de plus de 1 000 mètres les bassins de l'Allier et de la Loire. Vers le nord, le Morvan (900 m) fait encore partie du même système de soulèvement, ici affaibli. Au nord-ouest, le Limousin est plus monotone, et la « montagne » limousine n'est qu'un plateau parmi d'autres, un peu plus élevé.

Sur une carte des cours d'eau apparaît la même disposition. Les rivières qui s'écoulent vers le nord, comme la Loire et l'Allier, et vers l'ouest, comme la Dordogne et le Lot, sont d'une grande ampleur. En revanche, les versants qui regardent les Alpes et les Pyrénées sont sillonnés de véritables torrents  [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages





Écrit par :

  • : professeur de géographie à l'université de Clermont-Ferrand

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

19-31 août 1991 • U.R.S.S. • Échec d'un coup d'État conservateur.

et manifestants fait trois morts à Moscou. Mais, à l'aube du 21, l'absence d'assaut massif apparaissant comme un aveu de faiblesse de la part des putschistes, Boris Eltsine rassemble autour de lui de plus en plus de partisans. La confusion dure jusqu'au milieu de l'après-midi, moment où l'agence Tass [...] Lire la suite

5-27 juin 1991 • U.R.S.S. • Élection de Boris Eltsine à la présidence de la république de Russie.

Le 5, Mikhaïl Gorbatchev prononce, à Oslo, son discours de réception du prix Nobel de la paix 1990. C'est l'occasion pour lui de lancer un appel à un « soutien massif » de l'Occident à sa politique de perestroïka, dont « le monde a tout autant besoin » que l'U.R.S.S. Il obtient la possibilité [...] Lire la suite

1er-20 novembre 1989 • République démocratique allemande • Nouveau gouvernement et ouverture des frontières.

de la réunion de son comité central, le S.E.D. se prononce en faveur d'élections « libres et secrètes ». Cette promesse, conjuguée avec l'ouverture de la frontière, a pour effet de stopper l'exode massif des Allemands de l'Est, qui commençait à mettre gravement en péril l'économie du pays. Le 13 [...] Lire la suite

4-31 mars 1981 • Pologne • Persistance de la tension, manifestation antisémite, manœuvres des forces du pacte de Varsovie

détendre l'atmosphère. Le 27, une grève d'avertissement de quatre heures remporte un succès massif. Les pourparlers entre le syndicat et le gouvernement n'avançant pas, le plénum du comité central se réunit à Varsovie le 29. Poussés par la base, les partisans d'un compromis finissent par l'emporter [...] Lire la suite

Pour citer l’article

André FEL, « MASSIF CENTRAL », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/massif-central/