Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MARXISME Les révisions du marxisme

Le socialisme démocratique

Au fond, Kautsky illustre bien ce que sera le contenu d'un révisionnisme assimilé au socialisme démocratique, avec toutes ses ambiguïtés. De même, en France, Jean Jaurès et plus tard Léon Blum, figures emblématiques du révisionnisme social-démocrate, en resteront marqués chacun à sa manière. Ainsi Jaurès, fort proche de Bernstein par son humanisme, sa défense de la démocratie ou sa méfiance à l'égard de la violence révolutionnaire, prend pourtant position pour Kautsky dans la polémique qui les oppose. Défenseur de l'héritage, que d'autres prétendent « bourgeois », de la Révolution de 1789, engagé auprès de Dreyfus au nom des droits de l'homme, artisan de la synthèse du socialisme et de la République, il hésite pourtant entre deux thèses concernant leurs liens : celle d'une fusion qui ferait de l'extension de la démocratie du politique au social le seul vecteur d'une transition sans violence ; celle d'une opposition partielle qui réserverait au nom des circonstances ou de la nécessité la possibilité d'un recours à la force. Ambiguïté, donc, sur le statut accordé à la révolution, ambiguïté maintenue et même à première vue renforcée lorsque Léon Blum développe la distinction entre une conquête du pouvoir « par n'importe quels moyens » et un respect de la légalité dans l'exercice du pouvoir, qui n'a pour but que « d'accélérer le rythme d'une part du mouvement politique qui conduit à la conquête, d'autre part de l'évolution économique qui prépare la transformation révolutionnaire ».

Mais il serait sans doute excessif de tirer argument de ces ambivalences pour faire de Blum le tenant d'une orthodoxie marxiste. Dès 1918, c'est pour une « réforme gouvernementale » qu'il plaide ; lors de la scission du congrès de Tours (1920), il annonce dans l'aventure qui commence le danger d'une dictature permanente, pour développer plus tard une critique vigoureuse des illusions de ceux qui tirent un bilan positif du stalinisme : « Avec un nombre suffisant d'esclaves, on peut toujours bâtir des pyramides. » Réservé dans la discussion doctrinale, sans doute pour n'avoir pas à concéder qu'il se situe Au-delà du marxisme comme Henri de Man et les néo-socialistes, il refuse dans la pratique de jeter la démocratie avec ses équivoques, et empêche la majorité des socialistes français de s'engager dans la dérive qui conduit d'une défense du planisme à l'appel à un État interventionniste et autoritaire, dans le contexte troublé de la fin des années trente. Au-delà du réformisme, en effet, c'est d'autres urgences qu'il est désormais question, autour de l'alliance qui s'esquisse entre fascisme et nationalisme.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : assistant au département de science politique de l'université de Paris-I
  • : professeur au département des sciences politiques de l'université de Paris-I

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Nikita Khrouchtchev et Tito, 1963

Nikita Khrouchtchev et Tito, 1963

Autres références

  • ABENSOUR MIGUEL (1939-2017)

    • Écrit par Anne KUPIEC
    • 898 mots
    • 1 média

    Utopie, émancipation, critique, politique – tels sont les termes qui peuvent qualifier le travail conduit par Miguel Abensour, professeur de philosophie politique, éditeur et penseur.

    Miguel Abensour est né à Paris le 13 février 1939. Agrégé de sciences politiques, auteur d’une thèse d’État (...

  • ADLER MAX (1873-1937)

    • Écrit par Raoul VANEIGEM
    • 648 mots

    Longtemps occulté par la prépondérance de l'idéologie bolchevique, le rôle de Max Adler, l'un des principaux représentants de l'austro-marxisme, s'éclaire d'une importance accrue à mesure qu'on redécouvre les tendances anti-autoritaires apparues dans l'évolution de la doctrine marxiste....

  • ALTHUSSER LOUIS (1918-1990)

    • Écrit par Saül KARSZ, François MATHERON
    • 4 570 mots

    Références philosophiques et politiques majeures, les écrits de Louis Althusser comme ceux qu'il a inspirés exercèrent une forte emprise, bien au-delà de la France, de 1960 à 1978. La lente, la tragique agonie de l'auteur, le triomphe des idéologies libérales dans les pays capitalistes, la crise et...

  • ANTHROPOLOGIE ANARCHISTE

    • Écrit par Jean-Paul DEMOULE
    • 4 849 mots
    • 3 médias
    ...archéologique, est assurément dans l’air du temps. Les réflexions critiques sur le pouvoir ont pâti d’un certain effacement, sans doute provisoire, de la pensée marxiste consécutif à la fin des régimes communistes, et les approches anarchistes en ont en partie pris le relais, d’autant qu’un certain nombre...
  • Afficher les 109 références

Voir aussi