MAROC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Maroc : carte physique

Maroc : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Maroc : drapeau

Maroc : drapeau
Crédits : Encyclopædia Universalis France

drapeau

Plateau de l'Oukaimeden, Maroc

Plateau de l'Oukaimeden, Maroc
Crédits : A. Garozzo/ DEA/ Getty

photographie

Vallée de l'Ourika (Maroc)

Vallée de l'Ourika (Maroc)
Crédits : Insight Guides

photographie

Tous les médias


Nom officielRoyaume du Maroc (MA)
Chef de l'Étatle roi Mohammed VI (depuis le 23 juillet 1999)
Chef du gouvernementSaad-Eddine al-Othmani (depuis le 5 avril 2017)
CapitaleRabat
Langues officiellesarabe, tamazight (langue berbère) 2
Note : Selon les amendements à la Constitution adoptés par référendum en juillet 2011
Unité monétairedirham marocain (MAD)
Population34 948 000 (estim. 2018)
Superficie (km2)439 850

De l'indépendance du Maroc à Mohammed VI (1956-1999)

L'indépendance marocaine est proclamée en 1956, mettant fin à quarante-quatre ans de protectorat français et espagnol. Du retour au pays du sultan Mohammed ben Youssef en novembre 1955 à l'accession au trône de Mohammed VI en 1999, les institutions du régime moderne s'organisent autour d'une formule monarchique singulière. Jouant des divisions entre les mouvements d'opposition, le palais s'impose comme un arbitre au-dessus de la mêlée face aux crises successives. À coup de répressions et de cooptations, forte du soutien d'une vaste clientèle, la monarchie prend progressivement l'initiative politique, étend son emprise sur l'économie du royaume et son contrôle du champ religieux.

Le règne de Mohammed V : l'épreuve de force entre le Palais et l'Istiqlal (1956-1961)

Le quinquennat de Mohammed V est le théâtre d'un bras de fer entre les deux forces issues du mouvement national : d'un côté, le sultan « martyr » bénéficiant d'une forte popularité et de l'autre,le parti nationaliste de l'Istiqlal (littéralement « l'indépendance »), auréolé de son combat politique et armé.

Le 7 mars 1956, le sultan prononce le discours par lequel le Maroc accède à l'indépendance à la suite de la signature de la convention franco-marocaine qui abroge le traité de Fès (1912) ; puis, l'accord hispano-marocain du 7 avril 1956 qui met fin au protectorat espagnol sur le nord du pays. Un bras de fer va rapidement se nouer pour le contrôle du régime qui se met en place.

D'un côté, le soutien apporté par le sultan à la lutte pour l'indépendance et son exil forcé à Madagascar en ont fait l'emblème du combat national. Il prend le titre de roi sous le nom de Mohammed V en 1957. De l'autre côté, le parti de l'Istiqlal peut envisager de se transformer en parti unique. Il rassemble de fait différents courants politiques, des plus tiers-mondistes aux plus bourgeois et conservateurs.

Les fondations du nouveau régime se dessinent dans ce contexte. Il s'agit d'affirmer l'unité de la nation. C'est pourquoi les Forces ar [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 31 pages



Écrit par :

Classification


Autres références

«  MAROC  » est également traité dans :

DJEBEL IRHOUD SITE ARCHÉOLOGIQUE DE

  • Écrit par 
  • Bernard VANDERMEERSCH
  •  • 1 628 mots
  •  • 1 média

Le site archéologique Djebel Irhoud est situé au Maroc, à une cinquantaine de kilomètres au sud-est de la ville côtière de Safi et à une centaine de kilomètres à l’ouest de Marrakech. Découvert par hasard en 1960 lors de l’extension d’une carrière de barytine (exploitée jusque dans les années 1980), il a depuis fourni plus d’une vingtaine de fossiles humains associés à une riche faune et à une sé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/site-archeologique-de-djebel-irhoud/#i_21481

Voir aussi

Pour citer l’article

Luis MARTINEZ, Raffaele CATTEDRA, Fernand JOLY, Myriam CATUSSE, Jean-Louis MIÈGE, « MAROC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maroc/