CONCHE MARCEL (1922- )

AUTRUI (notions de base)

  • Écrit par 
  • Philippe GRANAROLO
  •  • 3 535 mots

Dans le chapitre « Autrui, celui qui me parle »  : […] Faut-il cependant renoncer à fonder la morale ? Et faut-il renoncer à disposer d’une preuve de l’existence d’autrui en tant que conscience, question inséparable de la précédente ? Descartes a réservé cette preuve à l’un de ses correspondants, le marquis de Newcastle, dans une lettre du 23 novembre 1646. Les animaux, écrit Descartes, émettent des signes et communiquent entre eux. Mais ils ils le f […] Lire la suite