VÉRONE

Médias de l’article

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Vérone, Italie

Vérone, Italie
Crédits : U. Colnago/ De Agostini

photographie


De fondation probablement étrusque, Vérone (Verona), ville de Vénétie, chef-lieu de province, 260 700 habitants en 2006, s'est développée dans un site défensif de méandre. Sa position est celle d'un carrefour : la vallée de l'Adige, qui conduit au Brenner, y débouche sur la plaine du Pô. Sa prospérité médiévale, particulièrement affirmée à l'époque des Scaliger et dont témoigne sa richesse monumentale, reposait sur le négoce et sur les industries de la soie et de la laine. La mainmise vénitienne (1405), illustration d'une volonté de contrôle des routes terrestres, a entraîné une durable régression économique et démographique. L'Autriche assigna à Vérone un rôle militaire. La croissance, soutenue par le renouveau des industries textiles, a repris à la fin du xixe siècle ; elle a été particulièrement vigoureuse après la Seconde Guerre mondiale, grâce au processus de développement et de diversification de l'industrie qui affecte toute la Vénétie.

Italie : carte administrative

Italie : carte administrative

carte

Carte administrative de l'Italie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Vérone, Italie

Vérone, Italie

photographie

La cathédrale Santa Maria Matricolare, édifice roman du XIIe siècle, avec l'Adige en arrière-plan. 

Crédits : U. Colnago/ De Agostini

Afficher

Les industries sont variées (mécanique, chimie, pharmacie, imprimerie, agroalimentaire). L'artisanat d'art est actif. Le marché des fruits et légumes, très important, est le siège de grandes sociétés exportatrices et assure la redistribution en Europe occidentale des productions régionales (pêches notamment) et des agrumes siciliens. Vérone est le siège, depuis 1988, d'une foire internationale annuelle de l'agriculture. La ville est inscrite au patrimoine mondial de l'U.N.E.S.C.O.

—  Michel ROUX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  VÉRONE  » est également traité dans :

PISANELLO ANTONIO PISANO dit (av.1395-1455?)

  • Écrit par 
  • Marie-Geneviève de LA COSTE-MESSELIÈRE
  •  • 663 mots

Peintre, dessinateur et médailleur italien. Formé à Vérone dans l'ambiance du gothique international, près de Stefano da Zevio, Pisanello reçut à Venise une impulsion nouvelle de Gentile da Fabriano : La Madone à la caille (Castelvecchio, Vérone), œuvre de jeunesse, témoigne de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pisanello/#i_10906

SANMICHELI MICHELE (1484-1559)

  • Écrit par 
  • Renée PLOUIN
  •  • 325 mots
  •  • 1 média

Membre d'une famille d'architectes véronais, élève de Falconetto et de Sansovino, Sanmicheli effectue un long séjour à Rome, vers 1500, pour étudier les monuments antiques ; il fréquente le cercle de Bramante et des Sangallo, puis entre au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michele-sanmicheli/#i_10906

VENISE

  • Écrit par 
  • Anna PALLUCCHINI, 
  • Michel ROUX, 
  • Freddy THIRIET
  • , Universalis
  •  • 8 054 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La civilisation gothique »  : […] Au xive siècle, Vérone est le centre culturel qui présente un épanouissement du gothique de caractère raffiné et très particulier. Les Scaligeri, qui avaient offert asile à Dante, étaient les seigneurs de cette ville, et les sculpteurs locaux ont laissé des effigies très vivantes de cette famille. Il n […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/venise/#i_10906

VÉRONÈSE (1528-1588)

  • Écrit par 
  • Terisio PIGNATTI
  •  • 2 160 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La formation »  : […] Fils d'un spezapreda (tailleur de pierre-sculpteur) de Vérone, Paolo Caliari, dit Véronèse, est placé, dès l'âge de dix ans, pour y apprendre la peinture, chez Antonio Badile, mais il se plaît également, suivant l'exemple paternel, à faire des modèles en terre. Avide de connaître toutes les tendances qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/veronese/#i_10906

Pour citer l’article

Michel ROUX, « VÉRONE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/verone/