MAHDISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Terme arabe qui signifie « celui qui est guidé » et, par extension, étant donné que toute sage directive vient de Dieu, « celui qui est guidé par Dieu dans la bonne voie », mahdī désigne, dans l'islam (avec un succès prédominant dans le Maghreb), un prophète qui doit venir à la fin des temps pour purifier la communauté, rassembler les croyants et convertir le monde à la foi musulmane. Cette notion, qui, au cours de l'histoire, s'est enrichie d'aspects eschatologiques apparentés au millénarisme chrétien, s'appuie sur un certain nombre de ḥadīths selon lesquels le Prophète avait annoncé lui-même le retour ou l'avènement d'un mahdī. Selon Koleib ibn Djaaber, Mahomet aurait dit : « Après moi, il y aura des califes, des émirs ; après les émirs, des rois superbes ; c'est alors que viendra le mahdī, il sortira de ma famille et il remplira le monde de justice. » Ibn Abbas prête au Prophète cette parole : « Quatre croyants et infidèles ont régné sur le monde : les croyants sont Zoulkarneïn (Alexandre le Grand) et Soleïman (Salomon) ; les infidèles Nemrod et Bokht-en-Nsar (Nabuchodonosor) ; le cinquième qui le gouvernera sera le mahdī ; il sortira de ma famille. »

Cette espérance a donné lieu à des computations qui ont fixé la venue du mahdī, par exemple à l'année 200 de l'hégire, et elle a surtout servi à certains insurgés politico-religieux qui se sont emparés du titre de mahdī pour accréditer leurs idées de réforme et entraîner la masse des croyants. Il serait difficile d'établir une liste de ces réformateurs, leur référence à cette notion n'étant pas toujours explicite. On pourrait citer Obaidallah al-Mahdī (909-934), initiateur de la dynastie fatimide en Afrique du Nord et en Égypte ; Abdallah ibn Tūrmart qui, au xiie siècle, a lancé la secte dynastique des Almohades à la conquête de l'Espagne ; le mahdī d'Égypte ; Muḥammad Aḥmad, dit le mahdī du Soudan.

Cependant, la notion de mahdī semble assez suspecte au moins dans de larges secteurs de l'islam. Les Wahhabites d'Arabie (xviiie s.) et les Senoussis de Libye (début du xxe s.) se gardent de s'y référer, le sunnisme orthodoxe considérant que le mahdī n'a pu venir encore. D'autre part, le shī‘isme, avec sa notion d'imām, qui correspondait à celle du mahdī, se fait une conception plus mystique et plus ésotérique de ce personnage qui, historique cependant, est l'ami de Dieu et le dépositaire de son esprit.

—  Yves THORAVAL

Écrit par :

  • : diplômé de l'Institut national des langues et civilisations orientales, docteur de troisième cycle

Classification


Autres références

«  MAHDISME  » est également traité dans :

‘ALĪ IBN ABĪ ṬĀLIB (600 env.-661)

  • Écrit par 
  • Georges BOHAS
  •  • 661 mots

Cousin de Muḥammad, et l'un des premiers convertis à l'islam. En 623 (ou 624), ‘Alī épouse Fāṭima, fille du Prophète et de sa première épouse, Khadīdja. À la mort du Prophète, en 632, il ne lui succède pas à la tête de la communauté : ce n'est qu'en 656 qu'il sera élu calife. La légende et la dispute théologique se sont rapidement emparées du personnage. Ainsi, certaines sectes shī‘ites extrémiste […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ali-ibn-abi-talib/#i_12518

ALMOHADES

  • Écrit par 
  • Maxime RODINSON
  •  • 963 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'ascension »  : […] Le fondateur, né vers 1080, en fut Muḥammad ibn ‘Abdallāh Ibn Tūmart, de la tribu Harġa du groupe des Masmuda. Étudiant en Orient, il subit l'influence des idées théologiques aš ‘arites, du grand docteur G̣azālī et aussi du shī‘isme. De retour au Maghreb vers 1110-1120, il attaqua les mœurs jugées contraires à la loi musulmane et aussi les fuqahā' (« clergé » des spécialistes en sciences religieu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/almohades/#i_12518

ANSARS ou ANÇĀRS

  • Écrit par 
  • Yves THORAVAL
  •  • 720 mots

Nom donné aux croyants de Médine qui recueillirent et protégèrent le prophète Mahomet lors de sa fuite de La Mecque, les Ansars (en arabe : les défenseurs) sont souvent appelés : Ansar An-Nabi (« défenseurs du Prophète »). Au Soudan, les Ansars, ralliés au parti Umma, sont l'une des deux sectes politico-religieuses qui représentent la droite nationaliste du pays. Primitivement, Muhammad Ahmad, le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ansars-ancars/#i_12518

ARABIE SAOUDITE

  • Écrit par 
  • Philippe DROZ-VINCENT, 
  • Ghassan SALAMÉ
  •  • 18 450 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Le rôle religieux »  : […] L' islam est l'un des outils principaux de légitimation du pouvoir en Arabie Saoudite. Grâce au wahhabisme, le pouvoir s'est associé dès ses origines à un mouvement de prédication et à une réinterprétation rigoriste du texte islamique. Mais en annexant la province du Hijaz, où se trouvent La Mecque et Médine, les Saoud se sont dotés d'un rôle autrement prestigieux, celui de gardiens des Lieux sai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arabie-saoudite/#i_12518

BĀṬIN & BĀṬINIYYA

  • Écrit par 
  • Joseph CUOQ
  •  • 359 mots

Le mot arabe bāṭin signifie « caché », « ésotérique », par opposition à ẓāhir qui est traduit par « explicite », « obvie », « littéral ». La distinction entre bāṭin et ẓāhir intervient dans l'interprétation du Coran, lequel, au-dessus du sens explicite et littéral, possède un sens caché ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/batin-et-batiniyya/#i_12518

ÉTHIOPIE

  • Écrit par 
  • Jean CHAVAILLON, 
  • Jean DORESSE, 
  • Éloi FICQUET, 
  • Alain GASCON, 
  • Jean LECLANT, 
  • Hervé LEGRAND, 
  • Jacqueline PIRENNE, 
  • R. SCHNEIDER
  • , Universalis
  •  • 24 456 mots
  •  • 26 médias

Dans le chapitre « Yohannès IV empereur, Ménélik (II) roi du Choa... »  : […] Ménélik fuyant Théodoros brigue, de son royaume du Choa, le titre impérial. Il n'est pas seul prétendant. Ras Adal règne sur le Godjam, où les produits des ports du golfe d'Aden s'échangent contre ceux du haut Nil. Gobazié, seigneur du Ouag, descendant des rois Zagoué, s'intitule Takla-Guiorguis II. Mais ces concurrents sont surclassés par un nommé Kassa, du Témbién, qui se proclame empereur, Yoh […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethiopie/#i_12518

IBN TŪMART MUḤAMMAD IBN ‘ABDALLĀH (1080-1130)

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 766 mots

Le mahdī des Almohades. Né dans l'Anti-Atlas marocain, d'une famille de la tribu berbère des Maṣmūda, il va à Cordoue, puis part pour l'Orient. Il rencontre à Alexandrie Abū Bakr al-Ṭurṭūshī, qui lutte pour restaurer le sunnisme et a écrit un livre contre les innovations. À Bagdād, il se trouve avec Abū Bakr al-Shāshī, le plus grand juriste shāfi‘ite de son temps, et avec al-Kiyā al-Harasī, discip […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/muhammad-ibn-abdallah-ibn-tumart/#i_12518

IMAMITES ou DUODÉCIMAINS

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 565 mots

Tenants d'une secte shī‘ite, également appelés duodécimains. Cette branche est essentiellement représentée par l'islam iranien. Le shī‘isme s'est morcelé, au cours de son histoire, à l'occasion de la succession des imāms. Ainsi, à la mort de Dja‘far al-Sādiq, sixième imām des duodécimains, les partisans de son fils Ismā‘īl soutinrent que leur candidat avait reçu l'investiture de son père, et qu'il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/imamites/#i_12518

ISLAM (Histoire) - Le monde musulman contemporain

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Olivier CARRÉ, 
  • Nathalie CLAYER, 
  • Andrée FEILLARD, 
  • Marc GABORIEAU, 
  • Altan GOKALP, 
  • Denys LOMBARD, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Alexandre POPOVIC, 
  • Catherine POUJOL, 
  • Jean-Louis TRIAUD
  • , Universalis
  •  • 31 428 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « Le temps de la colonisation »  : […] Paradoxalement, la colonisation européenne contribue à un renforcement des positions musulmanes. Les transformations (réquisitions de main-d'œuvre, routes, chemins de fer) ébranlent alors les cultes du terroir et fraient la voie à une adhésion plus large à l'islam, vécu comme une religion d'Africains, comme une fraternité pour les déracinés et comme une foi mondiale capable de supporter la compara […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-histoire-le-monde-musulman-contemporain/#i_12518

KHATMIYYA

  • Écrit par 
  • Yves THORAVAL
  •  • 661 mots

Mot arabe dérivé de « Khatim al-Ṭuruq » (« Sceau des Ṭāriqas », c'est-à-dire des voies religieuses de l'islam) et désignant une secte du Soudan. Son origine est à la fois religieuse et politique, dans la tradition des confréries réformatrices de l'islam (wahhābites d'Arabie, sanūsī de Libye). Vers 1830, le maître réformiste d'origine marocaine mais vivant en Arabie, Ahmad ibn Idrīs al-Fāsī, envoie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/khatmiyya/#i_12518

MAHDĪ DU SOUDAN MUHAMMAD AHMAD IBN ‘ABD ALLAH dit LE (1843-1885)

  • Écrit par 
  • Mostafa Ibrahim MORGAN
  •  • 486 mots
  •  • 1 média

Chef d'un soulèvement politico-religieux dont l'action eut un grand retentissement sur le Soudan colonial, Muḥammad Aḥmad ibn ‘Abd Allāh dit Al-Mahdī est né dans une île de la province de Dongola, d'une famille censée descendre d'al-Ḥusayn. Fils d'un jurisconsulte ( faḳīh ), il apprit par cœur le Coran à l'âge de douze ans. À Khartoum, il s'initia à la jurisprudence et à l'ex […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahdi-du-soudan-le/#i_12518

MARABOUTISME

  • Écrit par 
  • Roger ARNALDEZ
  •  • 3 140 mots

Dans le chapitre « Les chorfa »  : […] Le mot chorfa est la forme dialectale de shurafā' , pluriel de sharīf (chérif). Ce sont les descendants du Prophète et de sa fille Fāṭima (Fatma). Ce qu'on a dit sur les chaînes initiatiques remontant à ‘Alī explique l'importance qu'ils ont prise. Si certaines familles, comme les Idrīsides et plus tard les Filaliens et les Sa‘diens, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maraboutisme/#i_12518

MESSIANISME

  • Écrit par 
  • Henri DESROCHE, 
  • Roland GOETSCHEL
  •  • 7 914 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Messianismes et religions »  : […] L'aire des messianismes ne se confond pas mais interfère largement avec celle des religions. Wallis remarque que si les messies ont été plutôt rares dans le shintoïsme, le taoïsme et le confucianisme, ils ont été nombreux dans le judaïsme, le christianisme et l'islam. Il relève aussi des traces de messianisme dans l'ancienne Égypte et à Sumer et estime même qu'il n'est pas absent de cette religion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/messianisme/#i_12518

MILLÉNARISME

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 425 mots
  •  • 2 médias

Le millénarisme (forme latine de ce qu'on appelle aussi, à partir du grec, chiliasme) est une des formes les plus importantes des doctrines et mouvements eschatologiques qui se sont développés au sein ou en marge de la plupart des religions et notamment du judéo-christianisme. Si des tendances millénaristes se rencontrent dans le judaïsme ancien et l'Ancien Testament (le verset 4 du psaume LXXXIX  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/millenarisme/#i_12518

Pour citer l’article

Yves THORAVAL, « MAHDISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahdisme/