MAGNÉTISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Louis Néel

Louis Néel
Crédits : Hulton Getty

photographie

Aimantation et hystérésis d'un corps ferromagnétique

Aimantation et hystérésis d'un corps ferromagnétique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Désaimantation

Désaimantation
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Métamagnétisme

Métamagnétisme
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Tous les médias


Applications

Le magnétisme occupe depuis fort longtemps une place centrale en électrotechnique, mais le champ de ses applications s'est considérablement diversifié avec le développement de l'électronique, de l'industrie des capteurs, de l'informatique et des moyens d'enregistrement modernes, etc. Cette branche d'activités est en plein essor, ainsi qu'en témoignent les exemples qui suivent.

Enregistrement magnétique

Compte tenu de l'importance croissante de l'audiovisuel et de l'informatique, l'enregistrement est un domaine en pleine expansion. Que ce soit pour les mémoires de masse en informatique ou pour l'enregistrement audio et vidéo, les supports magnétiques (bandes et disques) se prêtent remarquablement bien au stockage permanent de grandes quantités d'information en raison de leurs larges capacités (de l'ordre de 1 à 10 millions de caractères par centimètre carré), de la grande rapidité d'accès et de leur prix de revient généralement très inférieur à d'autres modes de stockage tels que ceux qui emploient les semiconducteurs. Autre avantage de l'enregistrement magnétique, il se prête aussi bien à la lecture qu'à l'écriture. Parmi les applications de ce type d'enregistrement, il convient de signaler les cartes et tickets magnétiques qui constituent une part importante et en expansion du marché. À la fin de la décennie quatre-vingt, le chiffre d'affaires mondial de l'enregistrement magnétique était supérieur à celui des aimants et tôles de transformateurs (plus de deux milliards de disquettes ont été produites en 1989).

Quel que soit le mode de stockage, l'enregistrement des données s'opère au moyen d'une tête d'écriture, sorte d'électro-aimant qui aimante localement un matériau en mouvement et situé à proximité immédiate de la tête. Il convient de distinguer l'enregistrement analogique, en usage dans les magnétophones classiques, de l'enregistrement numérique introduit par l'informatique et dont l'usage s'est étendu à l'audiovisuel : dans le second cas, les informations sont codées sous forme binaire (0 ou 1), et il suffit d'aimanter le matériau dans une direction [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 24 pages


Écrit par :

  • : ingénieur I.S.E.P., docteur ès sciences, directeur de recherche au C.N.R.S.
  • : Prix Nobel de physique, professeur à l'Institut national polytechnique de Nancy et à l'université de Nancy
  • : docteur ès-sciences physiques, directeur de recherche au C.N.R.S.

Classification


Autres références

«  MAGNÉTISME  » est également traité dans :

MAGNÉTISME (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 3 752 mots
  •  • 1 média

Le magnétisme est une importante propriété de nombreux systèmes physiques ; ses caractéristiques sont maintenant globalement comprises dans le cadre de la théorie des champs électromagnétiques. Comme c’est souvent le cas, on a su utiliser ce phénomène bien avant d’en élucider le mécanisme ; le développeme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme-notions-de-base/#i_10413

PREMIÈRES ÉTUDES DU MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 113 mots
  •  • 1 média

En 1600, l'Anglais William Gilbert (1544-1603), que ses contemporains appellent le « père de la philosophie magnétique », publie à Londres son De Magnete magnetecisque corporibus et magno magnete tellure. Quelque quatre cents ans après la propagation en Occident de la boussole inventée en Chine et trois cents ans environ après que le moi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premieres-etudes-du-magnetisme/#i_10413

AIMANTS

  • Écrit par 
  • Roger FONTAINE
  •  • 6 368 mots
  •  • 13 médias

Les aimants permanents sont des corps ferromagnétiques qui, une fois aimantés, conservent un certain état magnétique dont l'effet le plus sensible est d'attirer un morceau de fer. C'est en 1600 que paraît le premier ouvrage sur les aimants : De magnete . Son auteur, William Gilbert, essaya de créer des aimants artificiels, en utilisant le champ magnétique terrestre pour magn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aimants/#i_10413

BOUSSOLE

  • Écrit par 
  • Olivier LAVOISY
  •  • 210 mots

L'utilisation du magnétisme, qui permet d'orienter une aiguille aimantée, suit une évolution progressive imparfaitement connue : première mention d'une aiguille aimantée au ii e  siècle avant notre ère, utilisation attestée du magnétisme vers le vi e  siècle (géomancie ?), connaissance probable –  […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boussole/#i_10413

COULOMB CHARLES AUGUSTIN (1736-1806)

  • Écrit par 
  • C. Stewart GILLMOR
  •  • 2 019 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le physicien »  : […] Après avoir reçu le prix de l'Académie en 1777, Coulomb vit adopter son compas magnétique suspendu à couple de torsion par l'Observatoire de Paris, qui lui demanda de résoudre les problèmes apparemment insolubles de la déclinaison magnétique des instruments. Il entreprit donc d'autres recherches sur la torsion et présenta en 1784 les résultats obtenus. Il décrivit le pendule de torsion dont il éb […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-augustin-coulomb/#i_10413

DIAMAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean HOARAU
  •  • 351 mots

Les corps qui, contrairement aux substances dites magnétiques, possèdent une perméabilité magnétique μ (rapport entre le vecteur induction B et le vecteur champ H ) inférieure à celle du vide sont dits diamagnétiques. Les lignes de force d'un champ magnétique sont alors repoussées vers l'extérieur ; les points par lesquels pénètre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/diamagnetisme/#i_10413

DUPOUY GASTON (1900-1985)

  • Écrit par 
  • Jean-Louis BALLADORE
  •  • 651 mots

Gaston Dupouy (Toulouse, 1900-Marmande, Lot-et-Garonne, 1985), physicien, directeur général honoraire du C.N.R.S., membre de l'Académie des sciences depuis 1950, a été le pionnier de la microscopie électronique à très haute tension. Gaston Dupouy est confronté très jeune aux difficultés matérielles de l'existence. C'est à cette époque que se forge cette force de caractère que remarquaient tous ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaston-dupouy/#i_10413

ÉLECTRICITÉ - Histoire

  • Écrit par 
  • Jacques NICOLLE
  •  • 6 199 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les travaux de Pierre Curie »  : […] Les conceptions de Pierre Curie sur la symétrie des phénomènes physiques devaient introduire la notion de prévision. Ce savant établit que le champ électrique est un vecteur polaire de même symétrie qu'un tronc de cône et que le champ magnétique est un vecteur axial avec la symétrie du cylindre tournant. Il énonce deux propriétés : – c'est la dissymétrie qui, dans un milieu donné, crée le phénomè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-histoire/#i_10413

ÉLECTRICITÉ - Lois et applications

  • Écrit par 
  • Jean-Marie DONNINI, 
  • Lucien QUARANTA
  •  • 4 779 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les lois fondamentales »  : […] Si une charge est au repos, elle crée dans l'espace la perturbation vectorielle champ électrostatique  E , mais si elle est animée d'une vitesse constante, elle crée une perturbation supplémentaire : le vecteur champ magnétique  B . Ainsi, un conducteur parcouru par un courant, produit un champ magnétique dû au mouvement des porteurs de charges, mais le champ électrique est nul puisque le conducte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electricite-lois-et-applications/#i_10413

ÉLECTRO-AIMANTS

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHABRERIE, 
  • Alain MAILFERT
  •  • 3 345 mots
  •  • 6 médias

Les électro-aimants sont des appareils destinés à produire un champ magnétique à partir d'une source d'énergie électrique. Ils comprennent des bobinages d'excitation parcourus par un courant électrique et peuvent comporter un circuit magnétique destiné à renforcer la valeur de l'induction ou à imposer une carte de champ particulière. Leur technologie a accompli des progrès spectaculaires dans l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electro-aimants/#i_10413

FARADAY MICHAEL (1791-1867)

  • Écrit par 
  • Leslie Pearce WILLIAMS
  • , Universalis
  •  • 1 616 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Théorie unitaire de l'électricité et notion de champ »  : […] En 1838 et 1839, Faraday définit de façon radicalement nouvelle le courant électrique comme la vibration provoquée par les alternances rapides de tension dans les molécules des bons conducteurs. Les isolants sont alors des corps où la tension ne s'annihile pas facilement ; les conducteurs, selon cette théorie, sont inaptes à tolérer une forte tension intermoléculaire ; quant aux électrolytes, ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michael-faraday/#i_10413

GAUSS CARL FRIEDRICH (1777-1855)

  • Écrit par 
  • Pierre COSTABEL, 
  • Jean DIEUDONNÉ
  •  • 4 922 mots

Dans le chapitre « Électricité et magnétisme »  : […] L'intérêt porté par Gauss au magnétisme, qui se manifeste en 1833 par un mémoire intitulé Intensitas vis magneticae terrestris , s'inscrit dans le souci de donner une définition rationnelle de la masse et de savoir s'il y a lieu de distinguer plusieurs types de masses. À partir de 1834, les recherches de Gauss dans ce genre de questions sont inséparables de la collaboration a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carl-friedrich-gauss/#i_10413

GAY-LUSSAC LOUIS JOSEPH (1778-1850)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 410 mots

Physicien et chimiste français, né à Saint-Léonard-de-Noblat (Haute-Vienne) et mort à Paris. Entré à l'École polytechnique en 1797, Gay-Lussac est transféré deux ans plus tard à l'École des ponts et chaussées. Il devient assistant de Berthollet, puis démonstrateur d'Antoine François de Fourcroy à l'École polytechnique ; en 1810, il succède à ce dernier comme professeur de chimie puis, de 1808 à 18 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-joseph-gay-lussac/#i_10413

GRENATS

  • Écrit par 
  • Gérard GUITARD, 
  • Ramanathan KRISHNAN
  •  • 4 299 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Historique »  : […] Quoique les grenats non magnétiques soient connus de l'homme depuis très longtemps, le premier grenat Y 3 Al 5 O 12 (YAG) – aussi non magnétique – a été synthétisé seulement en 1951 ; puis, en 1956, Bertaut et Forrat découvrirent le grenat magnétique Y 3 Fe 5 O 12 . Louis Néel expliqua le ferromagnétisme que l'on observe dans les divers grenats magnétiques. À peu près en même temps, Geller et se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grenats/#i_10413

INTERACTIONS (physique) - Électromagnétisme

  • Écrit par 
  • Bernard DIU
  •  • 4 620 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Magnétisme »  : […] Le magnétisme est connu depuis la haute Antiquité, à travers des aimants permanents naturels de taille macroscopique extraits de gisements. Charles de Coulomb (1736-1806), à l'aide de sa « balance de torsion », conclut à une parenté saisissante avec l'électrostatique : deux espèces de « charges magnétiques », opposées, interagissant par des forces inversement proportionnelles au carré de la dist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-physique-electromagnetisme/#i_10413

INTERACTIONS (physique) - Unification des forces

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 612 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « L'unification électromagnétique »  : […] Découvrir que la foudre, l'orientation des boussoles et les lois de l'optique procèdent d'une même force fondamentale nécessitait qu'un nombre considérable d'expériences, effectuées avec des moyens techniques de plus en plus perfectionnés, dégagent les lois auxquelles ces phénomènes obéissent. Dès la fin du xviii e  siècle, les expériences de Ben […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/interactions-physique-unification-des-forces/#i_10413

JOSEPHSON MAGNÉTIQUE EFFET

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 345 mots

L' effet Josephson prédit en 1962 par le théoricien britannique Brian Josephson est un ingrédient essentiel de la technologie électronique : il quantifie le passage d'un électron à travers une couche mince isolante séparant deux supraconducteurs. Une version magnétique de ce phénomène a été démontrée théoriquement en 2006 par les physiciens Hans Mooji et Yuli V. Nazarov de l'université de Delft a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/effet-josephson-magnetique/#i_10413

KAPITSA PIOTR LEONIDOVITCH

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 510 mots
  •  • 1 média

Physicien russe né à Cronstadt, connu pour ses recherches sur le magnétisme et la physique des basses températures, qui devaient notamment le conduire à la découverte de la superfluidité de l'hélium II. Après des études à l'Institut polytechnique de Petrograd (Saint-Pétersbourg), où il est lecteur jusqu'en 1921, Petr Leonidovitch Kapitsa se rend en Grande-Bretagne à l'université de Cambridge, où i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kapitsa-p-l/#i_10413

KAPITSA PIOTR LEONIDOVITCH - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vladimir CHEVTCHENKO
  •  • 1 055 mots

Physicien, membre correspondant de l'Académie des sciences de l'U.R.S.S. à partir de 1929, membre titulaire à partir de 1939, Piotr Leonidovitch Kapitza est né le 9 juillet 1894, à Kronstadt, d'un père ingénieur et d'une mère femme de lettres et pédagogue. Après des études au collège technique de Kronstadt (1912), Kapitza entre à l'Institut polytechnique de Saint-Pétersbourg (Leningrad). Il y tra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kapitsa-reperes-chronologiques/#i_10413

KIRCHER ATHANASIUS (1602-1680)

  • Écrit par 
  • Sylvain MATTON
  •  • 3 543 mots

Dans le chapitre « Une œuvre monumentale »  : […] Si Kircher (dont les traités étaient impatiemment attendus et les lettres humblement sollicitées, entre autres par le jeune Leibniz) fut considéré par ses contemporains comme un des plus brillants esprits de son siècle, une tradition instaurée par A. Erman (cf. Allgemeine Deutsche Biographie , 1882, s.v.) ne voulut plus, au contraire, voir en lui qu'un compilateur sans génie, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athanasius-kircher/#i_10413

LANDAU LEV DAVIDOVITCH (1908-1968)

  • Écrit par 
  • Yakov SMORODINSKI
  •  • 2 075 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'œuvre scientifique et les publications »  : […] Lev Landau possédait, en matière de recherche, une étonnante intuition. Ses méthodes étaient très efficaces et d'une rare simplicité. Il utilisait un minimum d'appareil mathématique, même s'il n'hésitait pas à recourir à des modèles mathématiques complexes le cas échéant. Cet homme éminent est parvenu à des résultats appréciables dans presque tous les domaines de la physique. Certains portent son […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lev-davidovitch-landau/#i_10413

LANGEVIN PAUL (1872-1946)

  • Écrit par 
  • Françoise BALIBAR
  •  • 1 354 mots

Physicien français né et mort à Paris. « J'ai grandi au lendemain de la guerre de 1870 entre un père républicain jusqu'au fond de l'âme et une mère dévouée jusqu'au sacrifice, au milieu de cet admirable peuple de Paris, dont je me suis toujours senti si profondément solidaire. Mon père qui avait dû, malgré lui, interrompre ses études à l'âge de dix-huit ans, m'a inspiré le désir de savoir ; lui et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-langevin/#i_10413

LANTHANE ET LANTHANIDES

  • Écrit par 
  • Concepcion CASCALES, 
  • Patrick MAESTRO, 
  • Pierre-Charles PORCHER, 
  • Regino SAEZ PUCHE
  •  • 11 267 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Applications liées aux propriétés magnétiques »  : […] Si les matériaux à base de ferrite ou d'alliages Al-Ni-Co sont les plus connus, on a produit depuis les années 1960 des aimants permanents à base de terres rares, dont les propriétés magnétiques sont exceptionnelles, avec une température de Curie pouvant atteindre 700  0 C. L'optimisation des formulations chimiques, résultat direct de la recherche, a permis la mise au poin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lanthane-et-lanthanides/#i_10413

COULOMB LOI DE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 156 mots
  •  • 1 média

Après avoir effectué des recherches sur les meilleures façons de fabriquer les aiguilles aimantées en 1777, le physicien français Charles Augustin de Coulomb développe la première théorie structurée du magnétisme en introduisant la notion de moment magnétique. Dans une série de sept Mémoires publiés de 1785 à 1791, il décrit l'action à distance des charges électriques et établit la loi qui porte s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/loi-de-coulomb/#i_10413

MAGNÉTITE

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER
  •  • 1 152 mots
  •  • 1 média

Oxyde de fer, la magnétite (du grec magnès , aimant) doit son nom à sa principale caractéristique : c'est un aimant naturel. La forme de ses cristaux permet également de la distinguer aisément, ceux-ci se présentant généralement en octaèdres, en dodécaèdres ou en rhomboèdres parfaits, dérivant d'un habitus cubique sous lequel on rencontre rarement cette espèce minérale. Les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetite/#i_10413

MAGNÉTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jean HOARAU
  •  • 5 364 mots
  •  • 8 médias

Les propriétés magnétiques sont intimement liées à la structure de la matière, à l'échelle moléculaire, et l'on conçoit que l'étude de ces propriétés a pu jouer un grand rôle dans l'élaboration des théories modernes de l'atome (effet Zeeman, par exemple) et continue à rendre de grands services dans la recherche d'une meilleure connaissance des structures moléculaires, géométriques et électroniqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetochimie/#i_10413

MAGNÉTOSTRICTION

  • Écrit par 
  • Georges BONNET
  •  • 1 488 mots
  •  • 4 médias

Les effets de la magnétostriction, légère déformation qui, dans un cristal ferromagnétique, accompagne une variation de l'aimantation, présentent une forte analogie avec ceux de l'électrostriction ou de la piézo-électricité. Les déformations statiques de très faible valeur qu'elle crée sont amplifiées à l'aide de phénomènes de résonance mécanique existant au sein même du matériau magnétostrictif. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetostriction/#i_10413

MÉTALLOGRAPHIE - Essais physiques

  • Écrit par 
  • Georges CIZERON
  •  • 7 347 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Résistivité »  : […] Les mesures de résistivité peuvent aussi être utilisées avec fruit pour déterminer les limites des domaines d'existence des phases dans les diagrammes d'équilibre. En effet, la résistivité varie de façon non linéaire avec la concentration dans les domaines monophasés, et de façon linéaire dans des domaines biphasés : la figure  a illustre cette propriété et montre qu'en portant à une même températ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallographie-essais-physiques/#i_10413

MONOPÔLE MAGNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 859 mots

Depuis la découverte du magnétisme par l'ingénieur français Petrus Peregrinus de Maricourt, tous les objets magnétiques étudiés jusqu'à présent, qu'il s'agisse de notre Terre ou d'un simple barreau aimanté, du microscopique proton (10 -12  mm) ou de l'électron pratiquement ponctuel, sont caractérisés par deux pôles magnétiques, généralement appelés nord et sud. La recherch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monopole-magnetique/#i_10413

NANOPARTICULES

  • Écrit par 
  • Pierre-Gilles DE GENNES, 
  • Madeleine VEYSSIÉ
  •  • 1 980 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Quelques effets de taille... »  : […] L'optique est un domaine de choix pour illustrer la différence entre la matière massive et la matière divisée. En effet, les longueurs d'onde de la lumière, allant de 400 à 600 nm dans le visible, sont très petites à notre échelle, mais très grandes par rapport aux nanoparticules. L'apparence et la couleur des corps dépendent essentiellement de deux processus : l' absorption […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nanoparticules/#i_10413

NÉEL LOUIS (1904-2000)

  • Écrit par 
  • Agnès LECOURTOIS
  •  • 299 mots
  •  • 1 média

Né le 22 novembre 1904 à Lyon, Louis Néel fut élève de l'École normale supérieure. Professeur à l'université de Strasbourg (1937), puis à l'université de Grenoble (1946), il devient directeur de l'Institut polytechnique de Grenoble en 1954 et du Centre d'études nucléaires de Grenoble en 1956. Il reçoit en 1970 le prix Nobel de physique pour ses travaux sur les propriétés magnétiques des solides . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-neel/#i_10413

PALÉOMAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VALET
  •  • 5 029 mots
  •  • 6 médias

Comme son nom le suggère, le paléomagnétisme repose sur l’étude du champ magnétique ancien de la Terre. Cette discipline des sciences de la Terre a connu son plein essor à partir des années 1960. Elle a fortement contribué à démontrer l’expansion des fonds océaniques et, plus généralement, à la formulation de la théorie de la tectonique des plaques. Le paléomagnétisme repose pour l’essentiel sur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleomagnetisme/#i_10413

PÈLERIN DE MARICOURT PIERRE (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Patricia RADELET DE GRAVE
  •  • 1 468 mots
  •  • 1 média

Ayant vécu au xiii e  siècle, Pierre le Pèlerin de Maricourt, de son nom latin Petrus Perigrinus, est un savant connu pour avoir rédigé une lettre dans laquelle il décrit les principales propriétés de l'aimant. Il y donne, à partir du peu de connaissance de son époque et de ses propres expériences et observations, les premières explications scien […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pelerin-de-maricourt-pierre-xiiie-s/#i_10413

PRESSIONS PHYSIQUE & CHIMIE DES HAUTES

  • Écrit par 
  • Bernard LE NEINDRE, 
  • Boris OKSENGORN, 
  • Jacques ROMAND, 
  • Boris VODAR
  •  • 5 490 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Magnétisme »  : […] On étudie les interactions dans les systèmes magnétiques sous pression par des techniques de diffusion des neutrons, de résonance magnétique nucléaire, d'effet Mössbauer, ainsi que par la mesure de la magnétisation ou de la susceptibilité magnétique. Les températures de Néel et de Curie ainsi que la magnétisation varient avec la pression. Ainsi, on a pu montrer que la phase ε du fer, qui est stabl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-et-chimie-des-hautes-pressions/#i_10413

PROSPECTION MAGNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 145 mots

Les possibilités de prospection magnétique des sites archéologiques reposent sur le fait qu'à différents types de vestiges enfouis correspondent des anomalies facilement repérables dans le champ magnétique. L'utilisation de certains instruments de mesure du magnétisme par des archéologues amateurs, voire par des pilleurs, est liée dans l'esprit du public à la détection d'objets métalliques ; mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prospection-magnetique/#i_10413

RÉMANENCE, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 480 mots

Phénomène lié à l'hystérésis de la réponse A d'un système par rapport au champ appliqué extérieur B. Si A dépend non seulement de la valeur actuelle de B, mais aussi de son « histoire » (systèmes à mémoire, phénomènes héréditaires), il y a hystérésis au sens suivant : en augmentant lentement B de zéro à B m et en le réduisant ensuite de nouveau à zéro, la fonction A(B) n'a pas les mêmes valeurs à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/remanence/#i_10413

RÉSONANCE MAGNÉTIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques COURTIEU, 
  • Maurice GOLDMAN
  •  • 7 306 mots
  •  • 1 média

La résonance magnétique est une technique de spectroscopie appliquée aux particules ou ensembles de particules atomiques ayant la propriété d'être de petits aimants comme les électrons et un certain nombre de noyaux atomiques (environ une centaine). On dit que ces particules possèdent un moment magnétique. Le principe de la résonance magnétique est le suivant : lorsqu'un moment magnétique situé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/resonance-magnetique/#i_10413

UNIFICATION DE L'ÉLECTRICITÉ ET DU MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 170 mots
  •  • 1 média

Dans une expérience devenue historique, le Danois Hans Christian Œrsted (1777-1851) démontre en 1820 les rapports entre l'électricité et le magnétisme. Il « tend une portion rectiligne d'un fil parcouru par un courant au-dessus d'une aiguille aimantée » et observe que l'aiguille « quitte sa position »... Publié le 21 juillet en latin à Copenhague, ce résultat est immédiatement apprécié des physici […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/unification-de-l-electricite-et-du-magnetisme/#i_10413

VAN VLECK JOHN HASBROUCK (1899-1980)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 347 mots

Né le 13 mars 1899 à Middletown dans le Connecticut et mort le 27 octobre 1980 à Cambridge (Massachusetts), John Hasbrouck Van Vleck est fils et petit-fils de professeurs d'université. En 1922, après des études à l'université du Wisconsin, à Madison, il passe sa thèse à Harvard sur l'énergie de liaison de l'atome d'hélium dans le cadre d'un modèle de Niels Bohr, qui augurait de la future mécaniqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-hasbrouck-van-vleck/#i_10413

WEISS PIERRE (1865-1940)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 327 mots

Physicien français, né le 25 mars 1865 à Mulhouse, mort le 24 octobre 1940 à Lyon. Pierre Weiss obtient son diplôme de génie mécanique à l'école polytechnique de Zurich en 1887 puis entre à l'École normale supérieure de Paris en 1888. Il est ensuite nommé maître de conférences à l'université de Rennes en 1895, puis de Lyon en 1899. En 1902, il devient professeur à l'École polytechnique de Zurich, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-weiss/#i_10413

ZEEMAN PIETER (1865-1943)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 412 mots

Né le 25 mai 1865 dans le petit village de Zonnemaire, sur l’île de Schouwen, en Zélande (Pays-Bas), Pieter Zeeman était le fils d’un pasteur protestant. Ses études à l’université de Leyde le firent côtoyer Heike Kamerlingh Onnes (Prix Nobel en 1913) et Hendrik Antoon Lorentz avec qui il partagera le prix Nobel en 1902. Après son doctorat en 1893, il passa six mois à Strasbourg, puis retourna à Le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pieter-zeeman/#i_10413

Voir aussi

Pour citer l’article

Étienne de LACHEISSERIE, Louis NÉEL, Damien GIGNOUX, « MAGNÉTISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnetisme/