PREMIÈRES ÉTUDES DU MAGNÉTISME

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

En 1600, l'Anglais William Gilbert (1544-1603), que ses contemporains appellent le « père de la philosophie magnétique », publie à Londres son De Magnete magnetecisque corporibus et magno magnete tellure. Quelque quatre cents ans après la propagation en Occident de la boussole inventée en Chine et trois cents ans environ après que le moine picard Pierre le Pèlerin de Maricourt a étudié expérimentalement les aimants, Gilbert fonde la science magnétique autour de l'idée fondamentale que la Terre dans son ensemble est un aimant. Il affirme que la force magnétique terrestre se répand dans l'espace environnant.

Rose des vents

Rose des vents

photographie

Représentation de la rose des vents munie d'un indicateur réglable. Enluminure. Les Premières Œuvres de Jacques Devaulx, 1584. 

Crédits : AKG

Afficher

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « PREMIÈRES ÉTUDES DU MAGNÉTISME », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/premieres-etudes-du-magnetisme/