Propriétés magnétiques des solides



AIMANTS

  • Écrit par 
  • Roger FONTAINE
  •  • 6 273 mots
  •  • 13 médias

Lorsqu'on place un matériau ferromagnétique de volume v dans un champ magnétique He, il prend un moment magnétique M. On définit en tout point une intensité d'aimantation ou aimantation J ; si la substance est uniformément aimantée, M = Jv. On représente, symboliquement, l'existe […] Lire la suite

MAGNÉTISME

  • Écrit par 
  • Damien GIGNOUX, 
  • Étienne de LACHEISSERIE, 
  • Louis NÉEL
  •  • 15 617 mots
  •  • 11 médias

Dans certaines substances (Fe, Co, Ni, SmCo5, TbFe2, Nd2Fe14B, Fe3O4 ou magnétite, Fe5Gd3O12, par exemple), l'aimantation sous champ magnétique faible peut prendre des valeurs importantes, de l'ordre de 105 à 106 ampères par mètre, plusieurs milliers de fois plus grandes que celles des corps diamagnétiques ou paramagnétiques. De plus, cette aimantation […] Lire la suite

MAGNÉTOCHIMIE

  • Écrit par 
  • Jean HOARAU
  •  • 5 337 mots
  •  • 8 médias

Les théories précédentes ne s'appliquent que si les moments magnétiques des différents ions s'orientent indépendamment les uns des autres. Dans d'autres cas, au contraire, il existe une énergie d'interaction de la forme :où le coefficient de proportionnalité Jik est appelé constante de couplage des spins →Si et →Sk. Su […] Lire la suite

MAGNÉTOSTRICTION

  • Écrit par 
  • Georges BONNET
  •  • 1 482 mots
  •  • 4 médias

Les effets de la magnétostriction, légère déformation qui, dans un cristal ferromagnétique, accompagne une variation de l'aimantation, présentent une forte analogie avec ceux de l'électrostriction ou de la piézo-électricité.Les déformations statiques de très faible valeur qu'elle crée sont amplifiées à l'aide de phénomènes de résonance mécanique ex […] Lire la suite