MAGHREBGéologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Tremblement de terre à Agadir

Tremblement de terre à Agadir
Crédits : Getty

photographie

Édifice d'Afrique du Nord dans le cadre méditerranéen

Édifice d'Afrique du Nord dans le cadre méditerranéen
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Les Hautes Plaines algéro-marocaines et le Maroc central

Le domaine des Hautes Plaines correspond à une plate-forme cratonisée, recouverte de sédiments secondaires déposés à faible profondeur et d'épaisseur généralement modérée. Ces derniers masquent un socle rigide : ainsi les poussées alpines responsables de la naissance des Maghrébides, au Miocène, ne peuvent-elles pas être invoquées pour expliquer la formation des Atlas, essentiellement antémiocène.

À l'est, les Hautes Plaines constantinoises (« môle néritique de Constantine », à bâti carbonaté jurassico-crétacé) se terminent en coin entre le Tell alpin et l'Atlas tunisien.

Au nord des Hautes Plaines algéroises, les larges dépressions du Hodna et du Chott Chergui, comblées de sédiments néogènes, représentent des avant-fosses locales de la chaîne des Maghrébides.

Quant aux Hautes Plaines oranaises, elles s'élèvent au sud du Tell, par le jeu de grandes fractures. Au sud d'Oujda, le Paléozoïque commence à affleurer dans une série de horsts, tels ceux de Ghar Rhouban et de Saïda, qui se terminent en coins vers l'est.

Le Moyen Atlas marocain, allongé sur 250 kilomètres du sud-ouest au nord-est, interrompt dans sa terminaison occidentale la zone tabulaire des Hautes Plaines. Vaste anticlinal, accidenté de plis complexes, le Moyen Atlas se prolonge au sud-ouest par l'Atlas de Beni-Mellal, coalescent avec le Haut Atlas de Marrakech. Au nord, une zone d'accidents décrochants de direction sud-sud-ouest - nord-nord-est sépare le Moyen Atlas plissé du Causse moyen-atlasique tabulaire.

Enfin, le Maroc central constitue un large triangle ouvert sur l'Atlantique. Le soubassement paléozoïque apparaît dans la Meseta marocaine et dans le horst de direction est-ouest des Jebilet, séparés par la série crétacée-éocène tabulaire du « plateau des Phosphates ». La tectonique hercynienne de ces zones est fort complexe : les orientations structurales sont surtout sud-ouest à nord-est, avec d'importants charriages à vergence orientale, accompagnés parfois de métamorphisme, et suivis par la mise en place de granites.

[...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université Paul-Sabatier, Toulouse, correspondant de l'Académie des sciences

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel DURAND-DELGA, « MAGHREB - Géologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maghreb-structure-et-milieu/