LOUIS IV DE BAVIÈRE (1287-1347) roi des Romains (1314-1346) et empereur germanique (1328-1346)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Louis de Wittelsbach, duc de Bavière-Ingoldstadt, est élu roi des Romains en 1314, l'emportant sur Jean de Luxembourg, roi de Bohême, fils du précédent empereur, et sur Frédéric le Beau, duc d'Autriche, héritier d'Albert et de Rodolphe de Habsbourg, roi des Romains de 1273 à 1308.

Il a du mal à s'imposer, car le duc d'Autriche n'accepte pas sa défaite ; sans l'appui des confédérés helvétiques, qui battent Frédéric à Morgarten (1315), il n'aurait pu asseoir son autorité. Il réussit cependant à faire prisonnier le Habsbourg à la bataille de Mühldorf en 1322. Il est entouré de franciscains intransigeants, dont se méfient beaucoup les milieux pontificaux ; ses excentricités religieuses lui vaudront beaucoup de difficultés avec les princes allemands. Cependant en Avignon, le pape Jean XXII, qui a réservé son opinion sur l'élection de 1314, se dresse contre Louis de Bavière qu'il excommunie pour sa politique italienne, mais le roi se rend en Italie, où il accueille l'évêque Marsile de Padoue à sa cour (1327). Le Defensor pacis, que l'ancien recteur de l'université de Paris dédie au roi des Romains, dénie tout droit d'intervention au pape dans les affaires temporelles. Louis est couronné empereur à Rome (janvier 1328), où il tente d'installer un antipape, qui ne peut se maintenir après son retour en Allemagne (1330). Louis, dans sa lutte contre la papauté, acquiert peu à peu le concours de toutes les forces politiques de l'Empire, surtout des villes, et même celui de Frédéric de Habsbourg, nommé en 1325 corégent.

En juin 1338, les Électeurs se réunissent à Rhens pour affirmer par une loi ou Weistum que le pape n'a aucun droit à nommer un roi en Allemagne et que l'élu des princes est ipso facto empereur. Louis de Bavière promulgue ce code électoral sous le nom de Licet juris utriusque testimonia le 6 août 1338 à la Diète de Francfort, où se trouvent des représentants des villes, ainsi que ceux de la petite et de la moyenne noblesse. Il l'assortit de commentaires assez violents contre la papauté. Il hésite entre l'alliance anglaise et l'alliance française dans les premières années de la guerre de Cent Ans : cette dernière ne lui permet pas de se réconcilier avec le pape. Il mécontente d'autre part les grands et Jean de Bohême en particulier. Ceux-ci l'abandonnent enfin et élisent, en 1346, roi des Romains, Charles de Luxembourg, fils de Jean de Bohême : la guerre civile commence quand Louis de Bavière meurt.

Le règne de ce roi brouillon, souvent irréaliste, à la limite de l'hérésie, a été l'occasion pour les habitants de l'Empire de retrouver leur identité politique, car ils ont dû lutter contre les empiètements de Jean XXII et choisir entre l'anarchie et l'autorité d'un souverain qu'ils se donnaient.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : archiviste-paléographe, conservateur à la Bibliothèque nationale de Tunis

Classification

Autres références

«  LOUIS IV DE BAVIÈRE (1287-1347) roi des Romains (1314-1346) et empereur germanique (1328-1346)  » est également traité dans :

BAVIÈRE (histoire)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  • , Universalis
  •  • 3 153 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les Wittelsbach, ducs de Bavière »  : […] Les Wittelsbach, qui conserveront le trône de Bavière jusqu'en 1918, ont leur château familial non loin d'Augsbourg. En 1214, ils acquièrent également le Palatinat rhénan, mais en 1329 les deux branches – palatine à Heidelberg, bavaroise à Munich (capitale depuis 1255) – se séparent pour trois siècles et demi, jusqu'à l'extinction de la branche de Munich (1777). En simplifiant beaucoup, on peut […] Lire la suite

JEAN Ier DE LUXEMBOURG (1296-1346) roi de Bohême (1310-1346)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 392 mots

Roi de Bohême (1310-1346), né le 10 août 1296 au Luxembourg, mort le 26 août 1346 à Crécy. Fils du futur empereur germanique Henri VII, de la maison de Luxembourg, Jean devient comte du Luxembourg en 1310. Nommé roi de Bohême la même année par son mariage avec Élisabeth (fille de Vanceslas II), il est solennellement couronné à Prague le 7 février 1311. À la mort de son père, en 1313, trop jeune […] Lire la suite

JEAN XXII, JACQUES DUÈSE ou D'EUZE (1245-1334) pape (1316-1334)

  • Écrit par 
  • Decima L. DOUIE, 
  • Universalis
  •  • 961 mots

Né en 1245 dans une famille bourgeoise aisée de Cahors, Jacques Duèse, ou D'euze, étudie le droit canonique et le droit romain à Paris et Orléans. Chancelier de Charles II d'Anjou en 1309, il est créé cardinal en 1312. Élu pape à Lyon le 7 août 1316 pour succéder à Clément V sous le nom de Jean XXII, il va faire d'Avignon la résidence permanente du Saint-Siège. Les premières années de son pontif […] Lire la suite

Pour citer l’article

Anne BEN KHEMIS, « LOUIS IV DE BAVIÈRE (1287-1347) - roi des Romains (1314-1346) et empereur germanique (1328-1346) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-iv-de-baviere/