JEAN Ier DE LUXEMBOURG (1296-1346) roi de Bohême (1310-1346)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi de Bohême (1310-1346), né le 10 août 1296 au Luxembourg, mort le 26 août 1346 à Crécy.

Fils du futur empereur germanique Henri VII, de la maison de Luxembourg, Jean devient comte du Luxembourg en 1310. Nommé roi de Bohême la même année par son mariage avec Élisabeth (fille de Vanceslas II), il est solennellement couronné à Prague le 7 février 1311. À la mort de son père, en 1313, trop jeune pour lui succéder à la tête de l'Empire, Jean appuie la candidature de Louis de Bavière, qui devient l'empereur Louis IV (1314). Il lui renouvellera son soutien dans la lutte contre le duc d'Autriche Frédéric Le Beau (1322) mais finira par prendre ses distances, en particulier lorsque l'empereur fera alliance avec l'Angleterre dans la guerre de Cent Ans (1377-1453). Jean est au contraire acquis à la cause de la France. Il envoie ainsi son fils, le futur empereur Charles IV, parfaire son éducation à Paris et combat lui-même au service de la France à plusieurs reprises.

Au cours de son règne, Jean Ier de Luxembourg mène plusieurs campagnes à travers l'Europe, de Toulouse à la Prusse : il se bat contre les Lituaniens et les Russes, contre la Hongrie, l'Angleterre et l'Autriche, ainsi que dans le nord de l'Italie et au Tyrol. Il repousse les frontières du royaume de Bohème au nord, en y annexant des territoires de Haute-Lusace (1320-1329) et de Silésie (1327-1330). Il conquiert également l'essentiel de la Lombardie. Mais ses prodigalités, les lourds impôts qu'il prélève et ses pérégrinations incessantes entament sa popularité et renforcent l'influence de la noblesse de Bohème.

Les dissensions incessantes entre Jean et l'empereur le conduisent à s'allier avec le Saint-Siège et, en 1346, il obtient, avec le soutien du pape Clément VI, la déposition de Louis IV et l'élection de son fils Charles roi des Romains (juillet 1346). Bien qu'il soit atteint de cécité depuis 1339 (d'où son surnom de Jean l'Aveugle), il se rend ensuite en France prêter main forte au roi Philippe VI de Valois contre les Anglais. Il trouve la mort dans la bataille de Crécy, le 26 août 1346. Jean Ier aura été l'une des figures héroïques les plus populaires de son temps.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  JEAN I er DE LUXEMBOURG (1296-1346) roi de Bohême (1310-1346)  » est également traité dans :

TCHÈQUE RÉPUBLIQUE

  • Écrit par 
  • Jaroslav BLAHA, 
  • Marie-Elizabeth DUCREUX, 
  • Marie-Claude MAUREL, 
  • Vladimir PESKA
  •  • 18 243 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La Bohême médiévale. Les Přemyslides et les premiers Luxembourg »  : […] Jusqu'au xiii e  siècle, au moins, les relations conflictuelles entre les princes ou les rois de Bohême et « l'empire romain » (ou, depuis le xii e  siècle, le « Saint Empire », et depuis le xv e , le « Saint Empire romain germanique ») constituent un facteur très important pour l'histoire du pays. Les empereurs, en effet, interviennent très tôt da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/republique-tcheque/#i_24867

Pour citer l’article

« JEAN Ier DE LUXEMBOURG (1296-1346) - roi de Bohême (1310-1346) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-ier-de-luxembourg/