GUEUX LES

Né de l'opposition sociale, politique et religieuse à l'autorité de Philippe II dans les Flandres et les Pays-Bas du xvie siècle, le mouvement des « gueux » exprime à la fois le mécontentement populaire, responsable de la flambée d'iconoclasme, et les revendications des nobles et des notables calvinistes. Écrasée dans les provinces du Sud, la guérilla se développera, au nord, en une guerre de libération qui aboutira à l'indépendance de la Hollande.

Vers 1560, l'intransigeance du cardinal Granvelle a poussé au paroxysme l'hostilité de la population envers la domination espagnole. Les prêtres s'opposent aux restrictions apportées à leurs prérogatives par l'Inquisition. Les nobles, sans cesse rabaissés, contestent, en 1561, la décision de Granvelle de porter secours aux catholiques français. Guillaume d'Orange et ses alliés du Conseil d'État exigent la convocation des états généraux. Granvelle s'y refuse en évoquant les passions que déchaînerait « ce méchant animal nommé le peuple ». De fait, les soulèvements se multiplient.

Peu après les émeutes de Bailleul et de Tournai, la foule délivre à Valenciennes deux tisserands calvinistes conduits au bûcher (1562). En 1564, le peuple force la porte des prisons à Bruges et à Bruxelles. Le 11 mars, Guillaume d'Orange et les comtes d'Egmont et de Hornes démissionnent de leurs fonctions au Conseil d'État. Le 8 avril 1566, catholiques et calvinistes s'unissent pour présenter à la régente, Marguerite de Parme, un programme commun contre l'Inquisition et les « mauvais conseillers du roi ». Le texte, connu sous le nom de compromis des Nobles, assortit au rejet de l'absolutisme la promesse de ramener l'ordre. Reprenant à leur compte l'appellation de « gueux » que leur a value le mépris d'un ministre, ils s'affirment « fidèles au roi jusqu'à porter la besace », menace à peine voilée chez ceux qui songent à tirer parti des troubles populaires.

Effr [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

Classification


Autres références

«  GUEUX LES  » est également traité dans :

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 610 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le soulèvement contre Philippe II »  : […] Le conseiller Berlaymont rassura Marguerite de Parme : « N'ayez crainte, Madame, ce ne sont que des gueux. » Ce terme de mépris devait devenir par la suite un titre de gloire. Marguerite feignit de faire des concessions. Il s'ensuivit des prédications en plein air à la campagne et jusqu'aux portes des villes, ce qui permit aux calvinistes de s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_13464

CONSEIL DES TROUBLES

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 421 mots

En août 1567, le duc d'Albe fut envoyé aux Pays-Bas comme gouverneur espagnol à la tête d'une forte armée pour rétablir l'ordre troublé par une explosion de violences iconoclastes, dues à un nombre croissant de calvinistes. Partisan d'une répression féroce, il créa le Conseil des troubles (appelé Bloedraad […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-des-troubles/#i_13464

GUILLAUME LE TACITURNE (1533-1584)

  • Écrit par 
  • Maurice BRAURE, 
  • Universalis
  •  • 1 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'option définitive »  : […] Au début de 1572, la prise de Brielle par la flotte des Gueux de mer est déterminante, et Guillaume, pleinement engagé maintenant, en Hollande et en Zélande, vainqueur à Leyde en 1573, est reconnu par les insurgés comme stadhouder de ces deux provinces et de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-le-taciturne/#i_13464

INSURRECTION ANTI-ESPAGNOLE EN HOLLANDE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 224 mots
  •  • 1 média

Depuis les années 1530, la politique habsbourgeoise de réduction des libertés locales et la persécution antiprotestante créent un fort mécontentement dans les dix-sept provinces des Pays-Bas. En 1564, une première opposition, menée par de grands seigneurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insurrection-anti-espagnole-en-hollande/#i_13464

MARGUERITE DE PARME (1522-1586) gouvernante des Pays-Bas

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 399 mots

Princesse de la maison de Habsbourg, Marguerite de Parme fut gouvernante générale des Pays-Bas de 1559 à 1567. Elle s'efforça d'apaiser le mécontentement croissant suscité par la domination espagnole, qui aboutit à une franche révolte contre l'implacable sévérité de son successeur le duc d'Albe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-de-parme/#i_13464

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 589 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « 1566-1576 première phase : le soulèvement général »  : […] Parmi les insurgés, les Gueux de mer étaient les plus actifs. Ils contrôlaient les embouchures des fleuves et les côtes, capturaient beaucoup de navires marchands, terrorisaient les régions littorales par leurs raids et leurs pillages, couvraient des transports de troupes amies et bloquaient ceux des Espagnols. En 1572, ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_13464

RELIGION GUERRES DE

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 4 620 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Pays-Bas »  : […] religieux ; des opposants politiques furent exécutés. Le prince Guillaume d'Orange, acquis au protestantisme, s'enfuit, et les « gueux » constituèrent de véritables « maquis ». La guerre de Quatre-Vingts Ans commençait (1568-1648). Le 1er avril 1572, des gueux débarquaient près de Rotterdam. La Hollande et la Zélande se soulevèrent, Flessingue […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-religion/#i_13464

SEL

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 11 194 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les guerres du sel »  : […] 1576 et 1578 s'explique ainsi par les événements des Pays-Basles Gueux, maîtres du littoral et de la mer, interdisaient l'arrivée du sel espagnol. Philippe II, à bout de ressources, cessa de solder ses troupes qui se mutinèrent. Depuis un siècle, la flotte hollandaise monopolisait les transports de sel atlantique vers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sel/#i_13464

Pour citer l’article

Raoul VANEIGEM, « GUEUX LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-gueux/