GUEUX LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né de l'opposition sociale, politique et religieuse à l'autorité de Philippe II dans les Flandres et les Pays-Bas du xvie siècle, le mouvement des « gueux » exprime à la fois le mécontentement populaire, responsable de la flambée d'iconoclasme, et les revendications des nobles et des notables calvinistes. Écrasée dans les provinces du Sud, la guérilla se développera, au nord, en une guerre de libération qui aboutira à l'indépendance de la Hollande.

Vers 1560, l'intransigeance du cardinal Granvelle a poussé au paroxysme l'hostilité de la population envers la domination espagnole. Les prêtres s'opposent aux restrictions apportées à leurs prérogatives par l'Inquisition. Les nobles, sans cesse rabaissés, contestent, en 1561, la décision de Granvelle de porter secours aux catholiques français. Guillaume d'Orange et ses alliés du Conseil d'État exigent la convocation des états généraux. Granvelle s'y refuse en évoquant les passions que déchaînerait « ce méchant animal nommé le peuple ». De fait, les soulèvements se multiplient.

Peu après les émeutes de Bailleul et de Tournai, la foule délivre à Valenciennes deux tisserands calvinistes conduits au bûcher (1562). En 1564, le peuple force la porte des prisons à Bruges et à Bruxelles. Le 11 mars, Guillaume d'Orange et les comtes d'Egmont et de Hornes démissionnent de leurs fonctions au Conseil d'État. Le 8 avril 1566, catholiques et calvinistes s'unissent pour présenter à la régente, Marguerite de Parme, un programme commun contre l'Inquisition et les « mauvais conseillers du roi ». Le texte, connu sous le nom de compromis des Nobles, assortit au rejet de l'absolutisme la promesse de ramener l'ordre. Reprenant à leur compte l'appellation de « gueux » que leur a value le mépris d'un ministre, ils s'affirment « fidèles au roi jusqu'à porter la besace », menace à peine voilée chez ceux qui songent à tirer parti des [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  GUEUX LES  » est également traité dans :

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le soulèvement contre Philippe II »  : […] Charles Quint abdiqua à Bruxelles en 1555, laissant les Dix-Sept Provinces à son fils Philippe II. Éduqué en Espagne, ce dernier ne parlait aucune des langues nationales et ne comprenait ni l'esprit tolérant ni l'aversion pour l'absolutisme de ses sujets. Profondément catholique, Philippe II se posait en champion du concile de Trente, du centralis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_13464

CONSEIL DES TROUBLES

  • Écrit par 
  • Pierre GOBERT
  •  • 421 mots

En août 1567, le duc d'Albe fut envoyé aux Pays-Bas comme gouverneur espagnol à la tête d'une forte armée pour rétablir l'ordre troublé par une explosion de violences iconoclastes, dues à un nombre croissant de calvinistes. Partisan d'une répression féroce, il créa le Conseil des troubles (appelé Bloedraad , ou Conseil du sang, par les Néerlandais) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/conseil-des-troubles/#i_13464

GUILLAUME LE TACITURNE (1533-1584)

  • Écrit par 
  • Maurice BRAURE, 
  • Universalis
  •  • 1 416 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'option définitive »  : […] Quelques mois plus tard, Philippe II envoie aux Pays-Bas le duc d'Albe, qui commence une répression impitoyable dont est victime le comte d'Egmont, ami du prince d'Orange. Guillaume se décide à l'action et prend toute sa dimension d'homme d'État. On connaît ce mot qui le peint : « Je n'ai pas besoin d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-le-taciturne/#i_13464

INSURRECTION ANTI-ESPAGNOLE EN HOLLANDE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 224 mots
  •  • 1 média

Depuis les années 1530, la politique habsbourgeoise de réduction des libertés locales et la persécution antiprotestante créent un fort mécontentement dans les dix-sept provinces des Pays-Bas. En 1564, une première opposition, menée par de grands seigneurs catholiques (comte d'Egmont, Guillaume d'Orange) obtient le départ du cardinal Granvelle, rela […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/insurrection-anti-espagnole-en-hollande/#i_13464

MARGUERITE DE PARME (1522-1586) gouvernante des Pays-Bas

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 399 mots

Princesse de la maison de Habsbourg, Marguerite de Parme fut gouvernante générale des Pays-Bas de 1559 à 1567. Elle s'efforça d'apaiser le mécontentement croissant suscité par la domination espagnole, qui aboutit à une franche révolte contre l'implacable sévérité de son successeur le duc d'Albe. Fille naturelle de l'empereur Charles Quint, Margueri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-de-parme/#i_13464

PAYS-BAS

  • Écrit par 
  • Christophe DE VOOGD, 
  • Frédéric MAURO, 
  • Guido PEETERS, 
  • Christian VANDERMOTTEN
  • , Universalis
  •  • 35 579 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « 1566-1576 première phase : le soulèvement général »  : […] On peut dater le début du soulèvement de la Fureur iconoclaste qui se déchaîna à partir du mois d'août 1566. Partie de la Flandre méridionale, elle se répandit comme une traînée de poudre via Gand, Anvers, jusqu'à Middelbourg, Amsterdam et Groningue. La profanation de ce qui était sacré aux yeux des catholiques et la violence déployée amenèrent d'e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pays-bas/#i_13464

RELIGION GUERRES DE

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 4 619 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les Pays-Bas »  : […] Les Habsbourg de Madrid, malgré une épuisante guerre, ne purent davantage reconquérir toutes les provinces des Pays-Bas qui, pour des raisons surtout religieuses, se révoltèrent contre eux. Dans ce secteur de l'Europe, la décision de Philippe II de ne plus réunir les états généraux, la diffusion du calvinisme, une crise économique provoquée par la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-religion/#i_13464

SEL

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 11 192 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les guerres du sel »  : […] La guerre a joué un grand rôle dans le renforcement de l'État et dans l'aggravation de la pression fiscale par le moyen de l'impôt. Des guerres ont aussi eu le sel pour enjeu, entre Venise et ses voisines par exemple ; le sel fut utilisé comme arme économique par l'État fournisseur qui organisait son blocus contre ses clients devenus ses ennemis, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sel/#i_13464

Pour citer l’article

Raoul VANEIGEM, « GUEUX LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-gueux/