MARGUERITE DE PARME (1522-1586) gouvernante des Pays-Bas

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Princesse de la maison de Habsbourg, Marguerite de Parme fut gouvernante générale des Pays-Bas de 1559 à 1567. Elle s'efforça d'apaiser le mécontentement croissant suscité par la domination espagnole, qui aboutit à une franche révolte contre l'implacable sévérité de son successeur le duc d'Albe.

Fille naturelle de l'empereur Charles Quint, Marguerite épousa en 1536 Alexandre de Médicis, duc de Florence, qui fut assassiné moins d'un an plus tard. Elle se remaria en 1538 avec Octave Farnèse, qui devint duc de Parme en 1547, et fut nommée gouvernante des Pays-Bas en 1559 par son demi-frère Philippe II d'Espagne. L'opposition y était déjà vigoureuse à cause de la présence de troupes espagnoles et, en particulier, en raison de la création par une bulle du pape en 1559 de nouveaux évêchés portant atteinte aux privilèges religieux locaux.

Le principal conseiller de Marguerite, Antoine Perrenot de Granvelle, qui bénéficia de la réorganisation ecclésiastique (il devint archevêque de Malines en 1560, puis cardinal en 1561), se heurta à la haute noblesse dévouée à Guillaume d'Orange et à Lamoral, comte d'Egmont. Marguerite dut, en conséquence, renvoyer Granvelle en 1564. L'action fut alors reprise par une faction de notables plus modestes, les « gueux », qui requirent en 1566 un traitement plus libéral à l'égard des protestants et, en particulier, l'abolition de l'Inquisition. Marguerite s'efforça de temporiser et exauça certaines des revendications des gueux, mais elle fit venir une armée de mercenaires, allemands pour la plupart, au début de 1567, après que des calvinistes extrémistes iconoclastes eurent pillé des églises catholiques en août 1566. Philippe II, désireux de châtier les protestants, envoya le duc d'Albe aux Pays-Bas ; celui-ci réunit une armée espagnole et exerça une répression sanglante contre les protestants dissidents, provoquant ainsi une révolte ouverte contre le joug espagnol. Marguerite se retira en 1567, abandonnant le pouvoir au duc d'Albe. Elle revint aux Pays-Bas en 1580 pour diriger l'administration civile, tandis que son fils Alexandre Farnèse occupait le poste de commandant en chef puis de gouverneur général. Elle se retira en Italie en 1583.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MARGUERITE DE PARME (1522-1586) gouvernante des Pays-Bas  » est également traité dans :

ALBE FERNANDO ÁLVAREZ DE TOLEDO duc d' (1507-1582)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 630 mots

Appartenant à une illustre famille castillane, Fernando Álvarez de Toledo, duc d'Albe, se signale de bonne heure dans les expéditions de Charles Quint sur les champs de bataille d'Europe et d'Afrique : il participe à la bataille de Pavie en 1525, puis à la conquête de Tunis en 1535 et à l'expédition d'Alger contre les Turcs en 1541. La victoire de Mühlberg, qu'il remporte avec son souverain sur le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernando-alvarez-de-albe/#i_22452

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Le soulèvement contre Philippe II »  : […] Charles Quint abdiqua à Bruxelles en 1555, laissant les Dix-Sept Provinces à son fils Philippe II. Éduqué en Espagne, ce dernier ne parlait aucune des langues nationales et ne comprenait ni l'esprit tolérant ni l'aversion pour l'absolutisme de ses sujets. Profondément catholique, Philippe II se posait en champion du concile de Trente, du centralisme à outrance et de la persécution des protestants […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_22452

GRANVELLE ANTOINE PERRENOT DE (1517-1586)

  • Écrit par 
  • Joël SCHMIDT
  •  • 434 mots

Fils de Nicolas Perrenot ministre de Charles Quint, ancien maréchal impérial à Besançon et conseiller du parlement de Dôle, Antoine de Granvelle se destine à la carrière ecclésiastique et devient évêque d'Arras en 1540. Ayant servi loyalement Charles Quint dont il est l'un des conseillers « bourguignons » tant au concile de Trente que lors de la rédaction du traité entre l'empereur et les protesta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granvelle-antoine-perrenot-de/#i_22452

GUEUX LES

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 945 mots
  •  • 1 média

Né de l'opposition sociale, politique et religieuse à l'autorité de Philippe II dans les Flandres et les Pays-Bas du xvi e siècle, le mouvement des « gueux » exprime à la fois le mécontentement populaire, responsable de la flambée d'iconoclasme, et les revendications des nobles et des notables calvinistes. Écrasée dans les provinces du Sud, la gu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-gueux/#i_22452

Pour citer l’article

« MARGUERITE DE PARME (1522-1586) gouvernante des Pays-Bas », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marguerite-de-parme/