LÉOCHARÈS (2e moitié -IVe s.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Bataille des Grecs et des Amazones, frise du Mausolée d'Halicarnasse

Bataille des Grecs et des Amazones, frise du Mausolée d'Halicarnasse
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Artémis chasseresse ou Diane de Versailles, sculpture, copie romaine

Artémis chasseresse ou Diane de Versailles, sculpture, copie romaine
Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

photographie


Sculpteur grec, sans doute originaire d'Athènes. Léocharès travailla surtout en Attique et dans le Péloponnèse, mais aussi à Delphes et, hors de la Grèce propre, à Halicarnasse, où il collabora à la décoration du Mausolée.

À l'exception de sa première œuvre, un Portrait d'Isocrate réalisé en bronze, et d'une unique statue d'athlète, consacrée au Prytanée d'Athènes, représentant le Pancratiaste Autolykos, la majeure partie de la carrière de Léocharès est axée sur l'étude des types divins, et principalement des Olympiens. Les textes lui attribuent ainsi un Zeus Polieus et deux autres statues réalisées en collaboration avec Sthennis pour l'Acropole d'Athènes (Pausanias, I, xxiv, 4), un groupe exécuté pour Le Pirée (Pausanias, I, i, 3), créant pour la première fois en grande plastique une allégorie de Zeus et Démos ; pour l'Agora d'Athènes encore (Pausanias, I, iii, 4), il dut sculpter un Apollon placé devant le temple d'Apollon Patroos. On lui attribue aussi une statue d'Athéna et une autre d'Asclépios. Parmi les sujets favoris de l'artiste, on notera une série de statues de prêtres, dont celle de Charmidès ; mais ce qui rendit célèbre le nom de Léocharès fut sa participation à la décoration du mausolée d'Halicarnasse aux côtés de Scopas, de Bryaxis et de Timothéos. Il s'attacha sans doute à la face ouest de la frise qui illustrait une Amazonomachie, et peut-être aussi aux plaques représentant la course de chars, mais il reste bien hasardeux de reconnaître la main de chacun des sculpteurs dans cette œuvre collective.

Bataille des Grecs et des Amazones, frise du Mausolée d'Halicarnasse

Bataille des Grecs et des Amazones, frise du Mausolée d'Halicarnasse

photographie

Bataille des Grecs et des Amazones, frise du Mausolée d'Halicarnasse, 350 av. J.-C., marbre. British Museum, Londres. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

À son retour en Grèce, vers ~ 338-~ 336, Léocharès travailla pour le Philippeion d'Olympie, dont l'intérieur était orné de demi-colonnes corinthiennes et de statues-portraits chryséléphantines. Il collabora avec Lysippe à la réalisation de l'ex-voto de la chasse d'Alexandre, consacré à Delphes par Cratéros après la mort du conquérant.

Le style de Léocharès, très attique par la qualité graphique des draperies, la souplesse des compositions, la légèreté des silhouettes, aura une grande influence à Pergame et en Anatolie où il a travaillé.

Son œuvre est en fait assez mal connue, de sorte que de nombreuses hypothèses d'attribution, concernant par exemple les originaux de l'Apollon du Belvédère, de la Diane de Versailles, de la série des enlèvements de Ganymède, enfin et surtout de la Déméter de Cnide (souvent considérée comme une réalisation de Scopas), risquent de n'être jamais vérifiées.

Artémis chasseresse ou Diane de Versailles, sculpture, copie romaine

Artémis chasseresse ou Diane de Versailles, sculpture, copie romaine

photographie

Artémis chasseresse ou Diane de Versailles, copie romaine du IIe siècle av. J.-C. d'après un original grec du IVe siècle av. J.-C. attribué à Léocharès, marbre. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : Peter Willi/ Bridgeman Images

Afficher

—  Martine Hélène FOURMONT

Écrit par :

  • : archéologue, rédacteur en chef de la Revue archéologique, ingénieur du C.N.R.S., Institut de recherche sur l'architecture antique, Centre de documentation photographique et photogrammétrique

Classification


Autres références

«  LÉOCHARÈS (2 e moitié ~ IV e s.)  » est également traité dans :

ARCHITECTURE (Thèmes généraux) - L'architecte

  • Écrit par 
  • Florent CHAMPY, 
  • Carol HEITZ, 
  • Roland MARTIN, 
  • Raymonde MOULIN, 
  • Daniel RABREAU
  •  • 16 573 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Architecte et société dans la Grèce antique »  : […] Dans le monde de la cité où se développe la civilisation grecque, le rôle et la place de l'architecte sont en relation avec la vie de la communauté, de la polis. Comme il est naturel, c'est d'abord aux progrès de la technique que sont associés les noms des premiers architectes. Toxios serait l'inventeur des techniques de construction en argile et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/architecture-themes-generaux-l-architecte/#i_4131

ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Guy BURGEL, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 16 981 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « L'art : un second classicisme »  : […] Si Athènes construit peu (nouveau temple d'Asclépios, petits sanctuaires sur l'Agora), elle est la patrie du plus glorieux des sculpteurs du siècle, Praxitèle : chantre de la grâce adolescente, maître incontesté du sfumato qui lie les traits du visage dans une souple unité, mais aussi créateur d'un nouveau mysticisme, dans la tradition de Socrate […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athenes/#i_4131

CLASSICISME, art grec

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 446 mots

La périodisation de la civilisation grecque remonte à une époque où la connaissance des textes était beaucoup plus avancée que celle des monuments ; ce sont donc les événements relatés par ces textes qui ont fourni le cadre chronologique de ses diverses époques. La période dite classique, qui correspond à l'apogée et au déclin des cités, s'étend ai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/classicisme-art-grec/#i_4131

GRECQUE SCULPTURE

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 191 mots
  •  • 1 média

Un type athlétique, nouveau par ses proportions et son attitude, mis au point par Lysippe, le grand bronzier de Sicyone (Péloponnèse) ; des figures rêveuses, d'une sensualité inconnue jusque-là, créées par le maître athénien Praxitèle ; un retour au marbre suscité par l'énorme chantier du mausolée d'Halicarnasse, auquel participent Timothéos, vétér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/renouvellement-de-la-sculpture-grecque/#i_4131

Pour citer l’article

Martine Hélène FOURMONT, « LÉOCHARÈS (2e moitié -IVe s.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/leochares/