PIRÉE LE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Port d'Athènes et premier port de la Grèce, Le Pirée est le point focal de toutes les lignes de navigation desservant la Grèce continentale et la Grèce insulaire. Il fait partie intégrante de l'agglomération de la capitale et contribue, par son activité commerciale, à la croissance de celle-ci.

Port de commerce et de guerre vital pour l’antique Athènes, Le Pirée était relié à la ville par trois remparts, les Longs Murs, achevés vers 450 avant J.­C. À l’époque de la ligue de Délos (478-404 av. J.­C.), la flotte de guerre qui y stationne compte environ deux cents trières (navire de guerre à trois rangs de rameurs). Les trois bassins portuaires étaient fermés par des chaînes. Le Pirée est aussi une des premières villes à adopter un plan d’urbanisme en damier, conçu par l’architecte Hippodamos de Milet.

Le port de Pirée a connu un remarquable développement au xxe siècle, devenant le premier port de conteneurs de l’est de la Méditerranée (3,16 millions de conteneurs E.V.P. – équivalent vingt pieds, en 2013). Il est également à la première place en Europe pour le trafic de passagers (plus de 17 millions transportés dans les années 2010). La concession pour trente-cinq ans à un groupe chinois de deux des trois débarcadères à conteneurs, en 2008, en pleine crise financière grecque, a permis de relancer l’activité du port commercial et d’ouvrir à la Chine les ports de la Méditerranée.

La municipalité, passée de 5 000 habitants vers 1850 à 182 700 en 1991, enregistre pourtant, depuis 1951, un déclin faible et régulier, dû à la multiplication des centres et des activités de service dans toute l'agglomération d'Athènes.

En 2011, la population du Pirée s'élevait à 163 800 habitants, faisant de la ville la cinquième de Grèce.

—  Pierre-Yves PÉCHOUX, Universalis

Écrit par :

  • : maître assistant à l'université de Toulouse-Le-Mirail, expert de l'Organisation des Nations unies à Chypre

Classification


Autres références

«  PIRÉE LE  » est également traité dans :

ATHÈNES

  • Écrit par 
  • Guy BURGEL, 
  • Pierre LÉVÊQUE
  •  • 16 981 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Un espace urbain divisé et politiquement faible »  : […] Pendant longtemps, la géographie sociale de l'agglomération athénienne est restée simple, articulée par une grande dissymétrie qui traversait la ville du nord au sud : à l'est, de la montagne à la mer, les couches aisées et les fonctions économiques supérieures, à l'ouest, des versants du Parnès au Pirée, l'industrie et les couches populaires et o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/athenes/#i_160

ÉGÉE MER

  • Écrit par 
  • Guy BURGEL
  •  • 2 867 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les balancements de l'histoire : le continent ou la mer »  : […] Dans cette unité perdue, fracturée par une ligne beaucoup moins imperméable que la haine entretenue par les intérêts des grandes puissances et les pouvoirs nationaux en place, le temps paraît souvent avoir hésité entre la mer et la terre. C'est paradoxalement la mer, malgré son hostilité et ses tempêtes subites, qui a été le lieu de liberté et d'éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mer-egee/#i_160

HABITAT - L'habitat gréco-romain

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 6 558 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Villes anciennes et villes nouvelles jusqu'au ive siècle avant J.-C. »  : […] En Grèce, l' urbanisation se développe au vii e  siècle sous deux formes : dans les agglomérations anciennes, par agglutination spontanée des maisons, désormais orthogonales ; dans les colonies nouvellement fondées, par une division systématique de l'espace en terrains égaux, qui préfigure l'urbanisme rationaliste du v e  siècle. Il en résulte avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/habitat-l-habitat-greco-romain/#i_160

THÉMISTOCLE (~524-env. ~459)

  • Écrit par 
  • Claudine LEDUC
  •  • 421 mots

Homme politique athénien. Fils de Néoclès, du dème Phréarres (Athènes), issu de la branche cadette du genos des Lycomides, réduite, avant lui, à une notabilité locale, Thémistocle accède à l'archontat en ~ 493/92 ou en ~ 483/82. Dans l'histoire d'Athènes, il est celui qui « amena insensiblement la cité à se tourner et à descendre vers la mer » (Pl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/themistocle/#i_160

URBANISATION DANS LE MONDE GRÉCO-ROMAIN

  • Écrit par 
  • Pierre CHUVIN
  •  • 8 274 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Fondations et refondations »  : […] Alexandre le Grand, conquérant insatiable dont le règne ouvre la « période hellénistique », fut un prodigieux fondateur de cités. On lui en attribuait soixante-dix ; les historiens en retrouvent environ la moitié dont plus de vingt Alexandrie. Et il a été amplement imité par ses successeurs, immédiats (les «  diadoques ») et lointains. Les souverai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisation-dans-le-monde-greco-romain/#i_160

URBANISME GRÉCO-ROMAIN

  • Écrit par 
  • Bernard HOLTZMANN
  •  • 1 139 mots

Centres modestes d'unités politiques parfois petites mais toutes farouchement attachées à leur autonomie, capitales fastueuses et turbulentes de monarchies rivales ou métropole gloutonne d'un monde méditerranéen enfin unifié, à toutes les étapes de l'histoire du monde gréco-romain, on trouve ce même moteur : la ville, avec une différenciation plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/urbanisme-greco-romain/#i_160

Pour citer l’article

Pierre-Yves PÉCHOUX, « PIRÉE LE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-piree/