LEWIN KURT (1890-1947)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Généralisation psycho-sociale et sociologique

Cette procédure est généralisable du champ individuel au champ psycho-social. Elle l'est en principe dans la mesure où les concepts de différenciation et d'intégration assurent la transition des problèmes de la personne à ceux du groupe, grâce à la topologie. Elle l'est en fait, ainsi que l'attestent les expériences conduites par Lewin et ses élèves, Ronald Lippitt et Ralph White, à propos des atmosphères démocratique et autoritaire. Aux « lignes de destinée » individuelles, conçues d'après le modèle des lignes d'univers de Minkowski en vue de représenter « le chemin le plus court » de satisfaction répondront les « lignes de destinée » psycho-sociale qui fixent les conditions d'accès de la personne à son statut, en fonction des barrières et valences, induites par le leader d'une position correspondant à l'« Idéal du moi » freudien.

Cependant, certains facteurs déterminants de la vie des individus ou des groupes paraissent échapper au principe de relativité. Telles sont, par exemple, au regard de l'individu, les «  réalités » physiques. Tel est encore, au regard de l'individu ou des groupes, l'exercice « réel » d'une puissance qui contrôle un marché économique ou l'accès à un club. Traditionnellement, l'étude de ce dernier processus est réservée à une sociologie statistique, et de ce fait elle esquive en effet la singularité de la mise en perspective situationnelle. Et pourtant la démarche requise en ce domaine relève de la même exigence épistémologique que la construction du champ : ici et là, il s'agit de figurer les conditions de sélection entre éventualités initialement considérées comme équiprobables. Or une « puissance sociale » représente une telle instance de sélection, dont Lewin a cherché le modèle dans la construction théorique du démon de Maxwell. On sait que cette fiction d'un appareil de sélection opérant entre deux vases communicants permet de définir en théorie cinétique des gaz le modèle spéculatif d'un équilibre réversible à l'encontre du deuxième principe de la [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Écrit par :

  • : professeur honoraire de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Autres références

«  LEWIN KURT (1890-1947)  » est également traité dans :

ACTION-RESEARCH

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 187 mots

Sous l'influence conjointe de la psychanalyse et de la critique expérimentale poursuivie par Heisenberg dans le domaine de la microphysique, Kurt Lewin , entre 1942 et 1946, a caractérisé par l'expression action-research l'intime solidarité de la recherche scientifique et de la vie effective des groupes sociaux. De même que la prise de conscience du sujet psychanalytique, qui est aussi le mouveme […] Lire la suite

ASPIRATION NIVEAU D', psychologie

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 157 mots

Notion utilisée par Kurt Lewin pour l'analyse de l'influence du succès et de l'échec sur les conduites. On ne peut parler de succès et d'échec pour un individu que par rapport à un but qu'il s'est fixé, par rapport à un niveau de performance qu'il s'est donné comme objectif à atteindre : on appelle « niveau d'aspiration » ce but momentané par rapport auquel l'individu apprécie sa performance. On […] Lire la suite

CHANGEMENT SOCIAL

  • Écrit par 
  • François BOURRICAUD
  •  • 5 802 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Changement et résistances au changement »  : […] Qu'il soit donné à plusieurs générations de faire l'économie des souffrances liées à l'« accumulation primitive » (pour parler comme Karl Marx), que l'« alternative socialiste » permette d'éviter les injustices et les désillusions de la solution capitaliste, ce sont là des questions qui ne relèvent peut-être pas, en fin de compte, d'une analyse rigoureuse. Il reste que tout changement social a des […] Lire la suite

COGNITION SOCIALE

  • Écrit par 
  • Vincent YZERBYT
  •  • 1 024 mots

Si la psychologie sociale étudie la manière dont les pensées, les émotions et les comportements sont influencés par autrui et l’affectent, la cognition occupe une place tout à fait privilégiée dans la discipline. Mobilisant de façon intensive les modèles de l’attention, de la mémoire, du raisonnement et de la formation de concepts, la cognition sociale est un courant de recherche très actif, qui […] Lire la suite

COMMUNICATION - Les processus de la communication

  • Écrit par 
  • Robert PAGÈS
  •  • 6 240 mots

Dans le chapitre « Les réseaux de communication »  : […] L'étude des réseaux de communication est au fond une psychosociologie écologique de la communication : elle porte sur les conditions de milieu dans lesquelles la communication s'exerce ; elle est née d'une traduction en termes de graphes (liaisons graphiques entre éléments d'ensembles de points) des idées de Kurt Lewin (1936) sur une «  psychologie topologique » qui séparait des régions psycholog […] Lire la suite

CONFLITS SOCIAUX

  • Écrit par 
  • Alain TOURAINE
  •  • 15 390 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « L'échec du conflit »  : […] Au niveau de la personnalité, l'agressivité peut répondre directement à un conflit interdit. L'enfant, dont le conflit avec l'adulte est censuré psychologiquement et socialement, dirige son agressivité contre un substitut, contre un bouc émissaire. De la même manière, une catégorie sociale atteinte par une crise économique ou par un abaissement de son niveau social manifeste une hostilité contre d […] Lire la suite

GROUPE DYNAMIQUE DE

  • Écrit par 
  • Didier ANZIEU
  •  • 3 606 mots

Deux grands courants scientifiques abordent l'étude des petits groupes humains. Le premier applique un modèle emprunté aux sciences physiques, plus spécialement à l'électromagnétisme. Il définit le groupe comme un champ de forces qui s'exercent à l'intérieur d'une zone de liberté laissée par les institutions sociales. La conduite du groupe est la résultante de la combinaison de ces forces selon de […] Lire la suite

GROUPE SOCIAL

  • Écrit par 
  • Georges BALANDIER, 
  • François CHAZEL
  •  • 11 396 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Formation et dynamique interne du groupe primaire »  : […] L'influence déterminante est ici celle de K. Lewin et de son école. Lewin eut le grand mérite d'appliquer des méthodes rigoureuses, dérivées des techniques de la psychologie expérimentale, à l'analyse des liaisons entre comportement individuel et situation de groupe. Il dirigea en particulier, avec ses élèves, de nombreux travaux pour déterminer les effets que pouvaient avoir divers modèles de co […] Lire la suite

HODOLOGIQUE ESPACE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 120 mots

Généralisation de la notion gestaltiste de « détour » développée par Kurt Lewin à partir de 1934, et destinée à conférer, à l'exemple des espaces de Riemann dans leur application à la physique relativiste, une signification relativiste à la notion de « distance psychologique ». La notion d'espace hodologique assure, dans le cadre général de la théorie du champ, la connexion des rapports « topologi […] Lire la suite

INTERACTION, sciences humaines

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 3 847 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Champ physique et champ social »  : […] Dans l'ordre physique, la représentation dynamique de l'interaction issue de la troisième analogie kantienne a pris forme sous les espèces du champ spatio-temporel de Maxwell. « Nous sommes habitués, écrivait Maxwell, à considérer l'univers comme formé de parties, et les mathématiciens commencent d'ordinaire par considérer une particule isolée, puis ils conçoivent ses relations avec une autre, et […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Pierre KAUFMANN, « LEWIN KURT - (1890-1947) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/kurt-lewin/