ACTION-RESEARCH

Sous l'influence conjointe de la psychanalyse et de la critique expérimentale poursuivie par Heisenberg dans le domaine de la microphysique, Kurt Lewin, entre 1942 et 1946, a caractérisé par l'expression action-research l'intime solidarité de la recherche scientifique et de la vie effective des groupes sociaux. De même que la prise de conscience du sujet psychanalytique, qui est aussi le mouvement effectif de son développement, implique une certaine sorte d'interaction avec l'analyste, de même que l'observation microphysique est modification de son objet, de même le sociologue ne fait apparaître les composantes de la situation qu'il vise qu'en la transformant.

Ces vues, inspirées de l'épistémologie comparée, ont trouvé leur principale application dans l'analyse de la décision. Au plan théorique, elles s'inscrivent dans la conception générale d'une représentation relativiste du champ psychosocial. Elles appellent, en outre, la promotion d'observateurs sociaux qui soient formés à une perception sociale agissante.

—  Pierre KAUFMANN

Écrit par :

  • : professeur honoraire de philosophie à l'université de Paris-X-Nanterre

Classification

Autres références

«  ACTION-RESEARCH  » est également traité dans :

ANALYSE INSTITUTIONNELLE

  • Écrit par 
  • Rémi HEISS
  •  • 702 mots

La spécificité de l'analyse institutionnelle pour approcher la réalité d'une institution, c'est d'avoir donné de celle-ci une définition dialectique et surtout d'en avoir proposé une analyse fondée sur l'intervention. L'analyse institutionnelle est donc à la fois une théorie et une pratique de l'institution qui prend sa place dans les courants de la recherche-action ( action-research — R. Hess, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre KAUFMANN, « ACTION-RESEARCH », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juin 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/action-research/